EN DIRECT: Kana, Verschaeren et Refaelov titulaires à Seraing

La rencontre entre Seraing et Anderlecht donne le coup d’envoi aux huitièmes de finale de la Coupe de Belgique. La victoire 1-3 à Charleroi en championnat a donné de l’air à Vincent Kompany, l’entraîneur anderlechtois était sous pression après trois matchs sans victoire. Seraing se présentera en pleine confiance après avoir gagné ses deux dernières rencontres de championnat.
Read full article on: 7sur7.be
Minister vraagt Amerikaans leger minder burgerslachtoffers te maken bij luchtaanvallen
De Amerikaanse minister van Defensie Lloyd Austin heeft er bij het Amerikaanse leger op aangedrongen meer inspanningen te doen om burgerslachtoffers bij luchtaanvallen te voorkomen. De oproep komt nadat de Amerikanen verscheidene dodelijke blunders begingen waardoor de reputatie van het leger een knauw kreeg.
HLN.be
Marc Coucke étend son champ d’activités jusqu’à Han-sur-Lesse
02:50 Marc Coucke s’est associé avec le patron de Xior, Christian Teunissen, pour acquérir un hôtel de 42 chambres à Han-sur-Lesse. L’entrepreneur flamand mise sur les économies d’échelles et les synergies ...
www.lecho.be
En 2020, les salaires belges ont crû moins vite que ceux des pays voisins
02:40 Le handicap salarial a été de -3,8% en 2020, d'après le Conseil central de l'économie. Nos salaires ont donc évolué moins rapidement que chez nos voisins.
www.lecho.be
Evangeline Lilly liep mee in antivaccinatiemars: “Ik geloof niet dat dwang onze problemen gaat oplossen”
Actrice Evangeline Lilly deed dit weekend mee aan de betoging tegen vaccinatieverplichtingen in Washington D.C. De Lost-ster vertelde donderdag op Instagram dat ze bij de mars was, maar liet zich niet uit over omstreden opmerkingen die milieuactivist Robert Kennedy Jr daar maakte.
HLN.be
Uccle repart en justice pour ouvrir davantage le Bois de la Cambre
02:30 Le plan de mobilité du Bois de la Cambre ne satisfait pas Uccle, qui déplore une baisse de la qualité de vie sur son territoire. Faute d'un "climat de confiance" avec la Ville, elle se tourne à nouvea...
www.lecho.be
Qui a accès à vos données de santé?
02:15 La polémique autour de l'accès privilégié à accorder aux assureurs, envisagé puis enterré, a remis les données de santé électroniques sous le feu des projecteurs. Mais de quoi parle-t-on exactement? Q...
www.lecho.be
Kan een coronabetoging dan niet zonder rellen?
50.000 mensen zakten vorige zondag af naar Brussel voor een betoging tegen het coronabeleid. Een bont allegaartje was het, onder wie ook enkele honderden relschoppers. De ravage was enorm. Staat ons dat dit weekend opnieuw te wachten?
1 h
De Standaard
De nieuwe koers van Microsoft en een seksuele revolutie in de archeologie
Microsoft neemt gamebedrijf Activision over. En dat lijkt nu al dé overname van het jaar in de technologiewereld. Wat zegt die over de koers van Microsoft? Verder is er een kleine revolutie in de archeologie, staat Europa weer een stapje dichter bij een grondwet voor het internet en zeggen Franse heremietkreeften iets over de Britse biodiversiteit.
1 h
De Standaard
Marc Coucke breidt actieterrein uit naar Han-sur-Lesse
01:55 Marc Coucke koopt samen met Xior-topman Christian Teunissen een hotel met 42 kamers in Han-sur-Lesse. De ondernemer gelooft in schaalvergroting en synergieën met zijn toeristische activiteiten in Durb...
1 h
www.tijd.be
ONZE OPINIE. “Wie de massale uitval van zorgpersoneel enkel toeschrijft aan corona vertelt maar de halve waarheid”
Ierland, het Verenigd Koninkrijk en Denemarken gooien de corona-maatregelen grotendeels overboord. Dat Covid de intensieve diensten er niet langer versmacht, doet politici besluiten dat de maatregelen disproportioneel geworden zijn. Waarom de hele bevolking mondmaskers laten dragen, burgers massaal testen en sectoren gesloten houden als er nog amper (gevaccineerde) mensen ernstig ziek worden? Ook Zweden en Noorwegen beginnen zich die vraag te stellen. In de Wetstraat weten ze wat dat betekent: de druk om ook hier de crisismaatregelen af te schaffen, zal exponentieel toenemen.
2 h
HLN.be
Dubbelslag in de maak voor uitzendgroep House of HR
01:15 De Vlaamse uitzendgroep House of HR trekt een stevige groeispurt met overnames in Duitsland en Nederland. Dat vernam De Tijd. Het prijskaartje van de dubbele overname bedraagt zo'n 250 miljoen euro.
2 h
www.tijd.be
Helft werknemers krijgt coronacheque
01:00 Zo'n 1,4 miljoen werknemers krijgen dit jaar een coronacheque. Wat bedoeld was als een extraatje in bedrijven die het uitzonderlijk goed deden in het coronarampjaar 2020 is een veel bredere bonus gewo...
2 h
www.tijd.be
VS willen Oekraïne-crisis voor VN-Veiligheidsraad
De Verenigde Staten hebben de Verenigde Naties gevraagd om maandag een openbare vergadering van de Veiligheidsraad te beleggen over de crisis rond Oekraïne, en dat vanwege de bedreiging die Rusland vormt voor de internationale vrede en veiligheid. Dat hebben de VS donderdag bekendgemaakt.
2 h
Knack.be
Votre horoscope du vendredi 28 janvier 2022: amour, argent, travail, santé, conseil…
Ce vendredi 28 janvier 2022 vous réserve-t-il de bonne(s) surprise(s) ou avez-vous tout intérêt à rester au lit? Découvrez ce que les astres vous réservent avec votre horoscope du jour.
3 h
Sudinfo.be
Live. “Veel te vroeg om alle maatregelen los te laten”, zegt infectioloog UZ Gent - Marokko zal luchtruim spoedig openen
Vandaag gaat een nieuwe set van coronamaatregelen in die gelden onder ‘code rood’, de hoogste alarmfase. Woensdagavond werd al besloten de quarantaineregels in het onderwijs te versoepelen. Lees alle nieuwe ontwikkelingen rond het coronavirus in dit liveblog.
3 h
HLN.be
Cinq inspections inopinées dans des maisons de repos du groupe Orpea en Wallonie: «Ces faits sont intolérables»
Des inspections inopinées ont été menées ce jeudi en Wallonie dans 5 maisons de repos du groupe privé français Orpea, après les révélations du livre-enquête «Les fossoyeurs», qui a dénoncé des maltraitances dans les établissements du groupe en France
3 h
Sudinfo.be
Épreuve de révision Antidote n°12 : saurez-vous trouver les fautes ?
Testez votre connaissance de la langue française en identifiant les cinq erreurs dans le texte. Ce jeu est conçu par les linguistes d'
3 h
www.lalibre.be
Auto botst tegen boom: Passagier gewond overgebracht naar het ziekenhuis
In de Lichterstraat in Puurs-Sint-Amands is donderdagavond een auto tegen een boom gebotst. De passagier in de wagen raakte gewond. De omstandigheden van het ongeval worden verder onderzocht.
3 h
HLN.be
Apple affiche des ventes trimestrielles record malgré la pénurie de puces
Apple affiche des ventes trimestrielles record malgré la pénurie de puces Les ventes de smartphones ont dépassé les 71 milliards de dollars, portées par la forte demande pour la gamme d'iPhone 13, notamment en Chine. En tout, le géant des technologies a dégagé un bénéfice net de 34,6 milliards de dollars, au premier trimestre de son exercice décalé. "La réponse enthousiaste des consommateurs à nos récents lancements de nouveaux produits et services a alimenté une croissance à deux chiffres de nos revenus et profits, et nous a aidés à atteindre notre niveau le plus haut en termes de nombre d'appareils actifs", a souligné Luca Maestri, le directeur financier du groupe californien, cité dans le communiqué de résultats paru jeudi. Apple compte désormais 1,8 milliard d'appareils en utilisation dans le monde. Les résultats du fabricant de l'iPhone étaient très attendus notamment à la lumière de la pénurie mondiale de semi-conducteurs, causée par la forte demande en appareils et services connectés et les retards de production dans les usines à cause de la pandémie. "Nous pensons qu'Apple a vendu plus de 40 millions d'iPhone pendant la saison des fêtes, soit un nombre record pour le groupe de Cupertino, malgré les difficultés liées à l'approvisionnement en composants électroniques", a estimé Dan Ives, un analyste de Wedbush. Apple, comme d'autres sociétés, avait dû revoir à la baisse ses objectifs de production pour la fin de l'année 2021, notamment pour sa nouvelle gamme de smartphones présentés en septembre qui comprend quatre modèles, de l'iPhone 13 Mini, commercialisé à partir de 700 dollars, à l'iPhone 13 Pro Max, à partir de 1.100 dollars. Le patron Tim Cook avait indiqué en octobre que les problèmes d'approvisionnement pourraient coûter 6 milliards de dollars de revenus pendant la saison des fêtes. Il semble désormais plus optimiste: il a déclaré sur la chaîne américaine CNBC que les difficultés seraient "moindres" pendant le trimestre actuel que pendant le précédent. "Jusqu'à présent, Apple a mieux géré la pénurie que la plupart des entreprises", a noté Yoram Wurmser, analyste chez eMarketer. Le cabinet estime que la part de marché du groupe va rester la même aux Etats-Unis en 2022, à près de 47%. En Chine, en revanche, la popularité des iPhone a décollé, au point qu'Apple y est redevenu le premier vendeur de smartphones du pays. C'est la première fois en six ans, d'après une étude de Counterpoint Research publiée jeudi. Les téléphones portables du groupe américain ont représenté 23% de ce marché au dernier trimestre, malgré un déclin des ventes de smartphones en général dans le pays (-9% sur un an). Du côté des services, Apple a enregistré des recettes de 19,5 milliards de dollars sur la période écoulée, soit un bond de 24% sur un an. C'est sa deuxième activité en termes de revenus, loin derrière les iPhone, mais devant les accessoires connectés. Pour 2022, aux Etats-Unis, eMarketer prédit des croissances du nombre d'utilisateurs de 3% pour Apple Music, 7,5% pour Apple Pay (paiement) et 9,7% pour Apple TV+, soit 38,7 millions d'abonnés prédits pour sa plateforme de streaming, loin derrière Netflix (177 millions), Disney+, Amazon Prime Video et HBO Max (93 millions). Apple a réalisé un chiffre d'affaires de 123,9 milliards de dollars d'octobre à décembre, bien au-delà des attentes du marché (119 milliards), malgré une pénurie de composants qui affecte de nombreuses industries à commencer par les fabricants d'appareils électroniques. Mis à jour le 27/01/2022 à 23:42
3 h
www.lesoir.be
Lichtgewonde bij ongeval op Noord-Zuidverbinding in Pelt
Op de Noord-Zuidverbinding is in Pelt een auto uit de richting van Nederland bij een uitwijkmanoeuvre over de middenberm gegaan. Het voertuig belandde op de zijflank in de berm. De bestuurster moest door de brandweer uit het wrak worden bevrijd, maar zat niet gekneld. Ze werd lichtgewond naar het ziekenhuis gebracht. 
3 h
www.hbvl.be
«Face au tsunami Omicron, la CIM Santé décide de rompre les digues»: le Setca-SEL dénonce l’assouplissement des règles de quarantaine dans les écoles
Le syndicat socialiste de l’enseignement libre, le Setca-SEL, a vertement dénoncé jeudi la décision prise la veille par la CIM Santé d’assouplir les règles de quarantaine pour les élèves dans les écoles, aux dépens de la santé des enseignants, selon le syndicat.
3 h
Sudinfo.be
Les Etats-Unis saisissent le Conseil de sécurité de l’ONU de la crise autour de l’Ukraine
Les Etats-Unis saisissent le Conseil de sécurité de l’ONU de la crise autour de l’Ukraine Plus de 100.000 soldats russes sont déployés à la frontière ukrainienne et la Russie se livre à d’autres actes de déstabilisation visant l’Ukraine, ce qui constitue une menace claire pour la paix et la sécurité internationales et la Charte des Nations unies », a affirmé l’ambassadrice américaine à l’ONU, Linda Thomas-Greenfield. « Alors que nous poursuivons notre poursuite incessante de la diplomatie pour désamorcer les tensions face à cette grave menace à la paix et à la sécurité européennes et mondiales (…) les membres du Conseil de sécurité doivent examiner sans détour les faits », a justifié la diplomate dans son communiqué. Ils doivent « considérer ce qui est en jeu pour l’Ukraine, pour la Russie, pour l’Europe et pour les obligations et principes fondamentaux de l’ordre international si la Russie envahissait davantage l’Ukraine », a-t-elle précisé, en faisant implicitement allusion à la Crimée annexée en 2014 par la Russie. A l’origine, les Etats-Unis avaient espéré pouvoir tenir cette réunion du Conseil de sécurité vendredi, selon des diplomates. Mais, d’après ces sources, ils ont accepté de la reculer à lundi pour ne pas interférer avec un entretien téléphonique prévu vendredi entre les présidents français et russe, Emmanuel Macron et Vladimir Poutine. À lire aussi Russie: Vladimir Poutine en quête d’un nouveau coup dans sa partie d’échecs avec l’Occident Lundi sera la dernière journée de présidence du Conseil par la Norvège qui passera mardi la main à la Russie pour février. Demander une réunion le mois prochain aurait été plus compliqué pour les Etats-Unis avec une Russie maître de l’agenda du Conseil, note un diplomate. A la mi-janvier, les Etats-Unis avaient laissé entendre qu’ils n’entendaient saisir le Conseil de sécurité qu’après une éventuelle intervention militaire en Ukraine, comme cela avait été le cas pour la Crimée. Selon une source diplomatique, ils ont changé d’avis « pour mieux se préparer » à une telle éventualité. « Quand une intervention militaire survient, elle arrive vite », explique cette source sous couvert d’anonymat. Une réunion du Conseil, « c’est un peu de théâtre évidemment », a-t-elle toutefois reconnu. « Ce n’est pas le moment d’attendre et voir. Toute l’attention du Conseil est requise maintenant », fait valoir dans son communiqué jeudi Linda Thomas-Greenfield. Dans un récent entretien avec la télévision publique roumaine, elle avait souligné qu’une saisie du Conseil permettrait d’isoler la Russie. « Même si elle a un droit de veto, son isolement se fera sentir » face un « front uni », a-t-elle estimé. « Lorsque nous sommes unis contre les Russes, le pouvoir de veto est affaibli », a-t-elle jugé en citant la Crimée. « Nous avions obtenu 13 voix en faveur d’actions contre les Russes, une abstention et un non – c’était le veto de la Russie. Ils étaient complètement et totalement isolés, et nous espérons que ce sera également le cas » cette fois, avait-elle ajouté. À lire aussi Ukraine: la Russie intensifie son bras de fer avec les Etats-Unis Les Etats-Unis ont annoncé jeudi dans un communiqué avoir demandé une réunion publique du Conseil de sécurité de l’ONU lundi sur la crise autour de l’Ukraine en raison de la menace que fait peser la Russie sur la sécurité et la paix internationales. Le 27/01/2022 à 23:44
3 h
www.lesoir.be
Venezuela: l'autorité électorale juge "irrecevable" une demande de réfendum anti-Maduro
Le Conseil national électoral (CNE) vénézuélien a déclaré jeudi "irrecevable" la demande de référendum révocatoire contre le président Nicolas Maduro déposée par des opposants vénézuéliens, qui avaient déjà annoncé renoncer à leur initiative en raison des conditions imposées par l'autorité électorale.
3 h
www.lalibre.be
Covid-19: le Maroc va rouvrir son espace aérien, fermé depuis le 29 novembre
Le gouvernement marocain a décidé de rouvrir à compter du 7 février l'espace aérien aux vols au départ et à destination du pays, après plus de deux mois de fermeture, selon un communiqué diffusé jeudi soir par l'agence officielle MAP.
3 h
www.dhnet.be
Accusations de viol visant Jean-Luc Lahaye: la mère d'une des plaignantes mise en examen
La mère d'une des jeunes femmes qui ont porté plainte contre le chanteur français Jean-Luc Lahaye pour viol et agression sexuelle a été mise en examen jeudi pour ne pas avoir dénoncé les faits, a annoncé son avocat à l'AFP.
3 h
www.dhnet.be
Coronavirus: le Maroc va rouvrir son espace aérien fermé depuis plus de deux mois
Le gouvernement marocain a décidé de rouvrir à compter du 7 février l’espace aérien aux vols au départ et à destination du pays, après plus de deux mois de fermeture, selon un communiqué diffusé jeudi soir par l’agence officielle MAP.
3 h
Sudinfo.be
Trois jours après Bernal, un autre Colombien d’Ineos hospitalisé après une lourde chute
Le cycliste colombien Brandon Rivera a été victime d'une chute lors d'un entraînement en Colombie et souffre de plusieurs fractures, a annoncé son équipe Ineos Grenadiers sur Twitter, deux jours après que son compatriote Egan Bernal a lui aussi été victime d'un grave accident.
4 h
www.7sur7.be
Les Etats-Unis saisissent le Conseil de sécurité de l'ONU de la crise autour de l'Ukraine
Les Etats-Unis ont annoncé jeudi dans un communiqué avoir demandé une réunion publique du Conseil de sécurité de l'ONU lundi sur la crise autour de l'Ukraine en raison de la menace que fait peser la Russie sur la sécurité et la paix internationales.
4 h
www.lalibre.be
Accusations de viol visant Jean-Luc Lahaye: la mère d'une des plaignantes mise en examen
La mère d'une des jeunes femmes qui ont porté plainte contre le chanteur français Jean-Luc Lahaye pour viol et agression sexuelle a été mise en examen jeudi pour ne pas avoir dénoncé les faits, a annoncé son avocat à l'AFP.
4 h
www.lalibre.be
Covid-19: le Maroc va rouvrir son espace aérien, fermé depuis le 29 novembre
Le gouvernement marocain a décidé de rouvrir à compter du 7 février l'espace aérien aux vols au départ et à destination du pays, après plus de deux mois de fermeture, selon un communiqué diffusé jeudi soir par l'agence officielle MAP.Les fr
4 h
www.lalibre.be
Standard: Joachim Van Damme à la recherche du temps perdu
Standard: Joachim Van Damme à la recherche du temps perdu Joachim Van Damme enchaîne les séances pour vite retrouver son meilleur niveau. - B. Fahy/Belga Joachim Van Damme n’a pas eu beaucoup de chance depuis son arrivée à Liège. Débarqué de Malines avec un retard physique dicté par six mois très compliqués, rythmés par une mise à l’écart pour des raisons disciplinaires et des blessures, le médian défensif waeslandien a été directement freiné par un test positif qui l’a contraint à observer une mise en quarantaine d’une semaine. « Cela a été un coup dur », reconnaît-il, « alors que de belles rencontres à Anderlecht et face au FC Bruges figuraient au programme. Mais que pouvais-je faire ? J’étais impuissant. Depuis, j’ai travaillé dur pour rattraper le temps perdu, même si je dois encore travailler physiquement pour vraiment revenir à niveau… » Dix-neuvième homme mercredi à Eupen, Joachim Van Damme espère du coup gagner une place dans la hiérarchie pour faire partie de la sélection de Luka Elsner pour affronter dimanche… Malines, un club qu’il avait découvert en 2012 et où il était retourné à l’été 2018, après une suspension de deux ans pour avoir été contrôlé positif à la cocaïne à l’issue d’un match de championnat à Westerlo, en janvier 2016. Pour le numéro 13 de Sclessin, ce serait des retrouvailles inespérées, même si elles arrivent sans doute un peu tôt. « J’espère pouvoir rejouer le plus rapidement possible », confie-il. « Quand ? C’est au coach qu’il faut poser la question… » Impatient, Joachim Van Damme l’est assurément. Du haut de ses 30 ans et de son 1,95 mètre, il se fait une joie d’ouvrir un nouveau chapitre de sa carrière, dans un club qui avait déjà tenté de l’enrôler il y a deux ans. « J’avais trouvé un accord avec Michel Preud’homme, mais les clubs n’avaient pas réussi à s’entendre », se rappelle le numéro 13 de Sclessin. « Si cela n’avait dépendu que de moi, je serais déjà ici depuis ce moment-là… » Le Standard avait alors accepté de déposer 800.000 euros sur la table, alors que Malines en avait réclamé… 4 millions. Le dossier s’était aussitôt refermé. Deux ans plus tard, le club liégeois a déboursé 500.000 pour s’attacher les faveurs de Van Damme sur base d’un contrat de 2,5 ans. « Je me souviens qu’en stage en Espagne, Joachim m’avait parlé de cet intérêt du Standard décliné par Malines qui avait demandé trop d’argent », lance Igor De Camargo, son ancien équipier au Kavé. « Cela ne s’était pas fait mais c’est quelque chose qu’il voulait atteindre. Le Standard traverse des moments très délicats mais cela reste le Standard ». Van Damme opine du bonnet : « Ai-je hésité à venir ? Non. Il faut rester réaliste, le Standard est un grand club et les possibilités sont différentes qu’à Malines. Certes, le KaVé grandit mais on n’acquiert pas du jour au lendemain le statut du Standard. Mon choix est donc logique… » Si Gilles Dewaele, Renaud Emond et Mathieu Cafaro ont déjà montré qu’ils pouvaient apporter une plus-value au Standard, chacun dans leur style, Joachim Van Damme espère les imiter. « À ma position, je ne suis pas là que pour casser le jeu, parce qu’il faut aussi construire ». Igor De Camargo ne dit rien d’autre : « On entend souvent dire, à l’extérieur, que Van Damme est un bûcheron. C’est faux. C’est surtout un vrai joueur de football. Sa grande taille fait que la mobilité n’est pas sa qualité première, mais elle ne l’empêche pas d’être assez technique. Il est fort dans les airs, mais il sait aussi garder le ballon dans les pieds et le faire tourner, étant davantage encore à l’aise dans une équipe qui soigne la possession. Par son expérience et sa grinta, qui fait un peu défaut au Standard, il peut apporter énormément… » Et s’imposer comme l’un des leaders du vestiaire, comme il l’était à l’ombre de l’AFAS Stadium même si son étoile avait progressivement un peu pâli. « C’est l’un des objectifs que je me suis fixé », dit-il. « Mais c’est un statut que je ne pourrai forcer que par mes prestations. On n’arrive pas comme ça dans un vestiaire en voulant faire la loi ». D’autant que Joachim Van Damme devra encore s’habituer à son nouvel environnement et communiquer, ce qui est pour le moment un peu compliqué. « La barrière de la langue est là. Dans ce groupe, la plupart des joueurs parlent français. Ou l’anglais, ce qui n’est pas nécessairement plus simple pour moi. J’apprends à m’exprimer en français. J’ai régulièrement un bouquin avec moi et on s’adresse à moi dans cette langue. Cela va aller vite… » Le médian défensif waeslandien de 30 ans prépare ses retrouvailles avec Malines, dimanche, en espérant revenir aux affaires le plus vite possible. Mais que peut-il apporter au Standard où il vient de débarquer ? Par Didier Schyns Le 27/01/2022 à 23:30
4 h
www.lesoir.be
S.G. krijgt 25 jaar voor doodslag op 23-jarige sekswerker Eunice Osayande
Het hof van assisen in Brussel heeft donderdag S.G (21) veroordeeld tot 25 jaar cel wegens doodslag op Eunice Osayande.
4 h
HLN.be
Standard: Joachim Van Damme à la recherche du temps perdu
Le médian défensif waeslandien de 30 ans prépare ses retrouvailles avec Malines, dimanche, en espérant revenir aux affaires le plus vite possible. Mais que peut-il apporter au Standard où il vient de débarquer?
4 h
Lameuse.be
Marouane Fellaini révèle avoir été contacté avant l'Euro : "Eden a essayé de me convaincre de revenir"
L'ancien Diable s'est confié longuement auprès de nos confrères français de So Foot.
4 h
www.lalibre.be
Wall Street finit en baisse, inquiète de la trajectoire de la Fed
Wall Street finit en baisse, inquiète de la trajectoire de la Fed Le Dow Jones a abandonné 0,02%, l'indice Nasdaq, au fort parfum technologique, a lâché 1,40%, et l'indice élargi S&P 500, 0,54%. En repli de 9,2% depuis fin décembre, le S&P 500 menace d'enregistrer le pire mois de janvier de son histoire, le record actuel (-8,6%) datant de 2009. Les investisseurs peinent à se remettre de la conférence de presse du président de la Banque centrale américaine (Fed), Jerome Powell, mercredi. Le ton "a été plus ferme que ce qu'attendaient certains", a expliqué Tom Cahill, de Ventura Wealth Management. "Donc le marché se fait à l'idée que la Réserve fédérale ne va pas être aussi prompte à soutenir le marché qu'elle l'a été par le passé", a-t-il ajouté, la priorité étant clairement à la jugulation de l'inflation. Cette impression s'ajoute au fait que "le penchant à la vente quand le marché monte demeure un des thèmes dominants depuis le début de l'année", selon les analystes de Briefing.com. La journée avait pourtant commencé en fanfare, sur l'élan de bons indicateurs macroéconomiques, en premier lieu par la croissance américaine, qui a atteint 6,9% en rythme annuel, contre 5,6% attendu. Sur l'ensemble de 2021, le produit intérieur brut (PIB) des États-Unis a progressé de 5,7%, sa plus forte hausse depuis 1984. Mais la séance a suivi un scénario devenu classique depuis le début de l'année, se retournant à mi-journée avant de terminer en sens opposé de l'ouverture. Les indices ont été plombés par des entreprises qui venaient de publier leurs résultats, notamment Tesla, Intel, McDonald's ou Comcast. L'absence de présentation d'un nouveau modèle (Tesla) ou des marges un peu tassées (Intel ou McDonald's) malgré des bénéfices en forte hausse suffisent à effrayer les investisseurs. Autre indice de la fébrilité des opérateurs, l'indice VIX, qui mesure la volatilité du marché, se maintenait à un niveau élevé, proche de son plus haut niveau depuis un an. Au-dessus des attentes, Tesla n'en a pas moins été sanctionné (-11,55% à 829,10 dollars). Malgré le bénéfice record en 2021, certains se sont attardés sur les commentaires du PDG Elon Musk, qui a fait état de difficultés persistantes en matière d'approvisionnement. D'autres regrettaient que le constructeur de voitures électriques n'ait pas annoncé l'arrivée de nouveaux modèles pour cette année. Le navire amiral de l'industrie a entraîné dans son sillage tout le secteur, de Rivian (-10,50%) à Lucid (-14,10%), en passant par Nikola (-9,01%), mais aussi l'ancien General Motors. De manière générale, comme cela a été régulièrement le cas ces dernières semaines, nombre de valeurs technologiques et de croissance ont de nouveau été mises au supplice. Roblox (-9,46%), WeWork (-11,48%), Block (anciennement Square; -4,83%) ou Robinhood (-6,45%) ont été les plus durement touchés dans ce lot. La rotation des portefeuilles, annoncée depuis plusieurs semaines, qui devait relancer le marché en rééquilibrant les placements avec moins de technologie et plus de valeurs traditionnelles, n'a pas eu l'effet escompté. "Ce ne sera pas assez pour empêcher le marché de baisser", a prévenu Tom Cahill. Exemple de ces valeurs traditionnelles, McDonald's a reculé jeudi (-0,44% à 248,74 dollars) après avoir raté la cible fixée par les analystes pour son chiffre d'affaires et son bénéfice trimestriels. Intel a dérapé (-7,04% à 48,05 dollars), bien qu'ayant fait sensiblement mieux qu'attendu au quatrième trimestre, tant sur le plan du chiffre d'affaires que du bénéfice net. Les investisseurs ont cependant retenu les prévisions du groupe un peu décevantes et s'inquiétaient aussi d'une dégradation des marges. Le géant des semi-conducteurs a engagé des investissements massifs, avec la construction prévue d'usines en Europe et aux États-Unis. Certaines des sociétés sortant de publications ont réussi à s'extraire du marasme, à l'image de Dow (+5,17% à 60,18 dollars). Le géant américain des produits chimiques et des matériaux pour les industriels a fait mieux que prévu, en partie grâce à la hausse de ses prix. Netflix a bondi (+7,51% à 386,70 dollars). La société d'investissement Pershing Square a annoncé mercredi soir avoir acquis 3,1 millions de titres de la plateforme vidéo en ligne, soit un peu moins de 1% des actions en circulation. Connu pour son activisme, Pershing a indiqué avoir pris cette position pour profiter de la croissance du service par abonnement, et non pour réclamer un changement de stratégie. La Bourse de New York a terminé en baisse jeudi, au terme d'une nouvelle séance échevelée, convaincue que la Banque centrale américaine (Fed) s'inquiète de l'inflation mais pas d'une correction du marché. Mis à jour le 27/01/2022 à 23:15
4 h
www.lesoir.be
Les Etats-Unis saisissent le Conseil de sécurité de l’ONU sur la crise autour de l’Ukraine
Les Etats-Unis ont annoncé jeudi dans un communiqué avoir demandé une réunion publique lundi du Conseil de sécurité de l’ONU sur la crise autour de l’Ukraine en raison de la menace que fait peser la Russie sur la sécurité et la paix internationales.
4 h
Sudinfo.be
Union-spits Deniz Undav boos na topper tegen Club: “We hebben tegen twaalf gespeeld”
Geen goals in Club Brugge-Union dus ook niet voor topscorer Denis Undav: “Tegen Club Brugge winnen is moeilijk, zeker als ze hulp krijgen van de ref”, aldus de spits van Union.
4 h
www.hbvl.be
Thomas Meunier revient sur les échecs de l'Euro et de la Nations League: "Chez les Diables, on a tendance à se sous-estimer"
Dans un entretien accordé à nos confrères de la RTBF, Thomas Meunier est revenu sur les déceptions de l'Euro et de la Ligue des Nations.
4 h
www.lalibre.be
Les bulletins de l’Union à Bruges: Moris valide sa dixième clean sheet de la saison
Les bulletins de l’Union à Bruges: Moris valide sa dixième clean sheet de la saison Belga 6 ,5 Moris : en se déplaçant en Venise du Nord, il pensait probablement être beaucoup plus mis à contribution. Au final, il aura vécu un match très tranquille, ne s’employant qu’une fois à l’heure de jeu pour capter en deux temps un tir de De Ketelaere. 7 Kandouss : très sûr dans ses interventions, il n’a, de plus, pas hésité à prendre ses responsabilités en sortant très proprement balle au pied lorsque l’occasion lui en était donnée. 7 Burgess : l’Anglais a réalisé un paquet d’interventions bien à propos. Une présence rassurante pour ses coéquipiers. 7 Van Der Heyden : il a semblé jouer dans un fauteuil. Propre à la récupération, il s’est également appliqué à la relance. 7 Nieuwkoop : comme à son habitude, le Néerlandais n’a eu de cesse de pistonner sur son flanc droit. Solide défensivement, il a également apporté offensivement, à l’image de ce débordement et cette superbe passe vers Lazare à la 57e. 7,5 Nielsen : il rayonne à cette place de milieu défensif, abattant un impressionnant travail à la récupération, ce qui permet aux offensifs de se projeter l’esprit plus libre vers l’avant. Et dès qu’il peut mettre le nez à la fenêtre, il n’hésite pas, à l’instar de cette superbe passe tranchante à Vanzeir à la 23e. 7 Teuma : il n’a pas ménagé ses efforts au milieu de terrain et a, de plus, forcé Mignolet à se coucher deux fois en première période, la première sur un corner rentrant à la 36e, le second sur une superbe frappe des 25 mètres à la 43e. 6 Lazare : il a montré beaucoup d’envie, réalisant de nombreuses courses et chassant un paquet de ballons. Mais il n’a pas toujours été des plus heureux dans ses choix, comme sur cette superbe occasion à la 57e qu’il catapulte au-dessus du but. 7,5 Lapoussin : l’international malgache n’a eu de cesse de provoquer sur son flanc gauche, pas étonnant que le jeu ait penché à ce point de son côté en première période. Il aurait pu couronner sa prestation d’un but si sa frappe n’avait été repoussée par Mignolet juste avant la pause. Il a également abattu un gros travail défensif, symbolisé par ce sauvetage sur la ligne à la 59e. 5,5 Vanzeir : on ne peut pas lui reprocher de ne pas se dépenser sans compter pour son équipe. Mais ce jeudi soir, il aura manqué de sang-froid sur deux grosses possibilités en première période, la première à la 21e lorsqu’il croque trop sa frappe du gauche et la seconde à la 23e lorsqu’il se heurte à Mignolet. 7 Undav : s’il ne s’est pas procuré des masses d’occasion mis à part un beau tir enroulé après 8 minutes. Mais il aura en revanche été très précieux dans le jeu, distillant au passage quelques caviars à ses coéquipiers. Remplaçants 6,5 Puertas : pour sa première apparition, il semblait déjà très à l’aise. Le Club Bruges et l’Union Saint-Gilloise, leader du championnat, se sont quittés sur un partage 0-0 dans le choc de la 24e journée de Jupiler Pro League entre les deux premiers du classement, jeudi. Par Vincent Miller Le 27/01/2022 à 23:19
4 h
www.lesoir.be
Vie privée: le prix de la confiance
Vie privée: le prix de la confiance Mathieu Michel, secrétaire d’Etat à la Protection de la vie privée. - Belga. La gestion de la vie privée des Belges avait tout pour réussir : un RGPD européen exemplaire, des lois a priori bien ficelées, une jeune Autorité de protection des données (APD) prometteuse… Et puis, patatras. On a découvert une usine à gaz : la non-indépendance viscérale de l’APD, un gouvernement qui la « by-passe », un organe qui s’est attribué des rôles illégitimes (le Comité de sécurité de l’information), des projets douteux de traitements de données en roue libre, un haut fonctionnaire « juge et partie » omniprésent. Et un Parlement désespérément muet alors que lui seul avait les clés pour restaurer les garde-fous démocratiques. Au final, la Belgique se retrouve à deux doigts de faire l’objet d’un recours à la Cour de justice européenne. Faute d’avoir su, pu, voulu, réagir avant l’ultimatum de la Commission, fixé au 12 janvier. Ce n’est certes pas parce qu’une loi n’est pas appliquée qu’il faut la changer. Mais, dans ce cas-ci, avait-on le choix ? On prend donc acte de la volonté de Mathieu Michel (MR) de vouloir faire d’une pierre deux coups : serrer les boulons pour régler cette « foutue » panne d’indépendance. Et restaurer, structurellement, la confiance des Belges dans les traitements de ses données par l’Etat. À lire aussi Vie privée: la Belgique droit dans le mur de la Cour de Justice européenne Si son projet de loi, aujourd’hui sur la table du conseil des ministres, n’est vu que sous l’angle du remède immédiat, on aura tout manqué. En réalité, il offre au Parlement une ultime chance de ne pas laisser la Belgique apparaître parmi les maillons faibles de la protection des données en Europe. Mais pour cela, il va falloir que la Chambre bosse, ferme. Cela signifie, un : prendre conscience de la gravité du problème démocratique. Deux : changer résolument de posture et appliquer la loi. Trois : ne pas se noyer dans la procédure, particulièrement bancale, de révocation de mandats de deux directeurs de l’APD, en n’ignorant donc ni le rapport de la Cour des comptes accablant son président, David Stevens, ni la directive sur la protection des lanceurs d’alerte, qui s’applique à Charlotte Dereppe. Et quatre : jouer son rôle de garant de l’indépendance de l’Autorité en traquant, froidement, le moindre soupçon de collusion entre l’exécutif et le chien de garde de la vie privée. A ce prix-là, seulement, la confiance sera rétablie. À lire aussi Non-indépendance de l’Autorité de protection des données: l’interminable quête de l’issue de secours Le secrétaire d’Etat Mathieu Michel a ficelé la première étape de la révision de la loi « vie privée ». Il offre au Parlement une ultime chance de ne pas laisser la Belgique apparaître parmi les maillons faibles de la protection des données en Europe. Par Philippe Laloux Responsable du pôle Multimédias Le 28/01/2022 à 00:01
4 h
www.lesoir.be
Ventes trimestrielles record pour Apple, malgré la pénurie de puces
23:14 Apple a fait état de ventes trimestrielles record, qui ont également battu les attentes de Wall Street, et ce, malgré la pénurie de puces. Son bénéfice net est aussi supérieur à l'estimation moyenne d...
4 h
www.lecho.be
Le conseil communal dégénère à Couvin ce jeudi soir: des SDF interviennent et lancent des menaces au bourgmestre et à la présidente du CPAS
Le sujet du sans-abrisme est désormais récurrent au conseil communal de Couvin. Pour la troisième fois d’affilée, les groupes Écolo et Pep’s ont interpellé la majorité. Plusieurs sans-abri présents dans le public sont intervenus.
4 h
Sudinfo.be
La Belgique placée en alerte jaune pour des conditions glissantes: prudence ce vendredi matin!
L’IRM a émis une alerte jaune: attention aux conditions glissantes!
4 h
Sudinfo.be
Marouane Fellaini révèle avoir été contacté avant l'Euro : "Eden a essayé de me convaincre de revenir"
L'ancien Diable s'est confié longuement auprès de nos confrères français de So Foot.
4 h
www.dhnet.be
Secure Ricky Walden geeft Luca Brecel lesje in efficiëntie in Berlijn: 5-2
De German Masters zitten erop voor Luca Brecel. Het nummer 16 van de wereld verloor donderdagavond in de achtste finales met 5-2 van een bijzonder secure én efficiënte Ricky Walden (WR 24).
4 h
www.hbvl.be
L’Union SG continue à tenir ses distances
L’Union SG continue à tenir ses distances Sans Simon Mignolet, le Club compterait 12 points de retard sur les Bruxellois. - B. Fahy/Belga À défaut d’être l’heure de vérité, ce face-à-face entre deux champions en titre (celui de D1A et celui de D1B) a permis de remettre certaines pendules à l’heure. Et notamment par rapport à cette 5e défaite de la saison que l’on prédisait à l’Union, censée marquer le rétrécissement de l’écart les séparant de leurs adversaires du jour. Dans l’autre sens, le viatique de 12 points un temps entrevu dans l’euphorie d’une victoire contre Genk matérialisée à la 100e minute dimanche après-midi (dans le temps même où Bruges était contraint au partage au Standard), ne s’est pas matérialisé. À l’issue de ce 0-0 qui aurait pu prendre une tournure moins neutre au vu des occasions forgées en première période par la bande à Mazzù, l’écart entre le détenteur de la pole position et son plus proche poursuivant est demeuré intact. Autant dire une situation à prendre très au sérieux du côté des champions brugeois. Car si la situation devait rester en l’état au moment d’aborder le tour final, qui marque infailliblement la division par deux du bilan de la phase classique, la marge d’erreur bruxelloise serait tout de même appréciable, même si l’arrondi supérieur devait être favorable à Bruges. En quête de la passe de trois au niveau de la razzia sur les titres, Bruges n’a donc pas réussi à marquer des points. Ceux dont, sur le plan psychologique, la valeur marchande se serait négociée à un taux supérieur au cours réglementaire d’une victoire à 3 points qui s’est logiquement refusée à lui. La faute à un esprit d’entreprise à la fois contrecarré par le travail défensif adverse et par la menace qu’ont constamment fait peser les reconversions d’un bloc équipe saint-gillois coulissant comme s’il avait plusieurs saisons au plus haut niveau dans les jambes. Les champions flandriens qui avaient longtemps fait mine de ne pas se formaliser du parcours en trombe de ce myrmidon au come-back certes bien sympathique à leurs yeux, en sont encore et toujours pour leurs frais. Ils étaient pourtant loin de s’imaginer leur désormais rival pour le titre, leur faire autant d’ombre. Surtout aussi longtemps. Mais au contraire de la courbe du soleil, la chance n’a pas tourné l’espace d’une visite dans un stade Breydel vide pour la dernière fois avant le retour du public. Lang sorti Le joli alignement des planètes dont ont jusqu’ici bénéficié les Bruxellois n’a donc pas connu une saute d’agencement. Grâce à une force de caractère de tous les instants et au pli pris de se calquer sur la trajectoire habituelle en déplacement : un round de mise en place du dispositif, suivi des premières saillies en direction du but adverse. À ce titre, le pressing brugeois de début de match a rapidement été digéré, sans la concession de la moindre occasion. L’organisation du milieu de terrain où la relance des défenseurs flandriens est venue systématiquement mourir de sa belle mort, a fait le reste au cours d’un premier acte où l’Union a émargé sans contestation possible au niveau des occasions. Vanzeir, Teuma, Lapoussin ayant pris à leur compte les quatre plus franches où sans un Mignolet en forme internationale (sous les yeux du sélectionneur Roberto Martinez), le promu bruxellois serait parti en vadrouille au tableau marquoir. Et l’aurait par parenthèse, largement mérité après avoir, outre les possibilités franches, laissé Bruges à un étourdissant zéro pointé au niveau des tirs cadrés. Paradoxalement, c’est la sortie de Lang et le choix fort posé par le nouvel entraîneur néerlandais du Club, qui ont permis une réaction brugeoise. Nettement plus équilibré, l’entrejeu flandrien a dû à l’apport musculeux de Balanta, de pouvoir délivrer une permission de sortie à Vanaken et à De Ketelaere dont la présence soudaine dans les 30 m saint-gillois a rebattu pas mal de cartes lors du second acte. Mais pas au point de déverrouiller l’accès au but d’un leader bien campé sur son assise défensive dont la solidité n’est plus à démontrer. Par la force de ce 0-0 qui vaut davantage que le point du partage, l’Union est donc solidement campé sur ses crampons avant d’aborder un derby bruxellois qui vaudra le détour, ce dimanche au parc Duden. Et pas uniquement pour sa touche de folklore. Le dernier match à huis clos avant le retour du public a débouché sur une rencontre qui aurait pu tourner en défaveur de Bruges. Les 9 points d’écart demeurent mais ont encore pris une dimension supplémentaire. Par Frédéric Larsimont Le 27/01/2022 à 23:10
4 h
www.lesoir.be
Union-spits Deniz Undav boos na topper tegen Club: “We hebben tegen twaalf gespeeld”
Geen goals in Club Brugge-Union dus ook niet voor topscorer Denis Undav: “Tegen Club Brugge winnen is moeilijk, zeker als ze hulp krijgen van de ref”, aldus de spits van Union.
4 h
www.nieuwsblad.be
Ondanks chiptekorten overtreft Apple verkoops- en winstverwachtingen tijdens feestdagenperiode
Ondanks de oprukkende omikronvariant en problemen in de bevoorradingsketen is Apple erin geslaagd om verkooprecords te verbreken in het laatste kwartaal van vorig jaar. Dat heeft de technologiegigant te danken aan onder andere een grote vraag naar iPhones in China.
4 h
HLN.be