Proces tegen ‘meisjesronselaar’ Epstein is begonnen: wat staat Ghislaine Maxwell te wachten?

In New York is maandag het proces begonnen tegen Ghislaine Maxwell. Zij wordt ervan beschuldigd dat zij minderjarige meisjes heeft geronseld voor de Amerikaanse financier en multimiljonair Jeffrey Epstein, die twee jaar geleden zelfmoord pleegde in de gevangenis.
Read full article on: demorgen.be
Everton gunt bondscoach Roberto Martinez dubbele baan, maar Belgische voetbalbond zegt ‘neen’
Everton wil de Belgische bondscoach Roberto Martinez (48) terughalen naar de Premier League. Martinez zou daarvoor zelfs zijn job bij de Belgische bond niet moeten opzeggen want hij wil absoluut het WK in Qatar doen met de Duivels. De voetbalbond zegt echter neen tegen een dubbele baan Everton-Rode Duivels.
8 m
De Standaard
Un astéroïde géant frôlera la Terre mardi
Un astéroïde géant, 7482 (1994 PCI), frôlera notre planète demain/mardi, rapporte lundi Sky News en citant l’agence spatiale américaine NASA. L’événement ne représentera aucun danger.
Sudinfo.be
Vous n’arrivez pas à économiser? Ces petites habitudes coûtent plus cher que ce que vous pensez…
Vous aimeriez faire des économies mais vous n’arrivez pas à mettre de l’argent de côté? Le problème pourrait venir de certaines de vos habitudes. En effet, elles vous coûtent peut-être bien plus cher que ce que vous pensiez… Explications.
Sudinfo.be
Zweedse inlichtingendienst opent onderzoek naar drones boven kerncentrales
De Zweedse inlichtingendienst Säpo heeft een onderzoek geopend naar verschillende dronevluchten die hebben plaatsgevonden boven Zweedse kerncentrales.
HLN.be
Omikrontsunami blijft uit en dat biedt hoop: “Misschien mogen we een leuke zomer verwachten”
Op de afdelingen intensieve zorg heerst voorzichtig optimisme. Het aantal patiënten met covid blijft er gestaag dalen. “We houden ons klaar maar we hopen dat er geen piek komt.”
www.hbvl.be
Ook hijzelf kon zijn eigen gruwel niet aanschouwen: Dave De Kock eerder al veroordeeld voor dodelijke mishandeling van peuter
Het zware gerechtelijke verleden van Dave De Kock (34) doet maandagavond helaas het ergste vrezen na de ontvoering van de kleine Dean (4). De man werd in 2010 veroordeeld tot tien jaar cel omdat hij zijn toenmalig stiefkindje Miguel (2) gruwelijk had mishandeld waardoor het jongetje uiteindelijk om het leven kwam.
www.nieuwsblad.be
BNXT League: le RSW Liège Basket se rend à Louvain pour se racheter
C’est un nouveau test, très compliqué, que le RSW Liège Basket va devoir passer, ce mardi (20h30), à Louvain.
Lameuse.be
Le Parlement européen rend un dernier hommage à son président
La première plénière du Parlement européen de 2022 s’est ouverte lundi à Strasbourg sur une cérémonie d’hommage à David Sassoli. Le président du Parlement européen s’est éteint mardi dernier à l’âge de 65 ans, à quelques jours de la fin de son mandat à la tête de l’assemblée.
www.7sur7.be
Jachthaven Herenlaak maakt steigerpalen hoger om boten te beschermen tegen Maasoverstroming
In de binnenjachthaven Heerenlaak in Aldeneik (Maaseik) is maandag gestart met het verhogen van de steigerpalen. “Die bleken bij de laatste Maasoverstroming iets te laag”, zegt directeur Koen Prikken van uitbater Marec.
www.hbvl.be
Le trésorier de l’Union des commerçants de Gilly viré: il aurait piqué dans la caisse «au moins un millier d’euros!»
Le président a porté plainte contre son désormais ex-trésorier pour «dysfonctionnements» et «rémunérations abusives»: il l’accuse de s’être servi dans les caisses de l’association sans raison valable. «Au moins un millier d’euros!»
Sudinfo.be
Accident de parcours ou coup d’arrêt pour le Sporting d’Anderlecht? Réponse à Malines
Accident de parcours ou coup d’arrêt pour le Sporting d’Anderlecht? Réponse à Malines Benito Raman. - PhotoNews Dire que cela se voyait comme le nez au milieu du visage serait un tantinet exagéré tant le Standard s’était montré extrêmement faible offensivement jusqu’au but de Dragus. Mais en voyant l’accumulation du gâchis des attaquants anderlechtois, on se doutait bien que cela ne resterait pas impuni jusqu’au coup de sifflet final. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength
www.lesoir.be
MR: Denis Ducarme annonce la riposte du clan «libéral-démocrate» face à Georges-Louis Bouchez
MR: Denis Ducarme annonce la riposte du clan «libéral-démocrate» face à Georges-Louis Bouchez Comme Crucke, Ducarme déclare ouvertement ne pas partager certains positionnements de son président. - Pierre-Yves Thienpont. La démission de Jean-Luc Crucke de son poste de ministre wallon du Budget continue à faire quelques vagues au MR. Le député fédéral et ex-ministre Denis Ducarme, candidat vaincu face à Georges-Louis Bouchez lors de la présidentielle du parti fin 2019, déclare dans une interview à la DH ce lundi soir, qu’il entend tenter de combler « quelque peu l’immense vide que Jean-Luc Crucke a laissé » et veiller à ce que « la diversité du message libéral » puisse s’exprimer. Pour cela, il annonce qu’un « candidat libéral démocrate » ou « libéral social » se présentera lors du prochain scrutin présidentiel interne, fin 2023. « Avec mes amis », explique-t-il à la Dernière Heure, « je m’engage à continuer à porter les valeurs plus populaires, plus démocrates, plus tournées vers l’égalité des chances, vers la neutralité de l’État, vers la défense du pouvoir d’achat. Des valeurs qui sont depuis toujours portées par le courant libéral. Je veux prendre date et leur dire qu’il y aura à l’échéance du mandat de Georges-Louis Bouchez une candidature d’inspiration libérale-démocrate ou libérale-sociale. » Et précise que ce candidat ne sera pas forcément lui, même s’il en a sans doute envie en se faisant le porteur d’un contre-courant à la ligne de « droite décomplexée » de son président : « Je ne suis pas là pour moi uniquement, donc cela pourrait être quelqu’un d’autre. On en décidera ensemble. » Comme Crucke, Ducarme déclare donc ouvertement ne pas partager certains positionnements de son président. Il cite ses propos sur Zemmour. Ou « quand Georges-Louis dit qu’il se positionne à droite, il le dit en notre nom à tous au MR et je réponds non. Le MR n’est pas un mouvement de droite, c’est un mouvement qui va du centre à la droite depuis toujours et on aurait tort de rétrécir ainsi nos valeurs uniquement à un mouvement de droite conservateur. Il y a toujours eu, au sein de la famille libérale, une tendance plus conservatrice et une plus libérale-démocrate et je veux clairement aujourd’hui m’engager à faire perdurer cet équilibre. » Il admet d’ailleurs craindre les conséquences de la ligne libérale imprimée par Bouchez : « On est dans un moment de crise et plutôt que de diviser, le politique doit tenter davantage de dialoguer, de réconcilier. Sur la méthode, je ne le vois pas hélas. Ce qui fait d’ailleurs dire à certains que le MR risque de se retrouver dans l’opposition à tous les étages. » Comme Jean-Luc Crucke, le député fédéral ne partage pas tous les positionnements de son président. « Avec ses amis », Denis Ducarme annonce donc qu’un « libéral-démocrate » ou « libéral social » sera candidat à la présidence du MR au prochain scrutin interne, fin 2023. Le 17/01/2022 à 19:55
www.lesoir.be
Myriam Saduis face au secret dans "Final Cut"
19:53 Doublement primé en 2019, "Final Cut", le récit familial de Myriam Saduis, revient à Bruxelles pour quelques dates au Théâtre Océan Nord. À ne pas manquer!
www.lecho.be
PAC 2023-2027: le plan stratégique wallon adopté à l’arraché
PAC 2023-2027: le plan stratégique wallon adopté à l’arraché La PAC 2023-2027 veut soutenir la transition vers un élevage bovin plus extensif. - Roger Milutin. Après des semaines de négociations et des mois de préparation, le gouvernement wallon a enfin adopté ce dimanche son plan agricole stratégique dans le cadre de la Politique agricole commune pour la période 2023-2027, une PAC dont le budget a été raboté de 18 % mais qui se chiffre quand même à 1,86 milliard d’euros. Au niveau wallon, ce ne fut pas simple car l’Union européenne attendait ce document a priori pour le 31 décembre dernier, mais les visions des trois partis de la majorité wallonne étaient trop éloignées les unes des autres pour que le dossier soit mûr en 2021… Les syndicats agricoles en ont aussi remis plusieurs couches lors de manifestations de pression pour que leur message soit entendu et écouté, parfois avec des craintes non fondées notamment pour l’avenir des fermes familiales, alors qu’aucun des trois partis n’avait déclaré quoi que ce soit qui aurait mis en péril ces structures agricoles… Toujours est-il qu’un consensus a finalement pu être trouvé ce week-end, un peu de façon inattendue. Si le plan stratégique coulé dans un document de 800 pages et qui vient compléter les mesures globales prises par le Parlement européen n’est pas une révolution, il y a quand même un tournant visant à terme une transition vers une agriculture plus durable, prenant en compte la biodiversité, tout en défendant le revenu agricole de base et en aidant la reprise des exploitations par des jeunes. Pour les associations environnementales, certains curseurs sont toutefois encore bien trop timides en regard de l’urgence climatique et de la perte de biodiversité. « Là où le bât blesse », relève le consortium d’associations qui ont participé aux débats préparatoires, « c’est que les partis du gouvernement semblent en désaccord sur les objectifs et priorités de la future PAC, et que le plan stratégique manque cruellement d’ambitions chiffrées pour contribuer à l’attente que l’Europe s’est fixée avec le Pacte Vert européen, la stratégie Farm to Fork et stratégie en faveur de la biodiversité. Ainsi, point d’objectifs chiffrés en matière de climat, de maillage écologique ni de réduction des pesticides dans le plan stratégique PAC. » Les éco-régimes, le départ vers la transition verte Bref, il faudra traduire les volontés sur le terrain, tous azimuts, le gouvernement wallon espérant par ailleurs ralentir l’érosion démographique des agriculteurs dont la moyenne d’âge est de 54 ans. Une aide forfaitaire de 70.000 euros sera ainsi octroyée à la reprise ou à la création d’une exploitation par un jeune. Techniquement, rappelons que le premier pilier de la PAC porte sur les aides directes au secteur qui sont prises en compte à 100 % par l’Union européenne. Le second pilier qui vise le soutien au développement rural, l’aide au secteur bio et à la biodiversité est par contre financé aux 2/3 par la Région wallonne pour 1/3 par l’Europe. À lire aussi L’agriculture de demain devra mieux respecter l’homme et la terre Pour les 5 ans à venir, le plan stratégique wallon qui veut répondre aux spécificités du territoire et qui va parfois plus loin que ce que l’Europe exige – par exemple, 30 % de bio pour 2030 alors que l’UE ne demandait que 25 % – s’est fixé une série de priorités : garantir le revenu de base des agriculteurs, soutenir les différents types d’agriculture sans oublier, c’est une nouveauté, le maraîchage, viser plus d’autonomie agroalimentaire, assurer la transition vers une agriculture plus durable, favoriser la reprise des exploitations et valoriser la transformation de la production. Une des grosses nouveautés porte sur les éco-régimes qui visent à inciter les agriculteurs à faire des choix vers le durable. 25 % du budget seront destinés à ces mesures. « Ainsi, fait remarquer Willy Borsus, ministre wallon de l’Agriculture, le nombre de tête de bétail diminue depuis une vingtaine d’années. Nous prévoyons une poursuite de cette tendance et les montants libérés suite à ce retrait seront affectés aux éco-régimes, dont 50 % au maillage écologique, 25 % aux prairies permanentes et le reste selon les besoins aux autres mesures. » Financièrement parlant, les aides directes du 1er pilier seront désormais liées aux agriculteurs actifs et plus aux agriculteurs retraités, aux sociétés de gestion et associations qui n’ont pas comme objet principal l’agriculture. 74 % des aides du 1er pilier seront affectées aux revenus et les éco-régimes viendront compléter ce revenu de transition. Autre nouveauté en vue d’assurer un revenu équitable : le paiement de base se fera sur base des hectares admissibles mais ne sera plus lié à la tête de bétail. Le revenu sera plus équilibré qu’auparavant entre les agriculteurs car il y avait des déséquilibres énormes. Mieux défendre le sol La Wallonie va aussi apporter un soutien appuyé aux prairies permanentes, qui jouent un rôle important en matière de captation du carbone et de lutte contre l’érosion. Les éleveurs bovins qui craignaient d’être laissés pour compte seront a priori mieux soutenus. Des aides éco-régimes seront par ailleurs apportées à ceux qui assureront la couverture de leur sol du 1er janvier au 15 février. Le bio sera lui aussi mieux soutenu, l’aide de 92 millions de la précédente PAC passant à 140 millions. Il est impossible de décrire en détail toutes les mesures et possibilités dont les agriculteurs vont devoir s’imprégner. Pour Céline Tellier, ministre de l’Environnement, « le plan vise à aider une agriculture plus verte et plus familiale par toute une série de mesures accessibles. On songe au maillage écologique, soutenu à raison de 4 % de la surface, auquel on peut ajouter d’autres conditionnalités. » Mais on reste éloigné de ce que souhaitaient les environnementalistes : 10 % en cultures et 15 % en prairies. « Des aides sont par ailleurs conditionnées au respect de mesures environnementales renforcées visant la protection des sols, la lutte contre l’érosion, le renforcement de la biodiversité. Des mesures seront prises pour limiter les risques d’inondation dans les zones de grande culture fragiles à ce niveau. » À lire aussi Nouvelle PAC: le plan wallon contient des avancées, mais insuffisantes (ONG) En route dès lors pour une nouvelle PAC qui n’aura jamais été aussi difficile à coucher sur papier mais qui, quoi qu’il en soit, ne satisfera pas 100 % des acteurs directs et indirects… Les agriculteurs attendaient ce plan depuis des semaines. Il a été finalisé ce week-end et vise la transition vers une agriculture plus verte, plus familiale, plus jeune. Mais le consensus a ses limites. Par Jean-Luc Bodeux Journaliste de la cellule wallonne Le 17/01/2022 à 19:52
www.lesoir.be
Hoofdarts UZ Leuven: “Ergste achter de rug”
“Ik denk dat we kunnen zeggen dat het ergste achter de rug is.” Dat vertelt Gert Van Assche, hoofdarts aan UZ Leuven, maandag bij de regionale televisiezender ROB-tv. Sinds de omikronvariant dominant is, merkt Van Assche een trendbreuk in het aantal opnames op intensieve zorg.
www.hbvl.be
Voormalig ‘begeleider’ Frank Vandenbroucke moet jaar lang enkelband dragen
Een rechtbank in Parijs heeft Bernard Sainz (78), ook bekend als ‘dokter Mabuse’, veroordeeld tot het dragen van een enkelband voor een periode van twaalf maanden. De recidiverende dokter zou er tussen 2013 en 2017 illegale dokterspraktijken op na hebben gehouden en ‘aangezet hebben tot en hulp geboden bij het gebruik van verboden producten en methodes in het kader van een sportmanifestatie’. De advocaat van Sainz gaat in beroep.
www.hbvl.be
Britse regering bevriest financiering BBC
De Britse conservatieve regering wil de verplichte bijdrage voor de publieke omroep BBC de komende twee jaar bevriezen en die tijd gebruiken om een debat te voeren over de 159 pond (190 euro) kijk- en luistergeld die Britten jaarlijks moeten betalen. Bij de oppositie wordt gesproken over “cultureel vandalisme”.
www.hbvl.be
Les cortèges carnavalesques en Basse-Meuse sont annulés
C’est une triste nouvelle mais elle ne surprend finalement pas au vu de la situation sanitaire actuelle. Les cortèges carnavalesques qui devaient avoir lieu en Basse-Meuse sont tous annulés.
Lameuse.be
Fanc: “Verlenging kernreactoren technisch nog mogelijk, maar Engie moet mee willen”
Volgens het Fanc kunnen de jongste Belgische kernreactoren langer dan gepland in gebruik gehouden worden, maar alleen als Engie mee wil.
www.hbvl.be
Tentative de meurtre dans le métro: la chambre du conseil se prononcera mercredi
La chambre du conseil de Bruxelles se prononcera mercredi sur le maintien en détention préventive du suspect inculpé de tentative de meurtre pour avoir poussé une femme sur les rails du métro vendredi vers 19h45 dans la station Rogier à Bruxelles, a indiqué lundi le parquet de Bruxelles.
www.lalibre.be
Burkina Faso vergezelt Kameroen naar tweede ronde Africa Cup, Kaapverdië moet afwachten
Burkina Faso heeft zich maandag dankzij een 1-1 gelijkspel tegen Ethiopië verzekerd van kwalificatie voor de tweede ronde op de Africa Cup. Grote concurrent Kaapverdië kwam tegelijk ook niet verder dan 1-1 tegen gastland Kameroen.
www.hbvl.be
Nouvelle procédure
Nouvelle procédure Les licences d’exportation pour les armes wallonnes d’un côté, les conséquences environnementales, sanitaires et sociales du développement de Liege Airport de l’autre. La nouvelle procédure qui permet aux citoyens de se faire entendre devant le Parlement wallon était à l’honneur ce lundi 17 janvier. Deux sujets sensibles, populaires sur lesquels les habitants de Wallonie les plus concernés peuvent enfin faire entendre leur voix. Une possibilité rendue plus accessible il y a quelques mois par l’adoption d’une nouvelle procédure tablant que le nombre de pétitionnaires nécessaire pour obtenir le droit de venir exposer une requête directement devant les élus wallons est désormais de 1.000 personnes affichant 16 ans accomplis (articles 127 et 128 du règlement du Parlement wallon). Il faut également noter que la pétition initiale doit être lancée via le site du Parlement. C’est le « primo signataire », celui qui signe le premier, qui est appelé à défendre la cause en commission. Par E.R. Le 17/01/2022 à 19:45
www.lesoir.be
Passage ministers in PFOS-onderzoekscommissie baart een muis
19:44 De komst van Ben Weyts en Joke Schauvliege moest het moment van de waarheid worden voor de PFOS-onderzoekscommissie, maar laat de parlementsleden met evenveel vragen achter. Zo blijft onduidelijk waar...
www.tijd.be
Blue Monday: Christie Morraele soutient le dispositif «sentinelles» à Namur
Blue Monday: Christie Morraele soutient le dispositif «sentinelles» à Namur Belga. Blue Monday… le troisième lundi de janvier serait le jour le plus déprimant de l’année. L’occasion pour la ministre wallonne de la Santé Christie Morreale (PS) de visiter les locaux du Centre de prévention du suicide de « Un pass dans l’impasse » à Namur. Selon l’ASBL, le suicide aurait pris une plus grande ampleur en Wallonie que dans les autres Régions. Il est même devenu la première cause de décès chez les 15-44 ans. On recense également une hausse de 12 % sur ces cinq dernières années : 686 Wallons ont mis fin à leurs jours en 2021, contre 612 en 2017. « La santé mentale des personnes a été mise à rude épreuve ces deux dernières années. Pour des personnes déjà fragiles, cela a malheureusement souvent renforcé leur mal-être avec, dans certains cas, des passages à l’acte. C’est pour ces raisons qu’il faut que le suicide ne soit pas un tabou, qu’on puisse parler du mal-être et rediriger les personnes fragilisées vers des professionnels de la santé mentale qui pourront les accompagner », a déclaré la ministre Morreale. De son côté, Déborah Desek, porte-parole du Centre de prévention du suicide (CPS), insiste sur la nécessité de parler de ce sujet. « Nous avons beaucoup de jeunes de 12 et 13 ans qui demandent des consultations et appellent notre ligne depuis le début de la pandémie. Ils font état d’un énorme sentiment de mal-être », s’alarme la porte-parole. Selon les chiffres de 2020, la tranche d’âge des 14-30 ans est très représentée, en comparaison aux années précédentes. Des interventions comme celle de Stromae au JT de TF1 du 9 janvier donnent de l’espoir à la porte-parole du CPS. « Il faut rendre ce sujet moins tabou, car le suicide touche toutes les tranches d’âge et toutes les classes de la société », rappelle Déborah Deseck. « Si le passage de Stromae permet d’ouvrir le dialogue, ne fût-ce qu’en famille, alors c’est positif. » Des sentinelles sur le terrain « Pour accompagner les gens fragilisés, le gouvernement wallon a recruté 178 psychologues et professionnels supplémentaires en santé mentale courant 2020 en pleine crise sanitaire. Ces derniers ont été maintenus en 2022 pour continuer leur mission. Le gouvernement fédéral avait également recruté des centaines de psychologues durant la crise sanitaire », ajoute la ministre Christie Morreale. Autre initiative mise en place : le dispositif « sentinelles ». Il s’agit d’un concept unique en Belgique, qui s’inspire d’autres pays. « Tout citoyen wallon volontaire, quel que soit son profil, peut être formé à détecter une personne en détresse suicidaire et à déclencher une alerte auprès d’“Un pass dans l’impasse”. Cette alerte permet de diriger la personne en détresse vers une aide psychologique appropriée », explique Thomas Thirion, administrateur délégué de l’ASBL. La formation à suivre dure trois heures, est entièrement gratuite et à la portée de tous. Elle peut se faire par visioconférence avec un psychologue de l’ASBL ou peut être suivie via des capsules vidéo en ligne. On peut y découvrir les signaux d’alerte pour détecter la détresse suicidaire, apprendre les mots à utiliser pour en discuter avec les personnes fragilisées ou encore utiliser un formulaire qui permet à tout moment de lancer une alerte. « Deux tiers des personnes qui consultent nos psychologues sont des femmes, contre un tiers d’hommes. Pourtant, deux tiers des personnes qui passent malheureusement à l’acte sont des hommes. Ça peut s’expliquer par une pression culturelle ou une certaine fierté… Pourtant, il n’y a aucune honte à parler de son mal-être et à consulter un psychologue, on n’est pas fou pour autant. Il ne faut pas non plus s’imaginer qu’on plonge forcément dans un traitement thérapeutique long et lourd. Osons faire le premier pas vers l’autre pour demander de l’aide », conclut Florence Ringlet, directrice thérapeutique. À lire aussi Le suicide des agriculteurs ne doit plus être tabou La ministre wallonne de la Santé Christie Morraele (PS) a rencontré une partie du personnel de l’ASBL « Un pass dans l’impasse » dans ses locaux à Namur. A l’occasion du Blue Monday, l’ASBL invite tous les Wallons qui le souhaitent à devenir sentinelle en prévention suicide. Par AITOR BENITEZ ET SOPHIE MENARD (ST.) Le 17/01/2022 à 19:44
www.lesoir.be
25 ans après, “Titanic” lui rapporte encore de l’argent malgré un rôle mineur
Reece Thompson incarnait ce petit garçon irlandais, passager de 3e classe.
www.dhnet.be
Armes wallonnes: une pétition pour plus de transparence défendue au Parlement wallon
Armes wallonnes: une pétition pour plus de transparence défendue au Parlement wallon La demande de plus de transparence dans l’octroi des licences d’exportation d’armes wallonnes est un sujet récurrent. - Reuters Nous sommes le 17 janvier 2022 et le rapport portant sur l’année 2020 n’a toujours pas été rendu public ni même pu être consulté par les députés membres de la sous-commission de contrôle des licences d’armes de ce Parlement. Or le rapport de l’Union européenne sur les exportations 2020 a été publié en octobre dernier. Les chiffres sur les exportations wallonnes qui en font partie ont donc été transmis auparavant à l’Union européenne pour lui permettre d’établir son rapport. En Flandre, les députés et le public ont déjà accès aux avis rendus sur les ventes d’armes de décembre 2021 » L’entrée en matière de François Graas (Amnesty International) est claire. Comme premier signataire d’une pétition ayant obtenu plus de 1.000 signatures (1.043 dans ce cas) sur « une plus grande transparence des procédures d’octroi des licences d’armes », il est venu la présenter devant quelques membres de la Commission des affaires générales et des relations internationales. C’était loin d’être la foule dans les bancs parlementaires, le ministre-président, dont c’est la commission, est absent pour raison médicale (remplacé par Chritstophe Collignon) et c’est Jacqueline Galant (vice-présidente) qui préside. À lire aussi Exportations d’armes: quatre ONG imposent le débat au parlement wallon La demande de plus de transparence dans l’octroi des licences d’exportation d’armes wallonnes est un sujet récurrent. Généralement gentiment négligé de gouvernement en gouvernement. Le système d’interpellation directe des élus pourra-t-il forcer le débat alors que la déclaration de politique générale prévoit déjà une amélioration de la transparence que le gouvernement semble ne mettre aucun empressement à accomplir ? En réponse aux questions soulevées par les pétitionnaires, un débat est attendu dans la même commission d’ici une quinzaine de jours. François Graas rappelle que l’Europe comme la Belgique au niveau fédéral ont estimé que l’argument économique, souvent invoqué par la Wallonie en réponse aux questions sur l’opportunité d’octroyer des licences de ventes (directe ou indirecte) d’armes à des pays en délicatesse avec les Droits humains « ne peut pas prévaloir sur le respect des droits humains ». À lire aussi Les armes wallonnes ne craignent pas le covid En ligne de mire des licences d’exportation à limiter, on pense généralement celles qui nourrissent les arsenaux de l’Arabie Saoudite en premier lieu. « Mais pas uniquement. Si l’Arabie saoudite est la destination problématique des armes wallonnes la plus connue, elle est loin d’être la seule. L’enquête Belgianarms avait ainsi montré que les cartels mexicains avaient pu se procurer des armes de poing de la FN capables de transpercer des gilets pare-balles. Le rapport de l’Union européenne sur le commerce des armes pour l’année 2020 a quant à lui révélé que des licences avaient été attribuées pour des exportations vers l’Égypte où les droits humains sont violés à grande échelle, où les voix dissidentes sont persécutées. Enfin, l’armée de l’air du Nigeria devait recevoir en 2021 12 avions d’attaque “Embraer A-29 Super Tucano”. Un avion qui, selon plusieurs sources, serait équipé de mitrailleuses de la FN Herstal. » Du concret Derrière les 1.043 signatures, ce sont différents mouvements et associations qui ont mobilisé sur le sujet (Amnesty International, la Coordination nationale d’action pour la paix et la démocratie, la Ligue des droits humains, Vreedesactie). Tous et toutes réclament donc que la Wallonie respecte d’abord les lois et réglementations existantes, qu’elle applique la volonté de transparence qu’elle dit défendre, notamment en diversifiant et en choisissant des experts de la commission d’avis (sur lesquels les décisions sont prises) moins dépendants de la Région, qu’elle améliore le processus de contrôle des licences, que les refus de licences soient expliqués directement au Parlement wallon… À lire aussi Armes: les exportations vers l’Arabie Saoudite freinées par les actions en Justice Les députés présents semblent enclins à embrayer pour un véritable débat sur le sujet (sauf le député PS qui s’est contenté du registre « la voix de son maître »). À vérifier en commission, la prochaine fois. Des associations et 1.043 signataires dénoncent que la Région wallonne tarde à publier son rapport 2020 sur les licences d’exportation d’armes et ne respecte pas les engagements internationaux. Par Eric Renette Journaliste au service Economie Le 17/01/2022 à 19:43
www.lesoir.be
Le prochain Codeco aura lieu vendredi. Avec un baromètre à la clé?
19:41 Gouvernement fédéral et entités fédérées poursuivent leurs discussions sur le baromètre. Le prochain Codeco, consacré à la gestion de crise à long terme, aura lieu vendredi après-midi.
www.lecho.be
Hasselt plant 250 bomen per jaar op vraag van Hasselaren
De stad Hasselt plant deze legislatuur 7.500 bomen binnen haar bomencharter. Daarnaast mogen de Hasselaren zelf aangeven waar ze vinden dat er in hun buurt extra bomen kunnen komen. “Elke week komt er wel een aanvraag”, zeggen schepen Erdogan en Libert.
www.hbvl.be
Séisme dans le monde de la gastronomie? La Corée du Nord affirme que le père de Kim Jong-un a inventé… le burrito (vidéo)
Un média d’État nord-coréen affirme que le père de Kim Jong-un a inventé le burrito et fait même circuler des images de propagande pour appuyer cette thèse.
Sudinfo.be
Inbraak in Genks magazijn
Dieven zijn met een slijpmachine en een boormachine uit een magazijn in de Hoogstraat aan de haal gegaan. De feiten werden maandag bekendgemaakt. 
www.hbvl.be
Tentative de meurtre dans le métro à Bruxelles: la chambre du conseil décidera mercredi si Benjamin P. reste en détention
La chambre du conseil de Bruxelles se prononcera mercredi sur le maintien en détention préventive du suspect inculpé de tentative de meurtre pour avoir poussé une femme sur les rails du métro vendredi vers 19h45 dans la station Rogier à Bruxelles, a indiqué lundi le parquet de Bruxelles.
Sudinfo.be
Suppression du CST ou pass vaccinal? La classe politique divisée
19:38 Face à la vague Omicron et au nombre de cas qui s'envole, le débat sur l'obligation vaccinale est plus que jamais sur la table. Tour d'horizon des idées défendues par les partis.
www.lecho.be
Drie gewonden bij kop-staartbotsing in Genk
Op de Westerring is maandag rond 8 uur een kop-staartbotsing tussen vier auto’s gebeurd. Een 22-jarige Nederlander en een 42-jarige vrouw en een 19-jarige man, beiden uit Genk, raakten hierbij gewond. 
www.hbvl.be
Méthodologie: un tiers des répondants issu du secteur hospitalier
Méthodologie: un tiers des répondants issu du secteur hospitalier L’étude « Power to care » de Sciensano est la poursuite d’une initiative flamande de ZorgSamen entamée dès la première vague pour mesurer l’impact de la crise sur la santé physique et mentale des soignants. L’administration fédérale a étendu l’enquête à l’ensemble du pays à partir de décembre 2020. Il s’agit de questionnaires en ligne à remplir volontairement, de sorte que l’échantillon de répondants a fortement varié avec le temps : de 3.027 personnes en décembre à 786 en septembre/octobre 2021. Un tiers des répondants du dernier coup de sonde travaillaient dans le secteur hospitalier, 44,1 % étaient médecins ou infirmiers. Deux biais sont à considérer : l’enquête, historiquement plus implantée en Flandre, touche un public davantage néerlandophone ; et il est possible que les personnes en situation de mal-être soient surreprésentées (parce que plus susceptibles de prendre du temps pour un questionnaire portant sur l’état d’épuisement). Sciensano n’était pas en mesure de dire si une nouvelle enquête serait lancée. Par Lorraine Kihl Journaliste au service Enquêtes Le 17/01/2022 à 19:35
www.lesoir.be
Un but et un point qui ne peuvent tout masquer au Standard
Un but et un point qui ne peuvent tout masquer au Standard Le Standard a ramené d’Anderlecht, dimanche, un point inespéré. Miraculeux, au vu du déroulement du match et du nombre d’occasions galvaudées par l’équipe bruxelloise, punie pour ne pas avoir su tuer tout suspense malgré une domination et une maîtrise de tous les instants. Ce point décroché en fin de rencontre, Arnaud Bodart et ses équipiers l’ont fêté, à chaud, sans manifestation de joie excessive, tant ils savaient qu’il tombait un peu de nulle part. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength
www.lesoir.be
Disparition d'un enfant de quatre ans: le trentenaire a été interpellé aux Pays-Bas, mais l'enfant reste introuvable
Dave De Kock, le trentenaire qui était porté disparu avec un enfant de quatre ans, Dean Verberckmoes, a été interpellé aux Pays-Bas, annonce lundi soir le parquet de Flandre orientale confirmant une information de la police néerlandaise.
www.dhnet.be
Coronavirus: la 4e dose «moins» efficace contre omicron, selon un hôpital israélien
Coronavirus: la 4e dose «moins» efficace contre omicron, selon un hôpital israélien Photo d’illustration. - Reuters. L’administration d’une quatrième dose des vaccins Pfizer ou Moderna permet de multiplier les anticorps mais s’avère « moins » efficace pour lutter contre le variant omicron du coronavirus, a indiqué lundi un hôpital israélien ayant entamé un des premiers essais cliniques sur le sujet. Une équipe de l’hôpital Sheba, près de Tel-Aviv, a initié fin décembre un essai clinique, vaccinant 154 soignants avec une quatrième dose Pfizer et 120 autres volontaires avec une quatrième dose Moderna. Une semaine après le début de cet essai clinique, qui doit se prolonger sur six mois, « les anticorps (des participants, NDLR) ont été multipliés par cinq, ce qui indique que le vaccin fonctionne et offre une protection contre les complications graves », avait indiqué l’hôpital à la presse. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength
www.lesoir.be
Twee zakken cannabis gevonden in auto van jongemannen uit Heusden-Zolder
Twee jongemannen uit Heusden-Zolder zijn zaterdag in de boeien geslagen bij een controle in Oudsbergen. In hun auto vonden de agenten twee zakken cannabis. De bestuurder - die een voorlopig rijbewijs had - bleek ook nog eens onder invloed van drugs te zijn.
www.hbvl.be
Kidnapper Dean (4) opgepakt: Dave De Kock werd in 2008 al veroordeeld voor kindermishandeling waarbij peuter omkwam
De 34-jarige Dave De Kock die woensdag voor het laatst gezien is met een vierjarige Dean in Sint-Niklaas, is opgepakt in Nederland. De jongen is nog niet aangetroffen. De Kock werd in 2008 al veroordeeld tot tien jaar cel voor feiten van kindermishandeling waarbij een peuter omkwam.
www.gva.be
Danemark: des fuites compromettantes dans les services secrets
Des informations classifiées ont été divulguées à des médias. Le chef du renseignement militaire a été arrêté.
www.lalibre.be
Un conducteur de métro décrypte le miracle de la station Rogier : "Tout s’est véritablement joué en une seconde"
Un conducteur de métro explique comment le dispositif du freinage d’urgence a sauvé la vie de la dame. Et pousse un coup de gueule.
www.dhnet.be
Un but et un point qui ne peuvent tout masquer au Standard
Le partage miraculeux ramené dimanche d’Anderlecht, mis sur le compte de la bonne mentalité affichée par les joueurs liégeois, ne peut faire oublier que le Standard n’a pas montré grand-chose en termes de jeu.
Lameuse.be
Les règles de quarantaine à nouveau modifiées dans le fondamental: "On ne peut pas suivre"
Les règles ont encore changé. Le même principe s’applique désormais à tous les enfants du fondamental, peu importe le statut vaccinal des parents.
www.dhnet.be
Belgische Zara Rutherford (19): eerst rond de wereld, dan (hopelijk) naar de ruimte
Deze week landt de Belgisch-Britse Zara Rutherford (19) in Wevelgem. Als de wielen van haar Shark Aero de grond raken, is ze de jongste vrouw die ooit solo over de wereld vloog. ‘Eigenlijk wil ze astronaute worden’
www.demorgen.be
Belgische Zara Rutherford (19): eerst rond de wereld, dan (hopelijk) naar de ruimte
Deze week landt de Belgisch-Britse Zara Rutherford (19) in Wevelgem. Als de wielen van haar Shark Aero de grond raken, is ze de jongste vrouw die ooit solo over de wereld vloog. ‘Eigenlijk wil ze astronaute worden’
www.demorgen.be
CAN: le Burkina Faso qualifié à son tour pour le deuxième tour, le Cap Vert doit patienter
CAN: le Burkina Faso qualifié à son tour pour le deuxième tour, le Cap Vert doit patienter AFP Le Burkina Faso s’est qualifié pour le deuxième tour de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) grâce à son partage (1-1) avec l’Ethiopie pour le compte de la 3e journée du groupe A, lundi à Baffousam au Cameroun. Déjà qualifié, le Cameroun a aussi fait match nul, sur le même score 1 à 1, avec le Cap Vert qui doit lui patienter pour savoir s’il poursuit sa route. Face aux Ethiopiens, le Burkina Faso avait ouvert la marque par Cyrille Bayala à la 24e. L’égalisation est venue sur penalty, à la 51e, convertit par Getaneh Kebede. Dans l’autre rencontre de cette poule A, disputée à Yaoundé, Vincent Aboubakar, à la 39e, avait porté le Cap Vert aux commandes avant la pause, mais Garry Rodrigues, à la 53e, avait remis les deux équipes à égalité. Collins Fai (Standard) et Samuel Oum Gouet (FC Malines), tous les deux remplacés à la 87e minute, ainsi que Michael Ngadeu (La Gantoise) étaient titulaires chez les Lions Indomptables. Kenny Rocha Santos (Ostende) du côté du Cap Vert a commencé le match aussi avant de céder sa place à la 78e minute de jeu. Les Burkinabés terminent ainsi deuxième de leur groupe derrière le Cameroun (7 points). Les deux pays filent en 8es de finale. Le Cap Vert (4 points) doit attendre pour savoir s’il fait partie des meilleurs troisièmes. L’Ethiopie ferme la marche avec une seule unité. Le Burkina Faso termine deuxième de son groupe. Par Belga Le 17/01/2022 à 19:31
www.lesoir.be
Une avancée dans la compréhension de la maladie de Parkinson
Une avancée dans la compréhension de la maladie de Parkinson Le boxeur Mohamed Ali (à gauche), victime de la maladie de Parkinson, menait en son temps campagne pour le financement de la recherche médicale. - Avalon. Mieux comprendre pour mieux guérir » : la devise de l’institut de recherche biomédicale de l’UCLouvain qui porte le nom de son fondateur, le Nobel de médecine Christian de Duve, traduit bien les enjeux cruciaux de la recherche fondamentale. Il est en effet difficile, sinon impossible, de développer de nouvelles approches thérapeutiques si on ne comprend pas les mécanismes sous-jacents des maladies. La découverte d’une défaillance moléculaire à l’œuvre dans le développement du Parkinson qui vient d’être faite par l’institut de Duve pourrait donc, à terme, permettre de nouveaux traitements contre cette maladie neurodégénérative invalidante qui touche principalement les personnes âgées. L’étude, réalisée avec le soutien financier de Welbio et du Conseil européen de la recherche (ERC), est publiée ce lundi dans le journal américain PNAS (Proceedings of the National Academy of Sciences). Des dégâts moléculaires dus à un composé réactif L’équipe de chercheurs emmenée par le professeur et maître de recherches FNRS Guido Bommer a mis en évidence le rôle de l’enzyme (ou catalyseur chimique) Park7 qui est défaillante chez certains malades de Parkinson. « Nous avons découvert qu’une forme de cette maladie, due à des prédispositions génétiques (la mutation de ce gène Park7), est causée par l’absence de destruction d’un métabolite toxique formé pendant la dégradation du sucre dans l’organisme », explique le professeur Bommer. Le glucose, principal sucre de notre organisme, est décomposé (métabolisé) dans nos cellules lors d’un processus appelé glycolyse : une série de réactions chimiques cassent ce fuel essentiel à notre bon fonctionnement en petites molécules intermédiaires (ou métabolites), pour en extraire l’énergie nécessaire à bouger ou grandir, par exemple. Mais un de ces intermédiaires peut se convertir de manière spontanée en un composé extrêmement réactif, viennent de découvrir les chercheurs de l’UCLouvain. Celui-ci endommage les protéines (les « bonnes à tout faire » de nos cellules qui leur donnent notamment leur forme) ainsi que de nombreux métabolites (qui servent de pièces pour fabriquer entre autres les protéines), ont-ils également mis en avant. Un gardien qui protège les protéines et les métabolites Les chercheurs néo-louvanistes ont fait une troisième découverte : l’enzyme Park7 détruit ce composé extrêmement réactif et l’empêche ainsi d’occasionner des dommages. « C’est comme un gardien qui protège les protéines et les métabolites », illustre le professeur Bommer. La découverte ne porte actuellement que sur les rares cas où cette enzyme Park7 est génétiquement inactivée. Elle n’en reste pas moins majeure parce qu’elle permet de comprendre les dommages moléculaires à l’origine de la maladie de Parkinson. « Nous avons identifié le mécanisme précis d’un nouveau type de dégât moléculaire qui survient dans pratiquement toutes les cellules du monde vivant et nous avons découvert que ce dommage peut être prévenu par l’enzyme Park7 », poursuit le professeur. « Cette découverte pourrait conduire au développement de médicaments ou à l’établissement d’un régime permettant de soigner les patients porteurs de mutations dans le gène Park7. » On sait par ailleurs que l’inactivation de ce gène peut également être provoquée par un stress oxydatif, dont les causes multiples peuvent être dues à l’exposition à des herbicides, par exemple. La perte de ce protecteur de nos protéines et métabolites pourrait donc mener au développement de la maladie de Parkinson chez d’autres patients que ceux qui ont des mutations dans le gène Park7. A terme, il est donc possible que ces cas puissent être soignés à l’aide d’approches thérapeutiques similaires à celles développées pour la déficience génétique en Park7, se félicitent les chercheurs. La défaillance d’un gène prévenant les dégâts cellulaires lors du métabolisme des sucres provoque la maladie de Parkinson, ont découvert des scientifiques de l’institut de Duve (UCLouvain). Par Anne-Sophie Leurquin Journaliste au service Société Le 17/01/2022 à 19:30
www.lesoir.be
La deuxième cause de handicap majeur chez les personnes âgées
La deuxième cause de handicap majeur chez les personnes âgées Comme Alzheimer, la maladie de Parkinson est une maladie neuro-dégénérative qui affecte principalement les personnes âgées. Elle se manifeste par la destruction d’une population spécifique de neurones impliqués dans le contrôle des mouvements. C’est la deuxième cause de handicap moteur majeur chez les sujets âgés après les accidents vasculaires cérébraux. Le rôle de la protéine Park7 dans le développement de la maladie a été relevé la première fois en 2014 par le professeur Gilbert Richarme (Institut Jacques Monod). Le 17/01/2022 à 19:29
www.lesoir.be