‘Collectief tegen deelsteps’ klaagt overlast in Antwerpen aan

Het is een ergernis die bij veel mensen de kop opsteekt: wildgeparkeerde deelsteps, die overal in de stad weleens de weg blokkeren. Om dat aan te klagen, begonnen enkele vrienden met een ludieke Instagrampagina.


Read full article on: standaard.be
Adele krijgt reeks weekendoptredens in Las Vegas
Adele (33) staat binnenkort op de planken in de Amerikaanse stad Las Vegas. Dat maakte de Britse zangeres zonet zelf bekend op sociale media. De concertenreeks kreeg de titel ‘Weekends with Adele’ en gaan vanaf januari tot en met april door in de residentie van het beroemde Caesars Palace.
HLN.be
Nouvelles restrictions au Village de Noël de Charleroi et elles ne feront pas plaisir aux fêtards
Samedi, la première soirée au Marché de Noël de Charleroi n’a pas respecté les prescrits sanitaires. Rassemblés sous un chapiteau, des dizaines de gens ont dansé et chanté sans masque ni distanciation sociale. À l’heure où les chiffres liés au coronavirus en Belgique inquiètent et où les dancings doivent fermer leurs portes, l’image avait de quoi interroger, voire indigner. La Ville de Charleroi ne pouvait pas rester sans réaction et vient de passer à l’action.
www.7sur7.be
Kinesisten en ergotherapeuten slaan alarm over patiënten met langdurige Covid: “Overstelpt met telefoons van mensen die aan hun lot worden overgelaten”
Minstens één op zeven mensen die Covid-19 doormaken, ontwikkelt langdurige Covid en heeft zes maanden later nog altijd één of meerdere symptomen. Een deel daarvan heeft langdurige zorg nodig, maar krijgt die niet volgens de beroepsverenigingen voor kinesisten en ergotherapeuten. Wie thuis uitziekt, blijft in de kou staan. “Ik word overstelpt met telefoons en mails van mensen die een ergotherapeut nodig hebben, maar die aan hun lot worden overgelaten”, aldus Pierre Seeuws, voorzitter van Ergotherapie Vlaanderen.
HLN.be
Kinesisten en ergotherapeuten slaan alarm over patiënten met langdurige Covid: “Overstelpt met telefoons van mensen die aan hun lot worden overgelaten”
Minstens één op zeven mensen die Covid-19 doormaken, ontwikkelt langdurige Covid en heeft zes maanden later nog altijd één of meerdere symptomen. Een deel daarvan heeft langdurige zorg nodig, maar krijgt die niet volgens de beroepsverenigingen voor kinesisten en ergotherapeuten. Wie thuis uitziekt, blijft in de kou staan. “Ik word overstelpt met telefoons en mails van mensen die een ergotherapeut nodig hebben, maar die aan hun lot worden overgelaten”, aldus Pierre Seeuws, voorzitter van Ergotherapie Vlaanderen.
HLN.be
Edges – Guillaume Vierset, «The end of the fucking world»
Edges – Guillaume Vierset, «The end of the fucking world» Ce n’est sans doute qu’un EP 4 titres, mais il est révélateur d’une évolution d’un des guitaristes belges les plus passionnants, Guillaume Vierset. Dans ce disque, le musicien se fait plus rageur, plus brut, plus libre aussi. C’est un album sombre. C’est la cata, le monde se meurt, on va vers un autre et on ne sait à quoi il ressemblera, il y a de quoi flipper, et la musique d’Edges flippe. First round est emporté, fulminant. Gloomy est interrogatif, énervé par toutes les questions qui se posent. Better call Pam est apaisé. Mais on sent bien, dans Back, que cette pause est momentanée, que le chaos va revenir, qu’il faudra s’adapter à la nouveauté. C’est presque une musique à programme que produit là Guillaume Vierset avec l’aide formidable de Jim Black, Anders Christensen et Dorian Dumont. Anders est structurant, Jim est déconcertant, Dorian est colorant. Et la guitare de Guillaume n’a peut-être jamais aussi bien chanté, le désespoir comme l’espérance, avec une sonorité large, ouverte, parfois réverbérée pour donner encore plus d’espace. Impressionnant. Igloo Par Jean-Claude Vantroyen Responsable des "Livres du Soir" Le 30/11/2021 à 16:53
www.lesoir.be
France: Joséphine Baker, icône de la liberté, entre au Panthéon
Quarante-six ans après sa mort en 1975, Joséphine Baker revient en pleine lumière mardi en entrant au Panthéon pour y rejoindre les grandes figures françaises grâce à sa vie "incroyable" d'artiste de music-hall, de résistante et de militante antiraciste.
www.lalibre.be
Touring demande à la Région bruxelloise de ne sanctionner les véhicules diesel Euro-4 qu’en 2023
Touring a appelé mardi la Région de Bruxelles-Capitale à ne sanctionner les véhicules diesel répondant à la norme Euro-4 qu'à partir de 2023 et non au 1er janvier 2022. Ceux-ci ne seront en effet plus autorisés à rouler dans la zone de basses émissions (LEZ) sur les axes de la région.
www.7sur7.be
La police démantèle un réseau de drogue aux Pays-Bas et en Belgique: huit arrestations
La police a démantelé mardi un réseau criminel impliqué notamment dans la production de drogues synthétiques. Huit arrestations ont été effectuées, principalement aux Pays-Bas.
www.7sur7.be
«Le chanteur... un canari dans la mine»
«Le chanteur... un canari dans la mine» « Mendelson, dit Pascal Bouaziz (au centre), c’est l’histoire d’un vieux combattant. Pour nous, la guerre est terminée. On ne sait pas bien si on l’a gagnée ou perdue, mais là, le combattant a envie d’aller se battre ailleurs ! » - Patrice Mancino Mendelson, le groupe de Pascal Bouaziz qui a fait du beau avec du grave et du triste, signé des textes à la plume trempée dans l’encre du désespoir, de la désillusion ou de l’ironie, tire sa révérence. L’ultime disque, fort, s’intitule Le dernier album et, comme le dit Bouaziz : « On ne peut pas être plus clair ! » Pourquoi avoir voulu mettre fin à l’histoire de votre groupe de manière aussi organisée, voire même ritualisée ? Plus je vieillis, plus je trouve hyper important de ritualiser sa vie. Avant, je détestais les anniversaires, et maintenant je trouve que c’est important de marquer les étapes, de ne pas se laisser traverser par la vie sans en prendre le compte. Je ne voulais pas finir Mendelson comme la plupart des groupes dont on sait qu’ils sont morts quand ils n’envoient plus de nouvelles. Je voulais écrire une dernière lettre, une lettre d’adieu qui est aussi le dernier chapitre du grand livre qu’a été notre aventure. Plus ça allait, plus j’avais du mal à l’écrire, le livre de Mendelson, qui est quand même un vieux groupe, né au début des années 90, dans un monde extrêmement différent de celui d’aujourd’hui. Je me suis trouvé à avoir plus de facilité à écrire pour moi-même ou pour Bruit Noir (NDLR : le duo « électro » qu’il forme avec Jean Michel Pires, l’un des deux batteurs du groupe). A l’origine, vous rêviez de quoi, pour Mendelson ? Comme je le dis dans la dernière chanson de l’album, qui s’intitule d’ailleurs « La dernière chanson », je rêvais d’être les Beatles ! Lennon sans Yoko Ono, et McCartney sans les Wings. J’ai été nourri avec leur musique, mais aussi leur séparation, l’amertume, les rancœurs, les disques solo où on s’envoie des lettres les uns les autres, où on évoque son propre parcours… Là, nous avons fait un disque qui raconte la fin de Mendelson, mais Lennon, c’est le roi : pour se mettre en scène dans ses propres chansons, déconstruire son œuvre, la poursuivre d’une autre manière… Chaque domaine artistique a sa mythologie, ses codes, son histoire. Dans celui de la chanson, John Lennon a vraiment été très, très, très précurseur. Il y a encore des choses dont on ne comprend pas bien à quel point c’était fort de les entendre. On a écrit beaucoup de bouquins sur les Beatles mais peut-être pas sur le choc qu’il provoquait sur la psyché des gens, et sur sa propre psyché. Dans le texte d’« Algérie », extrait de l’album, vous écrivez notamment qu’un pays sans chanteur est un pays malade. A quoi sert un chanteur aujourd’hui ? A « produire du doute », comme vous le disiez dans une interview ? En tout cas moi, si je peux laisser sur mon passage de l’incertitude, un peu de confusion positive, faire que les gens ne savent plus trop exactement ce qu’il faudrait penser ou aimer, j’aurai servi un tout petit peu à quelque chose, effectivement. Cette chanson part d’un constat sur les écosystèmes : je lisais qu’on peut savoir si un corail est en bonne santé quand tel ou tel petit poisson est présent. Quand une de toutes ces petites communautés qui peuvent vivre ensemble disparaît, ce n’est vraiment pas bon signe pour la société entière. Les chanteurs bien sûr en font partie. Là, je parle de Lounès Matoub (NDLR : le chanteur et poète berbère)  : son assassinat (NDLR : par le GIA en 1998) est quand même très symbolique de la guerre civile. Quand on en est à abattre les chanteurs, on est vraiment dans une société très, très malade. Pour beaucoup de juifs en Algérie, la mort de Cheikh Raymond, qui était un chanteur juif à Constantine, très œcuménique (NDLR : et assassiné le 22 juin 1961), a été un déclencheur mental. « Ah, on ne peut plus rester ! » Donc le chanteur, peut-être que c’est le canari dans la mine. Comme son titre l’indique, le nouvel album de Mendelson sera aussi le dernier. Le groupe français met un terme à 25 ans de « combat ». Le 30/11/2021 à 16:49
www.lesoir.be
Les fournitures scolaires bientôt gratuites dans l'enseignement primaire? La ministre Désir veut étudier cette possibilité
La ministre de l'Education Caroline Désir (PS) a annoncé mardi devant le Parlement avoir demandé la conduite d'une étude pour évaluer le coût d'une possible extension de la gratuité des fournitures scolaires à l'enseignement primaire.
www.lalibre.be
Mendelson, «Le dernier album»
Mendelson, «Le dernier album» Pascal Bouaziz s’est dit que l’enterrement de son groupe ne serait jamais aussi beau que si c’est lui qui s’en chargeait. Dans ces cinq titres pour raconter la vie et la mort de Mendelson que compte Le dernier album, tous dans ce chanté-parlé caractéristique sur fond de post-rock crépusculaire, il se confronte à l’insuccès et aux difficultés ( « Mendelson, groupe obscur, inconnu, mythique, culte ; mon cul ! » ), à lui-même et à ce qu’il a envie de dire. Là, c’est bien sûr « L’Algérie » qui ressort. En vingt minutes, l’auteur convoque le souvenir du pays, les guerres civiles, certains chanteurs, ses propres questions, ses ancêtres, la fidélité, les héritages, la judéité… Un sujet compliqué et sensible s’il en est, traité sur ce septième et ultime disque : « Pour ça, 20 minutes, ça ne semble pas trop long pour une chanson dans laquelle on se coltine tout ça. Elle a pris du temps, justement pour démêler, enlever, sculpter, pour être accessible à tout le monde, que ce ne soit pas uniquement une sorte de confession un peu égocentrique. » On a connu des autodestructions moins intègres. Ici D’Ailleurs. Par Didier Stiers Le 30/11/2021 à 16:47
www.lesoir.be
Dubbel zoveel crèches dicht door corona: “Wees solidair en hou kinderen met symptomen thuis”
Het aantal gesloten crèches en onthaalouders door de vele coronabesmettingen, is in een week tijd verdubbeld. Van alle locaties voor kinderopvang in Vlaanderen is momenteel 8,4 procent dicht. Dat blijkt dinsdag uit cijfers van Kind en Gezin. Twee weken geleden ging het nog om 4,1 procent. “Bijzonder zwaar voor begeleiders én voor ouders.”
www.hbvl.be
Elon Musk: productie Raptor-raketmotoren loopt zo ver achter dat faillissement SpaceX dreigt
De productie van Raptor-raketmotoren bij ruimtevaartbedrijf SpaceX loopt minder voorspoedig dan het bedrijf zou willen. Het bedrijf zou volgend jaar zeker twee Starships per week moeten laten vliegen omdat het bedrijf anders “risico loopt failliet te gaan”. SpaceX-oprichter Elon Musk noemt de productie “een ramp”.
HLN.be
Spaans recordinternational en een hattrick in vier minuten: wie is Gouden Bal-winnares Alexia Putellas?
Alexia Putellas won gisteren de Gouden bal voor vrouwen. Zonder twijfel de terechte laureate. Maar wat moet u weten over de 27-jarige draaischijf van FC Barcelona?
HLN.be
Le père de Théo Hayez: «C’est impossible qu’il ait fait ce chemin tout seul»
Le père de Théo Hayez: «C’est impossible qu’il ait fait ce chemin tout seul» Laurent Hayez, père de Théo Hayez disparu en 2019 en Australie. - Belga. Alors qu’une première audience se tient en Australie concernant la disparition de Théo Hayez, ses parents sont également présents sur place. Malgré la fermeture des frontières australiennes, les autorités ont accepté leur séjour « par compassion ». Durant les jours qui viennent, ils suivront l’audience et revivront les derniers jours de leur fils. « C’est effectivement assez pénible de se replonger dans les dernières heures et pendant toute la semaine, on va être confronté à des témoignages de personnes qui ont côtoyé les derniers jours de Théo. Émotionnellement, c’est assez éprouvant », confie Laurent Hayez, le père du jeune Belge. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength
www.lesoir.be
Pools parlement neemt wet aan om Wit-Russische grens te beschermen
Het parlement van Polen heeft dinsdag een wet ter bescherming van de grens goedgekeurd. Die maakt tijdelijke beperkingen mogelijk op het vlak van de vrijheid van verkeer en de persvrijheid aan de buitengrenzen van de Europese Unie met Wit-Rusland, Rusland en Oekraïne.
www.hbvl.be
Torse nu, Elliot Page partage son impressionnante métamorphose
L'acteur s'est dévoilé sur un rare selfie.
www.dhnet.be
GEMEENTERAAD. “Dure” nieuwe expo in Gallo Romeins Museum kost 425.000 euro
Tentoonstelling: In mei opent de nieuwe tijdelijke tentoonstelling ‘Imperium Romanum - Het Romeinse Rijk met 150 foto’s van de Oostenrijkse kunstfotograaf Alfred Seiland. Het bestek van het lastenboek bedraagt 425.000 euro, dat is 75.000 euro hoger dan geraamd. Raadslid Stassen (Groen!) vindt dat een hoge kost: “Daar komt nog bij de verzekering, het transport, vergoeding voor de auteur, de foto’s zelf en dit budget werd ingeschreven voor de vernieuwing van de permanente tentoonstelling”. Cultuurschepen Christiaens antwoordde: “De vorige tijdelijke expo’s hadden een budget van meer dan 1 miljoen. Het is geen winstproces, net zoals een cultureel centrum of een openlucht zwembad”.
www.hbvl.be
Vrouw loopt tarmac op “om vliegtuig tegen te houden” in Los Angeles
Op de luchthaven van het Amerikaanse Los Angeles loopt maandagavond een vrouw het tarmac op, naar eigen zeggen om een vliegtuig tegen te houden. Een passagier filmt hoe veiligheidsdiensten haar overmeesteren.
HLN.be
Vrouw loopt tarmac op “om vliegtuig tegen te houden” in Los Angeles
Op de luchthaven van het Amerikaanse Los Angeles loopt maandagavond een vrouw het tarmac op, naar eigen zeggen om een vliegtuig tegen te houden. Een passagier filmt hoe veiligheidsdiensten haar overmeesteren.
HLN.be
Un mec relax, LeNoiseur
Un mec relax, LeNoiseur Le Noiseur vit à Paris mais a grandi en Normandie... Ça se voit! - D.R. Il fut un temps où, enfant, il cherchait noise, d’où ce surnom de noiseur que lui a trouvé sa mère. Aujourd’hui, Simon Campocasso, d’origine corse, est plutôt un mec cool et relax. Il y a six ans, on était tombé amoureux de son premier album, Du bout des lèvres, gorgé de pépites très cinématographiques. Les radios n’ont malheureusement pas partagé cet enthousiasme et Le Noiseur n’a pas eu l’occasion de véritablement tourner pour le défendre : « Ce fut un peu compliqué, oui », nous a avoué Simon venu à Bruxelles pour nous parler de son nouvel album intitulé Relax. « Mais je me suis mis tout de suite au travail. La première chanson écrite fut “Dépression Nord” qui parle de météo extérieure et intérieure. J’étais un peu perdu à cette époque. Mais elle a été importante car il y a un changement de ton dans l’écriture. J’ai réussi à amener un second degré, une certaine distance, de l’autodérision. Même si je n’irai pas jusqu’à dire que cet album est joyeux, il est en tout cas plus ouvert, plus solaire que le précédent. Il est plus pop aussi. J’avais envie d’aller vers l’autre, avec des chansons faites pour la scène. Le disque est moins tourné vers le cinéma et l’introspection. J’ai un autre rapport au temps aussi. Je me lève plus tôt, je travaille plus. J’ai compris, à 40 ans, que le temps passe. J’ai déjà des idées et des envies pour le prochain album. » Daho, Hendrix, etc. Relax s’ouvre sur le très sensuel « L’origine du monde » (allusion au tableau de Courbet), une belle déclaration d’amour à sa compagne qui a aussi droit à « Stone de toi ». Le Noiseur aime les belles références comme ce « Week-end à Rome 2.0 » qui évoque aussi bien Daho que Fellini : « Cette chanson m’a été inspirée par un voyage à Rome et à Venise, des villes très romantiques où j’ai vu des couples, à table, les yeux rivés sur leur téléphone, sans se parler. » Romantisme encore avec « Jimi Hendrix » qui parle de ce Club des 27 qui, finalement, n’a rien de romantique : « Je parle de ce gâchis qu’est la mort à 27 ans de tous ces artistes. Le dernier sur la liste est le rappeur Mac Miller mort d’overdose. C’est triste. cette chanson est un appel à la vie, à l’envie de continuer à faire de la musique. » En 1988, Simon avait 7 ans et visiblement, à écouter « Summer Slow 88 », le slow de l’été de l’époque l’a marqué : « J’ai l’impression que 1988, c’était l’âge d’or du slow de l’été. Je pense à Elsa & Glenn Medeiros ou David & Jonathan. Ce sont des chansons pour ados aux textes pas très profonds mais je voulais rendre hommage aux slows. J’aimerais que ça revienne. » Un discours banalisé « Douce France » – référence à la chanson de Charles Trenet reprise par Rachid Taha – n’est pas une chanson anodine, même si elle a été écrite avant l’ascension préélectorale d’un certain Éric Zemmour. Simon y ajoute une petite consonance arabisante car c’est ça aussi la France : « Ça fait longtemps que ces idées ont la cote en France. Déjà au Front National. C’est ma manière de réagir à ce discours qui cherche à diviser la France. Zemmour banalise ce discours, le mal est fait. Je sais que mes grands-parents corses, quand ils ont débarqué à Marseille, étaient considérés comme des immigrés malvenus. » Dans « Aston Morphine », Simon rend un très bel hommage à Françoise Sagan dont on entend la voix d’ailleurs : « C’était une femme libre et moderne. J’ai écrit ce morceau avant l’ère #MeToo et le féminisme ambiant. Je suis content qu’il y ait cette chanson dans l’album. Sagan a eu une vraie vie romanesque. Elle a eu cet accident au volant de son Aston Martin et a commencé à prendre de la morphine pour calmer la douleur et ensuite devenir addict. Sur la pochette de l’album, je suis au volant de ma Saab cabriolet dont je ne me sers pas à Paris mais bien pour m’évader… en Normandie par exemple. » Avec « Retour rapide » et « Relax », entre spleen et nostalgie, Simon rembobine le film sans pour autant dire que c’était mieux avant : « Pour moi, dans la nostalgie il y a la notion de regret, d’envie de revivre les choses différemment. Ce n’est pas le cas ici, je pense. Moi je suis plus dans la mélancolie. Je me remémore le temps qui passe sans nécessairement avoir envie de le revivre. Je suis plus dans l’acceptation du temps qui passe. Je suis plutôt relax oui, ça me correspond bien. C’est un peu un pied de nez à une époque pas facile à vivre. Il faut garder espoir… » Six ans après son premier album, voici la suite amoureuse. Par Thierry Coljon Journaliste au service Culture Le 30/11/2021 à 16:43
www.lesoir.be
Le variant Omicron pourrait réduire l'efficacité du traitement de Regeneron, des tests sont en cours
L'efficacité des anticorps de synthèse de Regeneron pourrait être réduite face au variant Omicron, a indiqué mardi l'entreprise de biotechnologie américaine, qui prévoit de conduire des tests pour déterminer précisément dans quelle proportion.
www.dhnet.be
Le variant Omicron pourrait réduire l'efficacité du traitement de Regeneron, des tests sont en cours
L'efficacité des anticorps de synthèse de Regeneron pourrait être réduite face au variant Omicron, a indiqué mardi l'entreprise de biotechnologie américaine, qui prévoit de conduire des tests pour déterminer précisément dans quelle proportion.
www.lalibre.be
Le Noiseur «Relax»
Le Noiseur «Relax» Il y a tout chez Le Noiseur : des textes d’une beauté sensuelle et d’une élégance folle. Une façon légère et profonde à la fois d’aborder des thèmes graves. Musicalement aussi, il y a cet amour des bandes originales 70’s comme d’une pop moderne, actuelle, à la fois urbaine, synthétique et organique, nourrissant des chansons douces, déclinées d’une voix nonchalante relevant de l’intime. Le Noiseur mérite d’être enfin reconnu comme un artiste majeur de la chanson française ! Un Plan Simple-Sony Music Par Thierry Coljon Journaliste au service Culture Le 30/11/2021 à 16:42
www.lesoir.be
SJOTCAST SPECIAL. Propere Handen: “Dit alles is achter de rug van de clubs gebeurd. Zij zijn bestolen. Maar hun beurt komt ook nog”
Operatie Zero gaat een nieuwe fase in. En daar gaat Sjotcast op door. In deze voetbalpodcast van Het Nieuwsblad nemen cheffen Gert Gysen en Guillaume Maebe, eindredacteur Lars Godeau en redacteur Yanko Beeckman u mee langs de Belgische voetbalvelden. In deze Special duidt leidende stem in het dossier Bart Lagae de biecht van Dejan Veljkovic, de gevolgen voor de betrokkenen en de rol van de media in het dossier Propere Handen.
www.nieuwsblad.be
Juventus: les résultats ne suivent plus, les ambitions non plus
En pleine crise depuis le début de saison, la Juventus interroge. Son vrai niveau de jeu et ses ambitions posent question. Analyse.
www.dhnet.be
Jak Nicklaus parrain du Soudal Open!
La légende qui golf mondial sera présent à Rinkven pour le nouveau tournoi "made in Belgium" du DP World Tour.
www.lalibre.be
Emmanuel André a reçu sa 3eme dose de vaccin
Le virologue l'a annoncé sur Twitter.
www.dhnet.be
Le variant Omicron était déjà présent aux Pays-Bas une semaine plus tôt qu'on ne le pensait
Les autorités sanitaires néerlandaises ont annoncé mardi avoir détecté le variant Omicron dans un test prélevé le 19 novembre, une semaine plus tôt que ce qui était estimé jusqu'ici, et des contrôles sont en cours pour voir dans quelle mesure il s'est propagé.
www.7sur7.be
Des amendes infligées pour le Beerschot et Eupen
Des amendes infligées pour le Beerschot et Eupen PhotoNews Le comité disciplinaire de l’Union belge de football a infligé mardi une amende de 2.500 euros au Beerschot et une amende de 1.500 euros, dont 1.000 avec sursis, à l’AS Eupen. Le Beerschot est sanctionné pour le comportement de ses supporters qui ont lancé des gobelets sur la pelouse lors du match contre Courtrai début novembre. Eupen est aussi sanctionné pour jet de gobelets lors du match contre Zulte Waregem. Trois gobelets et un briquet avaient été lancés vers le gardien flandrien Sammy Bossut. Personne n’avait toutefois été touché. Après les amendes infligées à l’Union, le Sporting de Charleroi et l’Antwerp, c’est au tour du Beerschot et de l’AS Eupen de passer à la caisse pour le comportement de leurs supporters Par Belga Le 30/11/2021 à 16:36
www.lesoir.be
Adidas verrast Lionel Messi met gouden cadeau aan de voet van de Eifeltoren
Een zevende Gouden Bal voor Lionel Messi maandagavond, daar hoort volgens sponsor Adidas een bijzonder cadeau bij. Het sportmerk plaatste speciaal voor de Argentijnse voetbalster dinsdag zeven gouden standbeelden van een voetballende geit - want met zeven Gouden Ballen is Messi de Greatest Of All Time, de GOAT dus - aan de voet van de Eifeltoren.
www.hbvl.be
Action de la CSC à la veille de la fermeture du guichet de la gare de Saint-Ghislain
Action de la CSC à la veille de la fermeture du guichet de la gare de Saint-Ghislain Selon la CSC, tous les voyageurs ne sont pas sensibilisés au numérique en 2021 et certains voyageurs ont besoin de contacts humains. "Par notre action symbolique, nous voulons dénoncer la fermeture du guichet de Saint-Ghislain et des autres guichets qui seront fermés en Belgique", a indiqué Cédric Depret, permanent régional de la CSC Transcom. "La gare de Saint-Ghislain accueille quelque 2.500 voyageurs par jour. À cause de la mesure de fermeture, ces voyageurs seront désormais livrés à eux-mêmes. Nous regrettons donc que l'humain soit remplacé par un automate ou par un smartphone. Le guichetier était une personne de contact nécessaire pour aider et renseigner les usagers sur les horaires, les correspondances et pour aider à l'achat des billets." La SNCB avait annoncé, au début 2021, la fermeture progressive de 44 guichets en 2021, dont une dizaine dans le Hainaut. Les militants de la CSC ont mené une action mardi, veille de la fermeture du guichet de la gare de Saint-Ghislain, dans le Hainaut, un mois après la fermeture du guichet de la gare de Binche. Les militants ont déposé symboliquement une couronne de fleurs en face du guichet, en activité pour la dernière fois le 30 novembre. Mis à jour le 30/11/2021 à 16:16
www.lesoir.be
Un policier visé par une enquête interne, suspecté de travail au noir dans un café du Cimetière d’Ixelles
Un policier visé par une enquête interne, suspecté de travail au noir dans un café du Cimetière d’Ixelles Pierre-Yves THIENPONT. Début octobre, El Café et Le Waff, deux établissements illustres du monde de la nuit ixellois, se retrouvent au cœur de la tourmente. Sur les réseaux sociaux, et plus particulièrement Instagram, une série de témoignages évoquent des faits d’agressions sexuelles survenus au sein de ces établissements ou à l’issue de soirées tenues en ces lieux. La plupart des témoignages font état de pertes de conscience. Beaucoup sous-entendent le recours à du GHB pour empoisonner les victimes. Le dossier a vite pris une tournure politique. Dans la foulée, le bourgmestre d’Ixelles Christos Doulkeridis (Ecolo) s’engageait à prendre des mesures fortes pour lutter contre les agressions sexuelles commises dans le milieu de la nuit. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength À lire aussi Le GHB, une drogue du viol, difficile à déceler inodore, incolore et insipide C’est dans ce contexte que la police enquête. Sur les faits reprochés plus hauts, certes, mais aussi visiblement sur le passé de l’un de ses propres employés. Le sujet est effectivement arrivé sur la table des autorités policières de la commune, avant de remonter au sommet de la zone Bruxelles-Capitale-Ixelles (Polbru), dans les semaines ayant suivi l’explosion de l’affaire : un inspecteur travaillant sur Ixelles a été dénoncé en interne, car il aurait selon des collègues exercé jusque récemment des activités rémunérées et non déclarées au sein de l’un de ces deux établissements. En l’occurrence, en tant qu’agent de sécurité, évoquent des sources concordantes au sein de la zone. Décision du chef de corps Visiblement, la dénonciation a été prise un tant soit peu au sérieux par la direction de Polbru. Suffisamment, du moins, pour que le policier soit changé de service, a appris Le Soir. Une décision dont il a été question au plus tard à la mi-novembre, selon les éléments à notre disposition. Questionnée sur le sujet, la zone confirme bien avoir pris des décisions dans ce dossier. « Début novembre, le chef de corps a été avisé du fait qu’une rumeur circulait quant au fait qu’un membre du personnel aurait exercé une seconde activité non autorisée dans l’un des débits de boissons médiatisés et situé sur le territoire d’Ixelles », évoque Ilse Van de Keere, porte-parole de Polbru. Celle-ci évoque de surcroît l’ouverture d’une enquête, destinée à faire la lumière sur la question, et confirme la mutation, décidée « afin de préserver l’intérêt, le fonctionnement et la sérénité du service auquel appartient ce membre du personnel ». Fin de commentaire. Le Soir a également pris la société renseignée en tant que prestatrice de sécurité pour les deux établissements. Son gérant explique n’avoir jamais entendu parler du nom du policier mis sous enquête. De son côté, la direction du Waff nous a fait savoir qu’elle ne souhaitait pas répondre à la presse dans le contexte actuel. Celle du El Café n’a quant à elle pas donné de suite à notre demande d’entretien. À lire aussi #balancetonbar: de la colère en ligne à la manifestation dans la rue Selon des dénonciations en interne, il aurait travaillé illégalement comme agent de sécurité dans au moins un café ixellois visé par de nombreux témoignages d’agressions sexuelles. Visiblement, la hiérarchie prend les choses au sérieux. Il a été muté vers un autre service, le temps que la lumière soit faite. Par Arthur Sente Journaliste au service Bruxelles Le 30/11/2021 à 16:33
www.lesoir.be
La chronique de Miguel Tasso : mais où sont passées les boules chaudes et froides ?
Une chronique signée Miguel Tasso.
www.dhnet.be
Coronavirus en France: "La situation est en train de s'aggraver", selon Olivier Véran
La situation sanitaire est "en train de s'aggraver", a souligné mardi le ministre de la Santé français Olivier Véran, avec une moyenne de contaminations journalière qui pourrait bientôt dépasser celle du pic de la troisième vague de l'épidémie de Covid-19.
www.lalibre.be
Premier De Croo en Boris Johnson zetten in op betere samenwerking na brexit
Normaal zou premier Alexander De Croo vandaag voor het eerst zijn opwachting maken in Downing Street 10, op de koffie bij zijn Britse ambtgenoot Boris Johnson. De vierde coronagolf besliste daar anders over. In de plaats was er vandaag een videocall waarin een aantal punten voor intensere samenwerking werden besproken, in het post-brexittijdperk.
HLN.be
Premier De Croo en Boris Johnson zetten in op betere samenwerking na brexit
Normaal zou premier Alexander De Croo vandaag voor het eerst zijn opwachting maken in Downing Street 10, op de koffie bij zijn Britse ambtgenoot Boris Johnson. De vierde coronagolf besliste daar anders over. In de plaats was er vandaag een videocall waarin een aantal punten voor intensere samenwerking werden besproken, in het post-brexittijdperk.
HLN.be
Yvan Attal à propos de «Les choses humaines»: «Les gens jugent à l’emporte-pièce sur les réseaux sociaux»
Yvan Attal à propos de «Les choses humaines»: «Les gens jugent à l’emporte-pièce sur les réseaux sociaux» « Aujourd’hui, il y a une espèce de morale, d’intolérance excessive, à mon goût. Ça ne veut pas dire qu’il faut pardonner tout et n’importe quoi. » - D.R. Nous avons rencontré Yvan Attal deux jours avant que l’affaire Nicolas Hulot ne revienne dans l’actualité suite au reportage remarquable de Envoyé spécial. Force est de constater que son adaptation du roman de Karine Tuil (Prix Interallié et Goncourt des Lycéens 2019) qui soulève la question du consentement et ses zones grises, tape dans le mille pour remettre l’appareil judiciaire à sa juste place, c’est-à-dire la première. Parler du consentement aujourd’hui implique quoi ? Ne pas y penser plus que ça pour faire un film sincère. Se souvenir pourquoi on a adapté le livre, pourquoi il vous a bouleversé et ne pas se laisser effrayer par la grandeur du sujet, des questions, des polémiques. Les acteurs du film avaient des inquiétudes variées par rapport au sujet… Ce n’est pas qu’en fonction des générations. Il y a aussi des gens qui baignent dans le politiquement correct et sont indécrottables. Il faut à un moment que les gens s’ouvrent à d’autres façons de regarder le monde. C’est sûr, les acteurs plus jeunes sont plus étouffés par leur époque qui condamne les choses bien plus rapidement. Certains mouvements sont bien passés par là. Aujourd’hui, il y a une espèce de morale, d’intolérance excessive, à mon goût. Ça ne veut pas dire qu’il faut pardonner tout et n’importe quoi. Mais je pense que certains acteurs étaient plus méfiants car ils sont conditionnés par une façon de penser et que si par hasard, quelque chose devait s’écarter de cette façon de penser, alors vous seriez jugé coupable. D’où votre souci de nous mettre au cœur de l’appareil judiciaire ? C’était l’intention. Le livre n’est pas construit ainsi. Quand je l’ai lu, j’étais partagé entre elle et lui, je suis père d’un garçon et de deux filles. D’où l’envie de déstructurer le film entre « Lui », « Elle » et « Le procès ». Pour m’attacher à lui, à elle, et les voir évoluer. Il y a aussi le souci de rendre la première place à la justice ? C’est pour ça aussi que j’ai eu envie de faire le film. Pour moi, le film raconte plus ça que les questions au sujet du consentement sur lesquelles on est tous d’accord. En revanche, on sent bien aujourd’hui à quel point les gens peuvent juger à l’emporte-pièce sur les réseaux sociaux. Trop de femmes ont peur de porter plainte, d’aller au tribunal. Mais ces histoires ne sont jugeables qu’au tribunal. On n’a pas d’autres choix. C’est de ça dont je voulais parler. Assister à un procès pour viol a nourri votre façon de filmer ? Totalement. Je me suis rendu compte de comment j’avais envie de filmer, que le regard que je pouvais avoir ou mon analyse de certains films n’avait absolument rien à voir avec la sensation que j’avais eu en assistant au procès pour viol dans une cour d’assises. Je me suis rendu compte de la tension, de la concentration, de l’importance donnée à la parole. Ce que j’ai vu a remplacé à peu près toutes les conclusions que j’avais tirées en voyant des films. C’est costaud de proposer un tel premier grand rôle à votre fils… C’est costaud pour n’importe quel jeune acteur de 20-25 ans. J’avais tourné avec Ben Mon chien stupide et j’ai vu quel acteur il était. J’ai vu qu’il était cinégénique, juste, travailleur. Ben avait des problèmes avec le personnage. C’était difficile pour lui d’assumer de jouer quelqu’un accusé de viol. Il le méprisait. Donc, il fallait lui rappeler qu’il ne pouvait pas l’accabler constamment, qu’il fallait le défendre. Il a joué les scènes au premier degré. Votre film se termine sur la jeune fille. Symbolique ? Oui. J’avais envie d’être clair sur le sujet. J’ai écrit le film comme ça, je l’ai tourné comme ça. Au montage, j’ai fait une version différente puis je suis revenu à ma première idée. Votre fils a-t-il été éduqué de manière « féministe » ? Il a une mère, deux grands-mères, deux sœurs, donc l’égalité hommes-femmes ne se pose pas. Cette chose est a priori évidente, mais dans les faits, certains hommes ont des attitudes problématiques, même si, pour eux, il y a aucun problème. Lors d’une interview, Ben a dit que je lui avais parlé de ça. A l’occasion d’un film, d’un fait divers ou d’une info, je ne sais plus. Mais tout d’un coup, on prend conscience qu’il ne faut pas hésiter à leur parler de choses qui paraissent inabordables. J’en ai parlé aussi à mes filles avec d’autres mots. En adaptant « Les choses humaines », de Karine Tuil, Yvan Attal met la vérité judiciaire au cœur de son film. Par Fabienne Bradfer Journaliste au service Culture Le 30/11/2021 à 16:31
www.lesoir.be
La location d'hébergements touristiques de plus de 15 personnes reste bien autorisée
Malgré les mesures plus strictes décidées par le dernier comité de concertation en vue de contrôler l'épidémie de coronavirus, la location d'hébergements touristiques de plus de 15 personnes reste bien autorisée, confirme mardi la ministre wallonne du Tourisme, Valérie De Bue.
www.7sur7.be
La location de gîtes de plus de 15 personnes reste bien autorisée
Certains séjours au sein des hébergements touristiques sont autorisés a confirmé la ministre wallonne du Tourisme ce mardi.
Levif.be
La situation sanitaire s'aggrave aux Pays-Bas: 65 décès en une journée, le nombre le plus élevé en près de 9 mois
Le nombre de décès dus au coronavirus continue d'augmenter aux Pays-Bas, avec 65 personnes décédées entre lundi et mardi matin, a annoncé l'institut de santé national RIVM.
www.lalibre.be
Ben Attal, né pour être acteur
Ben Attal, né pour être acteur Même timbre de voix que son père Yvan Attal. Même ovale du visage que sa mère Charlotte Gainsbourg, avec une pointe de douce timidité. C’est troublant, touchant. Ben Attal, 24 ans, est bien le fils de ses célèbres parents. Sa mère le sentait fait pour être acteur depuis toujours. Mais il est devenu chef cuisinier. « Etant donné que mes parents faisaient ce métier, c’était impossible pour moi. J’avais envie de m’éloigner, ne pas avoir ce pont de comparaison. J’avais d’autres centres d’intérêt. Il a fallu énormément de temps pour que j’arrive à m’avouer que je n’en avais rien à foutre et que j’ai envie de jouer. J’en rêve depuis que je suis môme. J’ai réussi à me libérer de quelque chose à un moment », confie-t-il. Aujourd’hui, il dit que « c’est phénoménal, ce métier, le seul où pour aller bosser, on dit qu’on va jouer », qu’il l’aime « pour l’adrénaline, les sueurs froides, l’envie de gerber avant de commencer ». Après un rôle dans Mon chien stupide, son père qui a partagé avec lui son goût du cinéma américain lui propose le rôle principal dans Les choses humaines, celui d’un jeune homme bien né, accusé de viol. Ben Attal. - D.R. « C’était terrifiant car c’était un rôle complexe dans un film important qui suscite des débats et pour lequel j’avais envie d’être à la hauteur. Pour moi, ce personnage était coupable, je le condamnais et encore aujourd’hui, j’ai du mal à lui trouver des circonstances atténuantes. Mais j’avais envie de le jouer car comme le dit Clint Eastwood, les rôles les plus riches, les plus passionnants sont les méchants. » Il est la révélation du film. Et quand on lui parle de féminisme, il répond : « La chose la plus féministe, c’est de ne pas l’être car c’est une évidence pour moi. » Par Fabienne Bradfer Journaliste au service Culture Le 30/11/2021 à 16:27
www.lesoir.be
EN DIRECT: Seraing-Anderlecht pour lancer les 8e de finale de la Coupe de Belgique
La rencontre entre Seraing et Anderlecht donne le coup d’envoi aux huitièmes de finale de la Coupe de Belgique. La victoire 1-3 à Charleroi en championnat a donné de l’air à Vincent Kompany, l’entraîneur anderlechtois était sous pression après trois matchs sans victoire. Seraing se présentera en pleine confiance après avoir gagné ses deux dernières rencontres de championnat.
www.7sur7.be
Deux octogénaires liégeois avaient été agressés pour des lingots qu’ils n’avaient pas
Un couple de Liégeois a été condamné à 40 mois et 2 ans de prison, toutes deux avec sursis pour le surplus de la détention préventive, après avoir agressé un couple d’octogénaires, en août 2021. Un homme âgé de 89 ans avait eu les côtes brisées.
Lameuse.be
«C’est l’extrême droite la plus rance», les politiques attaquent l’allocution de Zemmour
«C’est l’extrême droite la plus rance», les politiques attaquent l’allocution de Zemmour Photo News. Après des semaines de spéculations, l’ancien éditorialiste du Figaro et de Cnews s’est jeté à l’eau mardi midi dans une vidéo d’une dizaine de minutes diffusée sur les réseaux sociaux. On l’y voit installé devant une bibliothèque, assis derrière un micro d’époque, dans un parallèle avec l’appel du général de Gaulle du 18 juin 1940. Son discours fait référence à la France des années 50, images d’archives à l’appui entrecoupées par celles, actuelles, de violences et d’émeutes urbaines, le tout sur le 2e mouvement de la 7e symphonie de Beethoven. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength À lire aussi Présidentielle française: une vidéo choc pour la candidature de Zemmour Vidéo « sinistre », vision « momifiée » de la France, discours « pastiche » du général de Gaulle : le monde politique étrille mardi l’annonce de la candidature du polémiste d’extrême droite Éric Zemmour à l’élection présidentielle et sa scénographie mimant l’appel du 18 juin 1940. 2 Par AFP Le 30/11/2021 à 16:26
www.lesoir.be
«C’est l’extrême droite la plus rance, momifiée dans un passé fantasmé», les politiques attaquent l’allocution d’Eric Zemmour
«C’est l’extrême droite la plus rance, momifiée dans un passé fantasmé», les politiques attaquent l’allocution d’Eric Zemmour Photo News. Après des semaines de spéculations, l’ancien éditorialiste du Figaro et de Cnews s’est jeté à l’eau mardi midi dans une vidéo d’une dizaine de minutes diffusée sur les réseaux sociaux. On l’y voit installé devant une bibliothèque, assis derrière un micro d’époque, dans un parallèle avec l’appel du général de Gaulle du 18 juin 1940. Son discours fait référence à la France des années 50, images d’archives à l’appui entrecoupées par celles, actuelles, de violences et d’émeutes urbaines, le tout sur le 2e mouvement de la 7e symphonie de Beethoven. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength À lire aussi Présidentielle française: une vidéo choc pour la candidature de Zemmour Vidéo « sinistre », vision « momifiée » de la France, discours « pastiche » du général de Gaulle : le monde politique étrille mardi l’annonce de la candidature du polémiste d’extrême droite Éric Zemmour à l’élection présidentielle et sa scénographie mimant l’appel du 18 juin 1940. Par AFP Le 30/11/2021 à 16:26
www.lesoir.be
Suzanne Jouannet, le corps dans le silence
Suzanne Jouannet, le corps dans le silence Formée au cours Florent, Suzanne Jouannet rêvait de théâtre bien plus que de cinéma mais c’est avec le film d’Yvan Attal qu’elle est projetée dans la lumière. Le rôle qui lui est destiné a pris plus d’ampleur par rapport au livre. « Ce fut un choc, un stress, une pression énorme. Il y avait la responsabilité d’un rôle lourd mais j’étais aussi super contente de faire quelque chose avec une telle profondeur. » A 22 ans, elle incarne Mila, jeune Juive orthodoxe de 17 ans, qui, au lendemain d’une soirée, accuse un jeune homme de l’avoir violée. « Je m’identifie à elle pour ce qui lui arrive du jour au lendemain. On me dit qu'elle est timide, qu'elle est réservée. La vérité, c'est qu'elle est détruite. J'essaie de comprendre d'où elle vient. J'essaie de la transposer par rapport à moi, de trouver une sorte de vérité. J’ai travaillé sa gestuelle, le corps dans le silence, le corps qui ne parle pas beaucoup, qui est timide, qui est recroquevillé, des attitudes à l'opposé de moi. Yvan voulait une justesse et une vulnérabilité. » Elle souligne le fait que « dans cette période post #MeToo, le consentement n'est toujours pas bien compris. Le film aborde les zones floues et montre cliniquement ce qui se passe pour la victime et pour l'accusé. C’est rare un film sur cet aspect-là. Or, c’est bien de voir à quel point ça peut être froid, pénible, à quel point il y a du travail. J’espère aussi que le film peut inciter certains à réfléchir sur leurs comportements. » Suzanne Jouannet se sait chanceuse avec ce film. « Ça devient concret et c'est assez intimidant. » Elle fait partie des Révélations des César 2022. Par Fabienne Bradfer Journaliste au service Culture Le 30/11/2021 à 16:26
www.lesoir.be
Dubbel zoveel crèches dicht door corona: “Wees solidair en hou kinderen met symptomen thuis”
Het aantal gesloten crèches en onthaalouders door de vele coronabesmettingen, is in een week tijd verdubbeld. Van alle locaties voor kinderopvang in Vlaanderen is momenteel 8,4 procent dicht. Dat blijkt dinsdag uit cijfers van Kind en Gezin. Twee weken geleden ging het nog om 4,1 procent. “Bijzonder zwaar voor begeleiders én voor ouders.”
www.nieuwsblad.be