Colombia bevecht beruchte nijlpaarden van drugsbaron Pablo Escobar met anticonceptiepijltjes

De overheid probeert de vernielzuchtige groep nijlpaarden die achterbleef na de dood van de Escobar te steriliseren. Operatief bleek dat tijdrovend en bloederig werk te zijn, dus worden nu pijltjes afgeschoten met anticonceptie. Ecologen willen de dieren liever volledig ‘opgeruimd’ zien.


Read full article on: standaard.be
Les Young Red Lions privés du dernier carré après leur défaite 1-0 devant l'Inde en quarts en Coupe du monde
Battue par l'Inde 0-1, la Belgique n'a pas réussi à se qualifier pour les demi-finales de la Coupe du monde juniors de hockey masculin (U21), mercredi au Kalinga Stadium de Bhubaneswar, en Inde.
5 m
www.lalibre.be
Voici l'artiste le plus écouté cette année sur Spotify en Belgique
La plateforme musical a partagé ses fameux classements par pays comme elle fait en fin de chaque année.
5 m
www.lalibre.be
MULTILIVE. Westerlo brengt OHL in problemen na dubbele rode kaart door opstootje - Prevljak scoort aansluitingstreffer tegen Essevee
• Achtste finales Croky Cup • Westerlo en Lommel enige resterende 1B-clubs • MULTILIVE: volg alle bekermatchen hier op de voet! • Dé topaffiche RC Genk-Club Brugge kan u HIER volgen!
5 m
HLN.be
Karsten Warholm en Elaine Thompson-Herah verkozen tot Atleet en Atlete van het Jaar
De Noorse hordeloper Karsten Warholm (25) werd tot Atleet van het Jaar verkozen door World Athletics. Bij de vrouwen won de Jamaicaanse sprintster Elaine Thompson-Herah (29).
6 m
HLN.be
Drie Antwerpse vrienden lanceren app die slechtzienden veilig door het verkeer loodst: “Gedaan met een avondklok voor blinden. Nu kunnen ze altijd de deur uit”
Een zebrapad oversteken is niet voor iedereen een vanzelfsprekendheid, en dat weten Michiel (24), Willem (24) en Vincent (26) maar al te goed. Wanneer een slechtziende vriend hen erop attent maakte dat steden niet tegemoetkomen aan hun noden, ontwikkelden de ingenieurs zelf dan maar de app OKO. Deze geeft aan wanneer slechtzienden veilig de straat kunnen oversteken: “Maar we gaan nog veel verder dan dat. Op termijn zal de app ook obstakels en busnummers kunnen herkennen.”
9 m
HLN.be
“Zwijndrecht is geen milieuramp. Er is geen reden tot paniek”: de vrouwelijke vice-president van 3M Rebecca Teeters over de kritiek op haar bedrijf
Vrijdag wordt ze voor de tweede keer verwacht in de PFOS-onderzoekscommissie van het Vlaams Parlement. Ze besluit het dit keer beter te doen, na het rampzalige optreden in september. “We zijn bereid op alle vragen te antwoorden, dit keer. We zijn goed voorbereid." Rebecca Teeters, de sterke vrouw achter 3M, die op ramkoers ligt met die andere sterke vrouw: Vlaams minister van Leefmilieu Zuhal Demir (N-VA). “Ik hoop dat we wat minder energie moeten steken in de politieke discussie.”
HLN.be
INTERVIEW. Rebecca Teeters, vice-president van 3M over kritiek op haar bedrijf: “Zwijndrecht is geen milieuramp. Er is geen reden tot paniek”
Vrijdag wordt ze voor de tweede keer verwacht in de PFOS-onderzoekscommissie van het Vlaams Parlement. Ze besluit het dit keer beter te doen, na het rampzalige optreden in september. “We zijn bereid op alle vragen te antwoorden, dit keer. We zijn goed voorbereid." Rebecca Teeters, de sterke vrouw achter 3M, die op ramkoers ligt met die andere sterke vrouw: Vlaams minister van Leefmilieu Zuhal Demir (N-VA). “Ik hoop dat we wat minder energie moeten steken in de politieke discussie.”
HLN.be
INTERVIEW. Rebecca Teeters, vice-president van 3M over kritiek op haar bedrijf: “Zwijndrecht is geen milieuramp. Er is geen reden tot paniek”
Vrijdag wordt ze voor de tweede keer verwacht in de PFOS-onderzoekscommissie van het Vlaams Parlement. Ze besluit het dit keer beter te doen, na het rampzalige optreden in september. “We zijn bereid op alle vragen te antwoorden, dit keer. We zijn goed voorbereid." Rebecca Teeters, de sterke vrouw achter 3M, die op ramkoers ligt met die andere sterke vrouw: Vlaams minister van Leefmilieu Zuhal Demir (N-VA). “Ik hoop dat we wat minder energie moeten steken in de politieke discussie.”
HLN.be
Voici l'artiste le plus écouté cette année sur Spotify en Belgique !
La plateforme musical a partagé ses fameux classements par pays comme elle fait en fin de chaque année.
www.dhnet.be
On reparle d’un nouveau Codeco… cinq jours après le dernier
On reparle d’un nouveau Codeco… cinq jours après le dernier Faisant volte-face, le ministre-prédisent flamand Jan Jambon a réclamé la réunion d’un nouveau Codeco. - Belga. Nouvelle journée de pressions et de propos politiques en tous sens dans la gestion de la pandémie, mercredi. Alors que la veille, le ministre président flamand, Jan Jambon (N-VA), avait écrit au Premier ministre, avec ses collègues ministres de la Culture, pour demander de ne pas soumettre les répétitions culturelles (théâtres, chorales…) à l’interdiction des événements privés en intérieur, il réclamait, ce mercredi, la… fermeture des activités en intérieur. Justification : « Je suis très préoccupé par ce qui se passe aujourd’hui dans les hôpitaux et en particulier aux soins intensifs . » Il réclamait en conséquence une nouvelle réunion du Comité de concertation (Codeco), alors que celui-ci s’est réuni vendredi dernier, et ce « pour prendre des mesures supplémentaires. Notamment l’arrêt des activités en salle dans le secteur des loisirs ». Et il ajoutait : « Je pense que nous devons prendre ces mesures maintenant pour pouvoir célébrer Noël et Nouvel An dans une atmosphère plus ou moins normale. » Un changement à 180 degrés donc. Interrogé à ce sujet, le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, que l’on sait partisan de décisions plus radicales, a embrayé, se demandant « si les mesures concernant les activités en intérieur sont suffisantes . » Ajoutant : « Monsieur De Croo et moi croyons qu’il faut agir en cohérence. Donc, s’il faut des mesures supplémentaires, il faut examiner ce qu’on peut faire dans tous les secteurs, y compris celui de l’enseignement, où nous voyons en Flandre une flambée spectaculaire des clusters et des contaminations. » Et le Premier ministre, justement, qu’en pense-t-il ? Faut-il à nouveau avancer le Codeco, prévu le 15 décembre ? A ce stade, aucun nouveau Codeco n’est convoqué, répond le cabinet d’Alexander De Croo. Tout en ajoutant qu’un nouvel avis a été demandé au commissariat corona et aux experts du Gems. Un avis attendu dès ce jeudi matin sur le bureau du Premier ministre, qui prendra ensuite « une décision factuelle, en fonctions des paramètres sanitaires déterminés. » Donc : « Toute anticipation d’un Codeco reposera sur les faits, les chiffres, comme cela a toujours été fait. » Quels faits/chiffres ? Les projections d’occupations des lits en soins intensifs seront évidemment de nouveau scrutées. On observe un ralentissement des contaminations dans les tranches les plus âgées, et donc à risque, de la population mais personne n’ose assurer que l’on se rapproche du fameux pic que l’on cherche à atteindre via toutes les mesures. Steven Van Gucht, virologue et membre du Gems, ne se dit pas encore « confiant ». Concernant les mesures, l’école sera plus que probablement encore mise à contribution, même si on se demande en réalité ce qui peut encore être fait, à part peut-être au niveau du port du masque ou des contacts entre les élèves de différentes classes. « Il faudrait aussi tester plus, dès qu’il y a un premier cas, mais on n’en a plus la capacité », regrette Van Gucht. Pour l’expert, il reste un champ d’action auquel le politique ne s’est pas encore attaqué : la sphère privée. Le Gems n’envisagerait pas nécessairement un come-back de la bulle sociale. Il s’agirait plutôt de conseiller un nombre de personnes maximal à recevoir chez soi durant les prochaines semaines. Plus personne ne souhaite toutefois agiter le spectre du contrôle au domicile pour vérifier que l’on est sept et pas six dans le salon… En attendant le rapport des experts, Alexander De Croo a déjà décidé de prendre contact avec les autres ministres-présidents pour connaître leur position. Nous n’avons pu obtenir de réponse du ministre-président wallon, Elio Di Rupo, mais à la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet ne se dit pas demandeur d’un nouveau Codeco, mais prêt à y assister si le fédéral le convoque. Pas demandeur, mais pas opposé, c’est en somme aussi la position du côté bruxellois, chez Rudi Vervoort. Un nouveau rapport des experts du Gems est attendu ce jeudi matin. C’est sur cette base que le Premier ministre convoquera ou pas un nouveau Comité de concertation, comme le réclame Jan Jambon. Frank Vandenbroucke prône aussi de nouvelles mesures pour les activités en intérieur. Par Maxime Biermé et Martine Dubuisson Le 1/12/2021 à 19:22
www.lesoir.be
RD Congo: l’Est du pays est devenu le champ de bataille des pays voisins
RD Congo: l’Est du pays est devenu le champ de bataille des pays voisins En dépit de l’état de siège décrété au Nord-Kivu, l’armée congolaise, dotée des pleins pouvoirs, n’a pas réussi à venir à bout des rebelles. - EPA Les frappes aériennes menées cette semaine par l’armée ougandaise dans le territoire de Beni et visant des positions occupées par des ADF (Allied democratic forces) – un groupe armé d’origine ougandaise se réclamant de l’islamisme radical — réveillent de mauvais souvenirs dans l’Est du Congo. En outre, selon l’agence Reuters, des centaines de soldats ougandais, à bord de véhicules blindés, ont traversé la frontière. Officiellement, ils ont pour mission d’attaquer les camps des rebelles ADF, mais sur le terrain, l’inquiétude prévaut. À lire aussi Ces guerres qui tournent en boucle dans l’Est du Congo En effet, nul n’a oublié l’occupation ougandaise et rwandaise de l’Est du Congo, le pillage effréné mené par des armées qui se « payaient » sur l’habitant et qui, en 2000 s’offrirent même le luxe d’une guerre menée à Kisangani dans l’objectif de contrôler les comptoirs de diamant de la région. L’inquiétude est d’autant plus vive que ces frappes parties de l’Ouganda et les opérations sur le terrain qui viennent de commencer semblent avoir été autorisées par Kinshasa. Extrême barbarie En dépit de l’état de siège décrété au Nord-Kivu et qui suspend les autorités civiles, l’armée congolaise, dotée des pleins pouvoirs, n’a pas réussi à venir à bout des ADF. Ces combattants se réclamant de l’Islam sont présents dans la région depuis plus de vingt ans et si, au départ, ils étaient opposés au président ougandais Museveni, avec le temps c’est vers les populations congolaises qu’ils ont dirigé des attaques menées avec une extrême barbarie, multipliant viols et décapitations pour inspirer la terreur et provoquer la fuite des civils. Cette année encore, quelque 1200 civils ont été tués dans l’Ituri et les martiales déclarations du président Tshisekedi n’ont servi à rien ; une récente évaluation parlementaire des résultats de l’état de siège a critiqué le manque de préparation et de moyens des troupes, l’absence de planification stratégique. À lire aussi RD Congo: pourquoi les faiseurs de paix ont échoué En outre, au fil du temps, les ADF se sont inscrits dans les réseaux commerciaux locaux, pratiquant entre autres la contrebande du cacao et des pierres précieuses, et menaçant bien plus les civils congolais que les voisins ougandais… Si l’intervention imminente de l’armée ougandaise secoue l’opinion, (le docteur Mukwege a dénoncé une « décision inacceptable ») ce n’est pas seulement à cause des exactions passées, c’est aussi parce que les Congolais, toutes tendances confondues, ont le sentiment que le président Tshisekedi, invoquant les nécessités de la cohabitation, a autorisé les armées des pays voisins à se déployer sur le territoire national en fonction de leurs propres intérêts. En outre, chacun sait que le Rwanda comme l’Ouganda ont en RDC des ambitions commerciales concurrentes et que les deux pays revendiquent le droit de mener sur le territoire de leur voisin des opérations visant leurs opposants respectifs. Renaissance de mouvements rebelles C’est ainsi que Kigali accuse régulièrement l’Ouganda d’appuyer le principal adversaire du président Kagame, le général Kayumba Nyamwasa, ancien chef d’état-major passé à l’opposition armée et collaborant, pour les besoins de la cause, avec des groupes armés hutus dirigés par d’anciens génocidaires. Des combattants du RNC (Rwandese national front) transitent régulièrement de l’Ouganda jusqu’au Sud-Kivu en passant par le Nord-Kivu. L’impuissance de l’armée congolaise et la détérioration de la situation sécuritaire incitent l’armée rwandaise à multiplier les incursions dans le pays voisin et à encourager la renaissance de mouvements rebelles comme le M23, dont les membres, naguère cantonnés en Ouganda, ont repris du service, invoquant le non-respect des accords de paix. À lire aussi Massacres en RDC: le controversé rapport Mapping sort de l’oubli Les incidents se multiplient, entre autres dans les villages de Chanzu et Runyoni, proches à la fois du Rwanda et de l’Ouganda, l’armée rwandaise est aussi intervenue à Kibumba le 18 octobre avant d’être délogée par l’armée congolaise et une attaque violente a été menée dans le village de Bukima, au cœur du parc des Virunga dans la nuit du 20 au 21 novembre. Des gestes de conciliation mal perçus La situation n’est guère meilleure au Sud-Kivu, vers la frontière burundaise : des groupes armés d’origine rwandaise s’y affrontent ouvertement, les uns se réclamant du général Kayumba, les autres des rebelles hutus. Les villages des Haut Plateaux occupés par des Tutsis Banyamulenge sont régulièrement attaqués et les troupeaux de ce peuple de pasteurs sont décimés, à tel point que l’on peut parler d’« ethnocide » car la culture sinon la survie de ce peuple est désormais menacée. À lire aussi Kagame: «Il n’y a pas eu de crimes à l’est du Congo» Dans ce contexte de guerre régionale larvée, où le territoire congolais sert de champ de bataille aux armées des pays voisins et où les flux du commerce, du pillage ou de la contrebande se dirigent vers les frontières, les gestes de conciliation posés par Kinshasa sont très mal accueillis par l’opinion. La visite à Kigali du chef d’état-major des forces congolaises a paru inopportune et le déplacement à Kinshasa du président Kagame, invité à un sommet sur la « masculinité positive » a été vécu comme insulte par toutes les victimes des guerres successives. Sur les réseaux sociaux circulent désormais des photos truquées montrant le président Tshisekedi coiffé du képi... du maréchal Pétain. Des troupes ougandaises ont été déployées sur le sol congolais pour poursuivre l’opération lancée contre les rebelles des ADF. Une situation qui réveille de mauvais souvenirs sur place. Par Colette Braeckman Journaliste au service Monde Le 1/12/2021 à 19:21
www.lesoir.be
Cinéma: le festival Cinemamed entre en RêVolution
Cinéma: le festival Cinemamed entre en RêVolution «Mes frères et moi», de Yohan Manca, fera l’ouverture de Cinemamed ce jeudi au Palace, en présence du réalisateur. - David Koskas / Single man productions «Face à la mer». - D. R. «face à la mer» . Se réinventer face à l’adversité et face à un monde en mouvement : voilà une volonté aujourd’hui sans doute plus nécessaire que jamais. Pour sa 21e édition, qui retrouve les salles après une année en ligne, le Cinemamed met cette réalité en évidence à travers un riche panorama de l’offre cinématographique méditerranéenne, qui se décline cette année aussi dans « RêVolution », une nouvelle compétition mettant en avant des films s’inspirant des enjeux auxquels la jeunesse est confrontée pour s’émanciper. La jeunesse avant tout Une jeunesse qui inonde le festival, tant à travers les films programmés que les personnalités conviées. Parmi elles, Anas El Marcouchi, membre du jury RêVolution, un jeune comédien passionné qui a grandi à Molenbeek et qui a fait ses débuts il y a quelques mois dans la série Coyote. « Lorsqu’on m’a proposé de faire partie du jury, j’ai directement accepté, sans réfléchir », dit le jeune homme, enthousiaste. « D’abord parce que c’est un festival qui favorise la culture méditerranéenne, qui est parfois méconnue. Ensuite pour envoyer un message aux jeunes et montrer que tout est possible. Je viens de Molenbeek, une ville souvent décrite de manière assez méprisante alors qu’il y a de nombreux talents dans le théâtre, le cinéma, la boxe… Au départ, je faisais du théâtre le vendredi soir juste par passion, pour passer le temps. Ensuite, j’ai commencé à adorer ça, à passer des castings et j’ai fait deux belles séries (Coyote, mais aussi Pandore de Vania Leturcq (L’Année prochaine) et Savina Dellicour (Tous les chats sont gris), actuellement en post-production, NDLR) qui vont peut-être porter leurs fruits par la suite. C’est un rêve de gosse et une expérience que je souhaiterai à tout le monde. » À lire aussi Le nouveau souffle du cinéma italien Une vision des choses qui colle assez bien à l’esprit du festival et à cette nouvelle compétition qu’il sera amené à juger. « Ça permet de motiver les jeunes à découvrir d’autres choses. À ne pas à rester tout le temps sur leur téléphone, sur TikTok… À découvrir de nouvelles cultures. La première fois que j’ai commencé à tourner, je n’y connaissais pas grand-chose. Puis j’ai appris à maîtriser les codes et ça m’a apporté beaucoup de choses, j’ai pu faire rire mes parents, les rendre fiers. Le cinéma m’a apporté une richesse culturelle. » Une richesse que confirme Manal Issa, lumineuse actrice franco-libanaise découverte dans Peur de rien de Danielle Arbid, à l’affiche de Face à la mer d’Ely Dagher, film de la compétition RêVolution, et jury de la compétition officielle. « La force du festival, c’est de mettre en évidence la diversité du cinéma méditerranéen, avec aussi bien des films venant d’Italie que du monde arabe. La culture de tous les pays de la Méditerranée est en fait très proche. Et ce sont des films qui réchauffent le cœur (sourire). » Faire bouger les lignes À ses yeux, la volonté de faire bouger les lignes, mise en évidence dans la compétition RêVolution, est centrale. « Ce n’est pas que par rapport au cinéma », fait-elle d’ailleurs remarquer. « C’est quelque chose qui a trait à la vie et qu’on applique au cinéma. Nous arrivons à un moment où tout est ouvert. Grâce aux réseaux sociaux, on peut connaître tout ce qui se passe autour de nous, les maladresses des gouvernements… Donc les jeunes portent en eux une envie de révolution. Partout dans le monde, les gouvernements sont encore très anciens donc il y a cette confrontation entre les jeunes et le pouvoir. Chacun en a conscience mais quand on peut le crier haut et fort, on le fait. Aussi grâce au cinéma. Je pense qu’on ne fait plus vraiment du cinéma pour être connu mais plutôt pour dire quelque chose. Lorsque je choisis de faire un film, je le fais parce que je pense qu’il peut me donner quelque chose et parce que je pense pouvoir lui donner quelque chose. Je ne peux pas jouer sans dire quelque chose. Quand on rencontre un réalisateur ou une réalisatrice, on sent une connexion, un message commun. C’est ce que j’essaie de faire et je pense que c’est une façon de grandir. » La 21e édition du festival de cinéma bruxellois se déroule du 2 au 11 décembre. Parmi les nouveautés cette année, une compétition « RêVolution » s’inspirant des enjeux auxquels la jeunesse est confrontée pour s’émanciper. Par Gaëlle Moury Journaliste au service Culture Le 1/12/2021 à 19:17
www.lesoir.be
World Athletics Awards: les lauréats 2021 sont le Norvégien Karsten Warholm et la Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah
World Athletics Awards: les lauréats 2021 sont le Norvégien Karsten Warholm et la Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah Photo News Le Norvégien Karsten Warholm, 25 ans, champion olympique du 400 m haies, qui a battu à deux reprises le record du monde du 400 m haies, a obtenu le très prestigieux prix d’Athlète masculin de l’année. Le 1er juillet, à Oslo, il avait effacé le record vieux de vingt-neuf ans de l’Américain Kevin Young (46.78) en réalisant 46.70. Un mois plus tard, le 3 août en finale des Jeux, il signait un impressionnant chrono de 45.94. Elaine Thompson-Herah a reçu le prix d’Athlète féminine de l’année. La Jamaïcaine de 29 ans est devenue triple championne olympique des 100 m, 200 m et 4x100 m à Tokyo. Elle a terminé première de la Ligue de Diamant et a signé les deuxièmes meilleurs chronos de l’histoire sur 100 (10.54) et 200 mètres (21.53). Il succède à un Suédois Warholm succède au palmarès au perchiste suédois Armand Duplantis qui était encore parmi les cinq finalistes cette année. Le coureur de fond ougandais Joshua Cheptegei, le lanceur de poids américain Ryan Crouser, et le marathonien kényan Eliud Kipchoge étaient les trois autres finalistes 2021. Les cinq autres nommés qui n’ont pas été retenus parmi les finalistes sont le Norvégien Jakob Ingebrigtsen (1.500 m), le Portugais Pedro Pichardo (triple saut), le Suédois Daniel Stahl (disque), le Grec Miltiadis Tentoglou (longueur) et le Canadien Damian Warner (décathlon). La Néerlandaise Sifan Hassan, double championne olympique du 5.000 m et du 10.000 m, et médaillée de bronze du 1.500m, la Kényane Faith Kipyegon (1.500 m), l’Américaine Sydney McLaughlin (400 m haies et du relais 4X400 m), et la triple sauteuse vénézuélienne Yulimar Rojas, lauréate de ce Prix en 2020, étaient les quatre autres finalistes. L’Américaine Valerie Allman (disque), la Portoricaine Jasmine Camacho-Quinn (100 m haies), la Russe Mariya Lasitskene (hauteur), la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo (400 m) et l’Américaine Athing Mu (800 m et 4X400 m) figurait dans la première liste des dix athlètes nommées qui n’ont pas été retenues parmi les cinq finalistes. Nafi Thiam déjà couronnée Les « Rising Star » Awards (étoile montante), qui récompensent les meilleurs jeunes athlètes, ont été attribués à l’Américaine Athing Mu, double championne olympique du 800 m et du 4X400 m à 19 ans, et à son compatriote Erriyon Knighton, 4e du 200 m des JO de Tokyo et détenteur du record du monde juniors en 19.84 à 17 ans. L’Inspiration Award a été attribué conjointement aux sauteurs en hauteur qatari Mutaz Essa Barshim et italien Ginamarco Tamberi qui ont tous deux remporté le titre olympique cet été à Tokyo dans un total esprit de sportivité. Le plus prestigieux des prix celui de l’Athlète de l’année est attribué depuis 1988. Le sprinter Jamaïcain Usain Bolt a obtenu cette récompense chez les messieurs à six reprises (2008, 2009, 2011, 2012, 2013 et 2016), un record. La perchiste russe Yelena Isinbayeva est l’athlète féminine la plus primée avec trois titres en 2004, 2005 et 2008. Une Belge, Nafi Thiam, figure au palmarès dans deux catégories. Elle a été élue « Rising Star » en 2016 avant d’obtenir douze mois plus tard celui d’Athlète de l’année 2017. La fédération internationale d’athlétisme a remis ses récompenses annuelles, les World Athletics Awards, mercredi de manière virtuelle. Par Belga Le 1/12/2021 à 19:14
www.lesoir.be
Coronavirus: les experts se réunissent à la demande du gouvernement
Coronavirus: les experts se réunissent à la demande du gouvernement Le ministre de la Santé Frank Vandebroucke et Pedro Facon, le commissaire corona du gouvernement A la suite de l’appel du ministre-président flamand Jan Jambon, mercredi, le gouvernement fédéral a demandé un avis du GEMS et du commissariat corona sur d’éventuelles nouvelles mesures à prendre « dans un souci de cohérence », a indiqué en conférence de presse le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke. Convoquer un nouveau Comité de concertation sur la pandémie revient cependant au Premier ministre, et le ministre socialiste n’a pas souhaité s’avancer sur cette éventualité. Interrogé dans les couloirs de la Chambre en fin d’après-midi, Alexander De Croo n’a pas voulu faire de commentaire. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength À lire aussi Coronavirus: Jambon veut un nouveau Codeco, Vandenbroucke des mesures supplémentaires « Cohérence » « Nous plaidons pour la cohérence, la solidarité et le nécessaire sang froid », a réagi Frank Vandenbroucke face aux journalistes. Le ministre de la Santé publique ne s’est pas prononcé pour ou contre des restrictions supplémentaires dans la jeunesse, le sport et les loisirs. Mais il ne ferme pas la porte et insiste sur la nécessité d’avoir « un paquet cohérent » de mesures. « Je pense donc que l’on doit se poser des questions sur les activités intérieures », ajoute-t-il. Pour soulager la pression sur les hôpitaux, la limitation des contacts est la clé, même pour les personnes vaccinées, a-t-il martelé. Le GEMS, le groupe d’experts sur la stratégie de gestion de la pandémie, se réunit mercredi soir, précise le commissaire corona du gouvernement, Pedro Facon. Sur base de son avis, lui-même transmettra ses recommandations au Premier ministre et aux ministres de l’Intérieur et de la Santé publique. La décision de tenir ou non un « Codeco » avancée est attendue jeudi, sur base des éléments factuels de la situation épidémiologique. Les experts du GEMS se réunissent ce soir. Le gouvernement devra ensuite décider s’il faut tenir ou non un Codeco avancé. Par Belga Le 1/12/2021 à 19:10
www.lesoir.be
Coronavirus: les experts se réunissent à l’appel du gouvernement
Coronavirus: les experts se réunissent à l’appel du gouvernement Le ministre de la Santé Frank Vandebroucke et Pedro Facon, le commissaire corona du gouvernement A la suite de l’appel du ministre-président flamand Jan Jambon, mercredi, le gouvernement fédéral a demandé un avis du GEMS et du commissariat corona sur d’éventuelles nouvelles mesures à prendre « dans un souci de cohérence », a indiqué en conférence de presse le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke. Convoquer un nouveau Comité de concertation sur la pandémie revient cependant au Premier ministre, et le ministre socialiste n’a pas souhaité s’avancer sur cette éventualité. Interrogé dans les couloirs de la Chambre en fin d’après-midi, Alexander De Croo n’a pas voulu faire de commentaire. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength À lire aussi Coronavirus: Jambon veut un nouveau Codeco, Vandenbroucke des mesures supplémentaires « Cohérence » « Nous plaidons pour la cohérence, la solidarité et le nécessaire sang froid », a réagi Frank Vandenbroucke face aux journalistes. Le ministre de la Santé publique ne s’est pas prononcé pour ou contre des restrictions supplémentaires dans la jeunesse, le sport et les loisirs. Mais il ne ferme pas la porte et insiste sur la nécessité d’avoir « un paquet cohérent » de mesures. « Je pense donc que l’on doit se poser des questions sur les activités intérieures », ajoute-t-il. Pour soulager la pression sur les hôpitaux, la limitation des contacts est la clé, même pour les personnes vaccinées, a-t-il martelé. Le GEMS, le groupe d’experts sur la stratégie de gestion de la pandémie, se réunit mercredi soir, précise le commissaire corona du gouvernement, Pedro Facon. Sur base de son avis, lui-même transmettra ses recommandations au Premier ministre et aux ministres de l’Intérieur et de la Santé publique. La décision de tenir ou non un « Codeco » avancée est attendue jeudi, sur base des éléments factuels de la situation épidémiologique. Les experts du GEMS se réunissent ce soir. Le gouvernement devra ensuite décider s’il faut tenir ou non un Codeco avancé. Par Belga Le 1/12/2021 à 19:10
www.lesoir.be
Coronavirus: les experts se réunissant à l’appel du gouvernement
Coronavirus: les experts se réunissant à l’appel du gouvernement Le ministre de la Santé Frank Vandebroucke et Pedro Facon, le commissaire corona du gouvernement A la suite de l’appel du ministre-président flamand Jan Jambon, mercredi, le gouvernement fédéral a demandé un avis du GEMS et du commissariat corona sur d’éventuelles nouvelles mesures à prendre « dans un souci de cohérence », a indiqué en conférence de presse le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke. Convoquer un nouveau Comité de concertation sur la pandémie revient cependant au Premier ministre, et le ministre socialiste n’a pas souhaité s’avancer sur cette éventualité. Interrogé dans les couloirs de la Chambre en fin d’après-midi, Alexander De Croo n’a pas voulu faire de commentaire. Jan Jambon a plaidé mercredi pour la tenue d’un nouveau Comité de concertation avancé et des mesures supplémentaires, par exemple l’interdiction de toute activité récréative en intérieur. Une attitude qui tranche avec sa demande d’il y a quelques jours d’autoriser les répétitions culturelles. « Cohérence » « Nous plaidons pour la cohérence, la solidarité et le nécessaire sang froid », a réagi Frank Vandenbroucke face aux journalistes. Le ministre de la Santé publique ne s’est pas prononcé pour ou contre des restrictions supplémentaires dans la jeunesse, le sport et les loisirs. Mais il ne ferme pas la porte et insiste sur la nécessité d’avoir « un paquet cohérent » de mesures. « Je pense donc que l’on doit se poser des questions sur les activités intérieures », ajoute-t-il. Pour soulager la pression sur les hôpitaux, la limitation des contacts est la clé, même pour les personnes vaccinées, a-t-il martelé. Le GEMS, le groupe d’experts sur la stratégie de gestion de la pandémie, se réunit mercredi soir, précise le commissaire corona du gouvernement, Pedro Facon. Sur base de son avis, lui-même transmettra ses recommandations au Premier ministre et aux ministres de l’Intérieur et de la Santé publique. La décision de tenir ou non un « Codeco » avancée est attendue jeudi, sur base des éléments factuels de la situation épidémiologique. Les experts du GEMS se réunissent ce soir. Le gouvernement devra décider s’il faut tenir ou non un Codeco avancé. Par Belga Le 1/12/2021 à 19:10
www.lesoir.be
Jogging: à la frontale ce vendredi à Esneux
C’est finalement ce vendredi qu’auront lieu les «Belles Boucles de l’Ourthe» quelque peu revisitées et surtout décalée.
Lameuse.be
Fusillade dans un lycée américain: un quatrième élève succombe à ses blessures
Un élève blessé mardi lors de la fusillade dans un lycée du nord des Etats-Unis a succombé à ses blessures, portant le bilan à quatre morts, a annoncé mercredi la police locale.
www.7sur7.be
MULTILIVE. Westerlo brengt OHL in problemen na dubbele rode kaart door opstootje - Zulte Waregem ruikt kwartfinales
• Achtste finales Croky Cup • Westerlo en Lommel enige resterende 1B-clubs • MULTILIVE: volg alle bekermatchen hier op de voet! • Dé topaffiche RC Genk-Club Brugge kan u HIER volgen!
HLN.be
MULTILIVE. Al na 17 minuten twee rode kaarten in Westerlo-OHL na opstootje - Zulte Waregem ruikt kwartfinales na nieuwe kopbalgoal van Gano
• Achtste finales Croky Cup • Westerlo en Lommel enige resterende 1B-clubs • MULTILIVE: volg alle bekermatchen hier op de voet! • Dé topaffiche RC Genk-Club Brugge kan u HIER volgen!
HLN.be
MULTILIVE. Westerlo brengt OHL in problemen na dubbele rode kaart na opstootje - Zulte Waregem ruikt kwartfinales
• Achtste finales Croky Cup • Westerlo en Lommel enige resterende 1B-clubs • MULTILIVE: volg alle bekermatchen hier op de voet! • Dé topaffiche RC Genk-Club Brugge kan u HIER volgen!
HLN.be
MULTILIVE. Al na 17 minuten twee rode kaarten in Westerlo-OHL na opstootje - Zulte Waregem ruikt kwartfinales na nieuwe kopbalgoal van Gano
• Achtste finales Croky Cup • Westerlo en Lommel enige resterende 1B-clubs • MULTILIVE: volg alle bekermatchen hier op de voet! • Dé topaffiche RC Genk-Club Brugge kan u HIER volgen!
HLN.be
Les Young Red Lions privés du dernier carré après leur défaite 1-0 devant l'Inde en quarts en Coupe du monde
Battue par l'Inde 0-1, la Belgique n'a pas réussi à se qualifier pour les demi-finales de la Coupe du monde juniors de hockey masculin (U21), mercredi au Kalinga Stadium de Bhubaneswar, en Inde.
www.dhnet.be
MULTILIVE CROKY CUP. Westerlo en OHL met tien tegen tien na twee rode kaarten
Anderlecht is de eerste kwartfinalist van de Croky Cup dit seizoen. Vanavond kunnen onder meer Westerlo en KV Mechelen zich bij de laatste acht scharen. Daarvoor moeten de Kemphanen in het Kuipje winnen van eersteklasser OH Leuven en de Kakkers nu wél winnen van Cercle Brugge. Volg het hier LIVE!
www.gva.be
A la brasserie de la Gare à Berchem, le QG du Grand Jojo : "Il racontait toujours des blagues et faisait rire tout le monde"
A la Brasserie de la Gare à Berchem-Saint-Agathe, on se souvient avec émotion du Grand Jojo. Un client habitué qui "disait boujour à tout le monde et ne refusait jamais une photo".
www.lalibre.be
PORTRET. Lange Jojo, keizer van de Brusselse volkssfeer: “Bon-vivant met onnavolgbare humor, maar ook bescheiden en melancholisch”
Brussels volkszanger Lange Jojo is niet meer. De verpersoonlijking van de Brusselse volkssfeer heeft op 85-jarige leeftijd het tijdelijke met het eeuwige verwisseld. Brusseleirs die hem van dichtbij of van een afstandje hebben gekend aan het woord: “Er was zoveel energie en ambiance. Jojo was zodanig zijn kluts kwijt dat ik hem op dat wiebelende podium uit de nood ben gaan helpen.”
HLN.be
Van Jeddah tot Tokio: bizarre decors van de sportgeschiedenis
Nooit reed de formule 1 er, maar Saudi-Arabië is zondag het onwaarschijnlijke decor van misschien wel de spannendste ontknoping in de autoraceklasse. Ook op andere wonderlijke locaties werd ooit sporthistorie geschreven.
www.demorgen.be
Van Jeddah tot Tokio: bizarre decors van de sportgeschiedenis
Nooit reed de formule 1 er, maar Saudi-Arabië is zondag het onwaarschijnlijke decor van misschien wel de spannendste ontknoping in de autoraceklasse. Ook op andere wonderlijke locaties werd ooit sporthistorie geschreven.
www.demorgen.be
Rond 10 december ligt intensieve zorg vol: dit zeggen de cijfers
De intensieve zorg in België kraakt in haar voegen, de vooruitzichten zijn somber. Gevreesd wordt dat alle bedden over tien dagen bezet zijn. De toestroom aan covidpatiënten houdt aan, terwijl er 800 niet-covidpatiënten zijn en meer dan 200 bedden onbeschikbaar zijn door personeelsuitval.
www.demorgen.be
Rond 10 december ligt intensieve zorg vol: dit zeggen de cijfers
De intensieve zorg in België kraakt in haar voegen, de vooruitzichten zijn somber. Gevreesd wordt dat alle bedden over tien dagen bezet zijn. De toestroom aan covidpatiënten houdt aan, terwijl er 800 niet-covidpatiënten zijn en meer dan 200 bedden onbeschikbaar zijn door personeelsuitval.
www.demorgen.be
Rond 10 december ligt intensieve zorg vol
De intensieve zorg in België kraakt in haar voegen, de vooruitzichten zijn somber. Gevreesd wordt dat alle bedden over tien dagen bezet zijn. De toestroom aan covidpatiënten houdt aan, terwijl er 800 niet-covidpatiënten zijn en meer dan 200 bedden onbeschikbaar zijn door personeelsuitval.
www.demorgen.be
Grote grondverzakking in Christianes (81) tuin, en die legt vreemde constructie bloot
Christiane Van Geel (81) uit Edegem schrok zich een ongeluk dinsdagnamiddag. In haar tuin zat plots een groot gapend gat. Een grondverzakking door de regenval legde een oude bakstenen muur bloot. “Het is waarschijnlijk een drainagesysteem van in de tijd dat er nog geen rioleringen waren”, zegt voorzitter van Erfgoed Edegem Hugo Tant.
www.hbvl.be
Na Proximus start nu ook Telenet met 5G: waar wordt het al uitgerold? En wat zijn de voordelen?
Bijna anderhalf jaar nadat Proximus de spits afbeet, lanceert Telenet vanaf 6?december 5G – ofte supersnel mobiel internet – voor klanten met een 5G-smartphone, zij het lang niet overal. Op de nationale uitrol van 5G is het nog wachten op de veiling van de licenties. Maar waar kan je nu wel al supersnel surfen op het internet? Wat heb je ervoor nodig? En hoeveel kost het?
www.hbvl.be
LIVE. Alles of niets: stoot KRC Genk ten koste van Club Brugge door naar de kwartfinales van de beker?
Na de bijzonder pijnlijke thuisnederlaag van afgelopen zondag tegen Club Brugge hoopt KRC Genk vanavond op revanche. In de achtste finales van de Croky Cup is blauw-zwart immers opnieuw de tegenstander in de Cegeka Arena. Stoot Genk door naar de kwartfinales? Volg het hier live (aftrap om 20.45u).
www.hbvl.be
LIVE. Lommel SK in eigen huis op zoek naar nieuwe bekerstunt tegen AA Gent
Lommel SK hoopt zich vanavond te plaatsen voor de kwartfinales van de Croky Cup. Makkelijk wordt dat echter niet voor groen-wit, want niemand minder dan AA Gent komt op bezoek in het Soevereinstadion. Kan Lommel net zoals in de vorige ronde tegen Charleroi stunten? Volg het hier live (aftrap om 20u).
www.hbvl.be
Testing & tracing: De nouvelles règles pour éviter l’effondrement du système
Testing & tracing: De nouvelles règles pour éviter l’effondrement du système dpa. Personne n’avait la mine réjouie lors de la conférence de presse détaillant les nouvelles règles en matière de testing&tracing mercredi après-midi. Les négociations duraient depuis presqu’une semaine en coulisses pour trouver un moyen d’éviter que le système mis en place craque complètement. En réalité, il a déjà craqué à plusieurs niveaux. À part à Bruxelles, les résultats des tests PCR arrivent de plus en plus rarement en moins de 24 heures. Cela ralentit le processus de la recherche des contacts par les traceurs, qui sont de toute façon trop peu nombreux pour suivre le rythme, surtout côté flamand. Perdus, de nombreux Belges font appels à leur médecin généraliste pour obtenir les fameux codes qui permettent de se faire tester et de sortir au plus vite de quarantaine. Résultat, les médecins sont eux-mêmes débordés et n’ont plus le temps de soigner les « vrais » malades qui présentent des symptômes. La solution présentée mercredi par le commissariat corona et le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, est un compromis qui ne satisfait complètement aucun des acteurs autour de la table. Au niveau du testing, elle vise à « soulager » le système de 30.000 à 40.000 tests quotidiens. Pour info, on en a réalisé plus de 700.000 la semaine dernière, un record que l’on ne peut pas se permettre de battre, au regard de la capacité des laboratoires d’analyse et de leur personnel. L’idée pour diminuer la demande est assez simple sur papier : on supprime un test pour les cas contacts vaccinés. Un test à J+5 Jusqu’ici, toute personne (appelons-la Pam) qui avait été en contact rapproché avec une autre personne testée positive au coronavirus (appelons-le Tom) devait s’isoler et réaliser un test le plus vite possible. Si Pam était vaccinée, elle pouvait sortir de sa quarantaine dès l’obtention de résultat du premier test et en refaire en deuxième, sept jours après son dernier contact avec Tom. C’est ce deuxième test qui est supprimé, on le redit, uniquement pour les vaccinés. Désormais, les cas contacts comme Pam recevront automatiquement un certificat de quarantaine à télécharger sur MaSanté.be ainsi qu’un code pour prendre rendez-vous pour un test que l’on lui « conseille » de réaliser le 5e jour après le contact suspicieux. « Conseille » car le code fonctionne dès le troisième jour estimé du contact et jusqu’au sixième jour estimé. Nouveauté dans la nouveauté : il est possible pour Pam de sortir de sa quarantaine dès le quatrième jour après son contact suspicieux avec Tom, même si elle n’a pas encore eu le résultat de son test PCR. Pam doit toutefois réaliser quotidiennement un autotest (à acheter en pharmacie ou au supermarché) jusqu’au résultat de son test PCR. Une idée qui ne convainc pas le monde médical qui aurait préféré que tout le monde reste en quarantaine jusqu’au jour cinq… Mais il a fallu trouver un compromis entre experts, politiques et lobbys, on l’a dit. Voilà pour le testing. Du côté du tracing, dès ce jeudi 2 décembre, il sera possible à une personne contaminée comme Tom d’encoder lui-même sur le site MaSanté.be toutes les personnes avec qui il a eu un contact de plus de quinze minutes, sans respect des distances, dans les deux jours avant l’apparition des symptômes. Ces personnes, comme Pam, recevront automatiquement un code pour aller se faire tester ainsi qu’un certificat de quarantaine. Pas besoin de passer par son médecin. Ceux qui ne sont pas à l’aise avec l’informatique mais veulent déclarer spontanément leurs contacts à risques peuvent appeler directement le 02/219.14.14. Ce nouveau système remplace tous les autres et durera jusqu’à ce que la situation se calme sur le front épidémiologique. Dès ce jeudi, les Belges positifs au Covid pourront encoder eux-mêmes leurs contacts à haut risque. Ces derniers, s’ils sont vaccinés, ne devront plus se faire tester qu’à une seule reprise, au lieu de deux jusqu’ici. Objectif ? Soulager le terrain de 30.000 à 40.000 tests PCR quotidiens. Par Maxime Biermé Journaliste au service Politique Le 1/12/2021 à 18:58
www.lesoir.be
Podcast – La Belgique de papa perd le Grand Jojo
Podcast – La Belgique de papa perd le Grand Jojo Le Grand Jojo est décédé le 1er décembre 2021 à l’âge de 85 ans. - Belga. Le chanteur bruxellois Le Grand Jojo est décédé le 1er décembre 2021 à l’âge de 85 ans des suites d’une longue maladie. Il avait annoncé en juin dernier prendre sa retraite après une longue carrière musicale commencée à la fin des années soixante. Son répertoire d’ambiance comprend de multiples titres emblématiques, tels que « On a soif », « Jules César » et surtout « E viva Mexico », qui ont marqué la culture populaire belge. À lire aussi Bruxelles rend hommage au Grand Jojo: ses tubes seront joués sur la Grand Place ce soir Le Grand Jojo, Annie Cordy, Toots Thielemans, Michel Demaret, Beulemans et Coppenolle… Nicolas Crousse, journaliste au service Culture du Soir revient sur cette Belgique à papa, joyeuse, zwanzeuse et populaire, qui est en train de disparaître. Ce mercredi 1er décembre, Jules Jean Vanobbergen, plus connu sous le nom de Grand Jojo, nous a quittés à 85 ans des suites d’une longue maladie. Et avec lui, s’en va doucement une Belgique à papa, joyeuse, zwanzeuse et populaire. Par Sandrine Puissant Le 1/12/2021 à 18:56
www.lesoir.be
Ce qui va changer pour les Belges, y compris certains vaccinés, qui se rendent en France
Ce qui va changer pour les Belges, y compris certains vaccinés, qui se rendent en France Photo News. Alors que la quatrième vague frappe l’Europe et que le variant omicron se propage, voici les indications du SPF Affaires étrangères concernant les déplacements vers la France. Pour un voyageur en provenance d’un pays vert (espace européen, dont la Belgique) : -si le voyageur est vacciné, il faut une preuve de vaccination et une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection au covid et de contact avec un cas confirmé de coronavirus. -si le voyageur (âgé de 12 ans ou plus) n’est pas vacciné, il faut un test PCR ou test antigénique négatif de moins de 72 heures avant le départ et une déclaration sur l’honneur attestant d’une absence de symptômes d’infection au covid et de contact avec un cas confirmé de coronavirus. Exceptions pour les pays européens placés sous surveillance, dont la Belgique, pour lesquels un test PCR ou antigénique négatif de moins de 24 h est exigé. Cette mesure ne s’applique pas aux transporteurs dans le cadre de leurs activités professionnelles, aux déplacements professionnels urgents ou fréquents incompatibles avec ces tests ni aux déplacements de moins de 24 h par des résidents frontaliers (habitant à moins de 30 km de la frontière). Les enfants de moins de 12 ans sont également dispensés de test. Depuis le 1er juillet 2021, le pass sanitaire est reconnu pour les déplacements internes à l’espace européen. Pour la France il doit confirmer la preuve d’un cycle vaccinal complet incluant le délai post-injection nécessaire ou la preuve d’un test PCR, voire d’un test antigénique négatif de moins de 72 heures (24 h pour un voyageur en provenance de Belgique). La preuve d’un test PCR positif attestant du rétablissement du coronavirus, datant d’au moins 15 jours et de moins de 6 mois est également acceptée. A compter du 15 décembre 2021, le pass sanitaire des plus de 65 ans ne sera plus valable pour la France si le rappel n’a pas été fait dans un délai de 7 mois à compter de la dernière injection ou de la dernière infection. A compter du 15 janvier 2022, cette règle sera étendue à l’ensemble des personnes âgées de plus de 18 ans. Il y aura bientôt du changement concernant le pass sanitaire. Le 1/12/2021 à 18:55
www.lesoir.be
Financement libyen: tous les recours du camp Sarkozy ont été écartés
Dans un arrêt rendu mercredi, la plus haute juridiction de l'ordre judiciaire français a confirmé la constitution de partie civile de l'association anti-corruption Sherpa.
www.lalibre.be
Oppositie én meerderheid beuken in op minister Beke na fraude met contacttracers: “U faalt en ondergaat. Keer op keer”
Het was spitsroeden lopen voor Wouter Beke (CD&V) tijdens het debat over het schandaal rond het contactonderzoek. Oppositie én meerderheid beukten in op de minister van Welzijn: waarom pikten hij en zijn diensten nooit op dat contacttracers heimelijk werden ingezet voor ander werk? Beke bekende: “Ik weet het ook niet.” Een uitgebreid onderzoek moet klaarheid scheppen. Overleeft hij de conclusies daarvan?
HLN.be
Oppositie én meerderheid beuken in op minister Beke na fraude met contact tracers: “U faalt en ondergaat. Keer op keer”
Het was spitsroeden lopen voor Wouter Beke (CD&V) tijdens het debat over het schandaal rond het contactonderzoek. Oppositie én meerderheid beukten in op de minister van Welzijn: waarom pikten hij en zijn diensten nooit op dat contacttracers heimelijk werden ingezet voor ander werk? Beke bekende: “Ik weet het ook niet.” Een uitgebreid onderzoek moet klaarheid scheppen. Overleeft hij de conclusies daarvan?
HLN.be
Olympisch judokampioene slachtoffer van huiselijk geweld: “Hij heeft me tegen de grond geklopt en uiteindelijk gewurgd”
Margaux Pinot, een Franse judoka die in Tokio olympisch goud pakte, is afgelopen weekend slachtoffer geworden van huiselijk geweld. Haar partner, coach en ex-judokampioen Alain Schmitt werd echter dinsdag vrijgelaten. “Had ik dan moeten sterven?”, vraagt Pinot zich af.
www.hbvl.be
La famille royale rend hommage au Grand Jojo “icône de la chanson populaire belge”
La disparition du Grand Jojo, icône populaire belge, dans la nuit de mardi à mercredi a suscité une pluie d’hommages de personnalités politiques, sportives et du monde culturel belge.
www.7sur7.be
Le sort de deux sites de D’Ieteren définitivement scellé
L’annonce en septembre de leur fermeture a été confirmée, sans surprise.
www.lalibre.be
Le tireur de la fusillade dans le Michigan s'est fait passer pour le shérif afin d'atteindre d'autres élèves cachés dans une classe
Trois élèves ont perdu la vie lors d'une fusillade dans un établissement scolaire du Michigan.
www.lalibre.be
Hugo Siquet, du Standard à Fribourg: il partira en Allemagne en janvier
Hugo Siquet, du Standard à Fribourg: il partira en Allemagne en janvier Siquet a déjà posé avec son futur maillot. @Twitter/SC Fribourg Six mois après avoir laissé filer Michel-Ange Balikwisha à l’Antwerp, au terme d’une longue passe d’armes, le Standard perd, un mois avant l’ouverture du mercato hivernal, un deuxième joueur issu de son centre de formation. Hugo Siquet a paraphé la semaine dernière un contrat de 4,5 ans le liant jusqu’en juin 2026 avec le SC Fribourg, actuel quatrième de Bundesliga derrière le Bayern Munich, Dortmund et le Bayer Leverkusen. À Sclessin, on se préparait depuis un certain temps déjà au départ de l’arrière-droit de 19 ans, auquel Lille, le champion de France, Cologne, le Hertha Berlin et Brentford s’étaient intéressés l’été dernier, sans parvenir à conclure l’affaire. « Si cela ne s’est pas fait, c’est que ça devait se passer comme ça », nous avait expliqué après coup Hugo Siquet. « Mon objectif n’était de toute façon pas de partir. Je n’étais pas prêt, mentalement, à quitter le navire. Mieux, même si le Standard avait accepté un transfert, je l’aurais refusé. Je n’étais pas ouvert à un départ… » Cette fois, l’international espoir belge a décidé de répondre favorablement à l’offre du club allemand, qu’il rejoindra donc au début du mois de janvier. Ce qui permettra au Standard, dont la situation financière est pour le moins préoccupante et qui misait sur ce départ pour s’offrir une bouffée d’oxygène, d’empocher un chèque de l’ordre de 5 millions d’euros pour un joueur qui, aujourd’hui, a disputé 42 matches sous le maillot liégeois. Et qui reprendra la deuxième moitié de saison par la réception de l’Arminia Bielefeld, le 8 janvier, avant de se rendre au Borussia Dortmund, le 14 janvier. Des étapes à franchir en Allemagne « On a suivi Hugo très tôt, lorsqu’il a disputé ses premiers matches avec le Standard », explique Klemens Hartenbach, le directeur sportif du SC Fribourg. « Son intelligence de jeu, son énergie et son envie de constamment jouer vers l’avant nous ont séduits. Mais on n’oublie pas qu’il n’a que dix-neuf ans. On va l’aider à franchir les dernières étapes de son développement ». Sous contrat jusqu’en juin 2024 au Standard, qui venait de lever l’option de deux ans qu’il possédait, Hugo Siquet poursuivra donc sa route dans un championnat qui devrait lui convenir. Et dans un club où la pression ne sera pas excessive. « Fribourg est un club très ambitieux et familial, qui reflète mes valeurs tant sur le terrain qu’en dehors », confie-t-il. « J’ai hâte d’y être… » Officialisé mercredi, même s’il avait été bouclé bien avant, le transfert laisse à la direction liégeoise le temps de se retourner et de trouver un successeur à Siquet, sachant que Collins Fai est loin de faire l’unanimité. C’est ainsi qu’un contact a été noué, dans le courant de la semaine dernière, avec… Mergim Vojvoda, parti au FC Torino à la fin du mois d’août 2020. Sans trop espérer que le retour de l’international kosovar à Sclessin puisse s’opérer, le Standard étant incapable de prendre en charge le salaire de son ancien arrière droit et Torino n’étant enclin ni à céder, ni à prêter son joueur. Dans le même ordre d’idées, le club liégeois a convaincu depuis quelques semaines le jeune Nathan Ngoy (18 ans), défenseur central de formation et en qui tout le monde croit à l’Académie, de se familiariser au poste d’arrière droit, qu’il a occupé lors des derniers matches avec les Espoirs. Merveille Bokadi a prolongé son contrat Par ailleurs, et sans surprise puisque toutes les parties avaient marqué leur accord pour qu’il en soit ainsi, Merveille Bokadi (25 ans) a prolongé ce mercredi un contrat qui arrivait à échéance en fin de saison. L’international congolais était considéré, la saison dernière, comme le joueur le plus « bankable » de l’effectif liégeois avant d’être victime en avril dernier d’une rupture du tendon d’Achille. Le jeune (19 ans) back droit a signé un contrat de 4,5 ans au SC Fribourg, qu’il rejoindra en janvier. Le Standard recevra un chèque de 5 millions et devra lui trouver un successeur. Par Didier Schyns Le 1/12/2021 à 18:50
www.lesoir.be
«Mademoiselle Agnès»: le Misanthrope est une femme et n’en mord pas moins
«Mademoiselle Agnès»: le Misanthrope est une femme et n’en mord pas moins Incarnée avec une saignante férocité par France Bastoen, Agnès est une sublime peste. - Hubert Amiel Incarnée avec une saignante férocité par France Bastoen, Agnès est une sublime peste. - Hubert Amiel Incarnée avec une saignante férocité par France Bastoen, Agnès est une sublime peste. - Hubert Amiel De même qu’on recommande une douche glacée, chaque matin, à ceux qui veulent garder une peau ferme, la recette pour les auteurs classiques avides de conserver leur jeunesse pourrait être de passer sous la plume piquante de Rebekka Kricheldorf. L’écriture de l’auteure allemande n’a rien à envier aux injections de toxine botulique. Elle fait même mieux puisqu’elle ne paralyse pas les cellules de Tchékhov ou de Molière mais leur confère un mordant plus vif encore ! À lire aussi "Villa Dolorosa", trois sœurs qui nous ressemblent: explosif On avait déjà observé ses effets magiques dans Villa Dolorosa , savoureuse et endiablée réactualisation des Trois Sœurs de Tchékhov, que l’on peut voir cette saison à Bruxelles, Namur, Tournai et Charleroi. Efficacité confirmée avec Mademoiselle Agnès , à l’affiche des Martyrs, qui conjugue Molière au féminin et donne au Misanthrope 3.0 des airs de blogueuse assassine, critique d’art fatiguée de l’hypocrisie du petit monde culturel qui gravite autour d’elle. Une scène pourrait résumer à elle seule le fulgurant jet de venin de cette pièce brillamment mise en scène par Philippe Sireuil : à la fin, alors qu’Agnès finit seule, à terre, après avoir opposé une honnêteté absolue, intégriste, cruelle, aux mensonges et creuses prétentions d’un entourage blessé par son insensibilité, un piano numérique se met à jouer tout seul une version jazz d’« I will survive ». Comme cette mélodie fantôme qui continue d’être martelée, sans qu’il n’y ait personne pour frapper les touches du piano, la petite musique de notre monde factice poursuit son imperturbable course. Les fats de notre temps Incarnée avec une saignante férocité par France Bastoen, Agnès est une sublime peste. Impitoyables, ses saillies mitraillent à tout va. Snipeuse de la repartie cinglante, elle maltraite ave la même virtuosité son amie journaliste (Daphné D’Heur), son complice de toujours et ex-amant (Stéphane Fenoochi), ce poète marginal qu’elle héberge gracieusement (Fabrice Adde), les jeunes artistes-performeuses qui courtisent tout ce qui passe avec suffisamment de courbettes pour cacher le vide de leurs projets grandiloquents (Gwendoline Gauthier et Chloé Winkel) et même son fils (Félix Vannoorenberghe), jeune musicien dont elle douche avec une perverse lucidité les maigres espoirs de gloire. Une brèche cependant apparaît dans cette foi tenace en la sincérité : l’amour. Eprise du jeune et éthéré Sascha (Adrien Drummel), Agnès trouve là une limite à son indécrottable impartialité et cette faiblesse la fera elle-même tomber dans le ridicule tout en précipitant sa perte et sa solitude. Du décor aux lumières, du jeu aux accessoires (ah ce buste de Molière, en fond de scène, qui semble scruter d’un air moqueur ces fats de notre temps !), tout dans la mise en scène rehausse d’élégance ou de drôlerie cette comédie féroce. Vaut-il mieux dire la vérité, par respect pour l’être aimé, ou mentir pour ne pas le blesser ? Faut-il accepter les faux-semblants d’une époque, pour espérer plaire et briller aux côtés de ses contemporains, ou faut-il s’ériger contre cette opération d’aveuglement collectif ? En plus de vous faire franchement rire, Mademoiselle Agnès creuse des dilemmes loin d’être inoffensifs. « Mademoiselle Agnès » jusqu’au 17/12 au Théâtre des Martyrs, Bruxelles. « Villa Dolorosa » du 8 au 13/3 au Théâtre des Martyrs, Bruxelles. Les 15 et 16/3 à la Maison de la Culture de Tournai. Les 1 et 2/4 au PBA, Charleroi. Du 20 au 23/4 au Théâtre de Namur. Après avoir revisité Tchekhov avec brio dans Villa Dolorosa, qui tourne encore en Belgique, Rebekka Kricheldorf offre une réécriture narquoise du Misanthrope de Molière. Alceste y devient Agnès et sa hargne étrille un creux et vaniteux milieu artistique contemporain. Saillies jubilatoires aux Martyrs ! Par Catherine Makereel Le 1/12/2021 à 18:50
www.lesoir.be
Gems vanavond nog bijeen over mogelijke strengere maatregelen voor binnenactiviteiten
Premier Alexander De Croo heeft een breed advies gevraagd aan expertengroep Gems over de maatregelen voor binnenactiviteiten, zo vernam onze zusterkrant De Standaard. Dat advies wordt ‘zo snel mogelijk’ verwacht. De expertengroep komt vanavond nog bijeen om de epidemiologische situatie te doorlichten en de bestaande maatregelen tegen het licht te houden.
www.hbvl.be