Vers une nouvelle vague de licenciements chez Meta ?

Selon le Financial Times, la maison mère de Facebook prépare une nouvelle série de licenciements
Read full article on: lalibre.be
LIVE INTER-AC MILAN (20u45). Slechts 1 van 5 Belgen aan de aftrap verwacht - Milan-legende Kaká stoort zich aan vergelijking met De Ketelaere
Lees ook:
1m
HLN.be
Aryna Sabalenka victime de "haine" pour le rôle du Belarus dans l'invasion de l'Ukraine: "C'était vraiment difficile pour moi"
La lauréate du dernier Open d'Australie Aryna Sabalenka a reconnu avoir été victime de la "haine" de la part de personnes du monde du sport à propos du rôle de son pays, le Belarus, dans l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février 2022. Elle s'est exprimée en conférence de presse en marge du tournoi WTA 1000 de Miami.
www.lalibre.be
Alexander De Croo évoque les attentats de Bruxelles, 7 ans après: "On n'a pas su donner le support auquel les gens avaient droit"
Présent mercredi au moment officiel de recueillement organisé en mémoire des victimes des attentats commis sur le sol belge, dont ceux du 22 mars 2016, le Premier ministre Alexander De Croo s'est montré à l'écoute des souffrances des victimes. "On n'a pas su donner le support auquel les gens avaient droit", a-t-il reconnu, en écho aux nombreuses doléances que les victimes et leurs proches ont exprimé en ce sens ces derniers temps, notamment au procès des attentats.
www.lalibre.be
Sinds foto met Erdogan ging het bergaf: Mesut Özil, de wereldster die zich aan 12.400 euro per speelminuut naar het einde van zijn carrière sleepte
President Erdogan zorgde voor een laatste zoethoudertje. Mesut Özil (34): wereldster, die werd uitgespuwd en nu een punt zet achter zijn carrière. De wereldkampioen van 2014 kende een dramatisch seizoen. Nu ja, hij verdiende wel 12.400 euro per speelminuut.
HLN.be
Vives tensions au moment du vote d’une motion concernant la N524 et les travaux d’agrandissement des Carrières du Hainaut
Portée par François Desquesnes, la motion voulait qu’il n’y ait pas de déviations lors des travaux d’agrandissements des Carrières. Des déviations nécessaires selon la majorité.
www.dhnet.be
Les femmes sont bien plus présentes dans les conseils d'administration de l'économie sociale qu'ailleurs
Globalement, le secteur emploie également davantage de femmes.
www.lalibre.be
Catastrophe ferroviaire en Grèce: reprise partielle du trafic après trois semaines d’arrêt
Le trafic ferroviaire en Grèce a partiellement repris mercredi sur certaines lignes interurbaines près d’Athènes après trois semaines d’arrêt en raison de l’accident de trains du 28 février qui a fait 57 morts, a indiqué l’opérateur Hellenic Train.
www.7sur7.be
Tournai: il prend des photos de sa belle-fille, mineure, sous la douche
Déjà condamné pour des faits de mœurs, il revient devant le tribunal pour détention et diffusion de photos de sa belle-fille, mineure.
www.dhnet.be
Le salon Bois & Habitat fête ses 25 ans, à une période où le zéro carbone est sur toutes les lèvres
Le salon Bois & Habitat fête ses 25 ans, à une période où le zéro carbone est sur toutes les lèvres Vingt-cinq ans. Voilà vingt-cinq ans que le salon Bois & Habitat vante les mérites du bois dans la construction. Un quart de siècle passé à présenter les avantages de ce matériau qui, s’il n’est plus méconnu, n’en reste pas moins encore fortement sous-utilisé dans les modes de construction en Belgique. Au programme à Namur Expo du vendredi 24 au lundi 27 mars inclus, ce salon rassemblera une fois de plus les plus belles références du secteur bois. Les organisateurs annoncent le chiffre de 140 exposants, spécialistes du bois mais aussi des éco-matériaux, ces produits qui ne demandent, eux aussi, qu’à être plus abondamment utilisés sur les chantiers de construction ou de rénovation. A cela s’ajouteront un programme ciblé et pointu de conférences pour le grand public et une journée complète de colloques à l’attention des professionnels. Car avant de convaincre les utilisateurs finaux du bien-fondé d’utiliser le bois, il faut avant tout le faire avec ceux qui appliquent le matériau en situation réelle. À lire aussi Construction en bois: les buildings se mettent à pousser Pour mieux expliquer la filière au grand public, l’Espace Info Bois rassemblera des spécialistes qui savent comment utiliser au mieux ce matériau dont la première qualité est qu’il est naturel. Des designers seront aussi présents sur le salon, car le bois peut également servir, c’est une évidence, à l’aménagement intérieur. Un matériau renouvelable S’il existe depuis longtemps, le salon Bois & Habitat se trouve cette année, comme beaucoup d’autres, à un tournant. La Belgique, on le sait, s’est engagée, comme les autres pays européens, sur la voie du zéro carbone à l’horizon 2050. La transition écologique est sur toutes les lèvres. On n’a sans doute jamais autant parlé du changement climatique, dont on mesure chaque jour les conséquences dramatiques (sécheresses, inondations…). Mais cette fois, la guerre en Ukraine a apporté une touche supplémentaire à ce déjà bien triste tableau : le besoin pressant de réduire ses factures énergétiques. À lire aussi La réduction de notre empreinte carbone vaut un vrai débat Le secteur du bâtiment est très énergivore. Ce n’est plus un secret. Dans sa présentation du salon, l’organisateur, Easyfairs, explique qu’il est responsable de plus d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre en Europe. Le secteur représente également environ la moitié de tous les matériaux extraits et pas loin de 40 % de tous les déchets. Le Parlement européen a donc pris les mesures qui s’imposent : quand c’est possible, les matériaux à forte empreinte fossile doivent être remplacés par des matériaux renouvelables et biosourcés. La construction en bois est, depuis quelques années, clairement encouragée. Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, on rappellera ici quelques-uns des grands avantages du bois, de plus en plus souvent présenté comme le « matériau du XXIe siècle ». Il est naturel, solide (à poids égal, il peut supporter une charge cinq fois supérieure au béton armé), résiste mieux aux intempéries et au feu que d’autres matériaux (quoi qu’en pensent encore certains), stocke du carbone à long terme, procure un confort intérieur évident, est un isolant naturel, résiste aux séismes (mais en Belgique, ça importe heureusement peu), est renouvelable, recyclable et, mieux encore, réutilisable. C’est aussi un matériau de proximité largement disponible localement, c’est-à-dire en Belgique et en Europe où la quasi-totalité des forêts font l’objet d’une gestion durable. Et dans nos forêts, on en trouve pour toutes les utilisations : structure, revêtement, aménagement, mobilier… La construction bois a aussi beaucoup progressé sur un plan purement technique. Elle est donc plus fiable. Grâce à la préfabrication des éléments en atelier, le bois est également un matériau qui évite les intempéries sur les chantiers et qui s’installe rapidement, réduisant ainsi les délais d’exécution. Des normes strictes, notamment européennes, encadrent désormais son utilisation. Les produits de construction doivent permettre la réalisation d’ouvrages qui satisfont à six exigences de sécurité, de santé publique, de protection des consommateurs et de l’environnement. En un mot comme en cent, on ne peut plus utiliser le bois comme le faisaient, il y a une vingtaine d’années, certains menuisiers ou architectes en avance sur leur temps, c’est-à-dire sans contrôle. Le bois de chauffage Last but not least, le bois peut aussi servir… à se chauffer. Les prix du gaz, de l’électricité et du mazout ayant grimpé en flèche à cause de l’invasion russe en Ukraine, beaucoup de ménages se sont tournés vers le bois, du moins comme chauffage d’appoint. Au salon Bois & Habitat, il vous sera possible de vous entretenir avec les meilleurs spécialistes pour savoir quel bois brûler et comment. Car, là aussi, il y a des règles à suivre si on veut se chauffer correctement et moins polluer. A ce sujet, on ne peut que recommander à tout un chacun de se renseigner au sujet de la campagne « La Maîtrise du Feu » lancée à partir de biomasse par ValBiom, l’association de promotion des sources d’énergie. Une campagne qui a pour but de promouvoir une utilisation performante de son chauffage au bois en diffusant une vingtaine de bonnes pratiques. Le zéro carbone nous concerne tous, ne l’oublions pas… Le bois est un matériau durable par excellence. Si son utilisation a commencé à se répandre, notamment dans des grands bâtiments de bureaux, il reste encore trop marginal dans le secteur de la construction en Belgique. - Sébastien Roberty. En pratique – Bois & Habitat du 24 au 27 mars, les 4 jours de 10 à 19h, sauf le vendredi 24, de 10 à 21h (nocturne) – Tarif en ligne : 6 € ; sur place : 9 € ; enfants jusqu’à 12 ans : gratuit – Namur Expo : 2 avenue Sergent Vrithoff, 5000 Namur – Liste des exposants (plus de 140) sur  bois-habitat.be – De nombreuses conférences sont au programme. Celles du vendredi sont destinées aux professionnels, celles du week-end, au grand public. Le bois est un matériau durable par excellence. Si son utilisation a commencé à se répandre, notamment dans des grands bâtiments de bureaux, il reste encore trop marginal dans le secteur de la construction en Belgique. - Sébastien Roberty. Bois & Habitat s’ouvre ce vendredi à Namur Expo et vantera les mérites du bois comme matériau de construction, de rénovation et de décoration. Par Paolo Leonardi Journaliste en charge du Soir Immo Le 22/03/2023 à 13:00
www.lesoir.be
Prinses Amalia heeft Whatsappgroepje vol troonopvolgers, maar waarom wordt Leonor van Spanje uitgesloten?
Vriendinnen maken, het is ook voor toekomstige koninginnen van tel. Dat beseft ook de Nederlandse kroonprinses Amalia (19), die naar eigen zeggen een Whatsapp-groepje heeft opgericht met heel wat van de Europese troonopvolgsters. Alleen de Spaanse prinses Leonor (17) zit niét in de groep. Gekibbel tussen jongedames, of is er meer aan de hand?
HLN.be
“Ik kreeg eerst amper 1.300 euro netto, maar bij zeepaardjes, haaien en tijgervissen werken vond ik de max”: Wilfried (61) is gepensioneerde vissenverzorger
Wilfried Van der Elst (61) werkte jarenlang als arbeider in een autofabriek, maar zijn liefde voor vissen dreef hem een andere richting uit. De gepensioneerde vissenverzorger vertelt over zijn passie en carrièreswitch. “Onze vissen kosten een klein fortuin aan eten en elektriciteit, maar gelukkig vindt mijn vrouw dat niet erg.”
HLN.be
Sauver le climat grâce à l’arche de Warren
Le premier album jeunesse de Jérémie Moreau qui défend les livres écologiques taillés pour les défis climatiques.
www.lalibre.be
Renversé par une voiture à Cuesmes, il ne souffre… que d’une fracture de l’auriculaire !
La tentative de meurtre, retenue par le parquet, a été requalifiée en coups. La défense plaide l’irrecevabilité des poursuites.
www.dhnet.be
Wavre: vers un retour de la circulation à double sens dans la rue du Pont du Christ
La rue du Pont du Christ devrait être remise à double sens. C’est le souhait du collège qui soumettra ce point au vote mardi prochain.
www.dhnet.be
Macron sur la crise des retraites: «On ne peut accepter ni les factieux ni les factions» (vidéo)
Macron sur la crise des retraites: «On ne peut accepter ni les factieux ni les factions» (vidéo) Emmanuel Macron est actuellement en train de s’exprimer à la télévision dans un climat social et politique très compliqué en France. Cette intervention est très attendue alors que ses propos polémiques sur « la foule » pas « légitime » ont ravivé les tensions contre sa réforme des retraites adoptée au forceps. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { /* Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur */ let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; /* Limitation de la longueur de la chaine de caractère */ for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength À lire aussi France: le gouvernement Borne ne tient plus qu’à un fil Macron a dénoncé l’extrême violence à l’égard des parlementaires. Il a poursuivi en expliquant que « cette réforme est nécessaire. Ca ne me fait pas plaisir. J’aurais préféré ne pas la faire mais elle est nécessaire en raison de notre réalité démographique. Aujourd’hui, nous devons réformer notre système. Et c’est pour cela que je le fais en toute responsabilité. Et s’il faut endosser l’impopularité je le ferai.  » En retrait depuis janvier sur le dossier des retraites, Emmanuel Macron répond depuis 13h00 aux journalistes de TF1 et France 2, à la veille d’une nouvelle journée de mobilisation syndicale. Le 22/03/2023 à 12:59
www.lesoir.be
Tentative d’assassinat avec une hache dans un salon de coiffure à Beyne-Heusay
En pleine journée, un Liégeois plus qu’énervé a débarqué dans un salon de coiffure de Beyne-Heusay. Là, il a tenté de porter un coup de hache à son beau-frère qui est employé dans cet établissement.
Lameuse.be
Quel avenir pour les bars de plage à Knokke? “Nous n’avons pas besoin d'une plage Tomorrowland ici”
On ne trouve nulle part ailleurs sur notre côte autant de bars de plage qu’à Knokke-Heist. Alors que les 24 exploitants actuels sont en train d’installer leurs établissements pour le retour de la belle saison, la commune réfléchit déjà à leur avenir à moyen terme. Et pour cause, à la fin de l'année 2026, les concessions actuelles expireront et, conformément à la législation européenne, un appel d’offres public sera lancé. Va-t-on assister à une explosion des prix comme à Middelkerke, où le loyer a été multiplié par 23 (!)? Et qu’en pensent les principaux intéressés? Éléments de réponse.
www.7sur7.be
Mesut Özil prend sa retraite avec effet immédiat
L’ancien international allemand a annoncé la nouvelle sur ses réseaux sociaux.
www.dhnet.be
En Argentine, les festivités reprennent de plus belle
En Argentine, les festivités reprennent de plus belle AFP Quasiment cent jours après son troisième titre mondial décroché à Doha, l’Albiceleste revient aux affaires. Pas forcément dans un contexte destiné à travailler sérieusement, mais plutôt dans l’optique de reprendre les festivités là où elles avaient été laissées. Celles-ci avaient duré une petite semaine lors du retour des héros au pays, place maintenant au deuxième volet. Avec deux rencontres amicales prévues en Argentine contre de faibles adversaires : le Panama (61e au classement FIFA) dans la nuit de jeudi à vendredi, puis Curaçao (86e) mardi. L’occasion idéale pour ce peuple, dingue de football (la présence de Messi dans un restaurant a notamment déclenché une émeute) mais guère épargné par la crise économique, de fêter ses champions. Fin décembre, Buenos Aires était devenu un lieu de réjouissances et de débauche à ciel ouvert avec des millions d’Argentins réunis pour célébrer Léo Messi et ses disciples. La capitale le sera probablement de nouveau cette semaine, où la nouba reprendra de plus belle entre l’odeur de l’asado et l’inévitable maté. Le temps fort de ces événements se tiendra au mythique stade Monumental de River Plate pour la réception du Panama d’Amir Murillo (Anderlecht). Problème majeur : tout le monde ne pourra y assister de ses propres yeux. L’enceinte n’autorise l’accès qu’à 83.000 spectateurs… alors que 1,5 million de personnes ont tenté d’obtenir le fameux sésame pour ce match. Symptomatique de l’incroyable ferveur des Argentins et d’une nouvelle liesse populaire plus qu’attendue. L’autre preuve édifiante de cette folie, c’est le nombre de demandes d’accréditations effectuées par les journalistes. Elles sont au nombre de 131.537 – ce qui en fait le match le plus demandé médiatiquement de l’histoire – pour à peine… 334 heureux élus. Des joueurs dans le creux Les champions du monde iront également à la rencontre de leur public, quelques jours plus tard, en province. Ça se déroulera dans le stade de la Madre de Ciudades (30.000 places), à Santiago del Estero, où une autre joute amicale a été programmée face à l’équipe de Curaçao, petite île des Caraïbes et État autonome des Pays-Bas. « Les gens nous voient comme des héros. Ils ont hâte de voir leurs joueurs et faire la fête. Je suis tellement heureux de voir leur sourire sur leur visage. Il est temps de leur offrir ce moment, mais il faudra aussi jouer le jeu sur le terrain », expliquait Lionel Scaloni, qui a prolongé son bail à la tête de la sélection jusqu’en 2026. Pour certains joueurs, cette parenthèse nationale pourrait leur permettre de retrouver le sourire. Logiquement, les Argentins n’ont pas tous vécu des mois simples avec leur club respectif. On pense à Lionel Messi (sifflé par le public du PSG), Julian Alvarez (second couteau offensif à City derrière Erling Haaland), Emiliano Martinez (quelques bourdes avec Aston Villa), Enzo Fernandez (de grosses difficultés à digérer son transfert XXL à Chelsea) ou Rodrigo De Paul (inconstant avec l’Atlético Madrid)… Durant cette trêve internationale, les champions du monde argentins reçoivent le Panama et Curaçao. Ces deux rencontres amicales seront le théâtre d’énormes célébrations et d’une liesse populaire vraisemblablement proche de la démesure. Par Jean-François Patte Le 22/03/2023 à 12:57
www.lesoir.be
LIVE RODE DUIVELS. Lukaku en De Bruyne er nu wel bij - Gracenote: “België heeft 88% kans op EK-kwalificatie” - Voormalig Duits international Özil stopt
Dag drie van de Rode Duivels in Tubeke met het oog op de EK-kwalificatiematch tegen Zweden (24 maart) en de oefenmatch tegen Duitsland (28 maart). Momenteel staan de Duivels opnieuw op het trainingsveld. Om 14u15 spreken Leandro Trossard en nieuwkomer Roméo Lavia met de pers. Uiteraard zit u in onderstaande liveblog opnieuw op de eerste rij voor al het nieuws.
HLN.be
L’impressionnante cure de rajeunissement des Diables rouges qui affichaient la quatrième moyenne d’âge la plus élevée du monde
L’impressionnante cure de rajeunissement des Diables rouges qui affichaient la quatrième moyenne d’âge la plus élevée du monde Au premier plan, on retrouve Onana (21 ans), Mangala (25), Saelemaekers (23), Lavia (19) et Bakayoko (19). - Belga Écrire que la fameuse « génération dorée » arrive en fin de course est une évidence. Mais s’il en fallait une preuve supplémentaire, les chiffres publiés ce mercredi par l’Observatoire du football (CIES) sont éloquents : lors des matches disputés entre le 15 février 2022 et le 15 mars 2023, la Belgique affichait la quatrième moyenne d’âge (29,4 ans) la plus élevée du monde et carrément la plus haute d’Europe ! Seuls le Koweït (29,76), le Suriname (29,67) et le Bahreïn (29,50) étaient plus vieux. Alors qu’à l’opposé, les Bahamas étaient de loin les plus jeunes avec 22,82 ans. Dans les eaux des autres grandes nations Si on regarde les 24 joueurs repris par Domenico Tedesco pour affronter la Suède (ce vendredi) et l’Allemagne (mardi), on constate un évident rajeunissement avec une moyenne d’âge retombée à 26 ans. Soit dans les eaux d’autres grandes nations – en se basant sur les éléments repris dans les sélections actuelles- du ballon rond comme la France (25,7), les Pays-Bas (26), l’Allemagne et le Portugal désormais entraîné par Roberto Martinez (26,2), l’Espagne (26,3), l’Argentine (26,5), l’Italie (26,6) et l’Angleterre (26,7). La Croatie (27,5) reste sensiblement plus haut tandis que le Brésil (24) a un effectif très jeune mais est en pleine transition en attendant de nommer un sélectionneur permanent (Ramon Menezes assure l’intérim). function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { /* Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur */ let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; /* Limitation de la longueur de la chaine de caractère */ for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength
www.lesoir.be
Réforme des retraites en France: Emmanuel Macron s’explique sur la situation à 13h
Le président français s’exprime dans les différents JT.
www.lalibre.be
Naissance d'un girafon à Pairi Daiza: "En dehors des espaces protégés, les girafes sont en danger"
Un bébé girafe a vu le jour ce 22 mars à 4h09 du matin à Pairi Daiza, a annoncé mercredi le parc animalier, qui indique que le sexe n'a pas encore pu être déterminé.
www.dhnet.be
Tour de Catalogne: Remco Evenepoel veut la victoire d'étape (Direct à 15h30)
Le champion du monde a annoncé vouloir tester son train en montagne, ce mercredi.
www.dhnet.be
Let There Be Rock à Vielsalm : Kim Wilde, Matmatah et Ykons en têtes d’affiche !
L’édition 2023 du festival, programmée les 2 et 3 juin, s’annonce exceptionnelle
www.dhnet.be
Zandstorm leidt tot “ernstige luchtvervuiling” in noorden China
In Peking heeft de luchtvervuiling woensdag hoge niveaus bereikt door een zandstorm, die andere plaatsen in China in een voor de gezondheid schadelijke oranje waas heeft gehuld.
HLN.be
LIVE: Macron s'adresse aux Français pour tenter de sortir d'une crise majeure
La parole d’Emmanuel Macron à la télévision est très attendue mercredi alors que ses propos polémiques sur “la foule” pas “légitime” ont ravivé les tensions contre sa réforme des retraites adoptée au forceps. Le chef de l’État, en retrait depuis janvier sur ce dossier phare de son second quinquennat, répondra à 13H00 aux journalistes de TF1 et France 2, à la veille d’une nouvelle journée de mobilisation syndicale. Suivez notre direct commenté.
www.7sur7.be
LIVE: Macron s’adresse aux Français - “La réforme des retraites ne me fait pas plaisir, mais elle est nécessaire”
La parole d’Emmanuel Macron à la télévision est très attendue mercredi alors que ses propos polémiques sur “la foule” pas “légitime” ont ravivé les tensions contre sa réforme des retraites adoptée au forceps. Le chef de l’État, en retrait depuis janvier sur ce dossier phare de son second quinquennat, répondra à 13H00 aux journalistes de TF1 et France 2, à la veille d’une nouvelle journée de mobilisation syndicale. Suivez notre direct commenté.
www.7sur7.be
Réforme des retraites en France: Emmanuel Macron s’explique sur la situation à 13h
Le président français s’exprime dans les différents JT.
www.dhnet.be
Attentats de Bruxelles: «On n’a pas su donner le soutien auquel les gens avaient droit», reconnaît Alexander De Croo
Attentats de Bruxelles: «On n’a pas su donner le soutien auquel les gens avaient droit», reconnaît Alexander De Croo Photonews. Présent mercredi au moment officiel de recueillement organisé en mémoire des victimes des attentats commis sur le sol belge, dont ceux du 22 mars 2016, le Premier ministre Alexander De Croo s’est montré à l’écoute des souffrances des victimes. « On n’a pas su donner le support auquel les gens avaient droit », a-t-il reconnu, en écho aux nombreuses doléances que les victimes et leurs proches ont exprimé en ce sens ces derniers temps, notamment au procès des attentats. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { /* Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur */ let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; /* Limitation de la longueur de la chaine de caractère */ for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength Ce mercredi, un moment officiel de recueillement organisé en mémoire des victimes des attentats commis sur le sol belge, a eu lieu à Bruxelles. Plusieurs personnalités politiques étaient présentes pour entourer les quelques victimes survivantes et leurs proches dont le le Premier ministre, Alexander De Croo. Par Belga Le 22/03/2023 à 12:52
www.lesoir.be
Un officier ukrainien rétrogradé après avoir parlé à la presse: “La réalité est bien pire”
Sanctionné pour avoir exposé sa vérité dans la presse américaine. Comme le rapporte le Washington Post, le lieutenant-colonel ukrainien Kupol, commandant de bataillon de la 46e brigade d’assaut aérien, a été rétrogradé par Kiev après avoir donné une interview au média américain. Lors de cet entretien, l’officier a notamment pointé du doigt la situation difficile de ses hommes sur le champ de bataille et le manque de formation des soldats ukrainiens.
www.7sur7.be
Bois & Habitat, un anniversaire qui tombe à pic
Bois & Habitat, un anniversaire qui tombe à pic Le bois est un matériau durable par excellence. Si son utilisation a commencé à se répandre, notamment dans des grands bâtiments de bureaux, il reste encore trop marginal dans le secteur de la construction en Belgique. - Sébastien Roberty. Vingt-cinq ans. Voilà vingt-cinq ans que le salon Bois & Habitat vante les mérites du bois dans la construction. Un quart de siècle passé à présenter les avantages de ce matériau qui, s’il n’est plus méconnu, n’en reste pas moins encore fortement sous-utilisé dans les modes de construction en Belgique. Au programme à Namur Expo du vendredi 24 au lundi 27 mars inclus, ce salon rassemblera une fois de plus les plus belles références du secteur bois. Les organisateurs annoncent le chiffre de 140 exposants, spécialistes du bois mais aussi des éco-matériaux, ces produits qui ne demandent, eux aussi, qu’à être plus abondamment utilisés sur les chantiers de construction ou de rénovation. A cela s’ajouteront un programme ciblé et pointu de conférences pour le grand public et une journée complète de colloques à l’attention des professionnels. Car avant de convaincre les utilisateurs finaux du bien-fondé d’utiliser le bois, il faut avant tout le faire avec ceux qui appliquent le matériau en situation réelle. À lire aussi Construction en bois: les buildings se mettent à pousser Pour mieux expliquer la filière au grand public, l’Espace Info Bois rassemblera des spécialistes qui savent comment utiliser au mieux ce matériau dont la première qualité est qu’il est naturel. Des designers seront aussi présents sur le salon, car le bois peut également servir, c’est une évidence, à l’aménagement intérieur. Un matériau renouvelable S’il existe depuis longtemps, le salon Bois & Habitat se trouve cette année, comme beaucoup d’autres, à un tournant. La Belgique, on le sait, s’est engagée, comme les autres pays européens, sur la voie du zéro carbone à l’horizon 2050. La transition écologique est sur toutes les lèvres. On n’a sans doute jamais autant parlé du changement climatique, dont on mesure chaque jour les conséquences dramatiques (sécheresses, inondations…). Mais cette fois, la guerre en Ukraine a apporté une touche supplémentaire à ce déjà bien triste tableau : le besoin pressant de réduire ses factures énergétiques. Le secteur du bâtiment est très énergivore. Ce n’est plus un secret. Dans sa présentation du salon, l’organisateur, Easyfairs, explique qu’il est responsable de plus d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre en Europe. Le secteur représente également environ la moitié de tous les matériaux extraits et pas loin de 40 % de tous les déchets. Le Parlement européen a donc pris les mesures qui s’imposent : quand c’est possible, les matériaux à forte empreinte fossile doivent être remplacés par des matériaux renouvelables et biosourcés. La construction en bois est, depuis quelques années, clairement encouragée. Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, on rappellera ici quelques-uns des grands avantages du bois, de plus en plus souvent présenté comme le « matériau du XXIe siècle ». Il est naturel, solide (à poids égal, il peut supporter une charge cinq fois supérieure au béton armé), résiste mieux aux intempéries et au feu que d’autres matériaux (quoi qu’en pensent encore certains), stocke du carbone à long terme, procure un confort intérieur évident, est un isolant naturel, résiste aux séismes (mais en Belgique, ça importe heureusement peu), est renouvelable, recyclable et, mieux encore, réutilisable. C’est aussi un matériau de proximité largement disponible localement, c’est-à-dire en Belgique et en Europe où la quasi-totalité des forêts font l’objet d’une gestion durable. Et dans nos forêts, on en trouve pour toutes les utilisations : structure, revêtement, aménagement, mobilier… La construction bois a aussi beaucoup progressé sur un plan purement technique. Elle est donc plus fiable. Grâce à la préfabrication des éléments en atelier, le bois est également un matériau qui évite les intempéries sur les chantiers et qui s’installe rapidement, réduisant ainsi les délais d’exécution. Des normes strictes, notamment européennes, encadrent désormais son utilisation. Les produits de construction doivent permettre la réalisation d’ouvrages qui satisfont à six exigences de sécurité, de santé publique, de protection des consommateurs et de l’environnement. En un mot comme en cent, on ne peut plus utiliser le bois comme le faisaient, il y a une vingtaine d’années, certains menuisiers ou architectes en avance sur leur temps, c’est-à-dire sans contrôle. Le bois de chauffage Last but not least, le bois peut aussi servir… à se chauffer. Les prix du gaz, de l’électricité et du mazout ayant grimpé en flèche à cause de l’invasion russe en Ukraine, beaucoup de ménages se sont tournés vers le bois, du moins comme chauffage d’appoint. Au salon Bois & Habitat, il vous sera possible de vous entretenir avec les meilleurs spécialistes pour savoir quel bois brûler et comment. Car, là aussi, il y a des règles à suivre si on veut se chauffer correctement et moins polluer. A ce sujet, on ne peut que recommander à tout un chacun de se renseigner au sujet de la campagne « La Maîtrise du Feu » lancée à partir de biomasse par ValBiom, l’association de promotion des sources d’énergie. Une campagne qui a pour but de promouvoir une utilisation performante de son chauffage au bois en diffusant une vingtaine de bonnes pratiques. Le zéro carbone nous concerne tous, ne l’oublions pas… Bois & Habitat s’ouvre ce vendredi à Namur Expo et vantera les mérites du bois comme matériau de construction, de rénovation et de décoration. Le salon fête cette année son 25e anniversaire, à une période où le zéro carbone est sur toutes les lèvres. Par Paolo Leonardi Journaliste en charge du Soir Immo Le 22/03/2023 à 12:50
www.lesoir.be
Le salon Bois & Habitat fêteses 25 ans, à une période où le zéro carbone est sur toutes les lèvres
Le salon Bois & Habitat fêteses 25 ans, à une période où le zéro carbone est sur toutes les lèvres Vingt-cinq ans. Voilà vingt-cinq ans que le salon Bois & Habitat vante les mérites du bois dans la construction. Un quart de siècle passé à présenter les avantages de ce matériau qui, s’il n’est plus méconnu, n’en reste pas moins encore fortement sous-utilisé dans les modes de construction en Belgique. Au programme à Namur Expo du vendredi 24 au lundi 27 mars inclus, ce salon rassemblera une fois de plus les plus belles références du secteur bois. Les organisateurs annoncent le chiffre de 140 exposants, spécialistes du bois mais aussi des éco-matériaux, ces produits qui ne demandent, eux aussi, qu’à être plus abondamment utilisés sur les chantiers de construction ou de rénovation. A cela s’ajouteront un programme ciblé et pointu de conférences pour le grand public et une journée complète de colloques à l’attention des professionnels. Car avant de convaincre les utilisateurs finaux du bien-fondé d’utiliser le bois, il faut avant tout le faire avec ceux qui appliquent le matériau en situation réelle. À lire aussi Construction en bois: les buildings se mettent à pousser Pour mieux expliquer la filière au grand public, l’Espace Info Bois rassemblera des spécialistes qui savent comment utiliser au mieux ce matériau dont la première qualité est qu’il est naturel. Des designers seront aussi présents sur le salon, car le bois peut également servir, c’est une évidence, à l’aménagement intérieur. Un matériau renouvelable S’il existe depuis longtemps, le salon Bois & Habitat se trouve cette année, comme beaucoup d’autres, à un tournant. La Belgique, on le sait, s’est engagée, comme les autres pays européens, sur la voie du zéro carbone à l’horizon 2050. La transition écologique est sur toutes les lèvres. On n’a sans doute jamais autant parlé du changement climatique, dont on mesure chaque jour les conséquences dramatiques (sécheresses, inondations…). Mais cette fois, la guerre en Ukraine a apporté une touche supplémentaire à ce déjà bien triste tableau : le besoin pressant de réduire ses factures énergétiques. À lire aussi La réduction de notre empreinte carbone vaut un vrai débat Le secteur du bâtiment est très énergivore. Ce n’est plus un secret. Dans sa présentation du salon, l’organisateur, Easyfairs, explique qu’il est responsable de plus d’un tiers des émissions de gaz à effet de serre en Europe. Le secteur représente également environ la moitié de tous les matériaux extraits et pas loin de 40 % de tous les déchets. Le Parlement européen a donc pris les mesures qui s’imposent : quand c’est possible, les matériaux à forte empreinte fossile doivent être remplacés par des matériaux renouvelables et biosourcés. La construction en bois est, depuis quelques années, clairement encouragée. Pour ceux qui ne le sauraient pas encore, on rappellera ici quelques-uns des grands avantages du bois, de plus en plus souvent présenté comme le « matériau du XXIe siècle ». Il est naturel, solide (à poids égal, il peut supporter une charge cinq fois supérieure au béton armé), résiste mieux aux intempéries et au feu que d’autres matériaux (quoi qu’en pensent encore certains), stocke du carbone à long terme, procure un confort intérieur évident, est un isolant naturel, résiste aux séismes (mais en Belgique, ça importe heureusement peu), est renouvelable, recyclable et, mieux encore, réutilisable. C’est aussi un matériau de proximité largement disponible localement, c’est-à-dire en Belgique et en Europe où la quasi-totalité des forêts font l’objet d’une gestion durable. Et dans nos forêts, on en trouve pour toutes les utilisations : structure, revêtement, aménagement, mobilier… La construction bois a aussi beaucoup progressé sur un plan purement technique. Elle est donc plus fiable. Grâce à la préfabrication des éléments en atelier, le bois est également un matériau qui évite les intempéries sur les chantiers et qui s’installe rapidement, réduisant ainsi les délais d’exécution. Des normes strictes, notamment européennes, encadrent désormais son utilisation. Les produits de construction doivent permettre la réalisation d’ouvrages qui satisfont à six exigences de sécurité, de santé publique, de protection des consommateurs et de l’environnement. En un mot comme en cent, on ne peut plus utiliser le bois comme le faisaient, il y a une vingtaine d’années, certains menuisiers ou architectes en avance sur leur temps, c’est-à-dire sans contrôle. Le bois de chauffage Last but not least, le bois peut aussi servir… à se chauffer. Les prix du gaz, de l’électricité et du mazout ayant grimpé en flèche à cause de l’invasion russe en Ukraine, beaucoup de ménages se sont tournés vers le bois, du moins comme chauffage d’appoint. Au salon Bois & Habitat, il vous sera possible de vous entretenir avec les meilleurs spécialistes pour savoir quel bois brûler et comment. Car, là aussi, il y a des règles à suivre si on veut se chauffer correctement et moins polluer. A ce sujet, on ne peut que recommander à tout un chacun de se renseigner au sujet de la campagne « La Maîtrise du Feu » lancée à partir de biomasse par ValBiom, l’association de promotion des sources d’énergie. Une campagne qui a pour but de promouvoir une utilisation performante de son chauffage au bois en diffusant une vingtaine de bonnes pratiques. Le zéro carbone nous concerne tous, ne l’oublions pas… Le bois est un matériau durable par excellence. Si son utilisation a commencé à se répandre, notamment dans des grands bâtiments de bureaux, il reste encore trop marginal dans le secteur de la construction en Belgique. - Sébastien Roberty. En pratique – Bois & Habitat du 24 au 27 mars, les 4 jours de 10 à 19h, sauf le vendredi 24, de 10 à 21h (nocturne) – Tarif en ligne : 6 € ; sur place : 9 € ; enfants jusqu’à 12 ans : gratuit – Namur Expo : 2 avenue Sergent Vrithoff, 5000 Namur – Liste des exposants (plus de 140) sur  bois-habitat.be – De nombreuses conférences sont au programme. Celles du vendredi sont destinées aux professionnels, celles du week-end, au grand public. Le bois est un matériau durable par excellence. Si son utilisation a commencé à se répandre, notamment dans des grands bâtiments de bureaux, il reste encore trop marginal dans le secteur de la construction en Belgique. - Sébastien Roberty. Bois & Habitat s’ouvre ce vendredi à Namur Expo et vantera les mérites du bois comme matériau de construction, de rénovation et de décoration. Par Paolo Leonardi Journaliste en charge du Soir Immo Le 22/03/2023 à 12:50
www.lesoir.be
Mesut Özil annonce sa retraite
L’ex-international allemand, champion du monde 2014, Mesut Özil, joueur du club turc de Basaksehir, a annoncé mercredi prendre sa retraite à l’âge de 34 ans.
www.7sur7.be
Mesut Özil annonce sa retraite
L’ex-international allemand, champion du monde 2014, Mesut Özil, joueur du club turc de Basaksehir, a annoncé mercredi prendre sa retraite à l’âge de 34 ans.
www.7sur7.be
L’eau, une ressource en voie de disparition : “C’est le moment pour nous de faire la différence”
Les Nations unies sonnent l’alerte : les pénuries d’eau, qui touchent déjà entre deux et trois milliards de personnes dans le monde, vont s’aggraver au cours des décennies à venir si la coopération internationale n’est pas renforcée.
www.lalibre.be
Dans cette friterie, le client a même le choix... du prix
Une saucisse au curry à 2,40 euros ou à 2,90 euros? Une boulette à 2,60 euros ou à 3,10 euros? Sven Broeckx, qui tient depuis 18 ans ‘De Frietist’ à Kortenberg, a ouvert dans le même bâtiment une deuxième friterie, moins chère. Avec les mêmes frites, mais avec un snack de marque B.
www.7sur7.be
Hugo De Stoop, le CEO d'Euronav, au pays des requins
12:47 Ce jeudi, Euronav réunit ses actionnaires pour une assemblée générale spéciale. À l'ordre du jour, l'avenir du conseil d'administration actuel tandis que CMB et Framatown sont au coude à coude dans le...
www.lecho.be
Qu'est-ce que l'"AI Act", la législation sur l'intelligence artificielle de la Commission européenne?
12:47 L'Union européenne tente d'élaborer un règlement historique en matière d'intelligence artificielle. Mais les avancées rapides d'outils comme ChatGPT compliquent ses efforts.
www.lecho.be
Tec Liège-Verviers : la grève continue
Des décisions sont pourtant tombées pour améliorer la sécurité du personnel
www.dhnet.be
Hond krabt en huilt bij wasmachine, baasje ontdekt niet veel later waarom
Een vrouw uit het Argentijnse Santa Fe heeft vrijdag een onaangename ontdekking gedaan in haar huis. Toen de hond voortdurend aan het krabben en het huilen was bij de wasmachine, besloot ze toch even te gaan kijken. Ze sloeg een paar keer met een borstel tegen het toestel en dan werd al snel duidelijk waarom de hond zo geïntrigeerd was.
www.hbvl.be
Attentats à Bruxelles: «On n’a pas su donner le support auquel les gens avaient droit», reconnait Alexander De Croo
Présent mercredi au moment officiel de recueillement organisé en mémoire des victimes des attentats commis sur le sol belge, dont ceux du 22 mars 2016, le Premier ministre Alexander De Croo s’est montré à l’écoute des souffrances des victimes.
Sudinfo.be
Aryna Sabalenka victime de "haine" pour le rôle du Belarus dans l'invasion de l'Ukraine: "C'était vraiment difficile pour moi"
La lauréate du dernier Open d'Australie Aryna Sabalenka a reconnu avoir été victime de la "haine" de la part de personnes du monde du sport à propos du rôle de son pays, le Belarus, dans l'invasion de l'Ukraine par la Russie le 24 février 2022. Elle s'est exprimée en conférence de presse en marge du tournoi WTA 1000 de Miami.
www.dhnet.be
Le prix du sucre atteint son plus haut niveau en 6 ans
Cette hausse s'explique par la décision du gouvernement égyptien de restreindre les exportations de sucre pour les trois prochains mois.
www.lalibre.be
Geen algemene mondmaskerplicht meer in zorgsector
12:45 De ministers van Volksgezondheid zijn het eens geraakt over een plan met aanbevelingen voor het dragen van mondmaskers in de zorgsector. Er wordt gewerkt met drie niveaus.
www.tijd.be
Hout Info Bois: «On manque de bâtiments publics en bois exemplaires»
Hout Info Bois: «On manque de bâtiments publics en bois exemplaires» Ne vous y trompez pas: ceci est un immeuble de bureaux en (ossature) bois. Il s’agit du Monteco, un rez+8 planté dans le quartier européen à Bruxelles. - Archi 2000. Depuis un an, le bois est redevenu disponible sur le marché, et depuis un an aussi, son prix a fortement baissé, pour revenir à ses niveaux d’avant-covid… » A l’autre bout de la ligne, Hugues Frère définit la situation actuelle de la filière bois en Belgique. Le directeur de Hout Info Bois sort d’une réunion à l’approche de Bois & Habitat. « Face à toutes les incertitudes qui entourent aujourd’hui les autres matériaux de construction, le bois est devenu très intéressant d’un point de vue financier », poursuit-il. « Moins consommer pour contrecarrer le changement climatique, c’est possible grâce au bois. C’est un matériau naturel, renouvelable, et qui ne demande quasiment pas d’énergie pour sa transformation. De plus, c’est un excellent isolant. C’est d’ailleurs le seul matériau qui répond à la fois aux exigences d’isolation et au changement climatique. Le seul. » Pourtant, il y a un hic. Et il n’est pas nouveau. Le nombre de maisons en bois en Belgique a une furieuse tendance à stagner depuis… 2011. Le pays tourne autour de 2.200 maisons par an. En pourcentage, la construction bois représente moins de 7 %. « Toutefois, cela ne veut pas dire qu’on construit moins en bois », assène Hugues Frère. « Durant le covid, le nombre des permis octroyés pour l’ensemble des constructions a fortement baissé, en raison notamment des confinements et des problèmes dans les administrations. Aujourd’hui, on assiste à un phénomène de rattrapage, avec une augmentation des permis octroyés. La construction bois est donc davantage diluée dans l’ensemble. » Hugues Frère le reconnaît : 2.200 maisons, c’est trop peu. On a beau y ajouter les 150 à 200 bâtiments de grande ampleur qui poussent annuellement dans notre pays, comme les écoles, crèches et autres halls omnisports ou immeubles de bureaux, ça ne change rien. Pourtant, ces dernières années, des réalisations importantes sont apparues au patrimoine du bois. C’est le cas de la Gare Maritime, le plus grand bâtiment en bois d’Europe. Bruxelles possède également depuis peu le Monteco (à l’angle des rues Montoyer et de l’Industrie, en plein quartier européen), le plus grand immeuble de bureaux en bois de Belgique (rez+8). A Liège, un immeuble à appartements s’érige sur dix étages. Mais c’est encore insuffisant. Pourquoi ? « On manque de bâtiments publics en bois exemplaires », déplore Hugues Frère. « Sans doute faudrait-il quelques minutes de courage politique pour voir nos dirigeants prendre des décisions résolument en faveur de la construction en bois. Quand nous aurons, par exemple, une maison communale en bois construite en Belgique, ça pourra servir de détonateur. » Qui sera le premier à amorcer la pompe ? Par Paolo Leonardi Journaliste en charge du Soir Immo Le 22/03/2023 à 12:44
www.lesoir.be
Alexander De Croo s'exprime lors de l'anniversaire des attentats de Bruxelles: "On n'a pas su donner le support auquel les gens avaient droit"
Présent mercredi au moment officiel de recueillement organisé en mémoire des victimes des attentats commis sur le sol belge, dont ceux du 22 mars 2016, le Premier ministre Alexander De Croo s'est montré à l'écoute des souffrances des victimes. "On n'a pas su donner le support auquel les gens avaient droit", a-t-il reconnu, en écho aux nombreuses doléances que les victimes et leurs proches ont exprimé en ce sens ces derniers temps, notamment au procès des attentats.
www.dhnet.be
Ces étranges passeurs d’âmes
Ces étranges passeurs d’âmes La seconde partie de l’ouvrage de Philippe Carrozza est consacrée aux passeurs d’âmes, un sujet plus désarçonnant, plus mystérieux, qui touche à l’invisible et à la mort. Un sujet qui, bien plus que pour les rebouteux, laisse beaucoup de personnes incrédules. « Lors des recherches pour mon premier tome, des rebouteux m’ont parlé de passeurs d’âmes. C’est un sujet que je n’avais pas prévu d’aborder », explique le journaliste. « Mais il devenait un peu récurrent. On me citait des cas précis. Je me suis dit qu’il y avait peut-être matière à enquêter. J’ai creusé le sujet. J’ai même vu une vidéo d’une maison en région liégeoise, avec des portes qui s’ouvraient et des lumières qui s’allumaient seules. Ses habitants se plaignaient de vivre très mal ces phénomènes paranormaux. Ils étaient prêts à vendre leur maison. On leur a donné le contact d’un passeur d’âmes qui est venu dix minutes. Tous les phénomènes se sont arrêtés. Ces passeurs disent envoyer les âmes errantes vers la lumière. Il s’agissait dans le cas présent de gens qui auraient été tués et enfermés dans un puits situé sur le terrain de cette maison. Les habitants ne savent pas expliquer ce qui s’est passé. » L’auteur cite d’autres cas où des maisons étaient devenues invivables pour leurs habitants en proie à des sensations étranges, des présences invisibles qui perturbent et rendent mal à l’aise, jusqu’à ce qu’un « passeur d’âges » fasse son travail… « J’ai aussi rencontré une fille dont la mère avait été tuée lors du génocide au Rwanda », dit-il, « et qui avait reçu un message d’une voix, message qu’elle a transcrit en swahili par écriture automatique, alors qu’elle ne connaît pas cette langue. C’était un message de sa mère. C’est très interpellant et cela me laisse pantois. Je ne sais quoi en penser. On atteint la limite de la compréhension… » L’auteur a aussi demandé l’avis des autorités religieuses catholique, juive et bouddhiste, d’un psychiatre et d’un médecin qui commentent ces faits, ces témoignages portant notamment sur des lieux invivables qui changent de tout au tout quand un passeur a effectué son travail… « A chaque lecteur de se faire son idée ! », conclut l’auteur. Par J.-L.B. Le 22/03/2023 à 12:43
www.lesoir.be