Présence dans les quartiers défavorisés, les entreprises et sur les réseaux sociaux: la stratégie du PTB pour renforcer sa base

Présence dans les quartiers défavorisés, les entreprises et sur les réseaux sociaux: la stratégie du PTB pour renforcer sa base PHOTONEWS_10917905-033PhotoNews

Ce dimanche 5 décembre, 883 délégués, élus parmi les 400 groupes de base du PTB pourront désigner à la présidence du parti de gauche, Raoul Hedebouw, seul candidat. Il aura la lourde tâche de continuer la croissance d’un parti qui a décuplé ses membres sous la présidence de Peter Mertens, passant de 2890 membres à 23609. Mais comment le PTB, au-delà du discours de fond et de son programme, établit-il sa stratégie pour séduire et convaincre les gens de rejoindre le parti ?

1

Les entreprises et syndicats, public cible

C’est un mantra qui revient sans cesse : la FGTB est-elle passée aux mains du PTB ? Pas si simple. Si le PS perd bien de l’influence au sein de l’organisation syndicale de gauche, au profit du PTB, la FGTB continue à revendiquer son indépendance de décision et de ton. « Qu’il y ait des syndicalistes membres du PTB, c’est une réalité mais il ne faut pas confondre : des syndicalistes deviennent membres du PTB ; ce ne sont pas des membres du PTB qui deviennent syndicalistes », rappelle David Pestieau, vice-président du parti, qui refuse de parler de noyautage des syndicats. Pour lui, le débat n’a pas lieu d’être. « Nous croyons à l’action sociale, donc, nous sommes présents dans les syndicats et un électeur PTB qui intervient dans son syndicat est certainement influencé par les idées entendues dans le parti mais le modèle d’un parti qui aurait un syndicat à son service est un modèle du passé. Ce n’est pas le propre d’un parti politique de dicter ce qu’un syndicat doit dire ou penser. » Raoul Hedebouw précise : « Dès qu’il y a une résistance syndicale, on met un cachet exogène, en l’occurrence le PTB, qui expliquerait l’échec des négociations comme si les syndicats étaient incapables d’avoir de convictions profondes ».

Le PTB se plaît pourtant à avancer le chiffre du nombre de syndicalistes sur les listes. En 2014, ils étaient 170 à partir à l’assaut des élections (dont 74 % issus de la FGTB), en 2019 encore davantage (avec 218 syndicalistes). Pourquoi une telle présence ? « Nous sommes le parti des travailleurs. Nous voulons un changement et on estime que ce sont les acteurs de la classe travailleuse qui doivent le porter. Or, le syndicaliste porte la revendication des travailleurs au sein de son entreprise. Il a déjà un cheminement politique », argumente Pestieau.

À lire aussi Thierry Bodson (FGTB): «Nos décisions ne sont pas influencées par le PTB»

Pour attirer le travailleur et le syndicaliste en particulier, les militants PTB sont de tous les piquets de grève. « Ils ont toujours été très présents dans les grèves, avec une connaissance pointue des dossiers. Leur énorme présence sur le terrain de lutte ne peut que séduire », explique Francis Dagrin, élu PTB au Parlement Bruxellois et syndicaliste à l’usine VW de Forest, qui a notamment pu constater la présence du parti lors des sept semaines de grève en 2006. Roberto D’Amico, conseiller communal PTB à Charleroi, et ancien syndicaliste à Caterpillar va dans le même sens. « Le seul parti qui nous a soutenus pendant 30 ans, c’est le PTB ! Les autres, on ne les a vus que lors de la fermeture. Moi, comme travailleur, je me sentais écouté et voyais que notre voix était portée au Parlement. »

À force d’arpenter les grèves, le PTB a vu sa popularité au sein des entreprises grimper en flèche, multipliant la création de secteurs (ou groupes de base) au sein de celles-ci, que ce soit dans le domaine des titres services, la SNCB, bpost ou la sidérurgie.

Si cette omniprésence plaît à des travailleurs, d’autres l’apprécient moins ou sont déçus par l’approche du parti. « C’est clair qu’ils proposent toujours de rejoindre le parti. Moi, je l’ai fait mais j’ai été déçu qu’ils refusent la participation au pouvoir. Je me suis senti trahi. Comme une impression que finalement, ils ne voulaient pas vraiment changer les choses », avoue Brahim Ziane, élu sur la liste PTB et qui siège désormais comme indépendant à Charleroi. « Une fois qu’ils ont mis en place un groupe de base dans l’entreprise, j’avais l’impression que le syndicat bougeait non pas sur pression des travailleurs mais sur pression du parti », ajoute Mohamed Benyaich qui a quitté la CGSP Cheminots pour créer un autre syndicat, Metisp-Protect parce qu’il trouvait le PTB trop intrusif dans la CGSP.

2

Sur les réseaux sociaux pour contrer le Vlaams Belang et séduire les jeunes

En 2020, le PTB a dépensé 970.000 euros sur Facebook, bien plus que les autres partis francophones. Retenant les leçons du scrutin de 2019 qui a vu la percée Vlaams Belang, expliquée notamment par une présence importante du parti d’extrême droite sur les réseaux sociaux, le PTB a décidé d’appliquer les mêmes recettes. Pourtant, selon le parti d’extrême gauche, il ne s’agit pas de suivre l’exemple du Vlaams Belang mais bien de combattre l’extrême droite sur son propre terrain. « C’est important d’être présent sur les réseaux sociaux, surtout en Flandre où l’extrême droite y est très active. Si on veut combattre leur message, c’est là qu’il faut aller », argumente Johan De Backer, directeur de communication du PTB et PVDA. Pas étonnant, suivant cette logique, que les dépenses sur les réseaux sociaux ciblent principalement le public flamand (79 % vers la Flandre, 21 % vers la Wallonie). « Cela s’explique aussi par le fait qu’en Flandre, nous n’avons pas beaucoup de présence dans la presse quotidienne. Une étude de 2020 a même démontré que les partis gouvernementaux reçoivent 98 % de l’espace et seulement 2 % pour les autres. Nous devons donc distribuer notre message sur d’autres canaux », continue Johan De Backer. « Il n’y a pas un déterminisme à laisser le terrain à une droite extrême et populiste. On va les laisser débouler sans rien faire ? », ajoute le futur président du PTB, Raoul Hedebouw. « Nous avons beaucoup appris de la campagne de Bernie Sanders : là où les gens sont, il faut y être ! Mais ce n’est pas nouveau. Avant, il y avait une ligue ouvrière de football, par exemple. Les réseaux sociaux sont devenus un terrain de lutte de classes, de militantisme important. Pour nous, c’est aussi une manière d’être dans l’interaction. C’est un terrain sur lequel on peut obtenir une forme de mobilisation intense ».

À lire aussi Le PTB lance une campagne unitariste, signée «We are one»

Enfin, cela permet au PTB de toucher un autre public : la jeunesse. « Pour de plus en plus de gens, surtout les jeunes, les réseaux sociaux constituent leur seule source d’information. C’est donc nécessaire de véhiculer notre message politique sur les réseaux sociaux pour atteindre ce public », dit Johan De Backer. Pour cibler la jeunesse, le PTB ne compte pas que sur les réseaux sociaux et se repose sur RedFox, son mouvement de jeunesse 14-18 ans, et surtout le COMAC, son mouvement étudiant. « Pourquoi cibler la jeunesse ? Car elle est un facteur de changement. C’est une couche de la population qui s’engage, notamment pour le climat, l’anti-racisme, et contre les violences sexistes. Elle a une perception plus aiguë de ce qu’il faut changer », explique David Pestieau.

3

Médecine pour le peuple, utile dans les quartiers défavorisés

Autre vecteur de communication, les maisons médicales « Médecine pour le peuple », mouvement lancé en 1971. Les 11 antennes sont situées dans des quartiers défavorisés, particulièrement ciblés et investis par le PTB. Mis en cause en 2016 dans un article de L’Écho qui avançait que ces maisons médicales utilisaient le fichier client pour faire du rabattage pour le PTB, les responsables avaient formellement démenti, assurant respecter le secret médical. Néanmoins, ce réseau ne cache pas ses accointances avec le PTB. Lorsqu’on pénètre dans ces cabinets, les brochures du PTB traînent un peu partout. Ce qui ne dérange nullement les patients qui « apprécient l’approche humaine et pas uniquement commerciale de la médecine ». « Ça discute beaucoup politique à l’intérieur mais c’est le but. Les médecins sont tous des médecins engagés et ne le cachent pas », explique Pauline Boninsegna, cheffe de groupe PTB au conseil communal de Charleroi, qui travaille à la maison médicale de Marcinelle. « Oui, les médecins expriment leur opinion mais ils ne l’imposent pas ! « Médecine pour le peuple » porte des campagnes sur le domaine de la santé (comme la levée des brevets sur les vaccins). Ce maillage a commencé de manière organique et ne s’est pas étendu. C’est la preuve que cela n’a donc pas influencé la croissance du PTB, même si ces maisons demeurent un élément important pour le parti car elles servent d’échos à ce qui se passe sur le terrain de la santé. Toutes les questions concrètes posées dans ces quartiers ont permis d’articuler notre programme, et d’interpeller les autorités, notamment sur le prix des médicaments », reconnaît David Pestieau. Le succès de ces 11 antennes incite même le parti à réfléchir à y greffer une « organisation d’aide sociale, type Secours populaire », conclut Hedebouw.

À lire aussi Raoul Hedebouw, le communisme à visage jovial

Au-delà du discours et du programme, le PTB qui élit son nouveau président ce dimanche, peut se reposer sur plusieurs piliers fondamentaux pour attirer de nouveaux militants.

Stéphane Vande Velde Stéphane Vande Velde Par Stéphane Vande Velde Journaliste au service Politique Le 3/12/2021 à 19:45
Read full article on: lesoir.be
Julie Chantry, bourgmestre d'Ottignies-Louvain-La-Neuve, éjectée de la majorité: "Veulent-ils une nouvelle majorité avec le MR de Georges-Louis Bouchez ?"
Ce mercredi, un coup de tonnerre éclatait sur Ottignies-Louvain-la-Neuve avec un changement de majorité.
6 m
www.lalibre.be
Kasteelheer uit Heusden- Zolder geeft inboedel gratis weg
De inboedel van het kasteel Terlaemen in Heusden-Zolder wordt gratis weggegeven aan geïnteresseerden. Het kasteel is verkocht en de familie heeft de inboedel onderling verdeeld of naar een antiquair gebracht. Wat er nu nog rest, mogen liefhebbers komen halen. Voorwaarde is wel dat iedereen zich beperkt tot één stuk.
9 m
HLN.be
Un conducteur de bus fauche deux usagers à Bruxelles: il a été licencié par la Stib pour «faute professionnelle lourde»!
La Stib lui impute toute la responsabilité de l’accident et menace de se retourner contre lui à l’avenir…
Sudinfo.be
Transfer Talk. Carcela op weg naar exotische bestemming? - Lille pikt clubloze Ben Arfa op
De wintermercato is inmiddels al een tijdje officieel geopend. Van 4 tot en met 31 januari kunnen de clubs transfers doen en zullen ook enkele internationale dossiers (Kylian Mbappé, Ousmane Dembélé, Erling Braut Haaland) stof doen opwaaien. Bij HLN.be zit je op de eerste rij om al het transfergerelateerde nieuws uit onze competitie en in het buitenland op te volgen.
HLN.be
Transfer Talk. Carcela op weg naar exotische bestemming? - Lille pikt clubloze Ben Arfa op
De wintermercato is inmiddels al een tijdje officieel geopend. Van 4 tot en met 31 januari kunnen de clubs transfers doen en zullen ook enkele internationale dossiers (Kylian Mbappé, Ousmane Dembélé, Erling Braut Haaland) stof doen opwaaien. Bij HLN.be zit je op de eerste rij om al het transfergerelateerde nieuws uit onze competitie en in het buitenland op te volgen.
HLN.be
Franstalige liberalen schieten slimme btw-verlaging niet af
20:01 De Mouvement Réformateur (MR) ziet almaar meer brood in het voorstel van minister van Financiën Vincent Van Peteghem om via een 'slimme btw-verlaging' de hoge energiefactuur voor de middenklasse te dr...
www.tijd.be
Regardez bien vos pièces avant de les utiliser: certaines d’entre-elles peuvent vous rapporter très gros...
Un conseil: regardez bien vos pièces avant de les utiliser dans le commerce...
Sudinfo.be
Ecolo perd Ottignies-LLN, ses partenaires ont préféré le MR
Ecolo perd Ottignies-LLN, ses partenaires ont préféré le MR Cedric Jacquet (échevin), Nicolas Van Der Maren (bourgmestre) et Nancy Schroeders (échevine) représenteront le MR au collècge communal. - Belga. Après plus de 21 ans à la tête d’Ottignies-Louvain-la-Neuve et de ses 30.000 habitants, Ecolo a appris ce mercredi qu’il perdait le plus emblématique de ses maïorats en Wallonie. Le groupe Avenir (CDH) et le PS, les deux partenaires des verts, ont en effet décidé de couper les ponts avec ceux-ci et de conclure un nouveau pacte de majorité avec la liste OLLN 2.0-MR. La nouvelle majorité sera presque aussi solide que la précédente : 19 sièges (contre 20) sur 31 élus. Dans ce cas de figure, la procédure fixée par le Code wallon de la démocratie locale prévoit le vote par le conseil communal d’une motion de méfiance contre la majorité sortante et l’approbation d’un nouveau pacte de majorité, ce qui devrait relever de la formalité. Un nouveau collège sera installé : la succession de la bourgmestre Julie Chantry sera assurée par le libéral Nicolas Van der Maren. Le MR obtient deux échevinats, ceux occupés par Ecolo. À lire aussi Ecolo éjecté de la majorité à Ottignies-Louvain-la-Neuve La règle en vigueur en Wallonie prévoit que le maïorat revient de droit au candidat le mieux élu de la liste la plus importante de la majorité. En 2018, la tête de liste Bénédicte Kaisin (1.600 voix) et l’ancien bourgmestre Jacques Otlet (1.114 voix) avaient engrangé les meilleurs résultats, loin devant le troisième classé Nicolas Van der Maren (692 voix). Ils ont choisi de s’effacer pour faciliter la naissance de la nouvelle coalition. Surprise totale A Ottignies, Ecolo dit en quelque sorte n’avoir rien vu venir de ce putsch. Mercredi matin, la bourgmestre Julie Chantry se déclarait « sidérée » par ce retournement de situation. Au MR, la première réaction émanait de Georges-Louis Bouchez en personne, le président du parti, qui se disait « tellement fier et heureux » de voir sa formation accéder au pouvoir dans la cité universitaire. Dans un Brabant wallon très largement teinté de bleu, le maïorat d’Ottignies-Louvain-la-Neuve est une « prise de guerre » importante pour le MR, après plus de vingt années dans l’opposition. Au passage, Georges-Louis Bouchez insiste d’ailleurs sur le caractère universitaire de la ville, qui fait de la commune brabançonne une entité à part et à très haut potentiel. Un élément s’est avéré déterminant pour ce renversement d’alliance : les déclarations de l’échevin des Finances Philippe Delvaux (Ecolo) à propos de l’UCLouvain qui avaient suscité la polémique et une réaction courroucée au sein de la majorité de la part du conseiller Yves Leroy (Avenir). Dans un article du magazine Médor consacré aux finances de l’université, l’échevin écolo s’était lâché : « Il est inacceptable qu’au moment où les bénéfices de l’UCLouvain augmentent et que les impôts ou taxes payés à la Ville restent nuls ou presque, il n’y ait aucun répondant quand nous leur demandons d’intervenir dans toute une série de dépenses non assumées. » Philippe Delvaux envisageait notamment une participation de l’université à hauteur de deux millions d’euros annuels pour le financement d’une police locale largement mobilisée par les particularités d’un site rassemblant des milliers d’étudiants. L’échevin avait aussi mis au point une taxe locale sur les bureaux dont l’UCLouvain avait obtenu d’être dispensée après être intervenue auprès de la tutelle wallonne. Le conseiller Yves Leroy avait répondu à l’échevin en dénonçant « des dénigrements » à l’égard de l’université avec laquelle il faudrait, selon lui, entretenir des rapports sereins « pour ne pas nuire à une collaboration qui lui a été bénéfique depuis l’origine de Louvain-la-Neuve ». La bourgmestre s’accroche Mais de toute évidence, le ver était dans le fruit avant cette récente polémique. Au nom du groupe Avenir, Benoît Jacob l’a expliqué lors d’une conférence de presse de la nouvelle équipe : « Le nombre de dossiers en attente nous faisait penser que la ville était en affaires courantes. L’augmentation de la fiscalité témoignait d’une rage taxatoire non méritée. Les rapports avec des partenaires comme la province ou l’université étaient devenus très compliqués. Nous ne pouvions plus comprendre le projet auquel nous étions associés. » Lassés, insistent-ils, Avenir et PS ont donc « invité les libéraux à la table des discussions », dans le plus grand secret évidemment. Les contacts sont très récents, quelques jours tout au plus, et ont donc été rondement menés. Les trois partis ont rapidement considéré qu’il faut « un nouvel élan » à Ottignies-Louvain-la-Neuve en matière de politique fiscale, de propreté publique ou d’aménagement urbain. La bourgmestre Julie Chantry est sortie de sa réserve en fin de journée. Soupçonnant une manœuvre du MR, elle affirme que tout n’est pas dit dans sa commune : « J’ai pris l’initiative d’inviter mes collègues membres du Collège à nous voir et nous parler rapidement, en toute franchise. Cette réunion, acceptée par chacun des partenaires de l’actuelle majorité, aura pour objectif de mettre les choses à plat et d’éviter que la majorité en place ne se brise. Je suis convaincue que nous pouvons y arriver. » A voir la détermination des nouveaux partenaires en conférence de presse, cela semble peu probable. Depuis 2000, les verts dirigeaient la ville. PS et CDH en ont eu assez. Le MR en profite et obtient le maïorat. Sauf que Julie Chantry s’accroche et veut discuter avec ses alliés en partance. Par Eric Deffet Journaliste au service Politique Le 19/01/2022 à 19:58
www.lesoir.be
Dave De Kock sera poursuivi en Belgique pour l'assassinat de Dean Verberckmoes
Dave De Kock sera poursuivi en Belgique pour l'enlèvement et l'assassinat de Dean Verberckmoes, a indiqué mercredi le ministère public néerlandais à l'agence Belga.
Levif.be
Duizenden meldingen van menstruatiestoornissen na coronavaccin: “Ik heb vijf maanden geen regels gehad”
Misschien is het je al opgevallen of wordt er in de vriendenkring over gesproken, maar een heleboel mensen die menstrueren klagen over menstruatiestoornissen na hun coronaprik. Bij de een blijft de ongesteldheid tijdelijk uit, bij de ander is de menstruatie heviger dan ooit. In Nederland kwamen er zo al 17.000 meldingen binnen, bij ons gaat het om zo’n 1.500 klachten. Gynaecologen leggen uit hoe dat komt.
HLN.be
62-jarige Belg die vermist raakte op Tenerife dood teruggevonden
Guido Elsen, een 62-jarige bouwondernemer die op 13 december 2021 spoorloos verdween uit een ziekenhuis in Tenerife, is overleden. Dat bevestigde zijn familie aan VTM NIEUWS en HLN. De man zou verdronken zijn.
HLN.be
62-jarige Belg die vermist raakte op Tenerife dood teruggevonden
Guido Elsen, een 62-jarige bouwondernemer die op 13 december 2021 spoorloos verdween uit een ziekenhuis in Tenerife, is overleden. Dat bevestigde zijn familie aan VTM NIEUWS en HLN. De man zou verdronken zijn.
HLN.be
Lof voor manier waarop Ketnet bericht over 4-jarige Dean: “De kinderen moeten wel gerust kunnen gaan slapen”
Er is lof bij ouders over de manier waarop Ketnet in jeugdjournaal Karrewiet het tragische nieuws over Dean brengt. Feitelijk, zonder veel details. Met erkenning voor de emoties die bij zo’n drama opkomen, maar zonder angstig te maken. En met een boodschap van troost. “Dankzij onze vele contacten met kinderen en onze jarenlange ervaring, is zo’n item bijna vanzelfsprekend”, zegt eindredacteur en presentator Jelle Mels.
www.gva.be
Jan Jambon: “Afscheid van CST wanneer pandemie endemie wordt”
“Eenmaal de pandemie een endemie is geworden, kunnen we afscheid nemen van het Covid Safe Ticket. Het CST is altijd bedoeld als een tijdelijke maatregel”. Dat heeft Vlaams minister-president Jan Jambon woensdag in het Vlaams Parlement geantwoord op een vraag van Vlaams Belang-fractieleider Chris Janssens.
www.hbvl.be
Heisa in Britse Lagerhuis: boegeroep voor Johnson en ongepaste opmerking over de Queen
Bij zo goed als elke vraag over ‘partygate’ of ontslag week Brits premier Boris Johnson af in zijn antwoord. Hij praatte vooral over beleid waar hij trots over is. Tot een vertrouwensstemming kwam het niet.
www.hbvl.be
Jambon: "Afscheid van Covid Safe Ticket van zodra pandemie endemie wordt"
“Van zodra de pandemie een endemie is geworden, kunnen we afscheid nemen van het Covid Safe Ticket. Het CST is altijd bedoeld als een tijdelijke maatregel”. Dat heeft Vlaams minister-president Jan Jambon in het Vlaams Parlement geantwoord op een vraag van Vlaams Belang-fractieleider Chris Janssens.
HLN.be
Standard: Mathieu Cafaro ne veut pas y aller au trot
Très ambitieux, Mathieu Cafaro veut retrouver à Sclessin un plaisir qui lui a été refusé lors des six derniers mois passés à Reims. Mais qui est ce médian français de 24 ans, fan des courses au trot au point de posséder sa propre écurie à Arras?
Lameuse.be
Standard: Mathieu Cafaro ne veut pas y aller au trot
Standard: Mathieu Cafaro ne veut pas y aller au trot Mathieu Cafaro est déterminé à aider le Standard. - PhotoNews/V.Kalut En recrutant Mathieu Cafaro, qu’on a vu pour la première fois à l’œuvre dimanche lors du Clasico à Anderlecht, le Standard a-t-il misé sur le bon cheval ? Si on pose la question en ces termes, c’est parce que l’ancien Remois, en plus du football, cultive une passion bien particulière pour les courses hippiques et plus spécialement les courses au trot. « C’est une histoire de famille », explique-t-il. « Mon grand-père aimait les courses, mon père également. J’ai investi pour lui, en quelque sorte… » En devenant propriétaire de sa propre écurie, à Arras, où les cinq chevaux dont il a fait l’acquisition sont pris en charge par des entraîneurs professionnels. Dont Holly d’Ardennes, une femelle de cinq ans. « C’est mon premier achat et donc mon coup de cœur », dit-il, heureux que cette passion dont il aime parler autour de lui, y compris dans un vestiaire, ait fini par séduire de plus en plus les footballeurs. « C’est Antoine Griezmann qui a lancé la mode et depuis, de nombreux joueurs lui ont emboîté le pas. Personnellement, cela me permet d’extérioriser, de me changer les idées et de penser à autre chose… » Des champs de courses aux terrains de football, il n’y a qu’un pas, que Mathieu Cafaro franchit allégrement. Sans oublier qu’avant peut-être de devenir driver, il a une carrière professionnelle de footballeur à mener à bien. Et à faire rebondir, en espérant retrouver le niveau qu’il avait affiché avec Reims lors de la saison 2018-2019, avec 7 buts inscrits, face à Monaco et au PSG notamment, et 2 assists délivrés en 34 matches de Ligue 1. Largement suffisant pour attirer le regard de l’Olympique de Marseille. « J’aurais pu y aller, mais on avait convenu, avec Reims, que je fasse une nouvelle saison en Champagne », confie l’intéressé. Pour Cafaro, la confirmation n’intervient pourtant pas. Statistiquement moins intéressant, il peine à justifier son nouveau statut au sein d’une équipe remoise qui s’est fait une spécialité d’être le poil à gratter des cadors du football français, avant de connaître six mois très compliqués. Ses six derniers au stade Auguste-Delaune, avec une dernière apparition le 7 novembre 2021 face à Monaco. Relégué aux oubliettes, Cafaro est rapidement victime d’une tendinite avant de payer au prix fort l’incertitude liée à son avenir et sa fin de contrat toute proche. « Ma volonté n’était pas nécessairement de prolonger à Reims », dit-il. « Cela a braqué tout le monde et cela a joué un rôle dans le faible temps de jeu que j’ai pu obtenir. C’était très difficile à vivre au quotidien et dans ce cas-là, il était préférable de partir dès le mois de janvier. » Ce qu’il fait pour atterrir à 270 kilomètres de là, au Standard, en quête de solutions offensives susceptibles d’enfin lancer une saison chaotique. Pour sa première expérience à l’étranger, à 24 ans, Mathieu Cafaro arrive en terre inconnue. Quoique… Il retrouve, à Liège, Will Still, l’adjoint de Luka Elsner, qui avait aussi été celui d’Oscar Garcia à… Reims et qu’il avait donc côtoyé en tout début de saison. « On a beaucoup échangé, comme je l’ai fait avec Wout Faes et Thomas Foket qui m’ont donné les informations dont j’avais besoin sur le championnat belge et m’ont aidé à prendre ma décision. Et puis, je ne suis finalement pas si dépaysé que cela au sein d’un vestiaire très francophone… » Où il espère jouer, le plus vite possible, un rôle important, fort d’une expérience de 91 matches disputés sous le maillot… rouge et blanc du Stade de Reims et d’un potentiel qui ne demande qu’à revivre. « Je peux évoluer à tous les postes de l’entrejeu, au centre, à droite et à gauche, comme je l’ai beaucoup fait au cours des dernières saisons, et je considère cette polyvalence comme un atout », note Mathieu Cafaro. Autant que l’adresse qu’il affiche sur les phases arrêtées. « On en a parlé avec le coach et certains équipiers, et on a déjà travaillé cela à l’entraînement. Je pense qu’on va me demander de jouer, par rapport à cela, un rôle important. Depuis tout petit, j’aime me faire plaisir en tirant les coups francs et cela m’a plutôt bien réussi à Reims. » Revanchard, Mathieu Cafaro l’est assurément. « J’ai envie de retrouver du plaisir au contact d’un championnat certes physique, comme l’est aussi la Ligue 1, mais plus ouvert qu’il ne l’est en France et donc susceptible de bien me convenir… » Très ambitieux, revanchard aussi, Mathieu Cafaro veut retrouver à Sclessin un plaisir qui lui a été refusé lors des six derniers mois passés à Reims. Mais qui est ce médian français de 24 ans, fan des courses au trot au point de posséder sa propre écurie à Arras ? Par Didier Schyns Le 19/01/2022 à 19:52
www.lesoir.be
PORTRET. Van ‘chauffeur’ tot topmakelaar in Monaco: Christophe Henrotay, spelersagent met netwerk onder de allergrootsten
Herman Van Holsbeeck, ex-manager van RSC Anderlecht, werd opgepakt in verband met de zaak rond voetbalmakelaar Christophe Henrotay. Die laatste begon goed 20 jaar geleden als ‘chauffeur’ in het makelaarswereldje, maar in de loop der jaren bouwde hij een netwerk uit onder de allergrootsten. Een portret.
HLN.be
Diarree, madenziekte en ontstekingen: gemeente zoekt nieuwe schapenherder nadat vorige dieren verwaarloosde
Nadat vorige zomer tussenklauwontsteking, diarree en de madenziekte vastgesteld werden bij de schapen die de eigendommen van de gemeente Lanaken begraasden, wil het bestuur met een propere lei beginnen. Daarom gaat de gemeente op zoek naar een nieuwe herder die zijn dieren zo’n 24 hectare aan percelen wil laten begrazen.
www.hbvl.be
Welke rol speelden Van Holsbeeck en Henrotay bij de verkoop van Anderlecht en hoe komt het dat Marc Coucke 5 miljoen extra moest betalen?
Herman Van Holsbeeck is in de zaak rond makelaar Christophe Henrotay aangehouden door het federaal parket voor vermeende onregelmatigheden bij de verkoop van voetbalclub RSC Anderlecht aan Marc Coucke. Coucke denkt bij de verkoop 5 miljoen euro te veel betaald te hebben en heeft zich burgerlijke partij gesteld in de zaak. Een verhaal van de transfer naar Newcastle, de verkoop aan Coucke en de miljoenen voor de makelaar.
HLN.be
Welke rol speelden Van Holsbeeck en Henrotay bij de verkoop van Anderlecht en hoe komt het dat Marc Coucke 5 miljoen extra moest betalen?
Herman Van Holsbeeck is in de zaak rond makelaar Christophe Henrotay aangehouden door het federaal parket voor onder meer vermeende onregelmatigheden bij de verkoop van voetbalclub RSC Anderlecht aan Marc Coucke. Coucke denkt bij de verkoop 5 miljoen euro te veel betaald te hebben en heeft zich burgerlijke partij gesteld in de zaak. Een verhaal van de transfer naar Newcastle, de verkoop aan Coucke en de miljoenen voor de makelaar.
HLN.be
Jan Jambon: “Afscheid van CST wanneer pandemie endemie wordt”
“Eenmaal de pandemie een endemie is geworden, kunnen we afscheid nemen van het Covid Safe Ticket. Het CST is altijd bedoeld als een tijdelijke maatregel”. Dat heeft Vlaams minister-president Jan Jambon woensdag in het Vlaams Parlement geantwoord op een vraag van Vlaams Belang-fractieleider Chris Janssens.
www.nieuwsblad.be
Prins Andrew verwijdert accounts op Twitter en YouTube
De Britse prins Andrew heeft zijn accounts op verschillende sociale media verwijderd. Dat doet hij amper een week nadat hij zijn koninklijke titels verloor. Twittergebruikers die de pagina van de 61-jarige zoon van de Queen (@thedukeofyork) proberen te bereiken, worden begroet met de boodschap dat het account niet bestaat.
HLN.be
La Wallonie s’attaque aux logements inoccupés: "Maintenir inhabité un bâtiment destiné au logement constitue dorénavant une infraction"
Ils seront identifiés via la consommation d’eau et d’électricité.
www.lalibre.be
Epuisée par le covid et le manque de moyens, l’école va partir en grève
Epuisée par le covid et le manque de moyens, l’école va partir en grève Le jeudi 10 février prochain sera jour de grève dans les écoles francophones, doublé d’une manifestation à Bruxelles. - Belga Grève dans l’enseignement… Ça fait longtemps, très longtemps, que le mot fédérateur des causes syndicales n’a plus été entendu dans les cours et couloirs d’écoles. La crise covid d’abord, la disette financière de la Fédération Wallonie-Bruxelles ensuite et, dans quelques mois, l’implémentation massive de mesures du Pacte participent au ras-le-bol des syndicats. Les grandes grèves en France et la récente mobilisation massive des directions du fondamental – hors mot d’ordre syndical – ont aussi contribué à la mobilisation. C’est donc dit : le jeudi 10 février prochain sera jour de grève dans les écoles francophones, doublé d’une manifestation à Bruxelles. D’ici là, la semaine du 31 janvier, des arrêts de travail seront organisés dans les établissements pour expliquer et mobiliser les profs. Des cacahuètes ? Reprenons. Outre le covid, il y a dans l’actualité du moment la négociation de l’accord sectoriel bisannuel… Une négociation qui peine à avancer. Ce grand accord traditionnel couvre l’ensemble des niveaux et des métiers de l’enseignement. « Il aurait dû être conclu il y a un an pour les années 2021 et 2022. Nous sommes en 2022 et le gouvernement nous propose désormais un accord progressif sur quatre ans, couvrant les années 2021 à 2024, jusqu’à la fin de la législature donc », explique Joseph Thonon, pour la CGSP Enseignement. A la CSC, son collègue Roland Lahaye renchérit : « Au bout du processus, en 2024, il y aura 32 millions d’euros. Quand on voit le nombre de personnes concernées, ce sont des cacahuètes. Il n’y a aucune avancée forte. On nous refuse même des mesures non coûtantes. La plus grosse partie de cet argent concerne une augmentation de la partie forfaitaire de la prime de fin d’année. Or, ce n’est qu’un juste retour des choses puisque nous ne sommes pas traités de manière égale par rapport aux autres fonctionnaires ». Comment une Fédération Wallonie-Bruxelles désargentée comme jamais peut-elle faire plus ? « Son rôle de pouvoir organisateur (NDLR : pour le réseau WBE) et de pouvoir subsidiant (NDLR : pour les autres réseaux) est de permettre au secteur de fonctionner, et ça ne marche pas avec un bout de ficelle ». function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength
www.lesoir.be
Obligation vaccinale: 32 experts seront entendus en commission de la santé
Obligation vaccinale: 32 experts seront entendus en commission de la santé Hatim Kaghat Après un démarrage en mode mineur, la commission santé publique du Parlement fédéral, a fixé la liste définitive des experts qui seront auditionnés à partir de mercredi 26 janvier. Aux 16 établis ce mardi, 16 autres experts, proposés par les différents partis politiques composant cette commission, sont venus s’ajouter. Les groupes parlementaires avaient jusqu’à midi pour déposer une liste d’experts non-retenus mais qui leur semblaient essentiels. 43 nouveaux noms ont donc été envoyés au secrétariat de la commission santé. Dans l’après-midi, le bureau composé du président Thierry Warmoes (PTB) et des vice-présidents Thierry Rigot (PS) et Nathalie Muylle (CD&V) a tranché et retenu 16 nouveaux noms, parmi lesquels l’économiste Mathias Dewatripont, le constitutionnaliste Hendrik Vuye, le président de l’Absym, Luc Herry, la criminologue Carla Nagels, le professeur de microbiologie Herman Goossens, le biostatisticien Geert Molenberghs ou l’ancien recteur de la KUL et membre du CD&V, Rik Torfs. À lire aussi obligation-vaccinale-la-commission-de-la-sante-peine-se-mettre-daccord-sur-l (2) Voici la liste complète des experts retenus : Heidi Larson (directrice de Vaccine Confidence Project), les épidémiologistes Marius Gilbert et Wouter Arrazola De Onate, Emmanuel André (microbiologiste), Virginie Pirard (Comité consultatif de Bioéthique), d’un membre de l’IFDH (Institut fédéral pour la protection et la promotion des droits humains), un membre du conseil supérieur de la santé, Maarten Vansteenkiste (psychologue), Tom Goffin (Commission fédérale des droits du patient), Vincent Yzerbit (psychologue), Vanessa De Greef (vice-présidente de la ligue des droits de l’homme), Els Keytsman (Unia), Leila Belkhir (infectiologue), Johan Neyts (virologue), Tijl De Bie (scientifique data), Mathias Dewatripont (économiste), Hendrik Vuye (constitutionnaliste), Luc Herry (président de l’Absym), Carla Nagels (criminologue), Herman Goossens (microbiologiste), Geert Molenberghs (biostatisticien), Rik Torfs (Professeur, ancien recteur de la KUL), Paul Verhaeghe (psychologue), Geert Vanden Bossche (virologue), Dimitri Van der Linden (pédiatre), Karin Verelst (philosophe), Bernard Dubuisson (spécialiste en droit de la responsabilité), Marc Verdussen (constitutionnaliste), Sam Brokken (Sciences de la santé), Roel Van Giel (Domus Medica), Liliane Schoofs (Immunologue), Anne De Guchtenaere (Association flamande de pédiatrie). Parmi la liste, on retrouve notamment des noms connus comme Marius Gilbert et Emmanuel André. Par Stéphane Vande Velde Journaliste au service Politique Le 19/01/2022 à 19:43
www.lesoir.be
Negen jaar gevangenisstraf voor Robinho bevestigd in Italië voor zijn rol in groepsverkrachting
Het Italiaanse Hof van Cassatie heeft woensdag de negen jaar gevangenisstraf bevestigd die de Braziliaanse voetballer Robinho kreeg opgelegd voor zijn rol in een groepsverkrachting.
www.hbvl.be
Djokovic investeert in Deens onderzoek naar coronabehandeling
19:42 De ongevaccineerde toptennisser Novak Djokovic heeft een meerderheidsbelang genomen in een Deens biotechbedrijf dat onderzoek doet naar medische behandelingen van Covid-19.
www.tijd.be
La consultation citoyenne sur la réforme de l'État commencera en avril
La consultation citoyenne sur une prochaine réforme de l'Etat commencera en avril, a indiqué mercredi la ministre des Réformes institutionnelles, Annelies Verlinden, en commission de la Chambre en réponse à une question de Sander Loones. L'organisation de cette consultation a été confiée au consortium DBP Partners qui travaille avec les professeurs Jean-Benoît Pilet (ULB) et Patricia Popelier (UA).
www.7sur7.be
Merkel wijst job bij VN af
De voormalige Duitse bondskanselier Angela Merkel heeft een aanbod voor een functie bij de Verenigde Naties afgewezen.
De Standaard
Eerste Afrikaanse fabriek voor volledige productie vaccins geopend in Zuid-Afrika
In het Zuid-Afrikaanse Kaapstad is vandaag de eerste fabriek geopend die kan instaan voor de volledige productie van vaccins. Zuid-Afrika loopt al langer voorop in de strijd voor gelijke vaccintoegang voor iedereen.
HLN.be
Peter Van De Velde onder vuur nadat hij dood Ghislaine Nuytten linkt aan vaccinaties
Acteur Peter Van De Velde (55) kwam woensdag onder vuur op sociale media, nadat hij had gereageerd op het overlijden van model Ghislaine Nuytten. Op Facebook linkte hij haar onverwachte dood aan de coronavaccins, terwijl er sprake is van een hartstilstand. Intussen heeft hij de post wel verwijderd.
www.nieuwsblad.be
Luca toujours traumatisé 7 ans après un vol violent à Gilly, alors qu’il n’avait que 14 ans: «Ma vie a été gâchée»
Violemment agressé à son domicile par deux voleurs en août 2014, Luca tente de se reconstruire. Aujourd’hui, il se sent prêt à de nouveau évoquer ces terribles faits qui l’ont marqué pour toujours. Pour lui, c’est un véritable besoin de se libérer.
Sudinfo.be
Basaksehir gaat met invaller Chadli onderuit bij Kayserispor
Basaksehir heeft woensdag op de 22e speeldag van de Turkse Süper Lig met 1-0 verloren van Kayserispor. Nacer Chadli viel een kwartier voor tijd in bij de bezoekers.
www.hbvl.be
Live - Minister-president Jan Jambon: ‘Afscheid van CST wanneer pandemie endemie wordt’
Het aantal besmettingen met het coronavirus stijgt weer in België, gedreven door de nieuwe ‘omikrongolf’. Volg hieronder al het nieuws en de laatste ontwikkelingen rond het coronavirus. Download de app van De Morgen en krijg als eerste een bericht bij belangrijk nieuws.
www.demorgen.be
Eerste doelvrouw Justien Odeurs stapt op uit onvrede bij de Red Flames
Justien Odeurs (24) heeft er vier maanden na haar onverwachte niet-selectie bij de Red Flames genoeg van. De eerste doelvrouw stopt per direct bij de nationale ploeg. Ze is naar eigen zeggen de mentale spelletjes van de voetbalbond beu. ‘Ik was voor de bond nooit goed genoeg de laatste maanden. Ik zeg mijn job deels op omdat ik voor mijn mentale gezondheid kies.’
De Standaard
Explosiegevaar in de Rod Laver Arena voor clash tussen Medvedev en Kyrgios: “Zelfs de haters zien hem graag spelen”
“Zelfs de mensen die hem haten zien hem graag tennissen.” De zelf niet onbesproken Daniil Medvedev (ATP 2) kent de kracht van Nick Kyrgios (ATP 115). “Ik kan zo met een vonk energie opwekken”, meende de Australiër. Het explosiegevaar in de Rod Laver Arena voor deze tweede ronde is groot.
HLN.be
L’acteur français Gaspard Ulliel est décédé après une collision sans casque avec un autre skieur
La procureure d’Albertville (Savoie) a annoncé mercredi que l’acteur Gaspard Ulliel était décédé après avoir percuté mardi un autre skieur sur la station savoyarde de La Rosière alors qu’il ne portait pas de casque.
Sudinfo.be
Les sneakers Louis Vuitton-Nike du styliste américain Virgil Abloh vont être mises aux enchères
A partir de 2.000 dollars.
www.lalibre.be
Vaccination obligatoire: voici les experts qui seront entendus au parlement
19:31 La liste des personnes qui seront auditionnées par le parlement dans le cadre du débat sur la vaccination obligatoire est connue.
www.lecho.be
Ancienne star du ballon rond, Robinho est condamné à une peine de 9 ans de prison pour viol en réunion
Ancienne star du ballon rond, Robinho est condamné à une peine de 9 ans de prison pour viol en réunion @News La Cour de cassation italienne a confirmé mercredi la peine de neuf ans de prison pour viol en réunion prononcée contre le footballeur brésilien Robinho, a indiqué l’avocat de la victime. Les juges de la troisième section pénale, réunis à Rome, « ont considéré que l’appel interjeté par le joueur était irrecevable et que la condamnation est donc définitive », a déclaré à la presse l’avocat de la victime, Jacopo Gnocchi. « Au total, quinze magistrats italiens ont estimé que les accusations ont été amplement prouvées. Notre souhait est que le Brésil exécute la sentence », a-t-il ajouté. Selon les médias italiens, le joueur est actuellement au Brésil. Les faits remontent à janvier 2013, à l’époque où Robinho jouait à l’AC Milan. Selon les médias de l’époque, Robinho et cinq de ses amis auraient fait boire une jeune femme albanaise de 22 ans « au point de la rendre inconsciente et incapable de résister ». Ils auraient ensuite eu avec elle « des rapports sexuels multiples et consécutifs ». Un tribunal de la ville lombarde l’avait reconnu coupable en 2017 de viol en réunion sur cette jeune femme et l’a condamné à neuf ans de prison. Cette peine avait été confirmé par une cour d’appel en décembre 2020. Robinho avait déjà été brièvement arrêté en Angleterre en 2009, soupçonné d’avoir violé une femme dans une boîte de nuit de Leeds. C’est confirmé en Italie. Par Belga Le 19/01/2022 à 19:31
www.lesoir.be
Ancienne star du ballon rond, Robinho est condamné à une peine de 9 ans de prison pour viol en réunion
C’est confirmé en Italie.
Sudinfo.be
Après avoir été vandalisé, le Lidar de Liège est de retour sous haute surveillance
Après quatre mois de réparations, le Lidar de la police de Liège marque son grand retour ce vendredi. En septembre dernier, il avait été vandalisé à coups de cocktails molotov! Il sera installé… et surveillé.
Lameuse.be
‘Seks is de smeerolie van de tv-branche’: Mediajournalist over de ‘The Voice’-zaak die Nederland in de ban heeft
Bij onze noorderburen gaat het al dagen over niks anders dan de reportage over seksueel grensoverschrijdend gedrag bij The Voice of Holland, al was daar nog geen minuut van te zien. Angela de Jong, mediajournalist en columnist bij het Algemeen Dagblad, laat haar licht over de zaak schijnen: ‘Ik hoop dat de beerput nu helemaal opengaat.’
www.demorgen.be
Vaccins anticovid: la Belgique donnera 8 millions d’euros pour une distribution équitable
Vaccins anticovid: la Belgique donnera 8 millions d’euros pour une distribution équitable Photonews. Les débuts ont été poussifs, mais la vaccination mondiale a passé un cap. Un milliard de doses ont été distribuées dans 144 pays à travers le mécanisme Covax, mis en place au début de la pandémie pour assurer une répartition juste des vaccins à travers le monde. Malgré tout, 3,4 milliards de personnes n’ont pas été vaccinées. « Cette crise est loin d’être finie », admet José Manuel Barroso, à la tête de Gavi, l’Alliance du vaccin. « Il est critique de continuer les efforts. » Covax veut donc lever 5,2 milliards de dollars (4,58 milliards d’euros). La Belgique s’est engagée à financer 8 millions. « J’ai donné mon feu vert pour soutenir davantage le Covax pour l’achat des vaccins covid, et pour soutenir la logistique et les livraisons », a souligné la ministre belge de la Coopération Meryame Kitir (SP.A). « En outre, je souhaite rechercher des solutions structurelles aux inégalités actuelles en matière de vaccins. » À lire aussi Covax: la Belgique enverra jusqu’à 700.000 doses de vaccins d’ici fin juillet Covax est un mécanisme essentiel pour les pays à faibles revenus, puisque 82 % des doses qui y sont distribuées passent par cette alliance entre l’Organisation mondiale de la santé, l’Alliance du vaccin Gavi, la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (Cepi) et l’Unicef. Mais Covax souffre de nombreux défauts. « Covax fonctionne, mais ne fonctionne que quand il a accès aux vaccins », a rappelé Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur général de l’Organisation mondiale de la santé. En effet, un des problèmes auquel il a fait face était ses propres donateurs. Les grandes puissances mondiales, dont l’Union européenne, sont bien plus… puissantes auprès des laboratoires pharmaceutiques quand il s’agit de négocier des doses. Le CEO de Cepi lui-même a admis un « échec épidémique et moral ». Seth Berkley, CEO de Gavi, appelle donc à de nouveaux financements, visant aussi à résoudre les soucis de distribution et de production et éviter d’aggraver l’hésitation vaccinale. Un milliard de doses de vaccin anticovid ont été distribuées grâce au mécanisme international Covax. S’il est essentiel pour une répartition plus juste, il est aussi imparfait. Par Pauline Hofmann Journaliste au service Monde Le 19/01/2022 à 19:28
www.lesoir.be
Nieuwe Hasseltse topturnhal kost 4,3 miljoen euro, bouw start in het najaar
De nieuwe topsporthal die in Runkst wordt gebouwd tegen de bestaande stedelijke sporthal, moet eind 2023 klaar zijn voor gebruik. Nog dit najaar start de werkzaamheden. Tegelijk wordt ook de sporthal gerenoveerd.
www.hbvl.be
Acteur Peter Van de Velde onder vuur nadat hij overlijden Ghislaine Nuytten aan vaccinatie linkt
Peter Van de Velde (55) zorgde deze namiddag voor commotie op sociale media nadat hij op een opmerkelijke manier reageerde op het overlijden van model Ghislaine Nuytten. De acteur schreef op Facebook dat hij ‘er niet van zou verschieten als ze overleden is door haar vaccin’.
www.demorgen.be