«Le gouvernement oublie un trop grand morceau de la classe moyenne»

«Le gouvernement oublie un trop grand morceau de la classe moyenne»

Pour aider les ménages à affronter la hausse de la facture énergétique, le gouvernement fédéral a prévu de maintenir l’extension du tarif social (prévue lors du covid) et d’offrir, en plus, un chèque de 80 euros à tous les gens qui bénéficient de ce tarif préférentiel. Vous approuvez ?

Je comprends pourquoi on veut faire quelque chose pour ce groupe cible. Mais en parallèle, le gouvernement a oublié plus de 80 % de la population. Le seuil pour bénéficier du tarif social élargi est très bas. Ce qui signifie qu’il y a un groupe juste au-dessus, parmi lequel on trouve des couples qui font leur maximum en travaillant tous les deux à temps plein, qui vont aussi avoir des difficultés à affronter la hausse des prix. Mais le gouvernement ne leur propose aucune aide. Je me demande où est le volet « social » si on n’aide pas ces gens-là.

Les mesures coûtent déjà 760 millions. Plus on élargit, plus ça coûte cher…

18 % de la population bénéficie du tarif social. Et ce même groupe va recevoir, en plus, un chèque de 80 euros. N’aurait-il pas été plus logique de faire un geste pour le groupe suivant ?

Donc vous donnez le chèque à d’autres ?

Bien sûr. Parce qu’on oublie un trop grand morceau de la classe moyenne, qui éprouve aussi des difficultés et qui n’a aucun soutien du gouvernement. Le seul signal qu’ils reçoivent, c’est débrouillez-vous. La hausse des prix génère, selon nos calculs, des recettes supplémentaires de TVA estimées à 280 millions d’euros. Si l’Etat redistribue cette somme à une partie de la classe moyenne, ça fait un allègement de facture de 40 à 50 euros. Certes, ce ne sont pas des montants colossaux. Mais c’est mieux que rien.

«Le gouvernement oublie un trop grand morceau de la classe moyenne» Image auteur par défaut Image auteur par défaut Le 27/10/2021 à 21:18
Read full article on: lesoir.be
Sven De Ridder volgt boze Stany Crets: “Ze hadden dit eerder kunnen beslissen”
Jan Jambon riep donderdag op om alle indooractiviteiten te schrappen. Daar is de cultuursector niet over te spreken. Regisseur Stany Crets in het bijzonder. Hij uitte zijn kritiek donderdag meteen na de uitspraken van de Vlaams minister-president. “Ik ben boos omdat wij het onderwerp zijn van een soort morbide loterij. Daar grabbelen ze in een pot en zien ze dat ze de cultuursector gaan sluiten.” Maar ook Sven De Ridder had het graag anders gezien zodat er verder gepland kan worden. “We staan voor het begin van het theaterseizoen met verschillende premières. Dan hadden ze toch beter eerder beslist, want nu is het niet zeker of het door mag gaan.”
7 m
HLN.be
Un membre présumé de l'État islamique arrêté près de Venise
Des enquêteurs ont arrêté un ressortissant tunisien soupçonné de terrorisme près de Venise, a annoncé jeudi la police italienne.
www.lalibre.be
Weyts belooft nieuwe opleiding 'Moderne talen' in derde graad vanaf schooljaar 2023-2024
Vlaams minister van Onderwijs Ben Weyts wil in het schooljaar 2023-2024 een nieuwe opleiding ‘Moderne talen’ opstarten in de derde graad van het secundair onderwijs. Bedoeling is om meer jongeren in de richting van een talenopleiding in het hoger onderwijs te duwen. Dat heeft de N-VA-minister donderdag in de commissie Onderwijs laten verstaan op vragen van Brecht Warnez (CD&V) en Jan Laeremans (Vlaams Belang).
HLN.be
Hugo Siquet adresse un message aux supporters du Standard
Hugo Siquet, le jeune latéral du Standard, va bientôt quitter Sclessin pour rejoindre le club de Fribourg en Bundesliga.
Lameuse.be
Hugo Siquet adresse un message aux supporters du Standard: «J’espère que vous continuerez à me soutenir»
Hugo Siquet adresse un message aux supporters du Standard: «J’espère que vous continuerez à me soutenir» PhotoNews Hugo Siquet s’est engagé avec le club allemand de Fribourg. L’international espoir rejoindra l’actuel 4e de Bundesliga le 1er janvier prochain. Si le défenseur s’est rapidement érigé comme une valeur sûre de l’arrière-garde liégeoise avec 26 rencontres jouées la saison dernière, il a poursuivi sur sa lancée cette année avec 16 matches disputés. Après l’officialisation de son départ, le jeune Belge a publié un message sur son compte Instagram, à destination des supporters rouches. « La possibilité de partir était déjà bien présente cet été mais je ne voulais pas m’en aller sans avoir réalisé mon rêve d’enfant : pouvoir jouer dans un Sclessin plein. J’ai eu la possibilité de vivre cela et votre soutien dans les bons comme dans les mauvais moments est fantastique », a-t-il écrit. Avant de poursuivre : « Le choix de rejoindre Fribourg a été émotionnellement difficile pour moi. Quitter le club qui m’a fait grandir n’est pas évident. Mais le travail n’est pas fini, il me reste encore des matches pour ce club et je compte bien me donner à 200 %, comme je l’ai toujours fait depuis mes débuts. J’espère que vous continuerez à me soutenir moi et mon club de cœur. » Hugo Siquet, le jeune latéral du Standard, va bientôt quitter Sclessin pour rejoindre le club de Fribourg en Bundesliga. Le 2/12/2021 à 16:51
www.lesoir.be
Un compte courant pension personnel
Un compte courant pension personnel Jean Hindriks et Pierre Devolder, deux chercheurs de l’institut de recherche LIDAM (Louvain Institute of Data Analysis and Modeling in Economics and Statistics) proposent une mise à jour de notre système de pension légale pour le mettre en phase avec notre société actuelle… Quand on parle pension, pourquoi ne parlerait-on pas davantage des jeunes et des femmes ? C’est, en tout cas, le souhait de Jean Hindriks, président de l’Economics School of Louvain et membre du conseil académique des Pensions qui a également fait partie de la Commission de Réforme des Pensions 2020-2040. « Le débat autour des pensions tourne généralement autour des intérêts des seniors. On parle peu des jeunes et des inégalités hommes-femmes dans les réformes des pensions », explique-t-il. Il rappelle qu’environ 40-45% du financement des pensions provient de l’argent du contribuable et notamment des femmes qui sont de plus en plus nombreuses à travailler. Pour lui, le système actuel est quelque peu dépassé. « Il est basé sur un système où il y avait un seul membre du ménage qui travaillait et où les femmes recevaient des pensions dérivées de leurs maris. Or, le taux de féminisation du marché du travail est tel que les droits de pension des femmes se rapprochent progressivement de ceux des hommes ». Avec son collègue Pierre Devolder, également membre de la commission de réforme des pensions, il a réfléchi à une mise à jour de notre système de pension légale pour le mettre en phase avec notre société actuelle. Les deux chercheurs de l’institut de recherche LIDAM (Louvain Institute of Data Analysis and Modeling in Economics and Statistics) précisent qu’il ne s’agit nullement d’une rupture avec toutes les règles actuelles du système mais plutôt de donner une meilleure lisibilité de la constitution des droits de pensions en cours de carrière et cela dès le début de la carrière. Consultable à tout moment Il s’agirait d’une sorte de compte courant pension personnel exprimé en euros et consultable à tout moment via une application sur son smartphone. « C’est une manière de trouver un juste équilibre en termes de protection et de sécurité des citoyens qui peuvent voir qu’en cours de carrière, leurs droits de retraite acquis chaque année sont sécurisés progressivement, dans un compte individuel, un peu comme un compte épargne », explique Jean Hindriks. Le système proposé apporterait aussi un plus grand sentiment de sécurité, notamment pour les femmes qui, souvent, optent pour des interruptions de carrières pour s’occuper des enfants. Comment ? En mutualisant une partie des droits au sein du ménage durant la période de vie commune. Pour ceux qui veulent partir plus tôt ou plus tard à la retraite, le compte s’adaptera en fonction. Il serait aussi possible d’y gérer automatiquement des réductions progressives d’activité professionnelle en fin de carrière cumulables avec une pension partielle. Rassurer la jeune génération Enfin, Jean Hindriks précise que ce système permettrait de rassurer la jeune génération qui, à l’heure actuelle, a, globalement, peu confiance dans le système de pensions. « On pourrait les rassurer en leur montrant de façon claire et transparente leurs acquis dans un compte personnel et nominal. Ils pourraient visualiser quelles seront les implications sur leur pension s’ils partent quelques années à l’étranger, s’ils interrompent leur carrière pour garder un enfant… Dans le système actuel, il y a plein de choses qui ne sont pas acquises et soumises aux aléas politiques, il y a donc peu de certitudes et de garanties », conclut Jean Hindriks. Laurence BRIQUET « Il faut davantage intégrer les jeunes et les femmes dans le débat sur les pensions » Par Demain Pension Mis à jour le 2/12/2021 à 16:47
www.lesoir.be
Menace de fermeture: cinq grandes institutions culturelles bruxelloises réagissent en bloc
Menace de fermeture: cinq grandes institutions culturelles bruxelloises réagissent en bloc DR Alors que certains hommes politiques d’une part et les experts du Gems d’autre part évoquent désormais la possibilité d’une nouvelle fermeture temporaire du secteur culturel, les directeurs de cinq grandes institutions bruxelloises font bloc pour s’élever contre ce qu’ils considèrent comme une nouvelle injustice. Voici leur communiqué : « Nous travaillons en toute sécurité, nous continuons à travailler » Le secteur culturel est parfaitement conscient que des mesures sont nécessaires pour contenir la quatrième vague. Nous contribuons depuis plus de 18 mois à trouver des solutions constructives et à assurer la sécurité de notre personnel, de nos artistes et de notre public. En ce sens également, nous restons un secteur créatif et toujours flexible. Nous trouvons incompréhensibles les nouvelles voix qui demandent l’interdiction de tous les événements en salle. Depuis plus d’un an, notre secteur a recours à des protocoles stricts, le port du masque est obligatoire, nous travaillons en bulles, nous faisons passer des tests à notre personnel plusieurs fois par semaine, etc. De plus, nous travaillons désormais avec le CST dans une pièce bien ventilée – grâce à un système de ventilation contrôlé par des virologues – face à un public assis et masqué, qui regarde droit devant lui. Nous trouvons que la demande de fermer les théâtres et les musées est inconcevable et nous avons une sensation désagréable de « déjà-vu », face à cette proposition qui ne repose vraisemblablement sur aucune preuve scientifique. Refuser maintenant au public l’accès à la culture alors qu’il est clair pour tout le monde que les sources de contamination les plus dangereuses ne s’y trouvent pas, semble terriblement arbitraire. Nous regrettons également que de telles mesures soient prises sans consultation avec le secteur concerné, sans explication et sans vérifier dans quelles mesures les protocoles déjà stricts pourraient être améliorés. Cela donne l’impression que les responsables politiques ne prennent pas le secteur culturel au sérieux, qu’il ne vaut pas la peine d’appliquer à ce secteur la même logique de consultation et de mesures minutieuses que celle appliquée aux autres secteurs. Nous demandons donc avec insistance qu’en cette période de fin d’année difficile et dangereuse, le secteur culturel ne soit pas privé de la possibilité d’exercer sa raison d’être : donner du sens, émouvoir, remettre en question, donner de la profondeur, soulager la solitude, offrir du réconfort. La pandémie s’attaque à notre corps, mais également à notre esprit. Pour le premier, nous avons pris des mesures sanitaires et de sécurité. Pour le deuxième, nous avons un remède. Laissez la culture ouverte : la société a besoin d’elle. » Peter de Caluwe (Directeur Général et Artistique du Théâtre Royal de la Monnaie) Sophie Lauwers (Directrice Générale de Bozar) Hans Waege (Intendant de l’Orchestre National de Belgique) Pierre Thys (Directeur Général du Théâtre National Wallonie-Bruxelles) Michael De Cock (Directeur Artistique du Koninklijke Vlaamse Schouwburg) La Monnaie, Bozar, l’ONB, le KVS et le Théâtre National s’élèvent contre une nouvelle menace de fermeture. Par J-MW Le 2/12/2021 à 16:51
www.lesoir.be
Nucléaire iranien: Washington peu optimiste, jugera d'ici deux jours si Téhéran est "sérieux"
Nucléaire iranien: Washington peu optimiste, jugera d'ici deux jours si Téhéran est "sérieux"=(Photo+Video)=Stockholm, 2 déc 2021 (AFP)Les Etats-Unis ne sont pas très optimistes sur la volonté de l'Iran de revenir dans l'accor
www.lalibre.be
Une ex-collaboratrice EELV accuse Jean-Vincent Placé de “harcèlement sexuel”: une enquête ouverte
Audrey*, une ex-collaboratrice de Jean-Vincent Placé, a déposé plainte contre l’ex-secrétaire d’Etat écologiste la semaine dernière, l’accusant de “harcèlement sexuel” entre 2012 et 2016 et une enquête a été ouverte, ont appris l’AFP et Mediapart jeudi de source proche du dossier et auprès du parquet de Paris.
www.7sur7.be
Pour le secteur culturel, une fermeture est inconcevable: "Nous ne sommes pas pris au sérieux"
"Nous trouvons que la demande de fermer les théâtres (...) est inconcevable et nous avons une sensation désagréable de 'déjà-vu'", écrivent dans un communiqué jeudi La Monnaie, Bozar, le Belgian national orchestra, le Théâtre national et le KVS, alors que le Comité de concertation doit à nouveau se réunir vendredi à 9h00.
www.lalibre.be
En Wallonie, plus forte diminution de la demande d'emploi depuis neuf mois
En Wallonie, plus forte diminution de la demande d'emploi depuis neuf mois Entre la fin des mois d'octobre et de novembre, le nombre de demandeurs d'emploi inoccupés a diminué de 1,4 %, soit 2.742 personnes de moins que le mois précédent. Le taux de demande d'emploi s'élève actuellement à 12,1% de la population active wallonne. Il se situe donc sous son niveau de fin novembre 2020 (12,9 %) et même sous le niveau de fin novembre 2019 (12,4 %), soit avant le début de la crise sanitaire.  Les statistiques du Forem montrent également que la demande d'emploi diminue à nouveau, quelle que soit la classe d'âge des personnes, mais particulièrement parmi les 30 à moins de 40 ans (-9,5%), suivies des 40 à moins de 50 ans (-8,0%) et enfin de celles de 25 à moins de 30 ans (-7,8%). La baisse la plus modérée concerne les jeunes de moins de 25 ans (-3,3%). Les opportunités d'emploi sont par ailleurs plus nombreuses. En novembre 2021, le Forem a diffusé 37.497 offres d'emploi, soit 61% d'opportunités d'emploi supplémentaires par rapport au mois de novembre 2020. À ces opportunités s'ajoutent les 12.390 offres d'emploi reçues d'un autre service public de l'emploi et publiées sur le site du Forem. Tous les secteurs d'activité ont exprimé des besoins de main-d'œuvre supérieurs à ceux d'il y a un an. C'est particulièrement le cas dans les commerces de gros et de détails ainsi que dans le secteur horeca, où les activités avaient été limitées suite à l'évolution de la situation sanitaire l'année dernière. L'industrie manufacturière dans son ensemble, les administrations publiques, le secteur des services collectifs, sociaux et personnels ou encore les services aux entreprises recherchent également de la main-d'oeuvre. À la fin novembre 2021, la Wallonie comptait 193.207 demandeurs d'emploi inoccupés (DEI), soit une diminution de 6,8% (-14.017 DEI) par rapport à l'année dernière, le recul le plus important observé depuis mars 2021, selon les statistiques du Forem publiées jeudi. Parallèlement, on observe une forte augmentation des opportunités d'emploi, avec 61% d'annonces de plus qu'il y a un an. Mis à jour le 2/12/2021 à 16:39
www.lesoir.be
Diminution des distributeurs de billets: un protocole sectoriel ou une loi en vue
Diminution des distributeurs de billets: un protocole sectoriel ou une loi en vue Pierre-Yves Thienpont. Le projet Batopin ne se développera finalement pas sans « garde-fou ». La première réunion d’une longue série a eu lieu ce jeudi entre les ministres de l’Economie, Pierre-Yves Dermagne (PS), des Finances, Vincent Van Peteghem (CD&V), Febelfin, la fédération du secteur bancaire, et les consortiums « bancaires » Batopin et Jofico. But de la manœuvre : aboutir à un protocole sectoriel pour l’été. « Ou, faute d’accord entre les parties, à une loi contraignante », nous explique-t-on au cabinet Dermagne. Motivation : garantir à la fois un accès au cash et un coût des retraits d’argent raisonnable à tous les citoyens. « En l’état, le projet Batopin ne permet pas de s’en assurer, l’entreprise doit déjà, pour janvier, nous fournir des projections claires, des plans précis, pour les trois années à venir ». À lire aussi Distributeurs de billets: Batopin assure «une meilleure accessibilité au cash d’ici à la fin 2024» Pour rappel, Batopin, dont les quatre premières banques (BNP Paribas Fortis, KBC, Belfius, ING) sont actionnaires, a pour mission de réduire progressivement mais fortement le nombre d’automates déployés par ces dernières et de les remplacer par un produit blanc d’ici à 2025. Un distributeur pour 2.800 habitants L’entreprise assure cependant que les distributeurs seront mieux répartis et placés à des endroits plus fréquentés qu’actuellement. Mais, selon des associations de protection de consommateurs comme Financité ou Test-Achats, ce nouveau maillage lésera le citoyen, en particulier s’il vit en milieu rural. La coopérative Jofico rassemble, elle, cinq plus petites institutions (Argenta, Axa Banque, Bpost, Crelan et VDK bank) et vise à créer des économies d’échelle, notamment au niveau de la maintenance des machines ou des logiciels d’exploitation. Cette alliance n’a pas annoncé de réduction drastique du parc comme Batopin. À lire aussi Les grandes banques vont diviser par deux le nombre de distributeurs Selon des projections réalisées par la Banque nationale de Belgique, dont Le Soir avait pris connaissance à la fin de l’été, on compte aujourd’hui au total 6.912 distributeurs répartis sur 3.995 endroits dans le pays. Fin 2024, au terme du développement du projet Batopin, il en restera 4.097 éparpillés sur 2.142 emplacements. Actuellement, on dénombre en moyenne, chez nous, un distributeur pour 1.662 habitants et, au moins, un automate accessible dans une zone 7,85 km2. Des ratios qui chuteront dans les trois années à venir à une machine pour 2.804 citoyens et à, au moins, un distributeur accessible dans une zone de 14,64 km2. À lire aussi Distributeurs de billets: les mauvais chiffres du futur réseau belge Le ministre de l’Economie s’était déjà clairement positionné sur ce sujet en septembre dernier en déclarant à la Chambre qu’il était « particulièrement inquiétant car il ne peut pas garantir à chaque Belge d’avoir accès à un distributeur ». En Europe, disposer d’un accès à l’argent liquide est un droit. Une bonne accessibilité au cash sera garantie pour l’été dans un accord bancaire ou, à défaut, un texte légal, promet le ministre de l’Economie, Pierre-Yves Dermagne (PS). Dans le viseur : le projet Batopin. Par Amandine Cloot Journaliste au service Economie Le 2/12/2021 à 16:44
www.lesoir.be
Football Talk. Opare test bij Seraing - Cuypers loopt driedubbele breuk op in aangezicht - Duitse overheid legt Bundesliga-clubs maximumcapaciteit van 15.000 fans op
Voetbalclubs in de Bundesliga mogen niet meer dan 15.000 fans ontvangen bij wedstrijden. Dat hebben de regionale autoriteiten en de Duitse federale regering beslist na overleg over beperkingen om de verspreiding van het coronavirus tegen te gaan.
HLN.be
Tongerse bieb krijgt make-over voor half miljoen euro: “Steeds meer een huiskamer”
Bibliotheek De Velinx wordt volgend jaar helemaal heringericht. De renovatie zal drie maanden duren en de kostprijs is geraamd op 521.000 euro.
www.hbvl.be
Marc Cavendish va prolonger chez Quick.Step
Après plusieurs semaines de tractation, Marc Cavendish et Patrick Lefevere ont trouvé un terrain d’entente. Le Britannique va signer un nouveau contrat avec la formation Quick.Step-Alpha Vinyl dans les prochains jours.
www.7sur7.be
Pension : que faire en cas de décès du conjoint ?
Pension : que faire en cas de décès du conjoint ? Le décès de son conjoint en matière de pension soulève son lot de questions : pension de survie, allocation de transition, différence entre personnes mariées et cohabitants légaux… Comment y voir clair ?   « Chaque cas est évidemment particulier et demande que l’on consulte le site internet du Service Pensions www.sfpd.fgov.be ou que l’on s’adresse au centre de contact via le 1765 pour avoir des explications plus précises », explique Michael Montagna, attaché du bureau de Liège du Service Fédéral Pensions. « La première question est de savoir qui a droit à une pension. Le conjoint marié d’un fonctionnaire ou d’un salarié a droit à une pension de survie. Si le conjoint n’a pas 48 ans en 2021, il recevra une allocation de transition pendant 12 ou 24 mois (s’il a un enfant à charge). Ensuite, il ne recevra plus rien jusqu’au moment de sa pension. S’il a plus de 48 ans, il recevra une pension de survie jusqu’à sa mort ou jusqu’à un éventuel remariage. L’ex-conjoint d’un fonctionnaire a également droit à une pension de survie s’il ne s’est pas remarié avant le décès », ajoute Michael Montagna. Dans le cas d’un salarié, si celui-ci décède et qu’il était déjà pensionné, le conjoint survivant aura droit à 80% de la pension de retraite, accordée au taux ménage. S’il n’était pas encore pensionné, les mêmes règles de calcul que celles de la pension de retraite seront appliquées mais en tenant compte du décès prématuré du conjoint pour la durée de sa carrière. Pour les fonctionnaires, on notera que la méthode de calcul est différente. Les orphelins peuvent également prétendre à la pension de survie d’un parent fonctionnaire décédé si le parent survivant n’y a pas droit. Attention pour les cohabitants Que faire en cas de décès du conjoint ? « Si le conjoint décédé était déjà pensionné, il ne faut rien faire, le Service Pensions ouvre automatiquement un dossier et la pension de survie prendra cours le 1er jour du mois qui suit le décès. Si ce n’est pas le cas, il faut faire la demande via mypension.be ou par téléphone au 1765 ». Attention, si vous introduisez votre demande plus de 12 mois après le décès, votre pension de survie ne prendra cours que le 1er jour du mois qui suit votre demande. Le montant de la pension qui sera versé au conjoint survivant dépend de plusieurs facteurs dont le nombre de personnes qui ont droit à cette pension (s’il y a un conjoint et, éventuellement, un (ou plusieurs) ex-conjoint), le droit au minimum garanti ou encore s’il y a d’autres revenus et/ou allocations. Notons que pour prétendre à une pension de survie, il faut être marié (depuis au moins un an) : être cohabitants légaux ne suffit pas. Laurence BRIQUET Quelles conséquences le décès de votre conjoint peut-il avoir sur votre pension ? On vous explique tout… Par Demain Pension Mis à jour le 2/12/2021 à 16:33
www.lesoir.be
F1: Sven Smeets rejoint l’écurie Williams comme directeur sportif!
F1: Sven Smeets rejoint l’écurie Williams comme directeur sportif! Voilà qui s’appelle une deuxième carrière réussie ! Longtemps copilote de Freddy Loix, Sven Smeets avait ensuite accompagné François Duval dans ses épopées en championnat du monde des rallyes. Ce qui avait valu au Limbourgeois de conquérir avec le « prodige de Cul-des-Sarts » la première victoire d’un équipage belge en championnat du monde des rallyes, en 2005, en Australie. Sven Smeets était ensuite descendu de voiture pour devenir team-manager chez Citroën en WRC, avant de prendre une part très active dans l’épopée victorieuse de Volkswagen en championnat du monde des rallyes, marquée par les quatre titres mondiaux remportés par la marque ainsi que par Sébastien Ogier, entre 2013 et 2016. FX Demaison avant lui Resté fidèle à la marque allemande pour laquelle il s’occupait, dans l’ombre, des activités sportives depuis lors, Sven Smeets vient, à 49 ans, d’être nommé directeur sportif de l’écurie Williams ! Quand on sait que celle-ci est dirigée par son ancien patron chez VW Motorsport, Jost Capito, on devine que notre compatriote avait laissé une bonne impression au patron allemand, qui avait fait un passage-express au sein de l’écurie McLaren, il y a 3 ans. Dans le même ordre d’idée, Capito a déjà recruté comme directeur technique le Français François-Xavier Demaison… le concepteur des VW Polo-R WRC ! Celui-ci travaille en outre avec Willy Rampf, encore un ancien de VW. Chargé de la « gouvernance sportive » De son côté, le rôle joué par Sven Smeets – qui a assisté à son premier Grand Prix il y a quinze jours au Qatar – a été défini comme tel par l’écurie : « Il sera responsable de la gouvernance sportive et siégera au nom de l’écurie au sein des commissions mises sur pied par la FIA, les autres écuries et les associations liées à la Formule 1. » Notre compatriote sera également mêlé à la gestion globale de l’écurie tandis qu’il assumera aussi un rôle plus sportif en s’occupant du programme des jeunes pilotes recrutés par Williams, à savoir Jack Aitken, Roy Nissany et Jamie Chadwick. On prépare la mariée pour VW ? Bien sûr, cet afflux « massif » de personnel venant de chez Volkswagen ne fait qu’entretenir la rumeur d’une arrivée du constructeur allemand en Formule 1. En son nom propre, ou alors plus vraisemblablement au travers d’une autre marque du groupe comme Audi ou Porsche. « Tant que les nouvelles réglementations sur les moteurs (NDLR : à partir de 2016) n’auront pas été définies, il n’y aura pas de décision », avait tempéré Jost Capito il y a quelques semaines. « Il est clair que la F1 est à nouveau en plein essor, que le nouveau moteur hybride qui y est envisagé ne peut que séduire les constructeurs, au même titre que la limite budgétaire désormais établie en Formule 1. Si cela venait à intéresser un constructeur comme VW, nous serions heureux d’en discuter. » À 49 ans, l’ancien copilote de rallye, devenu team-manager de l’équipe Volkswagen du temps de sa splendeur en WRC, vient maintenant de passer en F1 en tant que directeur sportif de l’écurie Williams ! Qui pourrait intéresser VW… Par Thierry Wilmotte Le 2/12/2021 à 16:41
www.lesoir.be
France: une ex-collaboratrice EELV accuse Jean-Vincent Placé de "harcèlement sexuel", enquête ouverte
Une ex-collaboratrice de Jean-Vincent Placé a déposé plainte la semaine dernière contre l'ex-secrétaire d'Etat écologiste, l'accusant de "harcèlement sexuel" entre 2012 et 2016 et une enquête a été ouverte, ont appris l'AFP et Mediapart jeudi de source proche du dossier et auprès du parquet de Paris.
www.lalibre.be
“Pensons à nos jeunes”: la Ligue des familles réagit aux recommandations du GEMS
La Ligue des familles appelle jeudi le comité de concertation "à tout mettre en œuvre pour permettre aux enfants et aux jeunes de vivre la vie la plus normale possible", alors qu'une nouvelle réunion du Codeco est annoncée vendredi à 9h.
www.7sur7.be
“Un cri de peur”: une voisine a entendu “des bruits glaçants” la nuit de la disparition de Delphine Jubillar
Interrogé vendredi par les enquêteurs, Cédric Jubillar va devoir, une nouvelle fois, dérouler sa version des faits de la nuit du 15 au 16 décembre, au cours de laquelle son épouse a disparu. Le média Le Parisien révèle un nouvel élément qui fragilise la version des faits du mari de Delphine Jubillar.
www.7sur7.be
Bâtir la résilience, un chantier collectif
La Wallonie est exposée à un nombre croissant de problèmes liés à la dégradation de l’environnement. Tant les élus que la population doivent développer une culture de gestion de ces risques et des crises qui peuvent en découler. Les participants au Congrès sur la résilience esquissent une série de pistes d'action.
www.lalibre.be
Près de six mois après son malaise, Christian Eriksen reprend prudemment l'entraînement dans son ancien club
Christian Eriksen a repris prudemment l'entraînement dans son ancien club d'Odense.
www.lalibre.be
Felice Mazzù, l’entraîneur de l’Union Saint-Gilloise: «Je suis content d’avoir eu une semaine plus calme»
Felice Mazzù, l’entraîneur de l’Union Saint-Gilloise: «Je suis content d’avoir eu une semaine plus calme» PhotoNews Après six victoires de rang et un titre de champion d’automne acquis contre Ostende il y a deux semaines, l’Union a trébuché vendredi dernier contre OHL (défaite 1-3). Un revers qui a fait quelque peu redescendre l’attention médiatique. Et pour Felice Mazzù, ce n’est pas plus mal. « Je suis content qu’on ait pu passer une semaine plus tranquille, rien qu’entre nous. Car je pense que la semaine dernière, toute cette attention, et le fait d’avoir des interviews tous les jours, avait quelque peu trotté dans les têtes. Ce n’est jamais bien de se croire trop beau, ou en tout cas qu’on nous rende trop beau avant une échéance. Peut-être que, inconsciemment, cela a perturbé les esprits. » « Un synthétique unique en Belgique » Mazzù et ses troupes (qui seront à nouveau au grand complet à l’exception de Lynen blessé de longue durée) ont donc pu préparer le déplacement à Saint-Trond de manière plus confidentielle, un peu plus éloignés de la lumière des projecteurs qui, peut-être, les avait quelque peu éblouis. Une préparation lors de laquelle il a été question du fameux synthétique du Stayen. « Saint-Trond évolue sur une surface sur laquelle on n’a pas l’habitude de jouer. On s’est un peu entraîné sur synthétique car les joueurs avaient besoin de sentir cette surface où le ballon roule plus vite, où les contrôles sont différents, et les rebonds aussi. L’approche technique est également autre. Mais on n’a pas retrouvé exactement le même synthétique que celui de Saint-Trond qui est unique en Belgique. » Felice Mazzù, l’entraîneur de l’Union Saint-Gilloise, fait le point avant de défier Saint-Trond. Par Vincent Miller Le 2/12/2021 à 16:33
www.lesoir.be
Une cinquantaine de cas du variant Omicron redoutés après un repas de Noël en Norvège
Un cas du variant Omicron a été détecté parmi la cinquantaine de personnes ayant testé positif au Covid après avoir participé à un repas de Noël à Oslo, ont annoncé jeudi les autorités municipales, laissant redouter un foyer majeur.
www.7sur7.be
En wie wint de Limburgse Innovatie Award 2021? Deze vier maken kans
De vier genomineerden voor de Limburgse Innovatie Award van 2021 zijn bekend. Belgian Cycling Factory, Cegeka, Dronematrix en Vandersanden strijden voor het hoogste schavot.
www.hbvl.be
Moet ik in quarantaine? Wanneer moet ik me laten testen? Bekijk het hier via onze handige tool
Deze week zijn de regels rond quarantaine en testing opnieuw veranderd. Om duidelijkheid te scheppen in de nieuwe regels, ontwikkelden wij een tool waarmee je snel te weten kan komen wat je moet doen bij een besmetting of een hoogrisicocontact.
www.nieuwsblad.be
Beterschap bij verkouden Wout van Aert: na geruststellende training komt Boom niet meer in het gedrang
Goed nieuws voor de organisatoren van de cross in Boom zaterdag. Wout van Aert heeft donderdag probleemloos zijn geplande training kunnen afwerken en zal zo goed als zeker starten.
www.hbvl.be
Football Talk. Opare test bij FC Seraing - Cuypers loopt driedubbele breuk op in aangezicht
Daniel Opare (31) is op proef bij FC Seraing. De Ghanees, die midden augustus 2010 met Standard debuteerde in de Belgische eerste klasse, is transfervrij sinds zijn contract vorige zomer door Zulte Waregem niet werd verlengd. Tussen Standard van 2010 tot 2014 en Zulte Waregem in 2020-2021 passeerde de rechtsachter langs FC Porto, Besiktas, Augsburg, Lens en Antwerp. Volgens ingewijden maakt Opare een grote kans om het defensieve compartiment van de Metallo’s aan te vullen. (AR)
HLN.be
La Bourse de New York ouvre indécise, toujours à fleur de peau en raison du variant Omicron
Wall Street a ouvert en ordre dispersé jeudi, toujours à fleur de peau depuis l'identification du variant Omicron.
www.lalibre.be
Ixelles ouvre une école communale néerlandophone de 250 places en 2025
La nouvelle école se situera au 126 de la rue Gray au cœur d’un espace vert récemment aménagé, l’impasse des Moineaux.
www.lalibre.be
Hervé Koffi: «Le Standard? Un match qui ne se joue pas mais qui se gagne»
Hervé Koffi: «Le Standard? Un match qui ne se joue pas mais qui se gagne» Alors qu’il vient de disputer son cinquantième match de Jupiler Pro League face à Anderlecht, Hervé Koffi s’est rapidement intégré et imposé au Sporting de Charleroi. Le souhait d’Edward Still était de ne pas lui mettre une trop grosse concurrence, mais le portier burkinabé répond aux attentes placées en lui. Même s’il estime qu’il peut encore faire mieux. À presque mi-saison, comment vous sentez-vous à Charleroi ? Dès mon arrivée, tout s’est rapidement bien passé. Et depuis le début de saison, j’arrive à enchaîner les matches et on arrive, même si ce n’est pas encore très régulier, à accumuler des victoires. Nos prestations sont bonnes dans l’ensemble. Qu’est-ce qui rend cette intégration si facile au Sporting par rapport à d’autres clubs ? C’était encore plus facile à Mouscron vu que je connaissais pas mal de monde, mais ici, en moins d’une semaine, j’avais l’impression que j’étais là depuis 4 ou 5 ans. J’ai vite vu que Charleroi était une famille, que je n’allais pas être isolé. Et cela aide à se sentir bien sur le terrain. Justement, comment jugez-vous votre début de saison à titre personnel ? Je ne suis pas totalement satisfait de mon début de saison parce que sur certains matches, j’aurais pu apporter plus que ce que j’ai fait. Il reste encore beaucoup de matches, je pourrai me rattraper et aider l’équipe à avoir un très bon classement final, ce qui reste le plus important. Personnellement, je pense que j’ai pas mal de trucs à corriger encore. Je n’aime pas trop en parler, mais on en revient toujours à la concentration. J’y travaille avec le coach Cédric (Berthelin), avec Edward (Still) aussi. Vous parlez de faire mieux sur certains matches, que vous reprochez-vous ? En revoyant certains buts encaissés, je sais que j’aurais pu intervenir. Il y en a un qui me reste en tête, c’est sur le deuxième but de Zulte, en fin de match où je pense que j’étais mal positionné (NDLR : Vossen était parvenu à marquer en plaçant la balle entre Koffi et son poteau suite à un corner). Si j’avais été placé autrement, j’aurais pu mieux faire, mais ça arrive. Vous évoquiez la concentration, c’était probablement plus facile de rester concentré à Mouscron où il y avait plus de travail… Il y avait plus d’arrêts à faire là-bas. Même s’il y avait de bons joueurs à Mouscron, c’est plus solide ici au Sporting. J’ai des moments de match avec moins de travail donc il faut être concentré pour ne pas se faire surprendre. C’est ce qui fait la différence. Collectivement, il y a aussi une différence dans le fait de mieux réagir quand on prend un but ici. À Mouscron, on baissait trop vite les bras après les coups difficiles. Comment le groupe a-t-il réagi après le revers contre Anderlecht ? On avait le match en main au début, on pouvait le gagner. Le perdre 1-3 fait très mal. L’équipe s’est dit la même chose, mais tout de suite, on est reparti de l’avant en début de semaine. On s’est remotivé parce qu’un gros match nous attend dimanche au Standard. Vous aviez gagné au Standard l’an passé avec Mouscron, mais il y aura du public cette fois. À quoi vous attendez-vous ? J’avais été élu homme du match là-bas. La présence des supporters fera que ce sera différent. Ce sera une première pour moi là-bas avec du public. Je sais à quoi m’attendre, je me prépare, on sait que ce ne sera pas facile, mais on va aller faire le boulot pour prendre les trois points. Au final, plus que le public, le plus important ce sera qu’on soit à 100 %. C’est pour jouer ce genre de match qu’on est footballeur. On devra être plus concentré que contre Anderlecht parce que ce déplacement au Standard, c’est un match qui ne se joue pas, mais qui se gagne. Après la défaite contre Anderlecht, la victoire est-elle obligatoire ? On ne se préoccupe pas encore du classement, même si on fait ce qu’on peut pour finir le plus haut possible. Et à ce titre, oui, on doit gagner ce match, même s’il reste beaucoup de rencontres ensuite et que rien n’est encore fait. On parlait de Mouscron. Quel regard avez-vous sur ce qui se passe là-bas ? Cela va enfin mieux sportivement, mais il y a désormais les soucis financiers… J’ai encore quelques contacts là-bas, je suis les matches. Ils viennent de gagner quatre fois de suite, c’est bien. J’espère que ça continuera de la sorte après des débuts compliqués. J’ai connu des moments sportivement difficiles là-bas aussi. Au final, quand on regarde les noms des joueurs qui ont fait descendre Mouscron, il y a le mien. J’espère donc que le club remontera au plus vite. Quant aux problèmes de salaire, j’espère qu’ils trouveront une solution. Avec la fin d’année qui approche, il y a aussi la CAN qui se profile à l’horizon. Comment vivez-vous le fait que, contrairement à l’Euro, elle se déroule alors que les championnats européens continuent ? Cela ne fait pas plaisir parce qu’on aimerait que la CAN soit respectée aussi. C’est une compétition africaine et on souhaiterait que les regards soient focalisés dessus car pas mal de joueurs quitteront l’Europe pour représenter leur pays. C’est une compétition très importante pour nous. Toutefois, je ne suis pas encore concentré là-dessus, mais sur Charleroi parce qu’il reste pas mal de matches à disputer avant d’y aller. Ce n’est pas simple de se dire que plus le Burkina Faso ira loin, plus longtemps vous serez absent… J’essayerai d’être concentré au mieux là-bas même si je sais que ce ne sera pas facile parce que je voudrai aussi que Charleroi atteigne les playoffs et décroche quelque chose en fin de saison. Quelles sont les ambitions du Burkina Faso ? On veut aller le plus loin possible parce que le Burkina n’a jamais remporté de Coupe d’Afrique. On est éliminé de la Coupe du monde donc le seul objectif est la CAN. On a un très bon groupe et j’espère qu’on pourra créer la surprise. Élu Zèbre du mois d’octobre par les supporters carolos, Hervé Koffi réalise un excellent début de saison au Mambourg. Le gardien de 25 ans n’est toutefois pas pleinement convaincu par son niveau et il en veut encore plus, afin de mener les Zèbres vers les sommets. Par Benjamin Helson Le 2/12/2021 à 16:26
www.lesoir.be
Pour le FMI, l'"effondrement économique" de certains pays guette
Au début de la pandémie, les pays riches du G20 avaient offert aux pays pauvres un moratoire sur le paiement du service de leur dette jusqu'à la fin de l'année avant de le prolonger jusqu'à la fin 2021.
www.lalibre.be
Pékin autorise de nouveau le vol du Boeing 737 MAX
La Chine a pris acte des "mesures correctives" mises en oeuvre par l'avionneur pour améliorer la sécurité de ses appareils.
www.lalibre.be
Vicevoorzitter Europese Commissie Timmermans over klimaatcrisis: vechten om water en eten kan lot kleinkinderen zijn
Vicevoorzitter van de Europese Commissie Frans Timmermans vreest dat de klimaatcrisis ervoor kan zorgen dat zijn kleinkinderen ooit moeten vechten om water en voedsel. “Dat is het lot van onze kleinkinderen als we niet nu handelen”, zei Timmermans donderdag tijdens een online bijeenkomst van Grootouders voor het Klimaat.
HLN.be
Biden et Poutine vont “probablement” se parler “dans un avenir proche” au sujet de l’Ukraine
Les présidents américain Joe Biden et russe Vladimir Poutine vont “probablement” se parler “dans un avenir proche” pour évoquer l’escalade des tensions autour des frontières ukrainiennes, a affirmé jeudi le chef de la diplomatie américaine.
www.7sur7.be
Nucléaire : la FGTB alerte sur le sort des employés des centrales
Alors que le gouvernement doit se prononcer sur la sortie du nucléaire, la FGTB déplore notamment le fait que le sort des travailleurs des centrales nucléaires et des entreprises annexes ne soit pas pris en compte.
www.lalibre.be
Europese Commissie geeft Hongarije nog twee maanden om ‘antihomowet’ te schrappen
De Europese Commissie verhoogt de druk op Hongarije om de veelbesproken ‘antihomowet’ af te schaffen. Ze zette donderdag de laatste stap in de inbreukprocedure vooraleer ze het land voor het Hof van Justitie kan brengen.
www.hbvl.be
L'Opep+ décide de continuer à produire plus de pétrole, les cours retombent
Les prix sont dans la foulée tombés au plus bas depuis fin août.
www.lalibre.be
Europese coronakaart kleurt alsmaar donkerder
De Europese coronakaart kleurt deze week andermaal donkerder. Vorige week waren met de Finse autonome eilandengroep Åland en het Italiaanse eiland Sardinië al de laatste groene zones verdwenen, op de nieuwe kaart nemen ook de oranje zones zienderogen af. België blijft helemaal donkerrood.
www.hbvl.be
Eerste hulp bij droge lippen: hoe kom je eraan en hoe geraak je ervanaf?
Nu de dagen koud en guur worden, krijgen we er steeds vaker last van: droge lippen. Hoe kun je ze het best verzorgen en met welk product? En bestaat er zoiets als een lippenbalsemverslaving? Wij vroegen een expert om hulp.
www.hbvl.be
EN DIRECT: Standard-Beerschot, dernier huitième en Coupe de Belgique
Qui complètera le tableau des quarts de finale de la Coupe de Belgique? Le Standard et le Beerschot se disputeront, à Sclessin, le dernier ticket. L’occasion pour les Rouches de faire oublier la claque reçue en championnat le week-end dernier?
www.7sur7.be
Talen troef in Daltonschool De TalenTuin
Op woensdag 1 december werden de leerlingen van Daltonschool De TalenTuin ondergedompeld in een Spaans en Engels taalbad. Zowel in de kleuterklassen als in de klassen van de lagere school werden Spaanse en Engelse woorden gefluisterd, geroepen, gezongen en voorgedragen. Zo vormden ze een heus talenorkest dat gedirigeerd werd door enkele buitenlandse studenten van de hogeschool PXL in Hasselt.
www.hbvl.be
CEO Sportpaleis "moedeloos" nu nieuwe annulaties om de hoek loeren
Nu er vrijdag al opnieuw een Overlegcomité plaatsvindt, met wellicht verstrengingen tot gevolg, dreigt voor de eventsector een nieuwe golf van annulaties. “Je wordt er een beetje moedeloos van, het begint op een soap te lijken”, zegt de CEO van de Sportpaleis Group, Jan Van Esbroeck.
HLN.be
Fin de quarantaine pour la moitié des voyageurs coincés dans un hôtel d'Amsterdam
La moitié des passagers placés en quarantaine dans un hôtel d'Amsterdam après avoir été testés positifs au Covid-19 vendredi à leur arrivée d'Afrique du Sud peuvent partir, mais ceux chez qui le variant Omicron a été détecté doivent rester, ont indiqué jeudi les autorités sanitaires.
www.7sur7.be
Wie beslist in ziekenhuis welke operatie wél dringend is en welke niet? En krijgen coronapatiënten voorrang?
Door het hoge aantal ziekenhuisopnames door corona moet er steeds meer zorg uitgesteld worden. Maar hoe gaat dat nu concreet in z’n werk? Wie bepaalt welke operatie wél en welke niet kan doorgaan? En moet er intussen gekozen worden tussen coronapatiënten en niet-coronapatiënten?
www.nieuwsblad.be
La FGTB réclame une "Commission pour une transition juste dans le secteur énergétique"
SORTIE DU NUCLÉAIRE - La FGTB réclame une "Commission pour une transition juste dans le secteur énergétique" Alors que le gouvernement doit se prononcer sur la sortie du nucléaire, la FGTB déplore notamment le fait que le sort des travailleurs des centrales nucléaires et des entreprises annexes ne soit pas pris en compte.  "Si toutes les conséquences sociales et économiques ne sont pas anticipées, l'angoisse et l'incertitude ne feront que grandir. L'incompréhension envers l'action politique aussi", estime le syndicat. "Tout comme la transition écologique doit se construire avec l'assentiment et la participation des travailleuses et travailleurs, la transition vers une production énergétique plus durable doit empêcher un drame social, afin de générer un maximum d'adhésion au projet."  Le syndicat réclame des perspectives réelles pour les travailleurs concernés.  "Le dialogue social doit occuper une place centrale pour qu'un plan social, en application de l'article 10 de la loi sur la sortie du nucléaire (2003), soit enfin négocié. ENGIE Electrabel, ainsi que les autres entreprises du secteur, devront inévitablement assumer leurs responsabilités envers les travailleuses et les travailleurs, y compris en termes financiers", conclut le syndicat qui demande la création d'une Commission pour une transition juste dans le secteur énergétique. Le syndicat socialiste FGTB demande la création "urgente" d'une "Commission pour une transition juste dans le secteur énergétique". "Le ministre de l'Energie, la ministre du Climat et le ministre du Travail et de l'Economie pourraient prendre l'initiative dans ce domaine. Compte tenu de la répartition des compétences, les Régions doivent être impliquées", estime le syndicat jeudi. Mis à jour le 2/12/2021 à 16:02
www.lesoir.be
Sortie du nucléaire: la FGTB réclame une "Commission pour une transition juste dans le secteur énergétique"
Le syndicat socialiste FGTB demande la création "urgente" d'une "Commission pour une transition juste dans le secteur énergétique".
www.lalibre.be
L’avant-projet du "plan taxi" approuvé en première lecture par le gouvernement bruxellois : voici les grandes lignes
Feu vert pour l'avant-projet de plan-taxi, approuvé ce jeudi en première lecture. L'exécutif de Rudi Vervoort assure travailler sur une solution temporaire en attendant son adoption.
www.lalibre.be