Cristiano Ronaldo trapt Manchester United eigenhandig voorbij Arsenal, Portugees zit aan meer dan 800 profgoals: zo bereikte hij die enorme mijlpaal

Een nieuwe mijlpaal. Cristiano Ronaldo heeft na vanavond meer dan 800 goals gescoord in zijn profcarrière. De Portugees prikte tegen Arsenal nummers 800 en 801 en had zo een groot aandeel in de 3-2-zege van Manchester United. Met links, rechts, het hoofd en zelfs een paar keer met nog een ander lichaamsdeel: zo maakte Ronaldo z’n (meer dan) 800 goals!
Read full article on: myprivacy.dpgmedia.be
Franse kiescampagne fietst door speech Macron in Europees Parlement
21:08 De Franse verkiezingsrace kleurde de toespraak en het debat in het Europees Parlement over 'l'Europe à Macron'. Het voorstel van de Franse president voor een eigen Europees plan voor stabiliteit en ve...
8 m
www.tijd.be
Arthur, jeune bucheron jalhaytois de 23 ans, décède au travail: «Son sourire et sa gentillesse vont nous manquer»
C’est une terrible nouvelle que l’on a apprise ce mercredi matin. Arthur Defourny, jeune bucheron jalhaytois de 23 ans, a perdu la vie alors qu’il travaillait dans un bois à Baelen. Le jeune homme s’était lancé à son compte le 1er janvier.
Sudinfo.be
Allemansvriend Biden oogst alleen meer verdeeldheid
21:05 Covidcrisis, inflatiecrisis, iden- titeitscrisis: na een jaar in het Witte Huis heeft president Joe Biden de diepe Amerikaanse wonden amper geheeld. Zijn troonpretendent Kamala Harris scoort nog slech...
www.tijd.be
Couple: les hommes et les femmes ne seraient pas infidèles pour les mêmes raisons…
On est tous d’accord pour se dire que l’infidélité, c’est mal. Mais de nombreuses personnes le font, malheureusement. Quand on s’attarde sur les «raisons» qui poussent quelqu’un à tromper sa moitié, on remarque qu’elles sont différentes chez les hommes et les femmes. Explications.
Sudinfo.be
Porté disparu depuis plus d’un mois, un sexagénaire belge retrouvé noyé à Tenerife
Un entrepreneur en construction à la retraite habitant à Holsbeek (Brabant flamand) a été retrouvé mort sur l'île espagnole de Tenerife, a annoncé sa famille mercredi à VTM et Het Laatste Nieuws. Le sexagénaire avait disparu sans laisser de trace d'un hôpital à Tenerife le 13 décembre dernier. Selon l'avocat de la famille, l'homme est mort noyé.
www.7sur7.be
David Goffin va sortir du top 50 pour la première fois depuis août 2014
David Goffin (ATP 45) n'est pas au bout de ses peines après sa défaite 6-4, 6-3, 6-0 au premier tour à l'Open d'Australie contre Daniel Evans (ATP 24).
www.lalibre.be
Strasbourg van Matz Sels duikt top vier in na zege bij Clermont, ook Lille aan de winnende hand
Strasbourg heeft woensdag een inhaalwedstrijd van de negentiende speeldag in de Franse Ligue 1 met 0-2 gewonnen bij Clermont. Het team van doelman en kersvers papa Matz Sels duikt zo de top vier in.
www.hbvl.be
Nouvelle journée-record en Belgique avec 60.000 tests positifs lundi
Un nombre record de 60.000 personnes ont été testées positives au coronavirus lundi dernier, a affirmé le ministre de la santé Frank Vandenbroucke (Vooruit), interrogé mercredi après-midi par Qmusic.
Levif.be
Ook in de gevangenis van Hasselt kreeg kindermoordenaar Dave De Kock niet de nodige psychologische opvolging
Ook in de gevangenis van Hasselt kreeg kindermoordenaar Dave De Kock niet de nodige psychologische opvolging. Volgens gevangenisexperten is er ook vandaag nog een schrijnend tekort aan personeel dat gedetineerden met psychische problemen kan begeleiden. Dave De Kock werd nu gearresteerd voor de moord op kleuter Dean. De man zat eerder al 10 jaar in de cel voor zijn aandeel in de dood van kleuter Miguel. Volgens Minister van Justitie Vincent Van Quickenborne komt er een plan om gedetineerden beter op te volgen na hun vrijlating, maar daar geloven de vakbonden niet in.
www.hbvl.be
Le «bénévolat gratuit» se raréfie
Le «bénévolat gratuit» se raréfie « Le Covid a au moins un mérite, celui de susciter la réflexion et de faire émerger les bonnes questions » : au RFC Huy (D3), Florian Rorive et les dirigeants ont ainsi rapidement conclu que le club était trop largement dépendant à la fois des rentrées de type Horeca (20 à 25 % d’un budget global oscillant entre 200.000 et 250.000 euros, pour 21 équipes et 275 jeunes affiliés) et de l’aide des pouvoirs publics (soutien de la Ville de Huy surtout). « Nous avons délibérément choisi de stabiliser les cotisations annuelles (entre 250 et 280 euros). ce ne sera pas une variable d’ajustement parce que ce n’est pas aux familles de payer le contrecoup de la crise », explique le vice-président du club mosan. « Rentrées buvettes minorées depuis deux ans, pas d’animations, la moins-value globale se chiffre en dizaines de milliers d’euros. Cela nous oblige à compresser tous les coûts, à être encore plus vigilants avant chaque décision. Mais cette recherche d’équilibre, dans la difficulté, crée aussi des opportunités. Le travail de sponsoring (environ 10 % du budget actuel) nous offre de nouvelles possibilités. » Le point d’inquiétude le plus vif est surtout lié au facteur humain. « Ce que j’appellerais le bénévolat gratuit n’existe quasi plus… » Comment un club de P4 parvient-il à traverser ces deux saisons aux reflets surréalistes ? « En faisant le choix du plaisir, en misant sur la solidarité », résume Pierre Crochet, président de la RUS Strée, petit club condrusien qui aligne quatre équipes (A, réserve et deux équipes de jeunes). Avec beaucoup de lucidité, il tire trois leçons d’une crise qui s’éternise. « Primo, le Covid décourage les bénévoles mais aussi les joueurs, pas seulement les jeunes. Ils sont de plus en plus difficiles à convaincre, à fidéliser. Secundo, la pandémie nous prive d’animations mensuelles extra-sportives qui, en moyenne, nous rapportaient 1.500 euros chacune. Tertio, et c’est finalement ce qui m’a le plus marqué, l’impossibilité pour les pouvoirs publics – tout à fait compréhensible – de prendre des mesures à moyen terme coûte forcément de l’argent aux clubs. La saison passée, entre multiples stops et reprises, nous n’avons par exemple jamais pu couper les abonnements électricité, wifi, défibrillateur… Nous avons dépensé quelque 2.000 euros de manière inutile mais impossible de faire autrement. » La possibilité actuellement laissée aux clubs d’organiser des matches amicaux divise « mais c’est une bonne décision, prise par des gens qui connaissent les réalités des petits clubs. Chez nous, un match amical ne coûte quasi rien, pour autant que l’on trouve une surface synthétique dans le coin. Pour un match officiel, les joueurs perçoivent cinq euros par point. Sans billetterie, sans rentrée de buvette, ce sont des charges difficiles à assumer. » Par Eric Clovio Le 19/01/2022 à 20:56
www.lesoir.be
Thierry Neuville zal in Monte Carlo vooral moeten wennen aan zijn nieuwe hybride wagen: “Voor iedereen lastig”
Thierry Neuville (33) staat donderdagavond voor de twaalfde keer in zijn carrière aan de start van de Rally van Monte Carlo. De meeste prestigieuze wedstrijd op de kalender, die Neuville twee jaar geleden ook wist te winnen. Voor de vijfvoudige vicewereldkampioen draait het dit jaar in de seizoensopener van het wereldkampioenschap vooral om één ding: zijn nieuwe hybride Hyundai onder de knie krijgen. Een monoloog in vijf delen.
www.hbvl.be
Nouvelle journée-record en Belgique: 60.000 tests positifs enregistrés ce lundi
Un nombre record de 60.000 personnes ont été testées positives au coronavirus lundi dernier, a affirmé le ministre de la santé Frank Vandenbroucke (Vooruit), interrogé mercredi après-midi par Qmusic. C’est presque le double par rapport au lundi précédent, lorsque l’on avait dénombré un peu moins de 37.700 infections, ce qui constituait déjà un record.
www.7sur7.be
Ze wilde geen mannequin worden, toch werd ze eerste topmodel van Vlaanderen: Ghislaine Nuytten (67) onverwacht overleden
Ze wilde secretaresse worden, geen mannequin. Toch schopte Ghislaine Nuytten het tot bij Armani en Versace, en tot muze van de Antwerpse Zes. Het eerste topmodel van Vlaanderen leerde haar volk wat mode was. Op de catwalk, maar ook op tv en radio. Dinsdagavond overleed ze op 67-jarige leeftijd aan hartfalen.
www.hbvl.be
Avec Shani Diluka, le Jardin Musical rattrape le temps perdu
20:53 Le Jardin Musical, à Bruxelles, organise des portes ouvertes ce week-end et les streame gratuitement sur sa chaîne. L'occasion d'y découvrir la pianiste Shani Diluka et son nouvel album dédié à Proust...
www.lecho.be
Face aux plateformes, la RTBF veut ratisser toujours plus large
20:52 La RTBF tire le bilan d’une année où elle s’est plus que jamais voulue un média global et digital. Et elle se met en ordre de marche pour la négociation de son nouveau contrat de gestion.
www.lecho.be
Uitrol 5G dreigt werking van hoogtemeters in vliegtuigen te verstoren: enkele vluchten naar VS geschrapt
Luchtvaartmaatschappijen wereldwijd schrappen vluchten naar de Verenigde Staten of zetten andere toestellen in uit bezorgdheid over de uitrol van 5G-netwerken in de buurt van sommige Amerikaanse luchthavens. Brussels Airlines is daar niet bij en kan gewoon blijven vliegen op New York.
HLN.be
Gaan punten voor op gezondheid? Slechts vijf clubs sturen besmette spelers door naar cardioloog
“Clubs moeten aan de spelers denken in plaats van aan de punten.” Sportarts en corona-expert Tom Teulingkx, die het coronaprotocol van de Pro League hielp uitwerken, ziet hoe de sportieve belangen bij onze 1A-clubs nog te vaak primeren boven de gezondheid: “Clubartsen staan er soms alleen voor wanneer ze besmette spelers niet té snel willen laten hervatten.”
HLN.be
Porté disparu à Tenerife depuis le mois de décembre, Guido, un Belge de 62 ans, est mort de noyade
Guido Elsen, un entrepreneur en bâtiment retraité de 62 ans, originaire de Holsbeek, qui a disparu sans laisser de trace d’un hôpital de Tenerife le 13 décembre, est décédé. Sa famille l’a confirmé à VTM Nieuws et Het Laatste Nieuws.
Sudinfo.be
David Goffin va sortir du top 50 pour la première fois depuis août 2014
David Goffin va sortir du top 50 pour la première fois depuis août 2014 @News David Goffin (ATP 45) n’est pas au bout de ses peines après sa défaite 6-4, 6-3, 6-0 au premier tour à l’Open d’Australie contre Daniel Evans (ATP 24). Battu pour la cinquième consécutive dès son entrée en lice dans un tournoi du Grand Chelem – et pour la quatrième fois sans réussir à gagner le moindre set – le Liégeois, 31 ans, va ainsi également sortir du top 50 lors de la parution du nouveau classement ATP, le 31 janvier prochain. Encore N.7 de la hiérarchie mondiale fin 2017 après une accession en finale du Masters à Londres à la suite de victoires contre Rafael Nadal et Roger Federer, David Goffin verra en effet tomber 90 points de son accession au troisième deuxième tour à l’Open d’Australie en 2020, l’ATP ayant adapté son système de classement à la suite de la pandémie du Covid-19. Résultat des courses, le N.1 belge chutera au minimum de six places, si pas plus en fonction des résultats de ses concurrents directs, le Néerlandais Botic Van de Zandschulp (ATP 57) ou le Français Adrian Mannarino (ATP 69), tombeur mercredi du Polonais Hubert Hurkacz (ATP 11). Virtuellement 51e, c’est la première fois depuis le 25 août 2014 que David Goffin sortira du top 50 à l’ATP. À l’époque, il était 56e. La chute pourrait même être encore plus dure pour le natif de Rocourt dans les semaines à venir, car il aura encore les 250 points de son titre décroché au tournoi ATP 250 de Montpellier, fin février de l’an dernier, à défendre. Le Belge a été éliminé au premier tour de l’Open d’Australie. Par Belga Le 19/01/2022 à 20:51
www.lesoir.be
Vroege uitschakeling Australian Open niet zonder gevolgen: David Goffin valt voor het eerst sinds augustus 2014 uit top 50
David Goffin zal in het volgende ATP-klassement voor het eerst sinds augustus 2014 geen deel meer uitmaken van de top 50. De Luikenaar betaalt zo zijn snelle exit op de Australian Open.
www.hbvl.be
Record de contaminations au covid: 60.000 tests positifs enregistrés ce lundi
Record de contaminations au covid: 60.000 tests positifs enregistrés ce lundi Reuters. Un nombre record de 60.000 personnes ont été testées positives au covid ce lundi 17 janvier, a confirmé le ministre de la Santé Frank Vandenbrouck à la radio Qmusic. C’est quasi le double par rapport à lundi dernier, où l’on comptait un peu moins de 37.700 infections. C’était aussi un record. Frank Vandenbroucke est en quarantaine depuis mardi matin après avoir été en contact à un haut risque. Ce qui en principe n’est pas nécessaire car le ministre a reçu sa dose booster. Le ministre de la Santé participera au Comité de concertation de ce vendredi, il portera un masque FFP2 de protection supplémentaire. À lire aussi Absentéisme, contaminations, épuisement… omicron n’épargne pas les écoles Quasi le double de la semaine dernière alors que c’était déjà un record. Par Belga Le 19/01/2022 à 20:48
www.lesoir.be
“Eerste helft van de nacht blijft het droog, morgen kans op lokale winterse buien”
Gedurende de eerste uren van de nacht blijft het in Limburg nog droog. Tegen de ochtend neemt de kans op enkele lokale buien echter toe.
www.hbvl.be
Baisser les factures d’énergie: la Vivaldi hésite encore avant de sauter
Baisser les factures d’énergie: la Vivaldi hésite encore avant de sauter La tâche ne s’annonce pas des plus simples pour le ministre CD&V des Finances, Vincent Van Peteghem. - Belga. Les prix de l’énergie – gaz et électricité, on n’oublie pas les carburants et combustibles de chauffage – flambent, le gouvernement fédéral interviendra, il n’y a plus de doute, mais pour quoi faire ? Les Romains s’empoignèrent ? Soyons justes, on discute. Au sein de la Vivaldi, l’expression dominante est celle-ci pour justifier le délai d’attente, on pourrait trancher vendredi : « Ce n’est pas mûr ». Entendez : politiquement parlant, il faut arbitrer encore ; techniquement parlant, il faut peaufiner les modèles. Plusieurs plans sont sur la table. A commencer par la baisse de la TVA. Deux formules coexistent à ce stade. D’une part, baisser temporairement la TVA de 21 à 6 %, à partir du premier février, jusqu’au premier juin ou au premier octobre ou jusqu’au terme de 2022. De l’autre, mettre en œuvre ce qu’ils appellent une « baisse structurelle de la TVA ». C’est-à-dire ? C’est-à-dire baisser durablement la TVA, au moins le temps de la législature, en gardant la main sur les accises, afin d’avoir un levier en cas de normalisation des prix – auquel cas l’on relèverait celles-ci, notamment afin de stabiliser les rentrées fiscales pour l’Etat. Fin de l’année dernière, le ministre des Finances Vincent Van Peteghem (CD&V) et la ministre de l’Energie, Tinne Van der Straeten (Groen), avaient précisément converti la part de surcharges fédérales sur les factures d’énergie en accises, dont le gouvernement avait annoncé qu’elles seraient plafonnées au niveau de 2021. Favoriser la transition écologique Entre la baisse temporaire et la baisse structurelle, une majorité des Vivaldiens en pincent pour la seconde formule. Pour plusieurs raisons. D’abord parce que, nous explique-t-on (« Les études sont en cours »), elle a moins d’impact sur l’index, alors que la première formule a pour effet mécanique de provoquer assez rapidement un saut d’index, ce que les responsables fédéraux veulent éviter, par souci des finances publiques et du budget de l’Etat. Mais encore, et là les verts sont en pointe on l’imagine, notamment Tinne Van der Straeten, qui est chargée de faire la synthèse des travaux d’ici à vendredi : la TVA structurelle, cela permettrait avant tout de mettre durablement l’accent sur la baisse de la TVA sur l’électricité, ce qui irait dans le sens de la transition écologique, étant entendu que la demande dans ce domaine va exploser, des voitures électriques aux chaudières de nouvelle génération. Au fait : pourquoi ne pas retenir la formule simple de la baisse de la TVA temporaire et faire en sorte que cela ne suscite pas un saut d’index en réformant pour le coup le mécanisme d’indexation ? Pas si simple. Le sujet est explosif. Ouvrir un débat sur l’indexation, même technique, c’est risquer d’aller droit à la grosse controverse dans la Vivaldi. Voilà pour la TVA, c’est l’option majeure. Mais rien n’est joué. L’autre idée, celle-là formulée par Paul Magnette en premier, est d’attribuer un chèque de 200 euros aux ménages en difficulté mais aussi jusqu’à la classe moyenne. Une idée qui est « examinée », nous dit-on. Problème : elle nécessiterait pas mal de procédures administratives. Egalement : quels revenus viser, selon quelles déclarations fiscales ? Celles d’il y a un ou deux ans ? Cela alors que les conditions d’existence de telle ou telle personne ont peut-être changé entre-temps. Bref, des questions restent ouvertes, il faudra y répondre d’ici à vendredi. Et quid du « cliquet » ? C’est assez simple dans l’esprit du MR : on baisse les taxes qui pèsent sur le prix de l’énergie, et dont l’Etat a la maîtrise, lorsque ceux-là grimpent brutalement, on repousse le curseur à la hausse lorsque le marché se stabilise. Où trouver l’argent ? Parallèlement, le débat entre les partenaires de gouvernement porte aussi sur la prolongation de l’élargissement du tarif social énergie – qui avait été étendu aux 450.000 bénéficiaires de l’intervention majorée de l’assurance soins de santé en février 2021 jusqu’à la fin de l’année dernière, puis encore prolongé jusqu’à la fin mars 2022 : faut-il opérer par trimestres, ou bien prolonger le tarif social jusqu’au bout de l’année ? Ils s’interrogent. Reste enfin la question du financement des mesures, qui se chiffrera en centaines de millions d’euros. Au mois d’octobre dernier, à l’issue du conclave budgétaire, le premier paquet d’aides avait déjà coûté 760 millions d’euros à l’Etat fédéral, dont 588 millions pour le tarif social et 156 millions pour le plafonnement des surcharges fédérales. Où aller chercher l’argent pour ce nouveau round de mesures ? Dans le surplus de recettes TVA mécaniquement engendré par la hausse des prix ? Ou peut-être dans les poches des producteurs d’électricité nucléaire et éolienne offshore qui engrangeraient de plantureux bénéfices grâce à la flambée des tarifs ? La ministre Van der Straeten a chargé le régulateur fédéral (Creg) de quantifier ces éventuels surprofits. Après il faudra encore trouver comment aller les chercher… Refroidir les prix du gaz et de l’électricité : les partenaires sont d’accord, mais comment ? Politiques et experts analysent, négocient, et pourraient trancher vendredi. On parle chèque, tarif social, cliquet, et… TVA. Voici les options. Par David Coppi et Bernard Padoan Le 19/01/2022 à 20:46
www.lesoir.be
PORTRET. Ze wilde geen mannequin worden, toch werd ze eerste topmodel van Vlaanderen: Ghislaine Nuytten (67) onverwacht overleden
Ze wilde secretaresse worden, geen mannequin. Toch schopte Ghislaine Nuytten het tot bij Armani en Versace, en tot muze van de Antwerpse Zes. Het eerste topmodel van Vlaanderen leerde haar volk wat mode was. Op de catwalk, maar ook op tv en radio. Dinsdagavond overleed ze op 67-jarige leeftijd aan hartfalen.
www.gva.be
Arrestatie na achtervolging op E313 in Bilzen: mogelijk verband met diefstal met geweld
Op de E313 tussen Diepenbeek en Bilzen is woensdagavond rond 20.15 uur een auto klemgereden. De bestuurder werd in de boeien geslagen. De arrestatie houdt mogelijk verband met een diefstal met geweld. Die zou eerder die avond in Houthalen geweest zijn.
www.hbvl.be
Regering geeft Groep van 10 tot vrijdag voor noodplan tegen stilvallen bedrijven
Werkgevers en vakbonden krijgen van de regering tot vrijdag de tijd om een pakket noodmaatregelen uit te werken dat moet vermijden dat bedrijven stilvallen door afwezig personeel. Premier Alexander De Croo (Open VLD) bezorgt de Groep van 10 daarover een brief, met de mededeling dat de maatregelen tijdelijk en gericht zijn. Zonder akkoord werkt Vivaldi zelf een plan uit.
www.nieuwsblad.be
Cyberaanval op Defensie gebeurde zo goed als zeker in opdracht van buitenlandse overheid
Alles wijst erop dat de grootscheepse cyberaanval tegen Defensie werd uitgevoerd door een ‘state actor’. Die aanval begon ook al een week vroeger dan eerder werd gecommuniceerd.
www.hbvl.be
Thierry Henry dans le viseur de Bordeaux: l’adjoint de Martinez cité en cas de renvoi de Petkovic
Thierry Henry dans le viseur de Bordeaux: l’adjoint de Martinez cité en cas de renvoi de Petkovic @News Après trois défaites consécutives en Ligue 1, Rennes a regoûté dimanche aux trois points de la victoire en surclassant Bordeaux (6-0) lors de la 21e journée de Ligue 1. Les Stadistes ont donc retrouvé de l’élan offensif, bien aidés par des Bordelais à nouveau friables et réduits à 10 en deuxième période. Avant l’exclusion d’Issou Sissokho (50e), les Rennais avaient déjà inscrit deux buts, par Martin Terrier (33e), son dixième de la saison, et Benjamin Bourigeaud, sur un coup franc magnifique (43e). Muet depuis fin novembre, Gaëtan Laborde a retrouvé le chemin des filets (61e), tout comme Serhou Guirassy, auteur d’un doublé en fin de match (89e, 90+2). Entretemps, Adrien Truffert avait aussi trompé Benoît Costil (69e). Avec ses nombreux cas de Covid et 50 buts encaissés en L1, Bordeaux ne voit pas le bout du tunnel. Si bien que, d’après des informations de RMC Sport, Thierry Henry, revenu comme adjoint de Roberto Martinez chez les Diables rouges juste avant l’Euro 2020, pourrait à nouveau quitter l’équipe nationale belge. Son nom figurerait en effet sur la liste des Girondins afin de remplacer Vladimir Petkovic, de plus en plus menacé de son poste d’entraîneur. Après les rumeurs au sujet du retour de Roberto Martinez à Everton (« la RBFA préfère conserver son sélectionneur à dix mois de la Coupe du monde. Martinez est charmé par la proposition mais ne veut pas forcer son départ et a dit ‘non’ à Everton pour le moment », ont écrit nos confrères du Het Laatste Nieuws), voilà donc une nouvelle rumeur touchant à notre équipe nationale. Précisions que « Titi » n’est pas le seul à figurer sur la liste des possibles remplaçants au poste de Petkovic et qu’il est encore sous contrat avec la Fédération belge de football. Comme Roberto Martinez… Et si « Titi » quittait à nouveau la sélection nationale belge ? Par Yannick Goebbels Le 19/01/2022 à 20:40
www.lesoir.be
Thierry Henry dans le viseur de Bordeaux: l’adjoint de Martinez cité en cas de renvoi de Petkovic
Et si «Titi» quittait à nouveau la sélection nationale belge?
Sudinfo.be
Vrachtwagen kantelt gracht in ter hoogte van oprit E17 maar bestuurder slechts lichtgewond
Een vrachtwagen is in de late namiddag in de gracht gekanteld ter hoogte van de oprit van de E17 richting Antwerpen in Gent. De bestuurder werd met lichte verwondingen naar het ziekenhuis gebracht.
HLN.be
PORTRET. Ze wilde geen mannequin worden, toch werd ze eerste topmodel van Vlaanderen: Ghislaine Nuytten (67) onverwacht overleden
Ze wilde secretaresse worden, geen mannequin. Toch schopte Ghislaine Nuytten het tot bij Armani en Versace, en tot muze van de Antwerpse Zes. Het eerste topmodel van Vlaanderen leerde haar volk wat mode was. Op de catwalk, maar ook op tv en radio. Dinsdagavond overleed ze op 67-jarige leeftijd aan hartfalen.
www.nieuwsblad.be
Trailer van Bill Cosby-docu belooft nieuwe onthullingen: “Veel mensen waren op de hoogte van z'n daden”
Op het Amerikaanse Sundance Film Festival gaat deze week een nieuwe docureeks in première over Bill Cosby (84). De eerste trailer toont hoe de serie de opmars, maar ook de ondergang van de acteur in beeld brengt. Cosby is al meermaals beschuldigd van seksueel misbruik. In 2018 werd hij hiervoor veroordeeld tot een gevangenisstraf, maar intussen is de acteur weer op vrije voeten.
HLN.be
Trailer van Bill Cosby-docu belooft nieuwe onthullingen: “Veel mensen waren op de hoogte van z'n daden”
Op het Amerikaanse Sundance Film Festival gaat deze week een nieuwe docureeks in première over Bill Cosby (84). De eerste trailer toont hoe de serie de opmars, maar ook de ondergang van de acteur in beeld brengt. Cosby is al meermaals beschuldigd van seksueel misbruik. In 2018 werd hij hiervoor veroordeeld tot een gevangenisstraf, maar intussen is de acteur weer op vrije voeten.
HLN.be
MR: le courrier, inquiet, des libéraux progressistes
MR: le courrier, inquiet, des libéraux progressistes Fin 2019, Christine Defraigne, candidate battue au premier tour, initiait le «Rassemblement des libéraux progressistes» (RLP). - Roger Milutin. Entre les deux tours de l’élection à la présidence du MR, fin 2019, Christine Defraigne, candidate battue au premier tour, initiait le « Rassemblement des libéraux progressistes » (RLP), qui se structuraient donc en un courant afin d’être respecté comme tel au sein du MR. Ils rédigeaient aussi un « Manifeste pour un humanisme libéral » définissant leurs valeurs et objectifs sociétaux. Ils étaient alors huit membres fondateurs, élus communaux et militants de différentes provinces. Aujourd’hui, assure Jad Touimi, conseiller communal à Waterloo qui s’exprime au nom du RLP, « nous avons 400 membres en ordre de cotisation et 2.800 sympathisants sur Facebook… soit davantage que le MMC » (chapelle du MR présidée par Marie-Christine Marghem). Et comme Denis Ducarme, ces libéraux progressistes qui défendent « un libéralisme progressiste, authentiquement social et humaniste » se disent « inquiets de la logique droitière affichée par le président Georges-Louis Bouchez ». Ils ont donc pris la plume pour écrire à leurs « membres et sympathisants, soit près de 3.000 personnes », dans l’espoir que leur courant « soit respecté au sein du MR », comme Georges-Louis Bouchez s’y était engagé en tant que candidat à la présidence. « Mais depuis deux ans », regrette Jad Touimi, « malgré nos demandes répétées de rendez-vous, nous n’avons reçu aucune réponse. Nous espérons désormais être entendus. » Voilà pourquoi, donc, ils ont rédigé ce courrier. « Des convictions malmenées » « L’existence de différents courants, depuis la droite conservatrice catholique aux libéraux sociaux et humanistes, a toujours existé », écrivent les six membres du bureau du RLP. Et « le débat d’idées qui en résulte est quelque chose de normal et de sain dans un mouvement qui se veut réformateur et pluraliste. » Mais aujourd’hui, déplorent-ils, « ces convictions libérales et progressistes sont particulièrement malmenées par certaines instances du MR qui revendiquent des positions de plus en plus droitières, officiellement assumées et revendiquées, allant même jusqu’à déclarer “avoir plus de respect pour la constance d’Eric Zemmour que pour Valérie Pécresse”. » « Cela nous choque au plus profond de nous-mêmes », ajoutent-ils, « tant nous sommes profondément convaincus que l’essence même du libéralisme consiste à lutter contre tous les replis identitaires, les communautarismes quels qu’ils soient et de lutter pour l’émancipation de tous dans un Etat laïque, respectueux des convictions religieuses et philosophiques de tous ; c’est-à-dire de combattre sans faille ni complaisance les idées véhiculées par des personnages tel Eric Zemmour et l’extrême droite. Notre opposition envers les extrêmes, qu’ils soient de droite ou de gauche, doit être totale, sans l’ombre d’une reconnaissance quelconque ! » Les membres du RLP affirment toutefois ne vouloir aucunement « d’une nouvelle guerre des clans ou d’ego qui opposerait l’une ou l’autre personnalité au président en titre ». Mais ils soutiennent toutefois la démarche de Denis Ducarme en faveur d’un courant libéral démocrate au sein du MR. Regrettant « des positions de plus en plus droitières » de « certaines instances du MR », le « Rassemblement des libéraux progressistes » défend, dans un courrier, ses « convictions libérales et progressistes aujourd’hui malmenées ». Par Martine Dubuisson Cheffe adjointe du service Politique Le 19/01/2022 à 20:35
www.lesoir.be
Covax heeft 4,6 miljard euro nodig om verder vaccins te kunnen verdelen
Covax, het internationale initiatief om vaccins ook onder de ontwikkelingslanden te verdelen, heeft in de eerste drie maanden van dit jaar nog 4,6 miljard nodig om het werk te kunnen verderzetten. Dat heeft een verantwoordelijke van de Vaccinalliantie Gavi, Seth Berkley, gezegd.
HLN.be
Covax heeft 4,6 miljard euro nodig om verder vaccins te kunnen verdelen
Covax, het internationale initiatief om vaccins ook onder de ontwikkelingslanden te verdelen, heeft in de eerste drie maanden van dit jaar nog 4,6 miljard nodig om het werk te kunnen verderzetten. Dat heeft een verantwoordelijke van de Vaccinalliantie Gavi, Seth Berkley, gezegd.
HLN.be
Nouveau record de contaminations ce lundi: 60.000 tests positifs enregistrés
C'est presque le double par rapport à lundi dernier.
www.lalibre.be
Oud voetbalveld blijkt plots waardevolle natuur: boete van duizenden euro’s voor ‘scheuren van struisgras’
Eugeen (76) huurt al decennialang in Schilde achter de Hubo een perceeltje landbouwgrond. Op zijn vraag zaaide bevriend landbouwer Jan Jacobs (53) uit Schoten er maïs als wildakker. Een inspecteur van Natuur en Bos vond aan de kant een pluk ‘struisgras’, stelde proces-verbaal op voor het ‘scheuren van struisgrasland’ en maakte dat over aan het parket. Hoewel Jacobs en Eugeen hun zogenaamde ‘fout’ direct herstelden, loopt de boete in de duizenden euro’s. “Ze kunnen altijd nog in beroep”, zegt de woordvoerder van het departement Omgeving van Vlaams minister Zuhal Demir (N-VA).
www.gva.be
Nouveau record de contaminations ce lundi: 60.000 tests positifs enregistrés !
C'est presque le double par rapport à lundi dernier.
www.dhnet.be
Reflecterende huisnummers voor alle 3.775 Kortessemse woningen
De gemeente Kortessem start met de verdeling van reflecterende huisnummers. De inwoners krijgen die met de post opgestuurd.
www.hbvl.be
Les tickets du Mondial en vente, ne manque plus que l'hébergement
20:32 Il est possible, depuis ce mercredi, d'entamer la procédure pour dénicher un ticket pour la coupe du Monde de foot au Qatar. Les incertitudes sont encore nombreuses. À commencer par la manière dont se...
www.lecho.be
Lichaam Guido Elsen (62) na ruim een maand teruggevonden in Tenerife
Guido Elsen, de 62-jarige man die sinds midden december vermist was in Tenerife nadat hij uit een ziekenhuis verdween, is gevonden. Zijn lichaam zou al een tijdje geleden gevonden zijn, maar nu pas werd de link gelegd.
www.gva.be
Waarom zijn vriendin verdacht wordt van moord op kleuter Dean en Dave De Kock niet
Terwijl zijn vriendin aangehouden werd op verdenking van moord en ontvoering, is dat voor De Kock zelf wederrechtelijke vrijheidsberoving en betrokkenheid bij het overlijden van de vierjarige. Hoe zit dat juist in elkaar?
www.hbvl.be
Peter Van De Velde onder vuur nadat hij dood Ghislaine Nuytten linkt aan vaccinaties
Acteur Peter Van De Velde (55) kwam woensdag onder vuur op sociale media, nadat hij had gereageerd op het overlijden van model Ghislaine Nuytten. Op Facebook linkte hij haar onverwachte dood aan de coronavaccins, terwijl er sprake is van een hartstilstand. Intussen heeft hij de post wel verwijderd.
www.hbvl.be
Nergens zijn de verschillen tussen de coronaregels zo duidelijk als op het Drielandenpunt
Als ergens te zien is hoe bizar de praktijk van het uiteenlopende coronabeleid in de grensregio kan uitpakken, is het wel bij het Drielandenpunt. “In Vaals weten wij niet beter.”
www.hbvl.be
Après un an au pouvoir, le bilan contrasté de Joe Biden à la Maison-Blanche
Après un an au pouvoir, le bilan contrasté de Joe Biden à la Maison-Blanche Il y a un an, certains éprouvaient un sentiment de délivrance. Mais rien n’est encore acquis: les vieux démons de l’Amérique sont toujours là. - AFP Un air léger, certes glacial, soufflait sur Washington il y a exactement un an. Comme si un sort maléfique avait été rompu avec le départ de Donald Trump pour sa retraite de Mar-a-lago en Floride, la capitale fédérale se prenait à espérer le retour d’une vie politique apaisée. Le mauvais génie était, pensait-on alors, rentré dans sa boîte, bouclant bien malgré lui une éclipse populiste de quatre ans. Difficile d’ignorer, bien sûr, les 25.000 soldats de la garde nationale déployés autour des bâtiments fédéraux rappelaient combien le traumatisme de l’attaque contre le Capitole, deux semaines plus tôt, pesait encore dans les esprits. Bien sûr encore, 74 millions d’électeurs avaient voté Trump, et nombre d’entre eux, avalant l’idée du «  Big Steal  » (le grand hold-up électoral), se refusaient à considérer le vainqueur démocrate comme un président légitime. Mais Joe Biden semblait si normal. Si rassurant, au bras de sa femme Jill, tandis qu’un parterre d’anciens présidents, républicains et démocrates mêlés, lui conférait un blanc-seing appréciable, oui, cette légitimité même que lui déniait une portion du pays. «  La démocratie a prévalu  », avait-il déclaré, avant de reconnaître sombrement qu’un pays en guerre avec lui-même ne parviendrait jamais à surmonter tous les fléaux actuels simultanés. «  La réponse n’est pas de se recroqueviller sur soi-même, de s’arc-bouter chacun dans son camp, de se défier de ceux qui ne vous ressemblent pas, n ’honorent pas la même foi que vous, ou ne tirent pas leurs informations des mêmes sources que vous. Nous devons mettre un terme à cette guerre incivile (sic) qui oppose rouges et bleus, ruraux et citadins, conservateurs et libéraux. Nous pouvons y arriver si nous ouvrons nos âmes, plutôt que de durcir nos cœurs  ». Pour y parvenir, Joe Biden avait un plan : restaurer l’esprit bipartisan au Capitole, passer de grandes lois ambitieuses mêlant grands chantiers d’infrastructures pour la modernisation du pays et programmes sociaux pour secourir les plus démunis. Ce serait dur, mais l’ancien sénateur avait le savoir-faire et le carnet d’adresses, armé de sa persuasion. «  J’ai la prétention de croire que je suis bon à ça  », avait-il confié à une poignée d’éditorialistes, enfilant son armure pour mener une dure bataille sur plusieurs fronts simultanés. Quatre de ces priorités étaient déjà identifiées. La cinquième a surgi deux semaines avant l’investiture de Biden : l’assaut mené par des supporters de Trump et des extrémistes de droite contre le Congrès, sur la colline du Capitole, le 6 janvier 2021, précipitant une crise démocratique inédite depuis la guerre de Sécession. La pandémie : espoirs déçus S’installant à la Maison Blanche, Joe Biden avait juré de terrasser le «  virus qui faisait rage  » et «  planait silencieusement sur le pays  ». Dans un rapport de 200 pages, il promettait une campagne de tests massifs, la protection du personnel soignant (protocole sanitaire rigoureux, renforts garantis), et des tests poussés en laboratoire pour mieux comprendre les mutations du coronavirus. Et puis, la mécanique s’est enrayée : avec l’été et la reprise économique, le taux de vaccination a commencé de ralentir, pour stagner à un faible 64 % de la population américaine (soit 209 millions d’individus). Le 4 juillet, Biden déclarait que le pays était «  plus proche que jamais de déclarer son indépendance vis-à-vis d’un virus meurtrier.  » La désillusion fut très rude, avec l’irruption du redoutable variant delta, puis du très contagieux omicron. L’Administration a reconnu depuis avoir sous-estimé ces nouvelles vagues, multiplié les signaux contradictoires, donnant l’impression d’une grande confusion au sommet du pouvoir. La production de tests demeure insuffisante et la fermeture des frontières finalement levée le 8 novembre n’a aucunement jugulé le fléau. De 400.000 morts en janvier 2021, les Etats-Unis sont passés à 854.000 un an plus tard. Dans l’urgence, un milliard d’auto-tests et 400 millions de masques N95 viennent d’être commandés, dans une grande opération de distribution gratuite. Mais la Cour suprême a retoqué le projet de mandat vaccinal obligatoire pour les grandes entreprises, à l’exception des services de santé. Le climat : de grandes promesses en suspens Le changement climatique faisait partie des priorités électorales du candidat démocrate en 2020. Sitôt élu, Joe Biden mit ses promesses à exécution : il choisit l’ancien sénateur John Kerry comme envoyé spécial sur le climat, élevé au rang de ministre. En avril, un sommet réunissait à Washington les chefs d’État et de gouvernement désireux d’accentuer leurs efforts en matière de réduction des gaz à effet de serre. A la COP 26 de Glasgow, en novembre, il promettait même de réduire de moitié les émissions américaines de 2005, d’ici 2030. Puis signait une loi d’infrastructure prévoyant 1.200 milliards de dollars pour renforcer la lutte face aux désastres naturels (incendies, ouragans, inondations, raz-de-marée). Ces débuts prometteurs sont allés se fracasser sur un choc politique frontal avec l’opposition républicaine. Le grand projet de loi Build Back Better (BBB), censé promouvoir l’économie verte, les énergies renouvelables, les véhicules et transports en commun électriques, est ouvertement combattu par le GOP (Grand Old Party). Son adoption par la plus infime des marges au Sénat a été consciencieusement sabotée par un édile rebelle, Joe Manchin, de Virginie-Occidentale et le lobby du charbon, toujours influent. A défaut de faire adopter «  BBB  » en 2022, l’Administration Biden devrait se résoudre à promulguer de nouveaux décrets exécutifs, facilement annulables par un successeur mal intentionné dans le Bureau ovale. L’économie : le meilleur et le pire C’est le grand accomplissement de l’Administration Biden : en injectant des milliards dans l’économie par le biais des chèques de secours aux foyers américains (American Rescue Plan), l’exécutif démocrate a relancé la croissance (7 % au dernier trimestre 2021). Résultat, l’année 2021 s’est achevée avec un taux de chômage de 3,9 % (contre 6,3 % en janvier précédent), proche du plein-emploi et des performances pré-covid de l’économie américaine, des marchés financiers relativement euphoriques. 6,4 millions d’emplois ont été créés en moins d’un an. Les jobs sont si nombreux outre-Atlantique que les employeurs se battent pour attirer les candidats, alimentant une vague baptisée «  Grande démission  », plus de 20 % de la population active ayant changé de métier outre-Atlantique, l’an passé, avec une hausse salariale moyenne de 4,7 % à la clé. Mais rien n’est simple, hélas, argue Ezra Klein dans le New York Times  : en agissant ainsi, «  la Maison Blanche a clairement dit qu’elle préférait le risque d’une économie en surchauffe, très inflationniste, à celui d’un chômage de masse  ». Médiocre orateur comparé à ses glorieux aînés Bill Clinton et Barack Obama, Joe Biden a échoué à capitaliser politiquement sur ces gains économiques, se laissant déborder par la grogne relative à une inflation débridée, elle aussi de tous les records (7 % pour l’année 2021) et les nouvelles pertes commerciales infligées par la vague omicron, qui frappe de plein fouet la restauration, le tourisme et le transport aérien. «  L’économie se porte bien mieux que les gens ne le pensent, résume le professeur Allan Lichtman, de l’American University à Washington. Mais le message n’est pas passé et tout le monde pense que Biden a fait du sale boulot  ». Justice raciale : au point mort Joe Biden leur devait bien cela : propulsé à la Maison-Blanche par la mobilisation de l’électorat noir, il se savait attendu sur la question de la protection du droit de vote, menacé par des lois conservatrices locales visant à restreindre l’accès aux urnes. Las, les deux lois soumises au Congrès suscitent l’hostilité des Républicains, ainsi que des Démocrates Joe Manchin et Kyrsten Sinema. En outre, la réforme des pratiques policières est au point mort. Et la révolte gronde dans les rangs, malgré l’avènement du gouvernement le plus multiracial de l’histoire, avec une vice-présidente métisse (Kamala Harris) et plusieurs ministres issus des minorités. La crise démocratique : le pire à venir ? Joe Biden ne se faisait pas d’illusions sur la gravité du mal qui ronge les Etats-Unis. Sans doute espérait-il, par contre, que Donald Trump, banni des réseaux sociaux, se fondrait dans un anonymat relatif en Floride. Là encore, le constat est amer. Trump resserre son emprise sur un Parti républicain servile, et muet face aux thèses conspirationnistes, qui planche sur un «  verrouillage  » anticipé du processus électoral, pour faire en sorte que leur candidat se hisse à la Maison Blanche à la faveur de recomptages frauduleux dans les «  swing states (Etats-clés)  » et un Congrès aux ordres. Ce qui sonnerait la fin de l’expérience démocratique américaine. Pandémie, climat, économie, justice raciale, démocratie : après des débuts prometteurs, les grands chantiers présidentiels sont en difficulté. Par Maurin Picard Correspondant aux Etats-Unis Le 19/01/2022 à 20:25
www.lesoir.be
Zeventig jaar na betonnering worden Ketelstraat en Vandermarckestraat weer opgeknapt
Precies zeventig jaar na de betonnering van de Ketelstraat en de Vandermarckestraat worden de oude holle weg en het straatje dat langs de vroegere jongensschool liep helemaal heringericht. Dinsdag kregen een 50-tal belangstellenden tekst en uitleg over de werken die bijna 700.000 euro kosten. De omwonenden ijverden vooral voor snelheidsbeperkingen.
www.hbvl.be
Het leek een natuurlijke dood, tot de autopsie: ex-lijfwacht van koninklijke familie naar assisen
Peter W. (48) uit Tienen was ooit politieman en schopte het zelfs tot lijfwacht van de koninklijke familie. Maar in het voorjaar van 2023 zal hij in het assisenhof in Leuven terechtstaan voor de brutale dood van zijn schoonvader in 2020. Het lichaam van Erik Van Puymbroeck (64) werd gevonden op de oprit van zijn woning. Alles leek op een natuurlijk overlijden, tot de autopsie volgde.
www.hbvl.be