Read full article on: dhnet.be
Les taximen bloqueront le trafic ce jeudi à Bruxelles
Le secteur des taxis s'est mobilisé en front commun pour le blocage de la circulation jeudi dans la capitale, ce qui inclut entre autres la Fédération bruxelloise des Taxis (BTF), la Fédération belge des Taxis (FeBeT), les antennes syndicales de la FGTB et de la CSC, ou encore des associations comme Elite Taxi, Ingoboka-Taxi et le Collectif des Travailleurs du Taxi (CTT).
9 m
www.7sur7.be
Après Siquet, eux aussi pourraient quitter le Standard cet hiver
Avec le départ de Siquet, le mercato hivernal liégeois ne fait que commencer.
9 m
www.dhnet.be
Les cas de variant Omicron augmentent rapidement en Afrique du Sud
Le pays en est "au tout début de sa quatrième vague", mais le taux de positivité des tests réalisés a grimpé à 27% mercredi dans la province de Gauteng, la plus peuplée et la plus touchée.
www.lalibre.be
Limburgse economie blijft kwakkelen
Na een sterk herstel na de eerste coronagolf, gaat de economie een periode van stagnatie tegemoet. Dat zegt Voka Limburg in zijn maandelijkse conjunctuurbericht. Vooral de situatie op de arbeidsmarkt baart zorgen.
www.hbvl.be
Quand Samuel Umtiti remet des fans du Barça à leur place: "Savez-vous ce qu'est le respect ?" (VIDEO)
Le défenseur central est tombé sur des supporters trop envahissants.
www.dhnet.be
Etats-Unis: Meadows, un témoin-clé, accepte de coopérer sur l’enquête du «6-Janvier»
Etats-Unis: Meadows, un témoin-clé, accepte de coopérer sur l’enquête du «6-Janvier» Mark Meadows aux côtés de Donald Trump, en octobre 2020 à la Maison Blanche, lors de la campagne électorale présidentielle. - Reuters. C’est une enquête pour la mémoire. Une plongée éprouvante dans un de ces jours noirs qui parsèment l’histoire des Etats-Unis et qui seront un jour mentionnés dans tous les cours d’histoire. La commission du Congrès sur le « 6-Janvier », qui tente de faire toute la lumière sur cette tragédie, a obtenu un premier succès mardi, après des mois de piétinement : Mark Meadows, ex-directeur de cabinet de Donald Trump, a accepté de coopérer. Du moins, sur le principe. À lire aussi Etats-Unis: des élus républicains rattrapés par des accusations de complicité dans l’attaque du Capitole Communiquant par avocat interposé, l’ancien élu de Caroline du Nord consent à partager des documents, à commencer par des échanges de courriels, relatifs aux journées précédant l’assaut contre le Capitole par des centaines d’activistes d’extrême droite pro-Trump (9 morts, dont 4 suicides ultérieurs). Il devrait également être entendu en personne, mais à huis clos, loin des caméras. Le « privilège exclusif » La bonne volonté s’arrête là. L’avocat de Meadows, George Terwilliger, précise que son client et la commission « œuvrent à trouver un accord sur les documents qui tomberaient sous le coup du “privilège exécutif”. » C’est là que le bât blesse : le « privilège exécutif » recoupe le droit régalien d’un président en exercice à empêcher la divulgation d’archives concernant son action à la Maison Blanche. Mais qu’en est-il d’un « ancien président » ? Peut-on encore invoquer un tel droit de regard lorsque l’on a quitté le 1600 Pennsylvania Avenue ? Fidèles à leur ancien boss, les hommes tels que Meadows reprennent l’argument et refusent de partager ce qui pourrait constituer des secrets embarrassants pour le néo-retraité de Mar-a-lago en Floride. Les dirigeants de la commission d’enquête, la démocrate Bennie Thompson et la républicaine Liz Cheney, réfutent en bloc cet argument. À lire aussi Etats-Unis: Donald Trump tente d’entraver l’enquête sur l’attaque contre le Capitole Elles ont exigé et obtenu l’inculpation de Steve Bannon, prédécesseur de Meadows au poste de « dircab » et proche conseiller de Trump durant les jours précédant l’assaut du 6-Janvier, car il refusait absolument de coopérer. Bannon a été arrêté et placé en détention. Elles ont tordu le bras d’un autre protagoniste-clé, Jeffrey Clark, un ancien cadre du ministère de la Justice impliqué dans les tentatives d’annulation de l’élection présidentielle 2020, qui devait témoigner ce mercredi au Congrès. Des téléphones jetables Les enjeux sont immenses : rien moins que la requalification possible de l’attaque comme une tentative de coup d’État, manquée certes, mais instiguée par celui qui s’apprêtait à quitter, furieux, la Maison Blanche après avoir été battu à la régulière dans les urnes par Joe Biden. On est loin d’une simple bande d’activistes décérébrés, cornes de cerf sur la tête et peau de bête en travers du torse, qui luttèrent avec la police du Capitole pour pénétrer dans l’enceinte du Congrès, interrompre le processus de certification électorale et, éventuellement, s’en prendre physiquement à Mike Pence », le vice-président que Trump sommait vainement d’agir contre la certification en cours. À lire aussi Insurrection à Washington: Steve Bannon, proche allié de Trump, déféré à la justice L’enquête a déjà établi que les meneurs de l’assaut s’étaient procurés des téléphones jetables pour se concerter avec des éléments non-identifiés au sein même de la Maison Blanche, avant et pendant l’invasion du Capitole. Cet élément capital, et dont les protagonistes semblent avoir été identifiés, suffit à requalifier l’assaut et établir la préméditation, ainsi que les noirs desseins nourris par les conspirateurs, jusque dans les allées d’un pouvoir déclinant. À lire aussi L’étau se resserre autour de Trump, soupçonné d’avoir fomenté l’assaut du Capitole L’audition de Jeffrey Clark et la timide ouverture de Mark Meadows, qui cherche de toute évidence à éviter le pire sans passer pour une « balance », signifient que les méthodes « agressives » de la commission d’enquête, prête à réclamer des inculpations envers les témoins réticents, sont en train de porter leurs fruits. Elles portent aussi en germe une franche colère de Donald Trump qui, en bon chef de bande organisée et apprenti-putschiste, ne goûte que très peu la volubilité de ses anciens collaborateurs. S’il craque et voue aux gémonies son ancien directeur de cabinet Mark Meadows, comme il l’a fait pour tous ceux qui ont témoigné contre lui, alors Meadows se verra peut-être libéré du sortilège qui le lie à Donald Trump. Le chef de cabinet de Donald Trump lors de l’assaut du Capitole va coopérer avec la commission parlementaire dite du « 6-Janvier » dans l’enquête sur cette attaque. Mais il tient à y mettre des limites. Par Maurin Picard Correspondant aux Etats-Unis Le 1/12/2021 à 19:42
www.lesoir.be
Météo: la neige va faire son retour, un scénario hivernal se dessine
À peine fondue en Ardenne, elle va revenir et s’installer pour une semaine au moins.
www.lalibre.be
Grenswachtagentschap Frontex zet vliegtuig in om migrantensmokkel naar Verenigd Koninkrijk te bestrijden
Een vliegtuig van het Europese grenswachtagentschap Frontex is vandaag in Noord-Frankrijk aangekomen. Het toestel zal boven het Kanaal worden ingezet om migrantensmokkel te helpen bestrijden. Dat maakte Frontex bekend. Een week geleden kwamen 27 mensen om het leven na een schipbreuk.
HLN.be
LIVE KRISTALLEN FIETS. Eerste gasten arriveren op de rode loper - Boonen: “Wat Van Aert deed in de Tour, dat heb ik werkelijk nooit eerder gezien”
Vanavond is het weer zover. Dan krijgt de prestigieuze wielertrofee de Kristallen Fiets, zeg maar de Gouden Schoen van het Belgische wielrennen, een nieuwe eigenaar. Of blijft hij natuurlijk bij Wout van Aert, de winnaar van de laatste editie. Naast die trofee zijn er ook heel wat onderscheidingen in andere categorieën, zodat onze livestream garant staat voor een resem prominenten en het nodige wielerplezier. Bekijk de uitreiking van de Kristallen Fiets vanavond vanaf 20u45u live op HLN.be of in de HLN-app!
HLN.be
MULTILIVE. Alles te herdoen Am Kehrweg want Prevljak doet wat Gano eerder deed: tweemaal scoren - Westerlo halfweg op weg naar nieuwe verrassing
• Achtste finales Croky Cup • Westerlo en Lommel enige resterende 1B-clubs • MULTILIVE: volg alle bekermatchen hier op de voet! • Dé topaffiche RC Genk-Club Brugge kan u HIER volgen!
HLN.be
Les taxis mobilisés en front commun bloqueront le trafic jeudi matin à Bruxelles
Deux rassemblements distincts sont prévus à compter de 06h00 du matin au niveau de la place Meiser et de la place Schuman.
www.lalibre.be
Fusillade dans un lycée américain: un quatrième élève succombe à ses blessures
Fusillade dans un lycée américain: un quatrième élève succombe à ses blessures Un élève blessé mardi lors de la fusillade dans un lycée du nord des États-Unis a succombé à ses blessures, portant le bilan à quatre morts, a annoncé mercredi la police locale. « Nous avons la tristesse d’annoncer qu’une quatrième victime a succombé à ses blessures », ont indiqué les services du shérif du comté d’Oakland sur leur page Facebook, précisant qu’il s’agissait d’un élève âgé de 17 ans. La veille, un adolescent de 15 ans, élève du lycée d’Oxford, dans le Michigan, avait tué par balle trois lycéens et blessé huit personnes dont un enseignant. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength
www.lesoir.be
LIVE (20u45). Leysen neemt plek in doel over van Vandevoordt, ook Vormer begint aan bekerclash tussen Genk en Club Brugge
• Achtste finale Croky Cup • Cegeka Arena • Club Brugge won in competitie met 2-3 • Genk-coach Van den Brom staat onder druk
HLN.be
LIVE (20u45). Leysen neemt plek in doel over van Vandevoordt, ook Vormer begint aan bekerclash tussen Genk en Club Brugge
• Achtste finale Croky Cup • Cegeka Arena • Club Brugge won in competitie met 2-3 • Genk-coach Van den Brom staat onder druk
HLN.be
Les taxis en front commun bloqueront Bruxelles ce jeudi matin
Le secteur des taxis s'est mobilisé en front commun pour le blocage de la circulation jeudi dans la capitale, ce qui inclut entre autres la Fédération bruxelloise des Taxis (BTF), la Fédération belge des Taxis (FeBeT), les antennes syndicales de la FGTB et de la CSC, ou encore des associations comme Elite Taxi, Ingoboka-Taxi et le Collectif des Travailleurs du Taxi (CTT).
Levif.be
Un homme arrêté après une intrusion au Parlement britannique
La police britannique a arrêté mercredi un homme soupçonné de s'être introduit dans l'enceinte du Parlement de Westminster à Londres, une alerte de sécurité qui intervient dans un contexte délicat au Royaume-Uni.
www.7sur7.be
Donald Trump testte drie dagen voor verkiezingsdebat met Joe Biden positief op coronavirus
Donald Trump, de voormalige Amerikaanse president, zou drie dagen voor het verkiezingsdebat met Joe Biden op 29 september 2020 positief getest hebben op het coronavirus. Dat maakte zijn oude kabinetschef Mark Meadows bekend in een nieuw boek dat volgende week verschijnt.
De Standaard
WHO raadt 60-plussers af om nog te reizen, maar zal dat hen thuis houden?
De Wereldgezondheidsorganisatie (WHO) raadt risicopatiënten en mensen die ouder zijn dan 60 jaar af om nog te reizen na de ontdekking van de omikronvariant. “Complete onzin”, vindt viroloog Marc Van Ranst (KU Leuven), maar zorgt het ervoor dat de zestigplussers toch liever thuisblijven? En voelen de reisorganisaties - die al langer overstelpt worden met vragen - dit in hun boekingen?
www.nieuwsblad.be
Coronavirus: le port du masque en primaire continue de diviser
Coronavirus: le port du masque en primaire continue de diviser Masque ou non dans le fondamental ? Suite des débats qui agitent la sphère publique et politique, dans un contexte de flambée épidémique. Alors que la Flandre l’impose dès la 5e primaire, la ministre de l’Education Caroline Désir (PS) a répété sa position mercredi sur les ondes de Bel RTL : pour elle (et son parti), le masque n’est utile que s’il est bien porté, ce qui pose problème pour des enfants de 10 ou 11 ans. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength En Flandre, il est obligatoire dès la 5e primaire. Mais pas à Bruxelles ni en Wallonie. Pour les infectiologues, c’est une aberration. Quant aux syndicats, s’il fallait choisir une mesure pour préserver l’école, ce serait un moindre mal. Par Anne-Sophie Leurquin et C.Hn Journaliste au service Société Le 1/12/2021 à 19:31
www.lesoir.be
Noorse hordeloper Warholm en Jamaicaanse sprintster Thompson-Herah zijn Atleet en Atlete van het Jaar
De Noorse hordeloper Karsten Warholm werd woensdag tot Atleet van het Jaar verkozen door World Athletics. De Jamaicaanse sprintster Elaine Thompson-Herah mag zich Atlete van het Jaar noemen.
www.hbvl.be
Les Young Red Lions privés du dernier carré après leur défaite 1-0 devant l'Inde en quarts en Coupe du monde
Battue par l'Inde 0-1, la Belgique n'a pas réussi à se qualifier pour les demi-finales de la Coupe du monde juniors de hockey masculin (U21), mercredi au Kalinga Stadium de Bhubaneswar, en Inde.
www.lalibre.be
Voici l'artiste le plus écouté cette année sur Spotify en Belgique
La plateforme musical a partagé ses fameux classements par pays comme elle fait en fin de chaque année.
www.lalibre.be
MULTILIVE. Westerlo brengt OHL in problemen na dubbele rode kaart door opstootje - Prevljak scoort aansluitingstreffer tegen Essevee
• Achtste finales Croky Cup • Westerlo en Lommel enige resterende 1B-clubs • MULTILIVE: volg alle bekermatchen hier op de voet! • Dé topaffiche RC Genk-Club Brugge kan u HIER volgen!
HLN.be
MULTILIVE. Alles te herdoen Am Kehrweg want Prevljak doet wat Gano eerder deed: tweemaal scoren - Westerlo halfweg op weg naar nieuwe verrassing
• Achtste finales Croky Cup • Westerlo en Lommel enige resterende 1B-clubs • MULTILIVE: volg alle bekermatchen hier op de voet! • Dé topaffiche RC Genk-Club Brugge kan u HIER volgen!
HLN.be
MULTILIVE. Westerlo met nieuwe bekerverrassing? OHL heeft veel werk in tweede helft - Prevljak scoort aansluitingstreffer tegen Essevee
• Achtste finales Croky Cup • Westerlo en Lommel enige resterende 1B-clubs • MULTILIVE: volg alle bekermatchen hier op de voet! • Dé topaffiche RC Genk-Club Brugge kan u HIER volgen!
HLN.be
Où est passée la Vierge de la potale de la rue Roture? Voici ce qui lui est arrivé
Depuis quelques jours, la Vierge qui se trouve dans la potale de la place Gabriel en Roture, a disparu. Cependant, il n’y a pas lieu de s’inquiéter, elle sera rapidement de retour.
Lameuse.be
Karsten Warholm en Elaine Thompson-Herah verkozen tot Atleet en Atlete van het Jaar
De Noorse hordeloper Karsten Warholm (25) werd tot Atleet van het Jaar verkozen door World Athletics. Bij de vrouwen won de Jamaicaanse sprintster Elaine Thompson-Herah (29).
HLN.be
Météo: la neige va faire son retour, un scénario hivernal se dessine
À peine fondue en Ardenne, elle va revenir et s’installer pour une semaine au moins.
www.dhnet.be
Drie Antwerpse vrienden lanceren app die slechtzienden veilig door het verkeer loodst: “Gedaan met een avondklok voor blinden. Nu kunnen ze altijd de deur uit”
Een zebrapad oversteken is niet voor iedereen een vanzelfsprekendheid, en dat weten Michiel (24), Willem (24) en Vincent (26) maar al te goed. Wanneer een slechtziende vriend hen erop attent maakte dat steden niet tegemoetkomen aan hun noden, ontwikkelden de ingenieurs zelf dan maar de app OKO. Deze geeft aan wanneer slechtzienden veilig de straat kunnen oversteken: “Maar we gaan nog veel verder dan dat. Op termijn zal de app ook obstakels en busnummers kunnen herkennen.”
HLN.be
“Zwijndrecht is geen milieuramp. Er is geen reden tot paniek”: de vrouwelijke vice-president van 3M Rebecca Teeters over de kritiek op haar bedrijf
Vrijdag wordt ze voor de tweede keer verwacht in de PFOS-onderzoekscommissie van het Vlaams Parlement. Ze besluit het dit keer beter te doen, na het rampzalige optreden in september. “We zijn bereid op alle vragen te antwoorden, dit keer. We zijn goed voorbereid." Rebecca Teeters, de sterke vrouw achter 3M, die op ramkoers ligt met die andere sterke vrouw: Vlaams minister van Leefmilieu Zuhal Demir (N-VA). “Ik hoop dat we wat minder energie moeten steken in de politieke discussie.”
HLN.be
INTERVIEW. Rebecca Teeters, vice-president van 3M over kritiek op haar bedrijf: “Zwijndrecht is geen milieuramp. Er is geen reden tot paniek”
Vrijdag wordt ze voor de tweede keer verwacht in de PFOS-onderzoekscommissie van het Vlaams Parlement. Ze besluit het dit keer beter te doen, na het rampzalige optreden in september. “We zijn bereid op alle vragen te antwoorden, dit keer. We zijn goed voorbereid." Rebecca Teeters, de sterke vrouw achter 3M, die op ramkoers ligt met die andere sterke vrouw: Vlaams minister van Leefmilieu Zuhal Demir (N-VA). “Ik hoop dat we wat minder energie moeten steken in de politieke discussie.”
HLN.be
INTERVIEW. Rebecca Teeters, vice-president van 3M over kritiek op haar bedrijf: “Zwijndrecht is geen milieuramp. Er is geen reden tot paniek”
Vrijdag wordt ze voor de tweede keer verwacht in de PFOS-onderzoekscommissie van het Vlaams Parlement. Ze besluit het dit keer beter te doen, na het rampzalige optreden in september. “We zijn bereid op alle vragen te antwoorden, dit keer. We zijn goed voorbereid." Rebecca Teeters, de sterke vrouw achter 3M, die op ramkoers ligt met die andere sterke vrouw: Vlaams minister van Leefmilieu Zuhal Demir (N-VA). “Ik hoop dat we wat minder energie moeten steken in de politieke discussie.”
HLN.be
Voici l'artiste le plus écouté cette année sur Spotify en Belgique !
La plateforme musical a partagé ses fameux classements par pays comme elle fait en fin de chaque année.
www.dhnet.be
On reparle d’un nouveau Codeco… cinq jours après le dernier
On reparle d’un nouveau Codeco… cinq jours après le dernier Faisant volte-face, le ministre-prédisent flamand Jan Jambon a réclamé la réunion d’un nouveau Codeco. - Belga. Nouvelle journée de pressions et de propos politiques en tous sens dans la gestion de la pandémie, mercredi. Alors que la veille, le ministre président flamand, Jan Jambon (N-VA), avait écrit au Premier ministre, avec ses collègues ministres de la Culture, pour demander de ne pas soumettre les répétitions culturelles (théâtres, chorales…) à l’interdiction des événements privés en intérieur, il réclamait, ce mercredi, la… fermeture des activités en intérieur. Justification : « Je suis très préoccupé par ce qui se passe aujourd’hui dans les hôpitaux et en particulier aux soins intensifs . » Il réclamait en conséquence une nouvelle réunion du Comité de concertation (Codeco), alors que celui-ci s’est réuni vendredi dernier, et ce « pour prendre des mesures supplémentaires. Notamment l’arrêt des activités en salle dans le secteur des loisirs ». Et il ajoutait : « Je pense que nous devons prendre ces mesures maintenant pour pouvoir célébrer Noël et Nouvel An dans une atmosphère plus ou moins normale. » Un changement à 180 degrés donc. Interrogé à ce sujet, le ministre fédéral de la Santé, Frank Vandenbroucke, que l’on sait partisan de décisions plus radicales, a embrayé, se demandant « si les mesures concernant les activités en intérieur sont suffisantes . » Ajoutant : « Monsieur De Croo et moi croyons qu’il faut agir en cohérence. Donc, s’il faut des mesures supplémentaires, il faut examiner ce qu’on peut faire dans tous les secteurs, y compris celui de l’enseignement, où nous voyons en Flandre une flambée spectaculaire des clusters et des contaminations. » Et le Premier ministre, justement, qu’en pense-t-il ? Faut-il à nouveau avancer le Codeco, prévu le 15 décembre ? A ce stade, aucun nouveau Codeco n’est convoqué, répond le cabinet d’Alexander De Croo. Tout en ajoutant qu’un nouvel avis a été demandé au commissariat corona et aux experts du Gems. Un avis attendu dès ce jeudi matin sur le bureau du Premier ministre, qui prendra ensuite « une décision factuelle, en fonctions des paramètres sanitaires déterminés. » Donc : « Toute anticipation d’un Codeco reposera sur les faits, les chiffres, comme cela a toujours été fait. » Quels faits/chiffres ? Les projections d’occupations des lits en soins intensifs seront évidemment de nouveau scrutées. On observe un ralentissement des contaminations dans les tranches les plus âgées, et donc à risque, de la population mais personne n’ose assurer que l’on se rapproche du fameux pic que l’on cherche à atteindre via toutes les mesures. Steven Van Gucht, virologue et membre du Gems, ne se dit pas encore « confiant ». Concernant les mesures, l’école sera plus que probablement encore mise à contribution, même si on se demande en réalité ce qui peut encore être fait, à part peut-être au niveau du port du masque ou des contacts entre les élèves de différentes classes. « Il faudrait aussi tester plus, dès qu’il y a un premier cas, mais on n’en a plus la capacité », regrette Van Gucht. Pour l’expert, il reste un champ d’action auquel le politique ne s’est pas encore attaqué : la sphère privée. Le Gems n’envisagerait pas nécessairement un come-back de la bulle sociale. Il s’agirait plutôt de conseiller un nombre de personnes maximal à recevoir chez soi durant les prochaines semaines. Plus personne ne souhaite toutefois agiter le spectre du contrôle au domicile pour vérifier que l’on est sept et pas six dans le salon… En attendant le rapport des experts, Alexander De Croo a déjà décidé de prendre contact avec les autres ministres-présidents pour connaître leur position. Nous n’avons pu obtenir de réponse du ministre-président wallon, Elio Di Rupo, mais à la Fédération Wallonie-Bruxelles, Pierre-Yves Jeholet ne se dit pas demandeur d’un nouveau Codeco, mais prêt à y assister si le fédéral le convoque. Pas demandeur, mais pas opposé, c’est en somme aussi la position du côté bruxellois, chez Rudi Vervoort. Un nouveau rapport des experts du Gems est attendu ce jeudi matin. C’est sur cette base que le Premier ministre convoquera ou pas un nouveau Comité de concertation, comme le réclame Jan Jambon. Frank Vandenbroucke prône aussi de nouvelles mesures pour les activités en intérieur. Par Maxime Biermé et Martine Dubuisson Le 1/12/2021 à 19:22
www.lesoir.be
RD Congo: l’Est du pays est devenu le champ de bataille des pays voisins
RD Congo: l’Est du pays est devenu le champ de bataille des pays voisins En dépit de l’état de siège décrété au Nord-Kivu, l’armée congolaise, dotée des pleins pouvoirs, n’a pas réussi à venir à bout des rebelles. - EPA Les frappes aériennes menées cette semaine par l’armée ougandaise dans le territoire de Beni et visant des positions occupées par des ADF (Allied democratic forces) – un groupe armé d’origine ougandaise se réclamant de l’islamisme radical — réveillent de mauvais souvenirs dans l’Est du Congo. En outre, selon l’agence Reuters, des centaines de soldats ougandais, à bord de véhicules blindés, ont traversé la frontière. Officiellement, ils ont pour mission d’attaquer les camps des rebelles ADF, mais sur le terrain, l’inquiétude prévaut. À lire aussi Ces guerres qui tournent en boucle dans l’Est du Congo En effet, nul n’a oublié l’occupation ougandaise et rwandaise de l’Est du Congo, le pillage effréné mené par des armées qui se « payaient » sur l’habitant et qui, en 2000 s’offrirent même le luxe d’une guerre menée à Kisangani dans l’objectif de contrôler les comptoirs de diamant de la région. L’inquiétude est d’autant plus vive que ces frappes parties de l’Ouganda et les opérations sur le terrain qui viennent de commencer semblent avoir été autorisées par Kinshasa. Extrême barbarie En dépit de l’état de siège décrété au Nord-Kivu et qui suspend les autorités civiles, l’armée congolaise, dotée des pleins pouvoirs, n’a pas réussi à venir à bout des ADF. Ces combattants se réclamant de l’Islam sont présents dans la région depuis plus de vingt ans et si, au départ, ils étaient opposés au président ougandais Museveni, avec le temps c’est vers les populations congolaises qu’ils ont dirigé des attaques menées avec une extrême barbarie, multipliant viols et décapitations pour inspirer la terreur et provoquer la fuite des civils. Cette année encore, quelque 1200 civils ont été tués dans l’Ituri et les martiales déclarations du président Tshisekedi n’ont servi à rien ; une récente évaluation parlementaire des résultats de l’état de siège a critiqué le manque de préparation et de moyens des troupes, l’absence de planification stratégique. À lire aussi RD Congo: pourquoi les faiseurs de paix ont échoué En outre, au fil du temps, les ADF se sont inscrits dans les réseaux commerciaux locaux, pratiquant entre autres la contrebande du cacao et des pierres précieuses, et menaçant bien plus les civils congolais que les voisins ougandais… Si l’intervention imminente de l’armée ougandaise secoue l’opinion, (le docteur Mukwege a dénoncé une « décision inacceptable ») ce n’est pas seulement à cause des exactions passées, c’est aussi parce que les Congolais, toutes tendances confondues, ont le sentiment que le président Tshisekedi, invoquant les nécessités de la cohabitation, a autorisé les armées des pays voisins à se déployer sur le territoire national en fonction de leurs propres intérêts. En outre, chacun sait que le Rwanda comme l’Ouganda ont en RDC des ambitions commerciales concurrentes et que les deux pays revendiquent le droit de mener sur le territoire de leur voisin des opérations visant leurs opposants respectifs. Renaissance de mouvements rebelles C’est ainsi que Kigali accuse régulièrement l’Ouganda d’appuyer le principal adversaire du président Kagame, le général Kayumba Nyamwasa, ancien chef d’état-major passé à l’opposition armée et collaborant, pour les besoins de la cause, avec des groupes armés hutus dirigés par d’anciens génocidaires. Des combattants du RNC (Rwandese national front) transitent régulièrement de l’Ouganda jusqu’au Sud-Kivu en passant par le Nord-Kivu. L’impuissance de l’armée congolaise et la détérioration de la situation sécuritaire incitent l’armée rwandaise à multiplier les incursions dans le pays voisin et à encourager la renaissance de mouvements rebelles comme le M23, dont les membres, naguère cantonnés en Ouganda, ont repris du service, invoquant le non-respect des accords de paix. À lire aussi Massacres en RDC: le controversé rapport Mapping sort de l’oubli Les incidents se multiplient, entre autres dans les villages de Chanzu et Runyoni, proches à la fois du Rwanda et de l’Ouganda, l’armée rwandaise est aussi intervenue à Kibumba le 18 octobre avant d’être délogée par l’armée congolaise et une attaque violente a été menée dans le village de Bukima, au cœur du parc des Virunga dans la nuit du 20 au 21 novembre. Des gestes de conciliation mal perçus La situation n’est guère meilleure au Sud-Kivu, vers la frontière burundaise : des groupes armés d’origine rwandaise s’y affrontent ouvertement, les uns se réclamant du général Kayumba, les autres des rebelles hutus. Les villages des Haut Plateaux occupés par des Tutsis Banyamulenge sont régulièrement attaqués et les troupeaux de ce peuple de pasteurs sont décimés, à tel point que l’on peut parler d’« ethnocide » car la culture sinon la survie de ce peuple est désormais menacée. À lire aussi Kagame: «Il n’y a pas eu de crimes à l’est du Congo» Dans ce contexte de guerre régionale larvée, où le territoire congolais sert de champ de bataille aux armées des pays voisins et où les flux du commerce, du pillage ou de la contrebande se dirigent vers les frontières, les gestes de conciliation posés par Kinshasa sont très mal accueillis par l’opinion. La visite à Kigali du chef d’état-major des forces congolaises a paru inopportune et le déplacement à Kinshasa du président Kagame, invité à un sommet sur la « masculinité positive » a été vécu comme insulte par toutes les victimes des guerres successives. Sur les réseaux sociaux circulent désormais des photos truquées montrant le président Tshisekedi coiffé du képi... du maréchal Pétain. Des troupes ougandaises ont été déployées sur le sol congolais pour poursuivre l’opération lancée contre les rebelles des ADF. Une situation qui réveille de mauvais souvenirs sur place. Par Colette Braeckman Journaliste au service Monde Le 1/12/2021 à 19:21
www.lesoir.be
Cinéma: le festival Cinemamed entre en RêVolution
Cinéma: le festival Cinemamed entre en RêVolution «Mes frères et moi», de Yohan Manca, fera l’ouverture de Cinemamed ce jeudi au Palace, en présence du réalisateur. - David Koskas / Single man productions «Face à la mer». - D. R. «face à la mer» . Se réinventer face à l’adversité et face à un monde en mouvement : voilà une volonté aujourd’hui sans doute plus nécessaire que jamais. Pour sa 21e édition, qui retrouve les salles après une année en ligne, le Cinemamed met cette réalité en évidence à travers un riche panorama de l’offre cinématographique méditerranéenne, qui se décline cette année aussi dans « RêVolution », une nouvelle compétition mettant en avant des films s’inspirant des enjeux auxquels la jeunesse est confrontée pour s’émanciper. La jeunesse avant tout Une jeunesse qui inonde le festival, tant à travers les films programmés que les personnalités conviées. Parmi elles, Anas El Marcouchi, membre du jury RêVolution, un jeune comédien passionné qui a grandi à Molenbeek et qui a fait ses débuts il y a quelques mois dans la série Coyote. « Lorsqu’on m’a proposé de faire partie du jury, j’ai directement accepté, sans réfléchir », dit le jeune homme, enthousiaste. « D’abord parce que c’est un festival qui favorise la culture méditerranéenne, qui est parfois méconnue. Ensuite pour envoyer un message aux jeunes et montrer que tout est possible. Je viens de Molenbeek, une ville souvent décrite de manière assez méprisante alors qu’il y a de nombreux talents dans le théâtre, le cinéma, la boxe… Au départ, je faisais du théâtre le vendredi soir juste par passion, pour passer le temps. Ensuite, j’ai commencé à adorer ça, à passer des castings et j’ai fait deux belles séries (Coyote, mais aussi Pandore de Vania Leturcq (L’Année prochaine) et Savina Dellicour (Tous les chats sont gris), actuellement en post-production, NDLR) qui vont peut-être porter leurs fruits par la suite. C’est un rêve de gosse et une expérience que je souhaiterai à tout le monde. » À lire aussi Le nouveau souffle du cinéma italien Une vision des choses qui colle assez bien à l’esprit du festival et à cette nouvelle compétition qu’il sera amené à juger. « Ça permet de motiver les jeunes à découvrir d’autres choses. À ne pas à rester tout le temps sur leur téléphone, sur TikTok… À découvrir de nouvelles cultures. La première fois que j’ai commencé à tourner, je n’y connaissais pas grand-chose. Puis j’ai appris à maîtriser les codes et ça m’a apporté beaucoup de choses, j’ai pu faire rire mes parents, les rendre fiers. Le cinéma m’a apporté une richesse culturelle. » Une richesse que confirme Manal Issa, lumineuse actrice franco-libanaise découverte dans Peur de rien de Danielle Arbid, à l’affiche de Face à la mer d’Ely Dagher, film de la compétition RêVolution, et jury de la compétition officielle. « La force du festival, c’est de mettre en évidence la diversité du cinéma méditerranéen, avec aussi bien des films venant d’Italie que du monde arabe. La culture de tous les pays de la Méditerranée est en fait très proche. Et ce sont des films qui réchauffent le cœur (sourire). » Faire bouger les lignes À ses yeux, la volonté de faire bouger les lignes, mise en évidence dans la compétition RêVolution, est centrale. « Ce n’est pas que par rapport au cinéma », fait-elle d’ailleurs remarquer. « C’est quelque chose qui a trait à la vie et qu’on applique au cinéma. Nous arrivons à un moment où tout est ouvert. Grâce aux réseaux sociaux, on peut connaître tout ce qui se passe autour de nous, les maladresses des gouvernements… Donc les jeunes portent en eux une envie de révolution. Partout dans le monde, les gouvernements sont encore très anciens donc il y a cette confrontation entre les jeunes et le pouvoir. Chacun en a conscience mais quand on peut le crier haut et fort, on le fait. Aussi grâce au cinéma. Je pense qu’on ne fait plus vraiment du cinéma pour être connu mais plutôt pour dire quelque chose. Lorsque je choisis de faire un film, je le fais parce que je pense qu’il peut me donner quelque chose et parce que je pense pouvoir lui donner quelque chose. Je ne peux pas jouer sans dire quelque chose. Quand on rencontre un réalisateur ou une réalisatrice, on sent une connexion, un message commun. C’est ce que j’essaie de faire et je pense que c’est une façon de grandir. » La 21e édition du festival de cinéma bruxellois se déroule du 2 au 11 décembre. Parmi les nouveautés cette année, une compétition « RêVolution » s’inspirant des enjeux auxquels la jeunesse est confrontée pour s’émanciper. Par Gaëlle Moury Journaliste au service Culture Le 1/12/2021 à 19:17
www.lesoir.be
Doortje stoffeert elektrische gitaren: “Mijn bekendste klant? Bazart”
Zoals je een stoel of bank met een stof laat overtrekken, zo bekleedt Doortje Van Herwaarde (28) uit Arendonk elektrische gitaren, versterkers en drumstellen. Zelfs de bekende popband Bazart is klant bij haar. “Mijn ultieme droom? De gitaar stofferen van mijn grote idool Lenny Kravitz”, zegt Doortje.
www.gva.be
World Athletics Awards: les lauréats 2021 sont le Norvégien Karsten Warholm et la Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah
World Athletics Awards: les lauréats 2021 sont le Norvégien Karsten Warholm et la Jamaïcaine Elaine Thompson-Herah Photo News Le Norvégien Karsten Warholm, 25 ans, champion olympique du 400 m haies, qui a battu à deux reprises le record du monde du 400 m haies, a obtenu le très prestigieux prix d’Athlète masculin de l’année. Le 1er juillet, à Oslo, il avait effacé le record vieux de vingt-neuf ans de l’Américain Kevin Young (46.78) en réalisant 46.70. Un mois plus tard, le 3 août en finale des Jeux, il signait un impressionnant chrono de 45.94. Elaine Thompson-Herah a reçu le prix d’Athlète féminine de l’année. La Jamaïcaine de 29 ans est devenue triple championne olympique des 100 m, 200 m et 4x100 m à Tokyo. Elle a terminé première de la Ligue de Diamant et a signé les deuxièmes meilleurs chronos de l’histoire sur 100 (10.54) et 200 mètres (21.53). Il succède à un Suédois Warholm succède au palmarès au perchiste suédois Armand Duplantis qui était encore parmi les cinq finalistes cette année. Le coureur de fond ougandais Joshua Cheptegei, le lanceur de poids américain Ryan Crouser, et le marathonien kényan Eliud Kipchoge étaient les trois autres finalistes 2021. Les cinq autres nommés qui n’ont pas été retenus parmi les finalistes sont le Norvégien Jakob Ingebrigtsen (1.500 m), le Portugais Pedro Pichardo (triple saut), le Suédois Daniel Stahl (disque), le Grec Miltiadis Tentoglou (longueur) et le Canadien Damian Warner (décathlon). La Néerlandaise Sifan Hassan, double championne olympique du 5.000 m et du 10.000 m, et médaillée de bronze du 1.500m, la Kényane Faith Kipyegon (1.500 m), l’Américaine Sydney McLaughlin (400 m haies et du relais 4X400 m), et la triple sauteuse vénézuélienne Yulimar Rojas, lauréate de ce Prix en 2020, étaient les quatre autres finalistes. L’Américaine Valerie Allman (disque), la Portoricaine Jasmine Camacho-Quinn (100 m haies), la Russe Mariya Lasitskene (hauteur), la Bahaméenne Shaunae Miller-Uibo (400 m) et l’Américaine Athing Mu (800 m et 4X400 m) figurait dans la première liste des dix athlètes nommées qui n’ont pas été retenues parmi les cinq finalistes. Nafi Thiam déjà couronnée Les « Rising Star » Awards (étoile montante), qui récompensent les meilleurs jeunes athlètes, ont été attribués à l’Américaine Athing Mu, double championne olympique du 800 m et du 4X400 m à 19 ans, et à son compatriote Erriyon Knighton, 4e du 200 m des JO de Tokyo et détenteur du record du monde juniors en 19.84 à 17 ans. L’Inspiration Award a été attribué conjointement aux sauteurs en hauteur qatari Mutaz Essa Barshim et italien Ginamarco Tamberi qui ont tous deux remporté le titre olympique cet été à Tokyo dans un total esprit de sportivité. Le plus prestigieux des prix celui de l’Athlète de l’année est attribué depuis 1988. Le sprinter Jamaïcain Usain Bolt a obtenu cette récompense chez les messieurs à six reprises (2008, 2009, 2011, 2012, 2013 et 2016), un record. La perchiste russe Yelena Isinbayeva est l’athlète féminine la plus primée avec trois titres en 2004, 2005 et 2008. Une Belge, Nafi Thiam, figure au palmarès dans deux catégories. Elle a été élue « Rising Star » en 2016 avant d’obtenir douze mois plus tard celui d’Athlète de l’année 2017. La fédération internationale d’athlétisme a remis ses récompenses annuelles, les World Athletics Awards, mercredi de manière virtuelle. Par Belga Le 1/12/2021 à 19:14
www.lesoir.be
Kempenaar die aan de operatietafel werd teruggestuurd nu toch geopereerd: “Ik verwijt de dokters niets”
Guy Van Rompaey (58) uit Noorderwijk (Herentals) revalideert momenteel thuis van de hersenoperatie die hij vorige week onderging in het UZ Leuven. “Ik ben blij dat het achter de rug is en ik weer gerust ben voor een aantal jaar”, zegt de man. Guy zou begin vorige maand al geopereerd worden, maar door plaatsgebrek op intensieve zorgen werd de ingreep toen uitgesteld.
www.gva.be
Coronavirus: les experts se réunissent à la demande du gouvernement
Coronavirus: les experts se réunissent à la demande du gouvernement Le ministre de la Santé Frank Vandebroucke et Pedro Facon, le commissaire corona du gouvernement A la suite de l’appel du ministre-président flamand Jan Jambon, mercredi, le gouvernement fédéral a demandé un avis du GEMS et du commissariat corona sur d’éventuelles nouvelles mesures à prendre « dans un souci de cohérence », a indiqué en conférence de presse le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke. Convoquer un nouveau Comité de concertation sur la pandémie revient cependant au Premier ministre, et le ministre socialiste n’a pas souhaité s’avancer sur cette éventualité. Interrogé dans les couloirs de la Chambre en fin d’après-midi, Alexander De Croo n’a pas voulu faire de commentaire. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength À lire aussi Coronavirus: Jambon veut un nouveau Codeco, Vandenbroucke des mesures supplémentaires « Cohérence » « Nous plaidons pour la cohérence, la solidarité et le nécessaire sang froid », a réagi Frank Vandenbroucke face aux journalistes. Le ministre de la Santé publique ne s’est pas prononcé pour ou contre des restrictions supplémentaires dans la jeunesse, le sport et les loisirs. Mais il ne ferme pas la porte et insiste sur la nécessité d’avoir « un paquet cohérent » de mesures. « Je pense donc que l’on doit se poser des questions sur les activités intérieures », ajoute-t-il. Pour soulager la pression sur les hôpitaux, la limitation des contacts est la clé, même pour les personnes vaccinées, a-t-il martelé. Le GEMS, le groupe d’experts sur la stratégie de gestion de la pandémie, se réunit mercredi soir, précise le commissaire corona du gouvernement, Pedro Facon. Sur base de son avis, lui-même transmettra ses recommandations au Premier ministre et aux ministres de l’Intérieur et de la Santé publique. La décision de tenir ou non un « Codeco » avancée est attendue jeudi, sur base des éléments factuels de la situation épidémiologique. Les experts du GEMS se réunissent ce soir. Le gouvernement devra ensuite décider s’il faut tenir ou non un Codeco avancé. Par Belga Le 1/12/2021 à 19:10
www.lesoir.be
Coronavirus: les experts se réunissent à l’appel du gouvernement
Coronavirus: les experts se réunissent à l’appel du gouvernement Le ministre de la Santé Frank Vandebroucke et Pedro Facon, le commissaire corona du gouvernement A la suite de l’appel du ministre-président flamand Jan Jambon, mercredi, le gouvernement fédéral a demandé un avis du GEMS et du commissariat corona sur d’éventuelles nouvelles mesures à prendre « dans un souci de cohérence », a indiqué en conférence de presse le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke. Convoquer un nouveau Comité de concertation sur la pandémie revient cependant au Premier ministre, et le ministre socialiste n’a pas souhaité s’avancer sur cette éventualité. Interrogé dans les couloirs de la Chambre en fin d’après-midi, Alexander De Croo n’a pas voulu faire de commentaire. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength À lire aussi Coronavirus: Jambon veut un nouveau Codeco, Vandenbroucke des mesures supplémentaires « Cohérence » « Nous plaidons pour la cohérence, la solidarité et le nécessaire sang froid », a réagi Frank Vandenbroucke face aux journalistes. Le ministre de la Santé publique ne s’est pas prononcé pour ou contre des restrictions supplémentaires dans la jeunesse, le sport et les loisirs. Mais il ne ferme pas la porte et insiste sur la nécessité d’avoir « un paquet cohérent » de mesures. « Je pense donc que l’on doit se poser des questions sur les activités intérieures », ajoute-t-il. Pour soulager la pression sur les hôpitaux, la limitation des contacts est la clé, même pour les personnes vaccinées, a-t-il martelé. Le GEMS, le groupe d’experts sur la stratégie de gestion de la pandémie, se réunit mercredi soir, précise le commissaire corona du gouvernement, Pedro Facon. Sur base de son avis, lui-même transmettra ses recommandations au Premier ministre et aux ministres de l’Intérieur et de la Santé publique. La décision de tenir ou non un « Codeco » avancée est attendue jeudi, sur base des éléments factuels de la situation épidémiologique. Les experts du GEMS se réunissent ce soir. Le gouvernement devra ensuite décider s’il faut tenir ou non un Codeco avancé. Par Belga Le 1/12/2021 à 19:10
www.lesoir.be
Coronavirus: les experts se réunissant à l’appel du gouvernement
Coronavirus: les experts se réunissant à l’appel du gouvernement Le ministre de la Santé Frank Vandebroucke et Pedro Facon, le commissaire corona du gouvernement A la suite de l’appel du ministre-président flamand Jan Jambon, mercredi, le gouvernement fédéral a demandé un avis du GEMS et du commissariat corona sur d’éventuelles nouvelles mesures à prendre « dans un souci de cohérence », a indiqué en conférence de presse le ministre de la Santé publique Frank Vandenbroucke. Convoquer un nouveau Comité de concertation sur la pandémie revient cependant au Premier ministre, et le ministre socialiste n’a pas souhaité s’avancer sur cette éventualité. Interrogé dans les couloirs de la Chambre en fin d’après-midi, Alexander De Croo n’a pas voulu faire de commentaire. Jan Jambon a plaidé mercredi pour la tenue d’un nouveau Comité de concertation avancé et des mesures supplémentaires, par exemple l’interdiction de toute activité récréative en intérieur. Une attitude qui tranche avec sa demande d’il y a quelques jours d’autoriser les répétitions culturelles. « Cohérence » « Nous plaidons pour la cohérence, la solidarité et le nécessaire sang froid », a réagi Frank Vandenbroucke face aux journalistes. Le ministre de la Santé publique ne s’est pas prononcé pour ou contre des restrictions supplémentaires dans la jeunesse, le sport et les loisirs. Mais il ne ferme pas la porte et insiste sur la nécessité d’avoir « un paquet cohérent » de mesures. « Je pense donc que l’on doit se poser des questions sur les activités intérieures », ajoute-t-il. Pour soulager la pression sur les hôpitaux, la limitation des contacts est la clé, même pour les personnes vaccinées, a-t-il martelé. Le GEMS, le groupe d’experts sur la stratégie de gestion de la pandémie, se réunit mercredi soir, précise le commissaire corona du gouvernement, Pedro Facon. Sur base de son avis, lui-même transmettra ses recommandations au Premier ministre et aux ministres de l’Intérieur et de la Santé publique. La décision de tenir ou non un « Codeco » avancée est attendue jeudi, sur base des éléments factuels de la situation épidémiologique. Les experts du GEMS se réunissent ce soir. Le gouvernement devra décider s’il faut tenir ou non un Codeco avancé. Par Belga Le 1/12/2021 à 19:10
www.lesoir.be
Jogging: à la frontale ce vendredi à Esneux
C’est finalement ce vendredi qu’auront lieu les «Belles Boucles de l’Ourthe» quelque peu revisitées et surtout décalée.
Lameuse.be
Fusillade dans un lycée américain: un quatrième élève succombe à ses blessures
Un élève blessé mardi lors de la fusillade dans un lycée du nord des Etats-Unis a succombé à ses blessures, portant le bilan à quatre morts, a annoncé mercredi la police locale.
www.7sur7.be
MULTILIVE. Westerlo brengt OHL in problemen na dubbele rode kaart door opstootje - Zulte Waregem ruikt kwartfinales
• Achtste finales Croky Cup • Westerlo en Lommel enige resterende 1B-clubs • MULTILIVE: volg alle bekermatchen hier op de voet! • Dé topaffiche RC Genk-Club Brugge kan u HIER volgen!
HLN.be
MULTILIVE. Al na 17 minuten twee rode kaarten in Westerlo-OHL na opstootje - Zulte Waregem ruikt kwartfinales na nieuwe kopbalgoal van Gano
• Achtste finales Croky Cup • Westerlo en Lommel enige resterende 1B-clubs • MULTILIVE: volg alle bekermatchen hier op de voet! • Dé topaffiche RC Genk-Club Brugge kan u HIER volgen!
HLN.be
MULTILIVE. Westerlo brengt OHL in problemen na dubbele rode kaart na opstootje - Zulte Waregem ruikt kwartfinales
• Achtste finales Croky Cup • Westerlo en Lommel enige resterende 1B-clubs • MULTILIVE: volg alle bekermatchen hier op de voet! • Dé topaffiche RC Genk-Club Brugge kan u HIER volgen!
HLN.be
MULTILIVE. Al na 17 minuten twee rode kaarten in Westerlo-OHL na opstootje - Zulte Waregem ruikt kwartfinales na nieuwe kopbalgoal van Gano
• Achtste finales Croky Cup • Westerlo en Lommel enige resterende 1B-clubs • MULTILIVE: volg alle bekermatchen hier op de voet! • Dé topaffiche RC Genk-Club Brugge kan u HIER volgen!
HLN.be