Onderwijs mankt verder tot aan vervroegde kerstvakantie

Mondmaskers vanaf 6 jaar, de klas in quarantaine na twee positieve tests en een vervroegde kerstvakantie. De enen vinden de maatregelen van het Overlegcomité te streng, voor de anderen komen ze veel te laat.


Read full article on: standaard.be
Douze plumes et douze voix pour lire autrement
Douze plumes et douze voix pour lire autrement «Ton fichu optimisme», de Caroline Lamarche (à droite) dit par Bruno Coppens est disponible en podcast. - Jean Bensana (St.). On est dans le noir. Total. On n’y voit rien. On a été mené dans cette pièce occultée, chacun tenant l’épaule du précédent. Vous sentez la chaise, là ? Vous pouvez vous asseoir. Voilà, vous êtes autour d’une table. Tâtez-la, vous sentirez un verre et une bouteille d’eau, servez-vous, placez un doigt au bord du verre pour ne pas déborder. Le silence est profond. Avec moi, sans que je puisse même apercevoir leurs fantômes, l’écrivaine Caroline Lamarche, le comédien Bruno Coppens et Rafal Naczyk, d’Eqla, une association belge qui agit au quotidien avec et pour les personnes aveugles et malvoyantes. Pour ses cent ans, l’ASBL a demandé à douze écrivains d’écrire une nouvelle originale autour des sens ou de la perception. Et à les faire dire par douze comédiens ou musiciens pour qu’aveugles et malvoyants puissent les lire. Dans le premier panier : Caroline Lamarche, Xavier Deutsch, Nicolas Crousse, Jean-Luc Fonck, Michel Torrekens, Sylvestre Sbille, Victoire de Changy, Marie Darah, Eric Piette, Sophie d’Aubreby, Isabelle Bary, Adeline Dieudonné. Dans le second : Bruno Coppens, Yolande Moreau, Bouli Lanners, Jean-Luc Fonck, Bénédicte Philippon, Adia Panteleef, Marc Ysaye, Myriem Akheddiou, Eric De Staercke, Fabrizio Rongione et sans doute Arno et Virginie Efira. Chaque mois de cette année, une nouvelle est mise en voix et diffusée. On peut déjà écouter Ton fichu optimisme, de Caroline Lamarche dit par Bruno Coppens en podcast. Et voilà pourquoi je me retrouve dans cette salle enténébrée de l’hôtel Warwick, à Bruxelles, qui, les jeudi, vendredi et samedi, propose des expériences gastronomiques « Dans le noir », c’est le nom du concept. Un entretien dans le noir, c’est aussi une expérience journalistique. Le silence entre les paroles est intense, les mots comptent davantage, ils ne sont pas envahis par des gestuelles ou par le recours aux questions notées sur mon carnet. Et puis il y a la couleur des voix, leur musicalité, leur beauté. « J’aime qu’on me demande des nouvelles, c’est-à-dire des fictions pour accompagner une cause, un artiste, une expo », explique Caroline Lamarche. « Il ne s’agit pas de texte théorique, programmatique ou militant, mais bien de rester dans mon domaine, celui de la fiction, et ça, c’est un très beau cadeau. Et puis je suis sensibilisé à la cause parce que ma mère était malvoyante à la fin de sa vie. Elle a passé dix ans à écouter des audiolivres grâce aux associations qui font ce travail magnifique. Et moi-même j’ai enregistré pour elle un de mes livres. » « Il y a longtemps que j’avais envie d’enregistrer des histoires, et pas les miennes, intervient Bruno Coppens. De tester ma voix autrement que pour une chronique rigolote. J’aime découvrir la respiration intérieure d’un texte. Quand j’ai reçu la nouvelle de Caroline, je me suis dit que j’allais le faire presque en dessous du texte. Il faut que les gens n’aient pas l’impression d’entendre Bruno Coppens mais plutôt ma voix intérieure. Celle de l’auteur que j’ai essayé d’entendre. » « On voulait des voix nues, pour ces enregistrements », précise Rafal Naczyk. « Presque a cappella, sans effet sonore, sans musique. On voulait jouer sur la force, la musicalité, la nudité de la voix. » Dans Ton fichu optimisme, Caroline Lamarche s’adresse à sa mère, « Chère Maman ». Mais elle l’a écrit avec un narrateur masculin. D’abord parce que quand elle traite un sujet proche d’elle-même, il lui arrive d’attribuer le récit à un personnage masculin, ce qui lui permet de prendre une certaine distance. Surtout parce qu’elle voulait Bruno comme narrateur, et elle l’a eu. « Même si la trame de cette nouvelle a débuté au féminin, dit-elle, c’est intéressant de mettre en scène un narrateur dont le métier est de faire des chroniques à la radio. Il y a donc un rapport à la voix. » « J’aurais pu écouter Flaubert… » Quand on regarde quelqu’un lire un texte ou raconter des histoires ou répondre aux questions d’une interview, on dispose de la gestuelle. Quand on ne fait que l’écouter, on perd cette information, mais que gagne-t-on ? L’imaginaire, répond Caroline : « On ne voit pas, mais on se fait tout un cinéma intérieur, on se construit toute une fiction. J’aime les voix, elles ont leur mystère, on s’imagine un personnage idéal derrière elles. » « Si j’avais su, j’aurais pu écouter Flaubert en faisant mon ménage », dit la maman qui a perdu la vue et qui découvre le livre audio, dans la nouvelle de Caroline Lamarche. Et ce n’est pas une plainte. Il y a de la joie dans cette nouvelle. « Ça tient à la personnalité de ma mère, qui était joyeuse. Je me souviens du jour où, étant devenue incapable de lire un livre, elle m’a dit, tout simplement, qu’elle avait eu la chance de pouvoir lire pendant à peu près 80 ans. C’est extraordinaire, cette réaction-là. Mon prochain livre sera sur ma mère et parlera de cette espèce de force des personnes fragiles qui m’impressionne terriblement. On n’est pas assez à l’écoute de cela, de ce que ça peut nous donner comme force pour plus tard, quand on sera à notre tour fragile. » Ces podcasts, ces nouvelles lues, s’adressent d’abord à des aveugles et malvoyants. Mais pas que. « Ces podcasts sont un cadeau qu’on fait à nos membres, aux personnes aveugles et malvoyantes, explique Rafal. Mais on essaie au-delà de toucher un maximum de voyants. » Pour que ces privilégiés portent attention à ceux qui ne le sont pas ou plus. « Ça me rappelle une phrase de l’écrivain Richard Powers », lance Bruno Coppens : « On ne peut pas convaincre quelqu’un par des arguments, mais par des histoires. Avec ces nouvelles, les gens vont sentir l’odeur de la table encaustiquée à la cire d’abeille et le parfum des fleurs dans le jardin, et je suis sûr que ça vaut mille campagnes en faveur des malvoyants. Le récit, c’est tellement fort. » Nouvelles à écouter sur donneursdevoix.be et sur les plates-formes habituelles. Un Eqla dans le noir. Pour ses cent ans, l’association d’aide aux aveugles et malvoyants lance une série de nouvelles à écouter. Avec Caroline Lamarche, Adeline Dieudonné, Bruno Coppens, Yolande Moreau, Bouli Lanners et bien d’autres. Par Jean-Claude Vantroyen Responsable des "Livres du Soir" Le 28/01/2022 à 17:54
www.lesoir.be
Dose booster pour les mineurs: les évidences scientifiques insuffisantes à ce stade pour le Conseil supérieur de la Santé
"Au stade actuel des connaissances, les évidences scientifiques soutenant l'administration d'une dose booster du vaccin Covid-19 pour les enfants et les adolescents âgés de 12 à 17 ans, particulièrement dans le contexte d'Omicron, sont insuffisantes aux yeux du Conseil supérieur de la Santé", selon un avis daté du 28 janvier.
www.7sur7.be
Bloody Sunday: un demi-siècle de lutte pour la justice
Bloody Sunday: un demi-siècle de lutte pour la justice «Vous savez ce qu’on dit de la justice britannique, à Derry? Que ça serait une bonne idée!». - Reuters. C’est l’une des tragédies les plus médiatisées de la guerre civile nord-irlandaise. Le dimanche 30 janvier 1972, des familles catholiques de Derry se rassemblent pour manifester pacifiquement contre leurs conditions de vie. Discriminées, elles peinent à avoir accès à l’emploi, au vote et au logement. Pire : une loi récemment votée permet alors à la police d’emprisonner sans procès toute personne soupçonnée de faire partie de l’IRA, l’armée républicaine irlandaise qui tente de reprendre par les armes le contrôle de la province. La guerre a alors commencé depuis trois ans. Déjà, des civils sont morts sous les balles et les coups des militaires, ou dans les attentats perpétrés par les paramilitaires. Mais personne ne s’attendait à ce que dix minutes de cette froide après-midi de janvier marquent l’histoire si durablement. « Je me suis rendu à la marche en famille. Mon père était heureux : il répétait que ça allait changer les choses, que ça serait une réussite », se rappelle Liam Wray, qui avait 18 ans à l’époque. Son frère Jim, 22 ans, sera abattu par les parachutistes qui tirent dans la foule. « C’était un grand gaillard qui venait de demander l’autorisation au prêtre de se fiancer avec sa copine israélienne. » La tragédie prendra le nom de Bloody Sunday, le « dimanche sanglant », et inspirera documentaires, films et chansons. L’année qui s’ouvre est alors la plus meurtrière de la guerre : 479 morts, sur les 3.500 vies que raflera le conflit. Des bombes explosent chaque jour. Et dès le soir du 30 janvier, les jeunes font la queue devant les immeubles pour s’enrôler dans l’IRA. « Ils se disaient : “vu qu’on se fait tuer pour rien, autant mourir en ayant fait quelque chose”  », explique Michael McKinney, qui avait alors 20 ans. La première enquête, celle du Lord Widgery, prétendra que des paramilitaires parmi les manifestants ont tiré les premiers. Elle prétendra aussi que les victimes étaient coupables. Pourtant, la foule qui est sortie pour un rassemblement pacifique n’était pas armée, et les morts ne se comptent que parmi les civils. Il faut attendre la fin des années 90 pour que Lord Saville s’empare de la question ejt retourne interroger les gens de Derry. Son rapport, un monstre de 5.000 pages compilées au cours de douze années d’enquête, rétablit l’innocence des quatorze personnes tuées. « On le savait bien sûr, mais il fallait qu’ils le disent ! », se rappelle Michelle English, une locale qui a perdu deux frères pendant la guerre. « Injustifié et injustifiable » Le Premier ministre de l’époque, David Cameron offre alors un semblant d’excuses : ce que l’armée a fait était « injustifié et injustifiable ». « C’était mal », assène-t-il devant le Parlement britannique en 2010. C’est un premier pas, mais les tentatives de procès qui suivent la déclaration n’aboutissent pas. Faute de preuves, semble-t-il. Pourtant, l’enquête rend un des soldats, identifié par la lettre « F », directement responsable d’au moins deux meurtres. Il est aussi écrit que les militaires ont mitraillé, « arme à la hanche ». « Quoi qu’il arrive, nous continuerons à nous battre pour la justice », assure Michael McKinney. C’est pour le meurtre de son frère Willy et pour celui de Jim Wray, que le Soldat F devait comparaître l’année dernière. Selon le rapport Saville, le militaire a également tué Michael Kelly (17 ans) et Patrick Doherty (32), ainsi que Bernard McGuigan (41) qui se rendait à son secours. « La justice a traîné, à dessein. Evidemment, on aurait dû juger des gens bien plus haut placés que de simples soldats mais ça, ça n’arrivera pas », regrette Michael McKinney. « Et le temps n’est pas de notre côté… » En effet, les témoins disparaissent les uns après les autres. Accoudé à la muraille qui enserre le centre-ville et surplombe la banlieue, Gleann Doherty désigne la place où son père « Paddy » a péri. Un monument en hommage aux victimes y a été installé. « Vous savez ce qu’on dit de la justice britannique, ici ? Que ça serait une bonne idée ! », plaisante-t-il. Ses proches ont choisi de ne pas engager de poursuites contre le Soldat F. « Cet homme a suffisamment ruiné notre famille. Je refuse qu’il continue à dicter nos vies et je ne le laisserai pas gâcher celle de nos enfants. Il n’en vaut pas la peine. » « Nous ne capitulerons pas » Alors, pour la cinquantième année consécutive, la ville se prépare à raconter son histoire. Les bannières fraîchement imprimées empruntent aux activistes afro-américains leur slogan : « We Shall Overcome » (« Nous triompherons »). Mais la sympathie généralisée à l’égard des familles masque une réalité plus sombre : Derry reste campée sur les divisions du passé. A quelques centaines de mètres du mémorial, une petite enclave protestante exhibe des trottoirs aux couleurs de l’Union Jack. « Nous ne capitulerons pas », assurent les graffitis en réponse aux proches des victimes. Provocation ultime : un drapeau du régiment de parachutistes britanniques flotte, accroché à un lampadaire. Cinquante ans après le massacre, les familles refusent de tourner la page : les soldats qui ont tiré dans la foule n’ont jamais été condamnés. Certains ont même été promus. Par Juliette Démas Le 28/01/2022 à 17:52
www.lesoir.be
Egan Bernal reageert voor het eerst: “Bijna verloor ik mijn leven door te doen wat ik het liefst doe”
Egan Bernal heeft voor het eerst gereageerd vanuit het ziekenhuis na zijn ongeluk op training afgelopen maandag. “Ik had 95 procent kans op een dwarslaesie.”
HLN.be
Podcast – Meurtre de Maëlys: qu’attendre du deuxième procès de Nordahl Lelandais ?
Podcast – Meurtre de Maëlys: qu’attendre du deuxième procès de Nordahl Lelandais ? PhotoNews Le procès de Nordahl Lelandais débute ce lundi à Grenoble pour le meurtre de la petite Maëlys, enlevée lors d’un mariage en 2017. Nordhal Lelandais a déjà été condamné pour un autre meurtre, il est en aveux de l’enlèvement et du meurtre de Maëlys alors que doit on attendre de ce nouveau procès? On a posé la question à Frédéric Delepierre, journaliste au service société. Nordahl Lelandais se retrouve ce lundi devant la justice pour l’enlèvement et le meurtre de la jeune Maëlys, en 2017. Nordahl Lelandais a déjà été condamné, en mai dernier, à 20 ans de réclusion criminelle pour le meurtre du chasseur alpin Arthur Noyer. Le 28/01/2022 à 17:50
www.lesoir.be
Moscou interdit d'entrée plusieurs responsables européens
Moscou a interdit d'entrée plusieurs responsables de l'Union européenne, a indiqué vendredi la diplomatie russe dans un communiqué, en précisant agir ainsi en riposte à une politique "absurde de restrictions unilatérales" de Bruxelles.
www.lalibre.be
Een op vijf te snel bij controles in Heusden-Zolder
Bij verkeerscontroles donderdag in Heusden-Zolder reed net geen een op vijf te snel. In totaal passeerden 765 voertuigen de camera. 138 (18%) reden er sneller dan toegelaten. Bij de overtreders twee mannen die in de Dijkstraat in Geenrijt ruim twee keer sneller dan toegelaten reden. Ze haalden snelheden tot 134 km/uur terwijl maar 50 km/uur is toegelaten. De agent zag hoe de twee chauffeurs elkaar aan het uitdagen waren. Daar werd een bijkomend pv voor opgesteld. De twee riskeren hun rijbewijs kwijt te spelen. 
www.hbvl.be
D3B ACFF: découvrez tous les noyaux des équipes liégeoises pour ce week-end!
C’est (enfin) l’heure de la reprise pour les clubs de D3B ACFF!
Lameuse.be
Daniil Medvedev peut entrer dans l’histoire ce dimanche: le Russe peut devenir nº1 mondial!
Daniil Medvedev peut entrer dans l’histoire ce dimanche: le Russe peut devenir nº1 mondial! Fâché sur l’arbitre. - Reuters Ce vendredi, en demi-finale, le Russe a explosé de colère contre l’arbitre, avant d’exploser Stefanos Tsitsipas (7-6, 4-6, 6-4, 6-1). Il reprochait au juge de chaise qu’il a traité de « fou et de stupide » de ne pas intervenir dans le coaching que le Grec, pas au mieux de sa forme, recevait de son père en tribune. « Je ne suis pas certain que cette crise nerveuse m’ait aidé », a commenté le nº2 mondial. « Ça m’a déjà coûté cher auparavant, ça me fait perdre ma concentration. Juste après m’être excité, je me suis d’ailleurs dit que j’avais commis une grosse erreur… » Pas vraiment, car Tsitsipas, surveillé par un autre arbitre…, recevait bien un avertissement pour coaching au début d’un 4e set où il s’éteignait complètement. La poignée de main était glaciale entre les deux joueurs. Dimanche, on peut jurer qu’elle sera plus chaleureuse entre deux joueurs s’affrontant pour écrire l’histoire de leur sport. S’il venait à remporter son 2e Grand Chelem d’affilée, Daniil Medvedev entrerait dans l’histoire et deviendrait aussi le nº1 mondial, le 21… février à la place de Djokovic dont le retour est justement annoncé à Dubaï à cette date ! Par Yves Simon Le 28/01/2022 à 17:45
www.lesoir.be
Buit van meer dan 100 miljoen nog altijd vermist: proces over spectaculaire diamantroof uit Duits museum gaat van start
Ruim twee jaar na de gewaagde en ophefmakende inbraak in een schattenmuseum in de Duitse stad Dresden worden zes mensen uit het milieu van de georganiseerde misdaad berecht. De gestolen diamanten en juwelen zijn intussen nog altijd niet teruggevonden.
HLN.be
‘We kunnen dit ethisch perfect verantwoorden’
17:44 Nu de Amerikanen met succes een genetisch aangepast varkenshart bij een mens hebben ingeplant, groeit de hoop van honderdduizenden mensen die op een donororgaan wachten. Hoelang duurt het nog voor de ...
www.tijd.be
Saint Valentin en vue : quelques suggestions pour voir la vie en rose
Qu'on le dise avec des mots, des gestes, un livre, des fleurs, un parfum ou un coffret de chocolat, qu'importe, pourvu qu'on le dise. Et pas seulement à la Saint-Valentin. D'ici là, voici quelques suggestions pour voir la vie en rose.
www.lalibre.be
Le budget du Vatican déficitaire de plus de 30 millions d'euros en 2022
Il faudra faire vœux de pauvreté du côté du Vatican, qui prévoit un nouvel exercice déficitaire pour l'année 2022.
www.lalibre.be
Met de aankoop van een hotel strijkt Durbuy-baas Marc Coucke nu ook in Han-sur-Lesse neer: “Tof dat Coucke naar hier komt. Maar de grotten van Han blijven van ons”
“Nee, wij zullen onze grotten van Han nooit verkopen aan Marc Coucke.” Zo klinkt het nog altijd bij de eigenaarsfamilie nu Marc Coucke na Durbuy ook in het Naamse Han-sur-Lesse is neergestreken. De Vlaamse multimiljardair kocht er driesterrenhotel ‘Grenier des Grottes’ – daar jàrenlang zowat het enige hotel — dat hij zo snel mogelijk wil upgraden. “En daar zijn we heel blij mee, maar de rest blijft van ons.”
HLN.be
Geen buit bij inbraak in Koersel
In de Zwaluwenstraat in Koersel is donderdag rond 19.30 uur een inbraak ontdekt. Op het eerste gezicht lijkt er niet te zijn verdwenen. 
www.hbvl.be
Britse regering moet oordelen over uitlevering gevallen techmagnaat
17:41 De Britse minister van Buitenlandse Zaken moet voor vrijdagnacht beslissen over de uitlevering van technondernemer Mike Lynch aan de Verenigde Staten. Lynch zou voor miljarden gefraudeerd hebben bij d...
www.tijd.be
Ubisoft stopt met ‘Fortnite-killer’ Hyper Scape
Het moest Ubisofts antwoord worden op populaire games als PUBG en Fortnite, maar helaas. Batteleroyalegame Hyper Scape loste de verwachtingen niet in, en nu kondigt Ubisoft aan dat het stopt met de ontwikkeling ervan. Op 28 april gaat de stekker eruit.
HLN.be
Vergeetachtige David Goffin kan dankzij wildcard titel verdedigen in Montpellier
David Goffin (ATP-45) kan volgende week zijn titel verdedigen in Montpellier (323.970 euro). De 31-jarige Luikenaar was vergeten zich in te schrijven voor het Zuid-Franse harcourttoernooi, maar kreeg vrijdag officieel een uitnodiging in de bus.
www.hbvl.be
Ahmed El Khannouss n’est pas exclu du CDH mais reçoit un sérieux avertissement
L’ancien député avait tenu des propos polémiques sur Facebook. Le comité de déontologie du parti a été clément.
www.lalibre.be
Pensions: la ministre Karine Lalieux a présenté sa réforme au kern après un an et demi de travail
La ministre des Pensions Karine Lalieux a enfin pu présenter au conseil des ministres restreint (kern) la réforme des pensions sur laquelle elle travaille depuis un an et demi.
Sudinfo.be
Un “accord intermédiaire” qui divise les syndicats policiers, un préavis de grève nationale déposé
Les syndicats policiers SNPS et SLFP ont accepté un accord "sous conditions" avec la ministre de l'Intérieur, Annelies Verlinden, a fait savoir un représentant du SNPS vendredi à l'issue d'une réunion avec la ministre. La CGSP est contre et dépose un préavis de grève nationale. La CSC a également rejeté l'accord. Le cabinet de la ministre évoque un "accord intermédiaire" sur l'amélioration des conditions salariales et de travail au sein de la police.
www.7sur7.be
Reddingsschip van Artsen Zonder Grenzen met 440 migranten mag aanmeren in Italiaanse haven
Na dagenlang wachten mag het reddingsschip van Artsen Zonder Grenzen (AZG) in Italië aanmeren. Dat deelt de ngo vrijdag mee. Op het schip, de “Geo Barents”, varen 440 migranten en vluchtelingen mee die vrijwilligers van de ngo tijdens verschillende acties hebben gered. Het mag nu aanmeren in de haven van het Siciliaanse Augusta.
HLN.be
Deliverect se rêve en "Google de la livraison de repas à domicile"
17:38 En levant quelque 150 millions de dollars, la scale-up gantoise a rejoint le très select club des licornes belges. Objectif désormais? Continuer à grandir. Peut-être via la bourse.
www.lecho.be
'Full house' levert WDP bijna miljard winst op
17:37 Door een boekhoudkundige meerwaarde op zijn magazijnen boekte WDP vorig jaar een monsterwinst. Het klimaat moet zich tot de nieuwe winstmotor van de specialist in logistiek vastgoed ontpoppen.
www.tijd.be
Mounia, mère de trois enfants, poignardée à mort à Evere: l’internement de son meurtrier est requis
Le parquet de Bruxelles a tracé un réquisitoire d’internement ce vendredi à l’encontre de Brice, l’homme qui a mortellement poignardé Mounia Ouyahia, le 30 mai dernier à Evere. Une décision difficile mais obligatoire au vu de ses troubles mentaux.
Sudinfo.be
Kimmer Coppejans weet wat grandslamfinale betekent: “Costoulas moet resoluut kiezen voor de profs”
Sofia Costoulas speelt zaterdag (vanaf 2.00 uur ’s ochtends) de finale van de Australian Open. Het is ondertussen al tien jaar geleden dat een Belg nog eens de junioresfinale haalde. Kimmer Coppejans was de laatste. Hij won in Roland Garros.
www.hbvl.be
Des SDF menacés d’expulsion à Couvin: «Nous ne sommes pas des rats et nous méritons le respect»
Après les débordements du conseil communal de Couvin, nous sommes allés rencontrer les sans-abri logeant à l’institut Saint-Germain. Pour l’instant, ils peuvent y rester mais jusqu’à quand? Cette question, les SDF couvinois se la posent chaque jour.
Sudinfo.be
Bonne nouvelle pour Herstal (D3B) avant Rochefort: Juliann Fillieux prolonge
Pour son premier match officiel de l’année, Herstal, 5e avec 26 pts, reçoit ce dimanche Rochefort, 3e avec 32 pts. Un match qui s’annonce très intéressant surtout quand on connaît les belles ambitions des Mosans: le tour final.
Lameuse.be
De lange arm van de goksector in de sport
17:33 Golden Palace, de overnemer van de 170 Bpost-krantenwinkels, is een van vele gokbedrijven die alomtegenwoordig zijn in de professionele sport.
www.tijd.be
Coronavirus: la pilule anti-Covid de Merck reste «active» contre Omicron, selon l’entreprise
La pilule anti-Covid de Merck reste «active» contre le variant Omicron, a déclaré vendredi l’entreprise américaine, en se fondant sur les résultats de six études réalisées en laboratoire.
Sudinfo.be
Avec un chiffre d'affaires 2022 qui devrait dépasser le PIB de la Belgique, Amazon continue de gagner en importance
Pour les exercices 2022 et 2023, le consensus des analystes financiers table sur une croissance du chiffre d’affaires du géant américain qui devrait atteindre 17% par an en moyenne.
www.lalibre.be
Regering dichtbij akkoord over vliegtaks: tien euro extra voor korte vlucht
Tien euro extra voor vluchten korter dan 500 kilometer, twee euro voor andere vluchten binnen Europa en vier euro voor al wat verder is. Dat voorstel heeft de regering uitgewerkt voor de vliegtaks.
www.demorgen.be
Behulpzame agenten redden hert in nood
Met een schaartje uit een EHBO-doos hebben twee agenten in het Britse Welshpool een goede daad verricht. Gewoonlijk reageert de politie niet op oproepen van dieren in nood, maar agenten Marcus Wright en Dave Wilkinson besloten toch een kijkje te gaan nemen. 
De Standaard
Mort de Dean: Dave De Kock reste en détention
Mort de Dean: Dave De Kock reste en détention Dave De Kock, détenu aux Pays-Bas, mais qui sera soumis à la justice belge pour l’enlèvement et la mort d’un enfant de 4 ans, reste en détention préventive, a indiqué vendredi la chambre du conseil du tribunal d’Amsterdam. Le trentenaire est soupçonné d’être impliqué dans la séquestration et la mort du garçon de 4 ans. Le juge d’instruction de Termonde a demandé sa remise dans le cadre d’une enquête pour enlèvement et assassinat. À lire aussi Le destin tragique de Dean, 4 ans, enlevé puis retrouvé mort sur une île de Zélande Le corps de Dean Verberckmoes a été retrouvé aux Pays-Bas, près de Neeltje Jans, en Zélande, tandis que Dave De Kock a été arrêté à Meerkerk, dans la province d’Utrecht. L’enfant a été enlevé en Belgique, mais l’enquête n’a pas encore déterminé le lieu exact de sa mort. Elle montre que Dave De Kock a franchi la frontière néerlandaise vers minuit dans la nuit du vendredi 14 au samedi 15 janvier. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength
www.lesoir.be
Le garçon de 12 ans qui a poignardé un agent à Peer placé en institution semi-ouverte: "Il a paniqué", selon son avocate
L'adolescent de 12 ans qui a poignardé un agent de quartier jeudi à Peer (en province de Limbourg) a été placé dans une institution de protection de la jeunesse semi-ouverte pour trois mois, a indiqué son avocate Eylem Turan vendredi.
www.lalibre.be
Le dividende d'Euroclear en hausse, bonne nouvelle pour l'État
17:29 La société de règlement/livraison basée à Bruxelles a réalisé des résultats records, de quoi proposer un dividende plus élevé à ses actionnaires, parmi lesquels figure l'État fédéral.
www.lecho.be
Nu ook BA.3 ontdekt in ons land: wat weten al over deze nieuwe subvariant van omikron?
Na BA.1 – de omikronvariant die vandaag in ons land 97,8 procent van alle besmettingen uitmaakt – en subvariant BA.2 is er nu ook BA.3. Opnieuw een subvariant van omikron die in ons land is vastgesteld. Moeten we ons zorgen maken?
www.hbvl.be
Le Conseil des ministres approuve le principe de la restitution des biens culturels issus du passé colonial
Le Conseil des ministres approuve le principe de la restitution des biens culturels issus du passé colonial En Belgique, les Etablissements scientifiques fédéraux conservent, protègent, étudient, des milliers d’œuvres d’art, mais aussi des objets traditionnels, symboles des divers pouvoirs, des armes, des drapeaux, des échantillons de minerais divers, des squelettes d’animaux… - Pierre-Yves Thienpont. Depuis qu’il est en charge de la Politique scientifique, le secrétaire d’Etat Thomas Dermine (PS) s’est attaché à trouver une solution à une question qui agite toutes les « anciennes puissances coloniales » : comment gérer le patrimoine culturel des Etats d’origine ? Au Nord comme au Sud, il s’agit d’une question sensible, les pays colonisés ont le sentiment que c’est leur identité culturelle elle-même qui a été emportée et que la conquête coloniale passait aussi par une sorte de « lobotomisation », l’effacement de la mémoire des peuples conquis permettant de mieux faire table rase du passé. Dans les pays du nord, l’attachement aux œuvres ramenées des pays colonisés n’est pas moindre, il est fondé sur la valeur marchande et les qualités artistiques des pièces mais aussi sur des dispositions juridiques qui rendent inaliénables le patrimoine des Etats. À lire aussi Un cadre juridique pour la restitution des œuvres au Congo En Belgique, les Etablissements scientifiques fédéraux (Musée royal de l’Afrique centrale, Institut royal des sciences naturelles, Musées royaux d’art et d’histoire) conservent, protègent, étudient, des milliers d’œuvres d’art, mais aussi des objets traditionnels, symboles des divers pouvoirs, des armes, des drapeaux, des échantillons de minerais divers, des squelettes d’animaux… A l’issue de nombreux contacts diplomatiques, de réflexions menées avec les milieux scientifiques et d’une visite sur le terrain l’automne dernier, le secrétaire d’Etat Thomas Dermine a présenté un avant-projet de loi en Conseil des ministres, qui a été approuvé en première lecture. Cet avant-projet reconnaît le caractère inaliénable des biens liés au passé colonial de l’Etat belge et détermine un cadre juridique pour leur restitution et leur retour. À lire aussi Kinshasa applaudit la volonté belge de rendre au Congo des objets traditionnels volés Une propriété « inaliénable » Les ministres ont également approuvé le projet d’accord bilatéral de coopération scientifique entre la république démocratique du Congo et le royaume de Belgique en vue de la reconstitution du patrimoine culturel congolais par la restitution et le retour des biens liés au passé commun. Ce qui signifie, en clair, que la plupart des œuvres coloniales resteront en Belgique puisque leur propriété est reconnue « inaliénable » mais que, au cas par cas, des restitutions ponctuelles seront possibles. Ainsi par exemple si certaines pièces du patrimoine congolais se trouvant en Belgique sont chargées d’une forte valeur symbolique et n’ont pas d’équivalent au Congo, leur retour pourrait être envisagé afin d’aider à la reconstruction de la mémoire congolaise et à sa transmission auprès des générations à venir. À lire aussi Faut-il restituer les objets sacrés du Congo aux Congolais? Le cadre juridique ayant été adopté, ce sujet sensible et important sera abordé au cours des prochains mois lors du dialogue bilatéral qui se poursuivra avec les autorités congolaises. Le Conseil des ministres a approuvé un projet d’accord bilatéral en vue de la reconstitution du patrimoine culturel congolais par la restitution des biens liés au passé commun mais dans les faits, les retours effectifs… se décideront au cas par cas. Par Colette Braeckman Journaliste au service Monde Le 28/01/2022 à 17:27
www.lesoir.be
ANALYSE. Misschien bluft Poetin en hebben ook de Amerikanen er belang bij Oekraïne bang te maken
Er zijn nog Ruslandspecialisten die niet in een oorlog geloven. “Als Poetin echt van plan was aan te vallen, dan jutte hij zijn eigen bevolking daar veel meer voor op.” Het zijn vooral de Amerikanen die de oorlogsdreiging uitbazuinen en Rusland eigenlijk helpen om Oekraïne bang te maken. Maar misschien heeft Washington daar wel een goede reden voor.
HLN.be
Elle reçoit 25€ d’amende alors qu’elle a payé son parking à Schaerbeek: «Entre le passage de la scan-car et l’activation du code, il y a eu 6 minutes»
Pour son travail, Catherine reçoit des clients chez elle. Alors qu’elle leur fournit une carte stationnement, une de ses clientes à tout de même été verbalisée. Explications.
Sudinfo.be
Nog bijna 16.000 valse eurobiljetten uit omloop gehaald in 2021
Er zijn vorig jaar in België 15.759 vervalste bankbiljetten ontdekt en uit omloop gehaald, 9 procent minder dan in 2020. Dat heeft de Nationale Bank vrijdag meegedeeld.
HLN.be
Mort du petit Dean, 4 ans: la chambre du conseil d’Amsterdam prolonge la détention de Dave De Kock
Dave De Kock, détenu aux Pays-Bas, mais qui sera soumis à la justice belge pour l’enlèvement et la mort d’un enfant de 4 ans, reste en détention préventive, a indiqué vendredi la chambre du conseil du tribunal d’Amsterdam.
Sudinfo.be
Un piéton percuté par un train à Tilff: une suspecte privée de liberté puis relâchée
Jeudi soir, une dame était privée de sa liberté dans le cadre du décès d’un piéton percuté par un train non loin de la gare de Tilff. Vendredi, la dame en cause a été présentée au juge d’instruction qui l’a libérée sans condition et sans l’inculper.
Lameuse.be
Vaccin Covid: le CSS ne voit pas d'évidence scientifique pour autoriser le booster aux mineurs
"Au stade actuel des connaissances, les évidences scientifiques soutenant l'administration d'une dose booster du vaccin Covid-19 pour les enfants et les adolescents âgés de 12 à 17 ans, particulièrement dans le contexte d'Omicron, sont insuffisantes aux yeux du Conseil supérieur de la Santé", selon un avis daté du 28 janvier.
Levif.be
Witsel au Standard: «Je ne sais pas d’où cela vient, ça n’a pas de sens» (vidéo)
La folle rumeur du retour de Witsel à Sclessin fait frémir les supporters rouches. Pur fantasme ou réelle possibilité? On en parle dans «En attendant le match», notre talk foot.
Lameuse.be
Affaire du petit Nicky: la peine de Jos Brech alourdie à 16 ans de prison
Vingt-trois ans après la mort du petit Nicky Verstappen qui avait bouleversé les Néerlandais, une Cour d'appel des Pays-Bas a aggravé la peine d'un suspect à 16 ans de prison pour enlèvement, agression sexuelle et homicide.
www.7sur7.be
Axel Witsel vers un retour Standard? «Je ne sais pas d’où cela vient, ça n’a pas de sens» (vidéo)
La folle rumeur du retour de Witsel à Sclessin fait frémir les supporters rouches. Pur fantasme ou réelle possibilité? Dans «En attendant le match», notre talk foot, Jean-François Remy (rédacteur en chef de VOO Sport), Emiliano Bonfigli (commentateur RTL Sport), Philippe Dewitte (spécialiste foot de Sudinfo et Le Soir) et Grégory Bayet (Chef des Sports pour Sudinfo et Le Soir) tranchent.
Sudinfo.be
“Hij sleurde me mee, maar gelukkig kwamen enkele jongens tussen”: politie onderzoekt poging om Lucie (14) te ontvoeren aan tramhalte
De politie van Middelkerke en het parket onderzoeken een mogelijke ontvoeringspoging van een 14-jarig meisje in Westende. “Aan de tramhalte Sint-Laureins stapte een man op mij af, die vroeg of ze wou meekomen”, vertelt Lucie. “Toen ik weigerde, greep hij mijn pols vast en probeerde me mee te sleuren. Enkele jongeren zagen het gebeuren en hebben de man een paar schoppen verkocht. Ik ben hen enorm dankbaar.”
HLN.be