Election controversée à Interpol: le secrétaire général défend l'indépendance de l'organisation

Le secrétaire général d'Interpol Jürgen Stock a vigoureusement défendu vendredi l'indépendance de l'organisation de coopération policière dans un entretien avec l'AFP, après l'élection controversée d'un général émirati au poste de président.
Read full article on: lalibre.be
Lésé par Van Holsbeeck, Marc Coucke veut récupérer son argent: "Il a payé trop pour la reprise du club" (Mise à jour)
Il estime avoir été lésé par Herman Van Holsbeeck lors de la vente d’Anderlecht.
1m
www.dhnet.be
Autorégulation: comment le foot belge échappe-t-il aux multiples remises en question?
Autorégulation: comment le foot belge échappe-t-il aux multiples remises en question? Un ancien arbitre international est toujours un spectateur attentif de la manière dont se meut le milieu. Et donc de ses indécrottables pratiques. « Il faut une révolution par le biais d’un procès et de peines exemplaires », dit ce membre néerlandophone du CA de la Pro League qui préfère conserver l’anonymat pour des raisons de cohabitation. « L’autorégulation, on a vu ce que ça donnait après l’affaire Yé en 2005. Ces gens sont tellement puissants qu’ils dominent de la tête et des épaules un système bien trop faible pour les contrer. Via leur argent ou leurs avocats quand on vient mettre le nez dans leurs affaires ou dans les intérêts de leurs clubs. » Sans compter que dans leurs modes de fonctionnement, la Fédération et la Pro League prêtaient trop souvent le flanc à des conflits d’intérêts, poursuit-il : « Peter Croonen a démissionné de la présidence parce qu’il était constamment tiraillé entre son désir de faire avancer le football belge et les directives venues de son propre club. Mehdi Bayat a géré une fédération, un club et entendait intégrer le comité exécutif de l’UEFA. Mais où va-t-on ? Si rien n’a bougé avant ces derniers mois et si les avancées ne se font que centimètre par centimètre, c’est uniquement parce que ceux qui participent à la direction de notre football sont juges et parties. Seule une ligue avec des membres indépendants pourra déclencher la lame de fond nécessaire aux changements. » À lire aussi Footbelgate: un «privilège de juridiction» qui n’a de privilège que le nom Argent sale, violence, racisme et homophobie sont les quatre doléances qui reviennent le plus souvent lorsque l’on s’immerge dans le quotidien d’un club de foot. Et, pour les trois derniers griefs, l’effet de masse, au cœur de la foule qui peuple les enceintes sportives, cristallise l’ensemble des réflexes d’un autre âge. « Au contraire de tous les autres secteurs d’activité économique, le football est le seul à devoir gérer tous les maux de la société dans l’univers clos d’un stade », s’exclame Louis Derwa, par ailleurs ancien directeur général de l’AFC Tubize lors de son court passage en D1. On se souvient d’ailleurs de lui venant tenir tête avec un courage inouï à une tribune entière de supporters de Genk assimilant la Wallonie à ce qu’il reste d’un passage aux sanitaires. « Au risque d’en décevoir plus d’un, je ne pense pas que tous les fléaux précités seront éradiqués du jour au lendemain par la grâce de la parution d’une loi au Moniteur », continue-t-il. « Ces abus multiples ne sont pas propres au monde du foot : ils existent dans tous les milieux et dans tous les pans de la société. » Peter Vandenbempt, commentateur sportif vedette de la VRT. - VRT « C’est à la fois une question d’éducation et de sévérité des sanctions », embraie Peter Vandenbempt, commentateur vedette de la VRT et redoutable chroniqueur de l’émission Extra Time, l’équivalent (plus concentré) de La Tribune, les lundis soir. « Il s’agira d’un travail de longue haleine, car j’ai du mal à penser que certaines générations pourront changer leur comportement avec de simples campagnes de sensibilisation. Ce qui vaut pour l’évasion fiscale, soit dit en passant. Des comportements millénaires ne se gomment que par l’éducation : et ça commence au berceau, ou presque. Il faudra donc du temps. Le foot ne pourra gérer ses dérives que si l’on considère que sa responsabilité s’arrête là où commence l’éducation. » « Il me semble que le monde du sport vit souvent sur l’impression profonde d’être en dehors du système légal et de pouvoir gérer en famille les difficultés, les dérives auxquelles il est confronté, en créant par exemple des instances disciplinaires propres », affirme Bertrand Fincœur. « Et je dis cela en étant moi-même arbitre à la Cour belge d’arbitrage pour le sport. Mais le sport n’est pas et ne peut pas être un domaine de non-droit, un domaine à part. Quand l’avocat Luc Misson est allé devant la Cour de justice des Communautés européennes pour défendre la libre circulation des travailleurs, y compris en foot, dans ce qui deviendra l’arrêt Bosman, c’était sur cela que reposait son argumentation. » Edouard Delruelle, professeur de philosophie à l’ULiège. - Photo News Edouard Delruelle, professeur de philosophie (ULiège), partage cette opinion à une série d’égards : « Le monde du football a créé son propre ordre juridique. Il est censé être en accord avec l’ordre juridique étatique. Mais comme le football est international dans son fonctionnement, il échappe en partie à la régulation des Etats. En découle une espèce d’autonomie de fonctionnement et d’autonomie juridique qui, bien sûr, peut donner le sentiment à certains acteurs d’être dans un autre fonctionnement légal, soumis à d’autres lois, d’autres règles, d’autres habitudes, d’autres contrôles. C’est d’autant plus vrai que les sommes en jeu dans le football sont sans égales et en font un monde à part, dominé par l’argent, obsédé même par celui-ci. » Par Mathieu Colinet et Frédéric Larsimont Le 21/01/2022 à 11:23
9 m
www.lesoir.be
Loïc Nottet cherche des danseurs pour un projet encore tenu secret
Loïc Nottet cherche des danseurs pour un projet encore tenu secret Belgaimage Quelques semaines après Stromae, c’est au tour de Loïc Nottet de faire appel à son public pour trouver les perles rares qui pourront danser en sa compagnie, annonce Radio Contact. Pour l’instant, le projet est tenu secret. On ne sait pas s’il s’agit d’apparaître dans son nouveau clip ou de l’accompagner dans une future tournée. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength
www.lesoir.be
Violente collision entre un camion et une camionnette à Oret: une personne sérieusement blessée a été emmenée à l’hôpital
Ce vendredi peu après 6h du matin, le carrefour d’Oret (Mettet) a une nouvelle fois été le théâtre d’une violente collision entre un camion et une camionnette. Le conducteur de l’utilitaire a été sérieusement blessé.
Sudinfo.be
Live - Viroloog Steven Van Gucht: ‘Epidemie lijkt nog te versnellen’
Vanmiddag komt het Overlegcomité om 13 uur samen. Vooral de coronabarometer staat op de agenda. Volg hieronder al het nieuws en de laatste ontwikkelingen. Download de app van De Morgen en krijg als eerste een bericht bij belangrijk nieuws.
www.demorgen.be
Région bruxelloise : voici où sont situés les lidars jusqu’au 27 janvier prochain
Etterbeek, Molenbeek, Forest, Neder-Over-Heembeek… Sept radars ont été installés en Région bruxelloise ce jeudi.
www.lalibre.be
"Son talent n'a jamais disparu", "Il a montré qu'il était encore un grand joueur": Eden Hazard enfin salué par la presse espagnole
Il attendait ça depuis 256 jours. Eden Hazard a enfin marqué avec le Real, qualifiant du même coup les Madrilènes pour les quarts de finale de la Coupe du Roi, ce qu'il n'avait plus fait depuis le 9 mai 2021. Un but libérateur, salué par la presse espagnole.
www.lalibre.be
Le pont de Wandre fermé tout le week-end prochain: une déviation mise en place
Dans le cadre des travaux de chauffage urbain à Herstal, le pont de Wandre sera fermé à la circulation le week-end
Lameuse.be
Ondanks omikrontsunami is daar de versoepelingsgolf: Europese landen lossen restricties
De kans is groot dat het Overlegcomité vrijdag beslist om de coronaregels (een klein beetje) te versoepelen. Daarmee zijn we niet de eerste. Ook andere Europese landen laten maatregelen los, ondanks het hoge aantal besmettingen.
www.nieuwsblad.be
Van Gucht: “Einde vijfde golf nog niet in zicht, besmettingen zullen dalen vanaf eind februari”
België bevindt zich momenteel volop op de piek van de vijfde golf van het coronavirus en het einde hiervan is nog niet in zicht. Een afname van de besmettingen is te verwachten vanaf eind februari of begin maart. Dat heeft viroloog Steven van Gucht vrijdag gezegd op het wekelijkse persmoment van het Nationaal Crisiscentrum.
www.hbvl.be
La “fausse banane”, culture miracle face au changement climatique?
L’ensète, une plante éthiopienne, pourrait devenir un nouvel aliment de choix et sauver des vies face au changement climatique. Pour quelles raisons?
www.7sur7.be
“Enfin”, “Juste à temps”: remercié par Ancelotti, salué par la presse espagnole, Eden Hazard retrouve le sourire
En Une de Marca et d’AS. Pas de doute, Eden Hazard a endossé, une fois n’est pas coutume, le costume de héros du Real Madrid, jeudi soir, à Elche, où les Merengues ont validé, dans la douleur, leur ticket pour les quarts de finale de la Coupe du Roi. Un déclic pour le Brainois? C’est trop tôt pour le dire, évidemment, mais ce but va lui faire énormément de bien.
www.7sur7.be
Steven Van Gucht: “Epidemie lijkt nog te versnellen. Deze week waarschijnlijk drie keer boven kaap van 60.000 nieuwe gevallen per dag”
De vijfde coronagolf rolt volop over het land en de piek is nog niet in zicht. Dat heeft viroloog Steven Van Gucht gezegd op de wekelijkse briefing van het Crisiscentrum. Meer nog, de epidemie lijkt voorlopig zelfs nog verder te versnellen. “Maandag tekenden we een record op van bijna 62.00 besmettingen. Dinsdag en woensdag zullen we waarschijnlijk ook meer dan 60.000 besmettingen per dag registreren”, klonk het.
HLN.be
Steven Van Gucht: “Deze week waarschijnlijk drie keer boven kaap van 60.000 nieuwe gevallen per dag”
De vijfde coronagolf rolt volop over het land en de piek is nog niet in zicht. Dat heeft viroloog Steven Van Gucht gezegd op de wekelijkse briefing van het Crisiscentrum. Meer nog, de epidemie lijkt voorlopig zelfs nog verder te versnellen. “Maandag tekenden we een record op van bijna 62.00 besmettingen. Dinsdag en woensdag zullen we waarschijnlijk ook meer dan 60.000 besmettingen per dag registreren”, klonk het.
HLN.be
L’UE et ses Etats membres doivent imposer un boycott diplomatique des JO d’hiver de Pékin
L’UE et ses Etats membres doivent imposer un boycott diplomatique des JO d’hiver de Pékin Reuters Il y a quatorze ans, en 2008, la Chine avait déjà accueilli les Jeux Olympiques d’été. L’attribution des Jeux à la Chine avait été prise suite aux promesses du gouvernement chinois d’améliorer la situation sociale et des droits de l’homme dans le pays, y compris dans les territoires occupés du Tibet, du Turkestan oriental (Xinjiang) et en Mongolie intérieure. Mais ces promesses n’ont pas été tenues, et la situation dans ces régions a, au contraire, empiré. Les manifestations majoritairement pacifiques de 2008 sur le plateau tibétain ont été violemment réprimées par les forces de l’ordre chinoises. Suite aux Jeux, ni le CIO ni la communauté internationale n’ont appelé à ce qu’une enquête indépendante sur ces évènements soit menée. Depuis, la situation des droits de l’homme a continué à se dégrader dans le pays, en particulier sous la présidence de Xi Jinping. Le Tibet a été placé sous une surveillance généralisée ; des centaines de prisonniers politiques y sont victimes de torture et plus de 150 Tibétains se sont immolés pour protester contre les politiques chinoises et contre les atteintes à leurs droits fondamentaux – comme l’a montré un récent rapport d’International Campaign for Tibet. Au Turkestan oriental, entre 1,8 et 3 millions de Ouïgours sont détenus arbitrairement dans des « camps de rééducation », dans lesquels ils sont soumis à des traitements inhumains et à l’endoctrinement politique. A Hong Kong, des milliers de jeunes activistes ont été arrêté simplement parce qu’ils avaient milité pour la démocratie. En Mongolie intérieure, les enfants n’ont pas le droit de parler leur langue maternelle et le gouvernement chinois a intensifié sa répression envers l’identité culturelle. Enfin à Macao, la liberté de la presse, et plus généralement la liberté d’expression, sont gravement menacées. Un CIO qui a failli à ses engagements Ces développements sont contraires au Code d’éthique du CIO, qui fait de la sauvegarde de la dignité de l'individu une « exigence fondamentale de l'Olympisme », ainsi qu'à la Charte olympique, qui vise à mettre le sport « au service du développement harmonieux de l’humanité en vue de promouvoir une société pacifique, soucieuse de préserver la dignité humaine. » À lire aussi Nuages obscurs sur les Jeux d’hiver de Pékin En 2017, le CIO a soumis ses accords avec les villes hôtes à des exigences supplémentaires en matière de droits humains, alignées sur les Principes directeurs des Nations unies relatifs aux entreprises et aux droits de l'homme. Bien que Pékin ait obtenu le contrat pour accueillir les Jeux olympiques d'hiver avant l'adoption de ces nouvelles exigences, les « conditions opérationnelles » incluses depuis permettent au CIO de négocier les protections et les normes des droits de l'homme avec la ville hôte. Alors que le CIO a failli à ses engagements et est même accusé de soutenir la propagande de Pékin concernant le cas de la joueuse de tennis Peng Shuai, il est crucial que nos gouvernements expriment leur désapprobation des politiques répressives de Pékin. Un moyen d'y parvenir serait que l’Union Européenne et nos gouvernements adoptent des déclarations avant les Jeux exprimant leur inquiétude face à la situation désastreuse des droits de l'homme en Chine. Ils pourraient également charger leurs comités nationaux olympiques d’informer leurs athlètes sur ces sujets. À lire aussi Parler des droits humains à l’occasion des Jeux Appel au boycott diplomatique Ainsi que l’a fait le Parlement européen dans une résolution adoptée en juillet 2021, nous appelons en outre l’Union européenne et nos gouvernements à imposer un boycott diplomatique des Jeux Olympiques d’hiver de Pékin, en s’abstenant d'y assister à quelque titre que ce soit à moins que le gouvernement chinois ne démontre une amélioration véritable de la situation des droits de l'homme à Hong Kong, au Turkestan oriental, au Tibet, en Mongolie intérieure, à Macao et ailleurs. Cette décision a déjà été prise par un certain nombre de pays - dont l'Australie, le Canada, le Royaume-Uni et les Etats-Unis - et il est important que l'UE adopte une position unifiée en ce sens et envoie un signal clair de soutien aux populations qui souffrent de l’oppression du gouvernement chinois. Ne pas le faire reviendrait à donner une carte blanche à Pékin pour poursuivre sa répression des libertés et des droits fondamentaux. Ce serait également un camouflet pour les milliers de victimes de la répression du gouvernement chinois et violerait l'esprit de l'Olympisme et les valeurs que nous nous sommes engagés à défendre dans le monde. *Signataires membres du Parlement européen: François Alfsonsi, Patrick Breyer, Benoît Biteau, Damien Carême, Antoni Comín I Oliveres, Ignazio Corrao, David Cormand, Gwendoline Delbos-Corfield, Karima Delli, Anna Fotyga, Raphaël Glucksmann, Markéta Gregorovà, Claude Gruffat, Francisco Guerreiro, Andrzej Witold Halicki, Yannick Jadot, Radan Kanev, Andrius Kubilius, Morten Løkkegaard, Aušra Maldeikiené, Liudas Mažylis Mikuláš Peksa, Clara Pensatí Obiols, Carles Puigdemont I Casamajó, Samira Rafaela, Thijs Reuten, Michèle Rivasi, Caroline Roose, Isabel Santos, Mounir Satouri, Michal Šimecka, Linea Søgaard-Lidell, Paul Tang, Riho Terras, Marie Toussaint, Ioan-Dragoş Tudorache, Nikolaj Villumsen, Viola Von Cramon-Taubadel, Salima Yenbou. Membres de parlements nationaux : Laima Liucija Andrikiene (Lituanie), Guy Benarroche (France), Uldis Budrikis (Lettonie), Samuel Cogolati (Belgique), George Dallemagne (Belgique), Ronan Dantec (France), Monique De Marco (France), Thomas Dossus (France), Uffe Elbæk (Danemark), Jacques Fernique (France), Bernard Fournier (France), Guillaume Gontard (France), Bernard Jomier (France), Andrius Kupcinskas (Lituanie), Andrius Navickas (Lituanie), Monika Navickiene (Lituanie), Raymonde Poncet Monge (France), Angèle Préville (France), Daniel Salmon (France), Jurgita Sejoniene (Lituanie), Sjoerd Sjoerdsma (Pays-Bas), Sophie Taillé-Polian (France), Elisabeth Toutut-Picard (France), Tom Van Der Lee (Pays-Bas), Mélanie Vogel (France), Andrius Vyšniauskas (Lituanie), Emanuelis Zingeris (Lituanie). Le 4 février 2022 marquera le début des Jeux Olympiques d’hiver dans la capitale chinoise, Pékin. En prenant la décision d’attribuer ces Jeux à la Chine fin juillet 2015, le Comité International Olympique (CIO) a commis une erreur, car la République populaire de Chine ne mérite pas d’accueillir cet événement important étant donné son bilan en matière de droits humains. Par Un collectif de membres du Parlement européen et de divers Parlements nationaux* Le 21/01/2022 à 11:12
www.lesoir.be
Les assureurs veulent accéder à certaines données santé sans consentement
Les assureurs veulent accéder à certaines données santé sans consentement Belga C’est un peu le monstre du Loch Ness. Celui qui tente de revenir à chaque nouveau gouvernement, mais qui jamais ne dépasse le stade de l’œuf. Sauf pour la Vivaldi. A la demande du secteur, le ministre de l’Economie, Pierre-Yves Dermagne, a déposé un avant-projet de loi visant à « encadrer, en matière d’assurance, le traitement de données à caractère personnel concernant la santé dans le cadre de certaines finalités. » Il s’agit, donc, de créer un cadre juridique permettant aux assureurs, sous certaines conditions, d’accéder aux données de santé d’une personne. « Les données à caractère personnel concernant la santé constituent des données sensibles », précise ainsi le texte (disponible ici). Il convient donc de les protéger. Toutefois, il ne faudrait pas que cette protection aille à l’encontre des intérêts des personnes que l’on veut protéger. Ainsi, ces données sont parfois primordiales dans le cadre de l’évaluation du risque pour établir l’offre d’assurance. De même, la prise de connaissance de données à caractère personnel concernant la santé par l’assureur est requise en vue d’exécuter un contrat comme en assurance maladie ou encore pour évaluer et indemniser une lésion corporelle lors d’un sinistre. » « Mission d’intérêt public » Le texte briserait un tabou tenace puisqu’il permettrait à l’assureur de ne plus requérir le consentement de l’assuré ou du bénéficiaire de l’indemnisation pour recueillir certaines données relatives à la santé. Et ce, en raison de la « mission d’intérêt public » des assureurs destinée à protéger le patrimoine de l’assuré en cas de sinistre. Il permettrait d’offrir « une meilleure efficience dans la gestion des contrats d’assurance et en particulier des sinistres avec lésions corporelles ». Ce point a fait bondir l’Association du diabète (qui représente les patients diabétiques). Selon le Dr Régis Radermecker, secrétaire général de l’association, ce n’est pas le cas. « Dans une expertise, ce qui créé la longueur des procédures, c’est leur caractère contradictoire et la consolidation de l’état du patient », confie-t-il à nos confrères de l’agence Belga. « Le texte de l’avant-projet de loi est d’autant plus choquant qu’il permettrait potentiellement à tout assureur, en ce compris ceux n’ayant aucun lien contractuel avec le patient, d’avoir accès aux données médicales de ce dernier sous prétexte d’accélérer le processus d’indemnisation ». À lire aussi Santé: près d’un Belge sur deux ne connaît pas l’existence de son dossier médical digitalisé Que dit, actuellement, la loi ? L’article 9 du RGPD prévoit qu’en raison de leur sensibilité, de telles données ne peuvent en principe pas être traitées Sauf exceptions, à commencer par le consentement. Mais ici, l’avant-projet met clairement en avant la « mission d’intérêt public » dont pourraient se prévaloir les compagnies d’assurance pour se soustraire à cette obligation de consentement. Le terme n’est pas banal. La loi du 30 juillet 2018, qui transpose le RGPD en droit belge, énumère en effet une série de traitements de données considérés comme des « traitements nécessaires pour des motifs d’intérêt public important ». Le hic : les traitements réalisés par les assureurs ne font pas partie de la liste. D’où cet avant-projet qui viserait à combler ce vide juridique. « Violation majeure » Oui, mais. Peut-on considérer la volonté d’offrir « une meilleure efficience dans la gestion des contrats d’assurance et en particulier des sinistres avec lésions corporelles » comme un motif d’intérêt public important ? Ce sera sans doute la question à trancher, notamment par l’Autorité de protection des données (APD) qui sera amenée, comme le Conseil d’Etat, à ausculter le texte. Interrogé par l’Agence Belga, le ministre Dermagne s’est engagé à prendre en compte les critiques exprimées sur ce texte. « Nous ne déposerons pas cet avant-projet de loi à la table du gouvernement avant d’avoir répondu aux craintes soulevées par les associations de patients ». La fédération des entreprises d’assurance Assuralia a tenu à réagir auprès de Belga. Le texte, dit-elle à nos confrères, cherche en fait à combler un vide juridique sur la notion de consentement, « et n’est pas destiné à accorder aux assureurs un passe-droit leur permettant de traiter tout type de données médicales ». Pas question donc, selon, elle que les assureurs disposent d un accès « à toutes les données médicales de la personne concernée ». Ils « restent soumis au RGPD, ce qui signifie qu’ils ne peuvent traiter que les données médicales qui sont nécessaires et proportionnées. En d’autres termes, s’ils traitaient des données médicales dont ils n’ont pas besoin pour le contrat ou gérer la demande, ils pourraient être sanctionnés. Et par conséquent, un assureur ne peut pas traiter les données médicales d’une personne avec laquelle il n’a aucun lien ». Ce n’est pas l’avis d’un juriste contacté par Le Soir qui, nous dit-il, ne décèle a priori pas ces balises dans l’avant-projet. « Il semble dire que les assureurs peuvent utiliser « des » données de santé, mais ne nous disent pas précisément lesquelles ni ce qu’ils peuvent en faire. En l’état, on semble face à un cas de violation majeure des principes de légalité, proportionnalité, nécessité et prévisibilité. » Un avant-projet de loi, porté par Pierre-Yves Dermagne, octroierait aux compagnies d’assurances une « mission d’intérêt public » pour leur ouvrir l’accès à des données santé. Un tabou pour certains. Une question d’efficacité pour d’autres. Marécage juridique en vue. Par Philippe Laloux Responsable du pôle Multimédias Le 21/01/2022 à 11:12
www.lesoir.be
Conflit en Ukraine: la Russie veut le retrait des troupes étrangères de l'Otan de Roumanie et Bulgarie
La Russie a réclamé vendredi un retrait des troupes étrangères de l'Otan de deux pays membres, la Bulgarie et la Roumanie, dans le cadre d'un traité qu'elle réclame pour une désescalade de la crise ukrainienne.
www.lalibre.be
Mediaminister Dalle na mistoestanden ‘The Voice of Holland’: “Ook in Vlaanderen nog altijd een probleem”
De Vlaamse minister van Media Benjamin Dalle (CD&V) reageert bij VTM NIEUWS op de beschuldigingen van seksueel misbruik bij ‘The Voice of Holland’. “Het is vrij choquerend wat het programma ‘BOOS’ naar voren heeft gebracht”, zegt hij.
HLN.be
Mediaminister Dalle na mistoestanden ‘The Voice of Holland’: “Ook in Vlaanderen nog altijd een probleem”
De Vlaamse minister van Media Benjamin Dalle (CD&V) reageert bij VTM NIEUWS op de beschuldigingen van seksueel misbruik bij ‘The Voice of Holland’. “Het is vrij choquerend wat het programma ‘BOOS’ naar voren heeft gebracht”, zegt hij.
HLN.be
“J’étais très malheureuse et très triste”: les confidences de la reine Paola
La reine Paola brise le silence. Son destin royal, les difficultés entraînées par sa fonction ou encore son couple: la souveraine se livre dans un film qui sera prochainement diffusé sur la RTBF, et sur lequel Paris Match revient dans un reportage-événement.
www.7sur7.be
Pratiques: pourquoi tout semble-t-il permis?
Pratiques: pourquoi tout semble-t-il permis? De très loin le sport le plus accessible (on a tous des souvenirs de cour de récré), le plus pratiqué (près de 300 millions de personnes de par le monde), le plus bankable (4,02 milliards d’euros de droits TV annuels pour les 5 championnats majeurs en Europe) et donc le plus médiatisé (5,2 milliards de téléspectateurs uniques de par le monde pour le dernier Euro), le foot vit H24 en pleine lumière. Mais il a pourtant ses zones d’ombre. José Riga. - Dominique Duchesnes « Comme chaque fois qu’il y a de l’argent à faire en quantité industrielle », analyse José Riga, ex-cadre supérieur d’une grande compagnie d’assurances, arrivé sur le tard dans le métier d’entraîneur (Mons, Standard, Charlton, Blackpool, Metz). « Tout le monde réalise que sur un coup fumant, on peut régler ses problèmes à vie, et parfois même ceux des générations suivantes. La part du gâteau est attrayante et la tentation est d’autant plus grande, quand on manque de principes de vie, de céder à l’attrait de petits extras faciles. C’est l’histoire classique de la première fois et du “ pas vu, pas pris”  : si vous n’êtes pas tout de suite inquiété, le sentiment d’impunité grandira forcément à chaque récidive. Avec le sentiment grandissant d’être au-dessus des lois. L’âme humaine est ainsi faite. » Me Jean-Pierre Deprez. - Th. P. En Belgique, comme ailleurs, le sport roi est-il condamné à vivre sous le joug de certaines pratiques récemment mises en lumière par les enquêteurs du Parquet de Hasselt ? « C’est le principe sur lequel tiennent toutes les organisations criminelles, à commencer par la célèbre Camorra napolitaine », explique Jean-Pierre Deprez, avocat spécialisé dans le droit sportif. « Je te tiens, tu me tiens par la barbichette : le principe selon lequel personne n’a intérêt à tomber fait tenir tout le système. Le foot n’échappe pas à cette règle. Avec, concernant la Belgique, l’attrait particulier d’être un carrefour où l’on rentre et où on sort facilement depuis toute l’Europe. Avec une compétition calibrée pour mettre des joueurs en évidence avant la revente ultérieure dans des pays du top. » Roland Louf. - DR Un championnat qui bénéficie d’un label à l’exportation et que gonfle encore l’énorme cote des Diables rouges sur les plus grands marchés européens. « Un jeune joueur formé en Belgique peut espérer voir sa valeur marchande multipliée de 5 à 10 fois », analyse Roland Louf, ancien directeur sportif de La Louvière et ex-directeur général de Mouscron. « Ces vingt dernières années, les connaisseurs de foot au sein des directions de clubs se sont effacés au profit d’investisseurs qui pensent avoir flairé le bon filon. De purs financiers qui ont vite compris certaines règles du jeu proposées par les agents. On a pointé ces derniers du doigt, mais les vrais coupables des dérives révélées par la justice sont les présidents et les directeurs de club, qui ont cautionné ce système de rétrocommissions et de factures pour des services fictifs. On oublie trop souvent que pour qu’il y ait des corrupteurs, il faut des corrompus ! » Louis Derwa. - Photo News Entamées il y a un peu plus de trois ans, les enquêtes sur les différents volets du Footbelgate (fraude fiscale, match fixing, etc.) ont suscité des réactions de la part de l’Union belge et de la Pro League. Les deux instances faîtières ont mis en place toute une série de mécanismes qui exigent un peu de temps avant de produire des effets visibles. Louis Derwa, arbitre à la Cour belge d’arbitrage pour le sport, a une opinion tranchée sur le sujet : « Je vais peut-être ramer à contre-courant, mais il y a tout de même eu des premières réponses sérieuses aux affaires, comme la création du clearing department , l’abolition du double mandat et d’autres points d’un règlement fédéral modifié en fonction des révélations de l’affaire. En plus, et on en parle très peu, la loi blanchiment est désormais applicable au secteur du sport, et donc au foot. Avec les conditions de licence, l’étau va se resserrer autour de ceux qui auraient encore la tentation de tricher. Le séisme des noms divulgués ne doit pas non plus tout faire voir en noir absolu. Il y a des avancées, et c’est un fait significatif par rapport à la tentation du “Tous pourris !”  » Bertrand Fincœur. - Unil Tous pourris ? Non, sans doute pas. Mais tout de même, les faits que semble couvrir le Footbelgate et ceux liés aux précédentes affaires ayant frappé le football belge donnent à penser que les responsabilités sont loin d’être isolées. C’est l’avis de Bertrand Fincœur, maître d’enseignement et de recherche à l’Institut des sciences du sport de l’Université de Lausanne : « Par rapport à la répétition d’affaires, on a envie de conclure qu’il y a quelque chose de presque culturel, de systémique dans ses dérives, qu’on est face à une responsabilité globale. Ce qui va à l’encontre d’une ligne de défense souvent adoptée dans le monde du sport et qui consiste à dire précisément que les difficultés sont le fait de quelques pommes pourries seulement. Mais non, ce n’est pas ce que suggère l’enquête qui s’est achevée. » Par Mathieu Colinet et Frédéric Larsimont Le 21/01/2022 à 11:11
www.lesoir.be
Van Gucht: “Dans quelques semaines, nous pourrons abandonner progressivement les restrictions”
Steven Van Gucht appelle les autorités, réunies ce vendredi en Comité de concertation, à ne pas abandonner trop vite les restrictions sanitaires. “Les contaminations continuent d’augmenter, mais dans quelques semaines, nous pourrons progressivement relâcher la pression”, explique le virologue de Sciensano. Entretien.
www.7sur7.be
Une journaliste américaine heurtée par une voiture en plein direct à la télévision
Une journaliste de la chaîne de télévision West Virginia a été heurtée par une voiture pendant une émission en direct et s’est rapidement relevée pour terminer son reportage.
www.7sur7.be
La confiance des consommateurs se reprend en janvier
La confiance des consommateurs se reprend en janvier "Pour la première fois depuis plusieurs mois, les consommateurs se sont montrés plus optimistes quant à la situation économique générale attendue au cours des 12 prochains mois. La crainte d'une hausse du chômage s'est amenuisée, après que les ménages se sont déclarés plus inquiets à ce sujet les deux derniers mois", commente la BNB dans un communiqué. En revanche, les perspectives sur le plan personnel se sont dégradées tant en ce qui concerne la situation financière des ménages que leurs intentions en matière d'épargne. L'indicateur de confiance des consommateurs s'est ainsi établi à -2 en janvier, contre -4 en décembre. Il reste supérieur à sa moyenne de long terme (période 1990-2021). Après plusieurs mois d'un recul entamé en octobre, la confiance des consommateurs connaît un léger rebond en janvier, les perspectives relatives à la situation économique et à l'évolution du chômage étant plus favorables, indique vendredi la Banque nationale de Belgique (BNB). Mis à jour le 21/01/2022 à 11:00
www.lesoir.be
Contactonderzoek kan almaar minder mensen opbellen
Door het hoge aantal coronabesmettingen bellen Vlaamse contact­onderzoekers vandaag alleen de zwaar besmette mensen. Alle anderen krijgen een sms. Heeft contactonderzoek nog nut bij de omikrongolf?
www.hbvl.be
Avec la pandémie, les psychiatres sont débordés: les délais d’attente pour un rendez-vous peuvent aller jusqu’à 5 mois dans certains cas!
Depuis plusieurs années, les psychiatres ne parviennent plus à répondre à la demande croissante de consultations. Et cela s’est intensifié avec l’arrivée de la pandémie. Le Docteur Caroline Depuydt revient sur cette problématique.
Sudinfo.be
Ni le moteur, ni la carrosserie : voici ce qui coûte le plus cher lors de l'achat d'une voiture
Dans la facture souvent opaque d'une voiture, ce sont ni le moteur, ni le châssis, ni la carrosserie qui représentent le plus gros du coût. Aujourd'hui, ce sont bien les outils informatiques et les technologies récentes qui font grimper la facture lors de l'achat d'un véhicule.
www.dhnet.be
Un budget supplémentaire de 177 millions d'euros disponible pour soutenir les ménages face à la flambée des prix de l'énergie
La ministre de l'Energie, Tinne Van der Straeten (Groen), propose de réinjecter les montants économisés au niveau l'aide aux éoliennes en mer pour soutenir les ménages à faire face aux prix élevés de l'énergie.
www.dhnet.be
Le vrai du faux sur la jeunesse et l'antisémitisme précoce d'Adolf Hitler (Podcast)
La Libre reçoit les historiens Alain Colignon et Chantal Kesteloot du Cegesoma
www.lalibre.be
Staking bij juwelenketen Lovisa, met ook winkel in Hasselt wegens “schrijnende situatie”
De vakbonden BBTK en ACLVB organiseren morgen/zaterdag een staking bij de elf Belgische vestigingen van juwelenketen Lovisa. De bonden klagen dat de lonen van de circa 60 werknemers al maanden niet correct worden uitbetaald.
www.hbvl.be
Nederlandse ministers over wantoestanden bij ‘The Voice of Holland’: “Het ligt nooit aan het slachtoffer”
De uitzending van het programma ‘BOOS’ donderdag over de wantoestanden bij talentenjacht ‘The Voice of Holland’ blijft nazinderen. Ook in de Nederlandse politiek wordt erop gereageerd.
HLN.be
Open d’Australie: Berrettini élimine Alcaraz au bout du suspense, Zverev rejoint Shapovalov en huitièmes
Open d’Australie: Berrettini élimine Alcaraz au bout du suspense, Zverev rejoint Shapovalov en huitièmes EPA Matteo Berrettini s’est qualifié pour les huitièmes de finale de l’Open d’Australie, première levée du Grand Chelem, vendredi à Melbourne. L’Italien, 7e mondial et tête de série N.7, s’est imposé en cinq sets 6-2, 7-6 (7/3), 4-6, 2-6, 7-6 (10/5) contre l’Espagnol Carlos Alcaraz, 31e mondial et tête de série N.31, au bout d’un combat de 4h13. En huitièmes de finale, Berrettini, finaliste de Wimbledon en 2021, affrontera l’Espagnol Pablo Carreno Busta, 21e mondial et tête de série N.19, tombeur de l’Américain Sebastian Korda, 43e mondial. Dans les autres rencontres de la matinée, Alexander s’est imposé 6-3, 6-4, 6-4 contre le Moldave Radu Albot, 124e mondial au bout d’une heure et 59 minutes de jeu. Zverev, finaliste de l’US Open 2020, croisera la route du Canadien Denis Shapovalov, 14e mondial et tête de série N.14, en huitièmes de finale. Au troisième tour, Shapovalov s’est imposé en quatre sets 7-6 (7/4), 4-6, 6-3, 6-4 contre l’Américain Reilly Opelka, 27e mondial et tête de série N.23, en 3h05. Enfin Gaël Monfils, tombeur de Cristian Garin, affrontera le Serbe Miomir Kecmanovic en huitièmes de finale. L’Italien a éliminé le jeune espagnol au super tie-break du cinquième set. Par Belga et rédaction Le 21/01/2022 à 11:05
www.lesoir.be
Broer van Dave De Kock reageert geschokt na dood Dean: ‘Als hij dit gedaan heeft, is levenslang zijn verdiende loon’
‘Wij worden op sociale media door veel mensen mee geviseerd als schuldige, terwijl wij even gechoqueerd zijn als iedereen.’ De broer van Dave De Kock hoopt dat de politie snel duidelijkheid heeft over wat er precies met kleuter Dean is gebeurd. ‘Als mijn broer dit gedaan heeft, dan zal hij wellicht levenslang krijgen, en dan is dat zijn verdiende loon.’
De Standaard
Nederlandse kranten over ‘The Voice of Holland’: “Een jachtgebied voor geile mannetjes”
Ook de Nederlandse kranten berichten uitvoerig over de misstanden en het vermeend seksueel misbruik bij ‘The Voice of Holland’. Er wordt gesproken over een ‘beerput’ die is geopend, maar wel nog maar ‘het topje van de ijsberg is’. Meer onthullingen zullen de komende tijd volgen. Het tv-programma wordt omschreven als “een jachtgebied voor geile mannetjes” en rapper Ali B. als een “zedendelinquent” en “seksueel roofdier”.
HLN.be
“Een jachtgebied voor geile mannetjes”: dit schrijven Nederlandse kranten over ‘The Voice of Holland’
Ook de Nederlandse kranten berichten uitvoerig over de misstanden en het vermeend seksueel misbruik bij ‘The Voice of Holland’. Er wordt gesproken over een “beerput” die is geopend, maar wel nog maar “het topje van de ijsberg” is. Meer “onthullingen zullen de komende tijd volgen”. Het tv-programma wordt omschreven als “een jachtgebied voor geile mannetjes” en rapper Ali B. als een “zedendelinquent” en “seksueel roofdier”.
HLN.be
“Een jachtgebied voor geile mannetjes”: dit schrijven Nederlandse kranten over ‘The Voice of Holland’
Ook de Nederlandse kranten berichten uitvoerig over de misstanden en het vermeend seksueel misbruik bij ‘The Voice of Holland’. Er wordt gesproken over een “beerput” die is geopend, maar wel nog maar “het topje van de ijsberg” is. Meer “onthullingen zullen de komende tijd volgen”. Het tv-programma wordt omschreven als “een jachtgebied voor geile mannetjes” en rapper Ali B. als een “zedendelinquent” en “seksueel roofdier”.
HLN.be
Caleb Ewan se sent bien dans la formation belge: "Chez Lotto-Soudal, je peux avoir plus de liberté"
Le sprinter Caleb Ewan se sent bien dans la formation belge.
www.dhnet.be
"Je ne vois pas où est le débat": Anne-Claire Coudray "choquée" par la polémique sur Stromae à son JT de TF1
La présentatrice des JT de TF1 du week-end est l'auteure de l'interview-buzz de Stromae. Dans Ciné-Télé revue, Anne-Claire Coudray remet les pendules à l'heure sur cette performance fortement critiquée. "Il n'a pas eu les autres questions au préalable"
www.lalibre.be
Gagnez vos places pour l'exposition "Inside Dali"
Une exposition immersive à l’Église Saint-Nicolas (Lichtkerk) de Gand
www.lalibre.be
Régulièrement privés de chauffage, ces locataires dénoncent l’insalubrité de leur logement social: «Mon fils est malade à cause de l’humidité»
Dans les Marolles, des locataires sociaux se mobilisent pour dénoncer l’insalubrité de leur logement. Faute de plan de relogement immédiat, le Logement Bruxellois réduit de 5% le loyer des 159 familles. Une solution jugée insuffisante par le PTB.
Sudinfo.be
Berit (37) en Daphné (34) leerden hun kinderen gebarentaal: “Op 9 maanden konden ze al aangegeven dat ze water wilden”
Mama Daphné en moetie Berit zijn als opvoedsters dag in, dag uit bezig met het grootbrengen van kinderen en jongeren. Goed beslagen ten ijs begonnen ze aan het ouderschap, maar ook zij stellen vast dat je het meeste al doende leert. Wat ze meenemen van het werk? “Bij conflicten met Imme en Obe smeden we het ijzer als het koud is.”
HLN.be
Ni le moteur, ni la carrosserie : voici ce qui coûte le plus cher lors de l'achat d'une voiture
Dans la facture souvent opaque d'une voiture, ce sont ni le moteur, ni le châssis, ni la carrosserie qui représentent le plus gros du coût. Aujourd'hui, ce sont bien les outils informatiques et les technologies récentes qui font grimper la facture lors de l'achat d'un véhicule.
www.lalibre.be
Cindy (Koh-Lanta), maman pour la deuxième fois
Lors de la grande finale (en direct) du dernier Koh-Lanta, elle était apparue rayonnante et très enceinte. Sur le plateau, elle avait annoncé que c'est une deuxième petite fille qui viendrait bientôt agrandir la famille. La petite merveille a poussé ...
www.dhnet.be
Le magasin éphémère Destock VIP débarque à Gosselies et propose des marques à prix cassés... du 3 au 6 février!
Le concept de magasins éphémères déjà bien connu en région liégeoise s’installera à Gosselies du 3 au 6 février prochains!
Sudinfo.be
Habitat modulaire: l’avenir de la construction?
La Belgique est profondément attachée à la brique. Néanmoins, des alternatives de construction de plus en plus tendances existent. L’une d’elles est l’habitat modulaire sous forme d’unités préfabriquées. Si on la compare avec un projet de construction neuve classique, son temps de construction est plus court et laisse la possibilité d’extensions en fonction de l’évolution du cadre familial. Qu’est-ce que la construction modulaire? Quels sont ses éventuels inconvénients? Le site de construction Livios fait le point.
www.7sur7.be
Podcast - Tout comprendre sur la hausse des prix de l’énergie
Podcast - Tout comprendre sur la hausse des prix de l’énergie Les prix de l’énergie explosent. La classe moyenne commence à se tourner vers les CPAS pour y faire face. Mais pourquoi les prix augmentent-ils maintenant ? Qui en profite ? Qui en pâtit ? Le chef du service économie du Soir, Bernard Padoan, nous explique. Le 21/01/2022 à 11:00
www.lesoir.be
Linda de Mol zit ongewild vastgegespt op een rollercoaster: ‘Elke kaart die ik nu krijg begint met ‘je bent een sterke vrouw, je kunt dit aan’. Maar zo voel ik me totaal niet’
Na vele beschuldigingen van seksueel wangedrag aan het adres van haar partner Jeroen Rietbergen in The Voice of Holland, werd ook mediapersoonlijkheid Linda de Mol (57) vastgegespt in een rollercoaster. Een relaas van professionele successen en teleurstellingen in haar privéleven.
www.demorgen.be
STVV huurt Italiaanse belofteninternational om keepersprobleem te tackelen
STVV kampt met een nakend doelmannenprobleem en de club speelt nu kort op de bal om dat euvel op te lossen. De Kanaries huren Alessandro Russo (20) tot het eind van het seizoen van de Italiaanse Serie A-club Sassuolo, dat hem dit seizoen ook al uitleende aan Alessandria in de Italiaanse Serie B.
www.hbvl.be