Zedeninspecteurs moeten victim blaming voorkomen bij Brusselse politie

De politiezone Brussel Zuid is gespecialiseerde zedeninspecteurs aan het opleiden. Want nu lopen slachtoffers van seksueel misbruik het risico dat hen de verkeerde vragen worden gesteld, geeft de korpschef toe.


Read full article on: standaard.be
De rijkste vrouw van Amerika geeft zoveel geld weg dat het filantropische establishment op zijn grondvesten davert
In 2019 was ‘greedy’ in Amerikaanse media een adjectief voor Mackenzie Scott Tuttle (1970). Dat jaar eindigde haar huwelijk met Jeff Bezos, ceo van Amazon. De scheiding maakte van haar op slag de rijkste vrouw ter wereld: haar advocaten sleepten er 4 procent van de Amazon-aandelen voor haar uit. Maar dat fortuin houdt ze niet voor zichzelf.
7 m
www.demorgen.be
Nederlandse arts in Zuid-Afrika over omikronvariant: “We moeten leren leven met dit virus en onze angst overboord gooien”
Het aantal besmettingen met de omikronvariant in Zuid-Afrika gaat hard. Dat vertelt ook de Nederlandse arts Hugo Tempelman die in Zuid-Afrika meewerkt aan het onderzoek naar de nieuwe variant. De nieuwe besmettingen in het land zijn bijna enkel nog met de omikronvariant. En tot nu toe valt het ziektebeeld mee: “Er zijn veel besmettingen bij mensen die al gevaccineerd zijn, maar hun symptomen zijn tot nu toe mild”, vertelt Tempelman.
HLN.be
Honderdtal brandweerlui betoogt voor beter statuut: “We willen eindelijk duidelijkheid”
In het centrum van Brussel hebben er deze morgen een honderdtal brandweerlui betoogd voor onder andere een beter statuut en een betere eindeloopbaanregeling. “Het is tijd om de politiek onder druk te zetten, dit kan niet meer zo verder”, zegt Eric Labourdette, verantwoordelijke van het VSOA-LRB.
HLN.be
Ancien grand espoir de Monaco, Bongiovanni se relance au Patro Maasmechelen
Le milieu offensif de 22 ans a signé jusqu’en fin de saison chez le leader de Nationale 1.
www.dhnet.be
Frans meisje in bad geëlektrocuteerd door telefoon aan lader
Een 13-jarig meisje in de Franse stad Mâcon is in bad geëlektrocuteerd toen haar mobieltje in het water viel. De telefoon lag op dat moment aan de lader die in het stopcontact zat.
HLN.be
Minstens dertig doden bij terroristische aanval in Mali
Bij een aanval van vermoedelijke jihadisten op een bus, zijn vrijdag in het centrum van Mali minstens dertig mensen gedood. Dat hebben lokale overheden zaterdag meegedeeld.
De Standaard
OPROEP. Bent u als ouder niet akkoord met de mondmaskerplicht vanaf 6 jaar?
Dat 6-jarigen straks op school een mondmasker moeten dragen, zorgt voor emoties onder ouders. Velen zullen maandag probleemloos een voorraadje maskers meegeven in de schooltas, in de strijd tegen de pandemie. Maar afgaande op reacties op sociale media, zijn ook ouders bij wie de nieuwe maatregel op verzet stuit. Die het masker weigeren of zelfs overwegen hun jonge kind thuis te houden. Herkent u zich hierin? Wil u uw standpunt verduidelijken? Dan horen we graag van u, vergeet alstublieft uw contactgevens niet: nadine.van.der.linden@dpgmedia.be
HLN.be
Arno donne de ses nouvelles: «Les fleurs sont trop chères, je me suis dit que j’allais attendre pour crever»
Arno donne de ses nouvelles: «Les fleurs sont trop chères, je me suis dit que j’allais attendre pour crever» BelgaImage « Les fleurs sont trop chères, je me suis dit que j’allais attendre pour crever ». D’entrée de jeu, le chanteur Arno a fait du Arno tout craché au cours d’une interview avec Le Parisien, sa première depuis avril dernier, quand il a été hospitalisé en pleine promotion de son album « Vivre ». Touché par un cancer du pancréas en 2020, il s’est confié le 2 décembre sur son état de santé. « J’ai passé cinq mois à l’hôpital, j’ai de temps en temps avec moi une perfusion pour m’alimenter », a confié Arno, qui a beaucoup maigri, avant d’ajouter : « Je profite de la vie ». « L’adrénaline me guérit » Ce qui le réjouit par-dessus tout, c’est d’avoir repris la musique. « Je suis content, j’ai répété avant-hier, je vais répéter après-demain avec mon groupe. Je suis impatient de refaire des concerts. Je ne suis jamais fatigué quand je fais de la musique, je suis fatigué quand je ne fais rien », a raconté le chanteur belge. C’est simple, le remède à ses problèmes de santé, c’est la musique d’après lui : « La musique c’est de l’adrénaline et l’adrénaline me guérit ». Et Arno a également dévoilé qu’il travaillait sur des textes, qui pourraient composer son prochain album. Pour la plus grande joie de ses fans. Hospitalisé en avril dernier, Arno n’avait plus donné de ses nouvelles depuis. Le 4/12/2021 à 13:18
www.lesoir.be
Podcast – La sortie du nucléaire, 20 ans de saga
Podcast – La sortie du nucléaire, 20 ans de saga Nouvelle étape dans le dossier nucléaire, la ministre de l’Energie a présenté vendredi sa note d’évaluation sur les conséquences d’un abandon de l’atome, ainsi qu’une « note d’accompagnement » pour éclairer certaines zones d’ombre. La décision de fermer les réacteurs belge remonte à janvier 2003. Bientôt 20 ans plus tard, les centrales sont toujours en activité. Dans ce podcast, on remonte aux racines du dossier avec Bernard Demonty, chef du service politique. À lire aussi La loi de sortie du nucléaire, l’histoire d’un texte mort-né qui a survécu à douze gouvernements Depuis près de 20 ans, la sortie du nucléaire agite gouvernements et législatures. On vous explique comment on en est arrivé là et quelles sont les étapes qui ont jalonné le dossier. Depuis 2003, la situation a-t-elle vraiment changé ? Le 4/12/2021 à 13:13
www.lesoir.be
LIVE. Wout van Aert wil zich amuseren bij (modderige) crossrentree: "Als logica gerespecteerd wordt, dan zit ik heel stuk achter op Iserbyt en co”
De Superprestigemanche van Boom is vandaag het decor van de terugkeer van Wout van Aert in het veld. Hij staat zonder druk aan de start, al zijn alle ogen - uiteraard - wel op hem gericht. Kan Van Aert meteen meedoen voor de zege? Of is Eli Iserbyt weer aan het feest? Volg de cyclocross van Boom hier LIVE!
HLN.be
LeBron James pousse un coup de gueule contre la NBA après son test faux positif au Covid-19
La star de basket LeBron James s'est dit "dérouté, frustré et en colère" par la gestion de la NBA de son test faux positif au Covid-19. Celui-ci l'a empêché de disputer mardi dernier le match de son équipe, les Los Angeles Lakers, à Sacramento (victoire 92-117).
www.7sur7.be
Minstens dertig doden bij terroristische aanval in Mali
Bij een aanval van vermoedelijke jihadisten op een transportvoertuig, zijn vrijdag in het centrum van Mali minstens dertig mensen gedood. Dat hebben lokale overheden meegedeeld.
HLN.be
Google, Microsoft, Alibaba, ou le “technoféodalisme” à la belge
Trois géants mondiaux du numérique ont choisi la Belgique pour y établir des infrastructures clés. Mais faut-il s’en réjouir ? Quels seront les retombées et le prix à payer pour notre pays ?
www.lalibre.be
«Marchandages opportunistes», «impasse sanitaire»: revue de presse des éditos au lendemain du Codeco
«Marchandages opportunistes», «impasse sanitaire»: revue de presse des éditos au lendemain du Codeco Revue de presse des éditos. Le Soir - Là, sorry, on ne comprend plus, le fil est rompu « Le processus de décision politique a quitté les balises scientifiques pour retomber dans la confection de compromis, ce modus operandi qui domine la gestion de la Belgique. Les trois derniers Codeco (en trois semaines !) ont ainsi été gouvernés par des effets de dramatisation surprenants – comme la sortie irresponsable ce jeudi de Jan Jambon – et des méga-marchandages opportunistes ou partisans avec, pour résultat, hélas habituel, de tuer toute cohérence. » function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength À lire aussi Coronavirus: là, sorry, on ne comprend plus, le fil est rompu Sudinfo - On espère qu’ils ne se soient pas trompés... «  L’affrontement a été rude, comme jamais auparavant, selon l’aveu des protagonistes. Ce qui prouve aussi que le monde politique est sur les nerfs, fatigué et comme désarmé face à ce qui ressemble à une impasse sanitaire. » À lire aussi Le Codeco qu’on n’attendait pas a tourné à la foire d’empoigne La Libre Belgique - Une pause à vivre, pas à subir « L’heure est grave, les espoirs minces. Certains experts observent le pic de la quatrième vague mais le testing est débordé, le tracing dépassé. La situation dans les hôpitaux, bientôt intenable, laisse peu de marge aux autorités. Les doutes émis sur la réalité de terrain ne sont plus permis, ni audibles, tant les soignants sont fatigués, déprimés, démunis et exaspérés. » La Dernière Heure - Le comité de consternation « On est plus proches du football panique insensé qu’autre chose. On veut fermer sans vraiment fermer, on n’est pas d’accord autour de la table, et donc on trouve un compromis épidémiologiquement sans queue ni tête qui consiste à dire :’On sait que les enfants sont le moteur n°1 de l’épidémie, on sait qu’il faut agir maintenant, mais on attend deux semaines.’ » À lire aussi Coronavirus: les chiffres laissent entrevoir un pic… mais les mesures se durcissent L’Echo - L’école à nouveau prise pour cible: emparons-nous de cet échec « L’école ne peut pas tout, et la chair de notre chair n’est pas la seule cause de la situation actuelle. Pour qu’en janvier nos bambins puissent à nouveau fréquenter leurs écoles sans contrainte, il faut que la société entière se discipline à nouveau. Les Comités de concertation à répétition de ces deux dernières semaines ne nous rassurent pas sur ce point, pollués qu’ils sont par une politique des petits pas et des marchandages de dernière minute. Des mesures lisibles et structurantes sont pourtant l’arme suprême d’une bonne gestion de crise. » À lire aussi Codeco: les nouvelles mesures passent mal dans les écoles Les mesures du Comité de concertation et la séquence politique houleuse qui a eu lieu sont au cœur des éditos des journaux belges ce week-end. Le 4/12/2021 à 13:09
www.lesoir.be
Basket : LeBron James très mécontent de la NBA après son test faux positif au Covid-19
Basket : LeBron James très mécontent de la NBA après son test faux positif au Covid-19 PhotoNews La star de basket LeBron James s’est dit «dérouté, frustré et en colère» par la gestion de la NBA de son test faux positif au Covid-19. Celuio-ci l’a empêché de disputer mardi dernier le match de son équipe, les Los Angeles Lakers, à Sacramento (victoire 92-117). James a pu rejouer dès vendredi après avoir passé les protocoles Covid-19 de la NBA après que des tests supplémentaires aient confirmé qu’il n’était pas un cas positif. Mais il n’a pu empêcher la défaite de ses couleurs 119-115 contre les Los Angeles Clippers. Le quadruple MVP et champion NBA est cependant resté frustré par le processus qui lui a coûté un match et lui a causé «un gros désagrément», ayant enregistré un test positif avant le match de mardi à Sacramento. «Plutôt désorienté, frustré, en colère de ne pas pouvoir faire quoi que ce soit», a déclaré James lors de la conférence de presse d’après-match. James, 36 ans, a expliqué que sa colère venait du fait qu’il avait d’abord été testé négatif, avant un test positif, ce qui a conduit à un isolement immédiat plutôt qu’à un nouveau test pour confirmer son statut. «Habituellement, quand vous avez un test positif, ils vous testent tout de suite pour être sûrs», a déclaré James. «Il n’y a pas eu de test de suivi après mon test positif. J’ai été placé directement en isolement et j’ai été soumis au protocole. C’est la partie qui m’a mis en colère. J’ai dû trouver un moyen de revenir de Sacramento tout seul, sans sécurité, sans personne. J’ai dû mettre mes enfants en isolement pour le moment. Les personnes dans ma maison en isolement. C’était un gros désagrément. C’était la raison de la colère.» «Je pense qu’on a très mal géré la situation. Le fait de pouvoir être blanchi a été une bouffée d’air frais pour moi, ma famille et mes amis», a ajouté «King James». James a pu rejouer dès vendredi après avoir passé les protocoles Covid-19 de la NBA après que des tests supplémentaires aient confirmé qu’il n’était pas un cas positif. Par DPA Le 4/12/2021 à 13:09
www.lesoir.be
Carrefour inaugure son premier magasin sans caisse : vos courses en 10 secondes
Pas de scan, ni d’enregistrement, le distributeur veut faciliter la vie de ses clients.
www.lalibre.be
Het zoontje van Sarah (27) en Kenny (30) huilde twaalf uur per dag: “We wandelden meer dan tien kilometer per dag met hem, tot onze voeten vol blaren stonden”
Met oordoppen, maaltijdboxen en afhaalmaaltijden overleefden Sarah en Kenny de eerste maanden met hun huilbaby Lewis. Een multidisciplinair team hielp de draagkracht en last van het koppel in balans te brengen. “Toen we wisten dat er geen medische oorzaak was, konden we het huilen en urenlange wandelen met draagzak beter aan.”
HLN.be
LIVE. Lukaku begint ook op bezoek bij West Ham nog op de bank bij Chelsea, Tuchel: “Hij moet geduldig zijn”
• 15de speeldag Premier League • Olympic Stadium • Aftrap: 13u30 • Krijgt Lukaku eerste basisplaats sinds comeback?
HLN.be
Le pape dénonce une Europe "déchirée par les égoïsmes nationalistes"
Le pape François a pointé samedi à Athènes la responsabilité de l'Europe dans la crise migratoire, la disant "parfois bloquée" et "déchirée par les égoïsmes nationalistes", une dizaine de jours après le naufrage dans la Manche d'une embarcation de migrants qui a coûté la vie à 27 personnes.
www.lalibre.be
Zit Lukaku met een probleem? Rode Duivel nu al voor derde keer op rij op de bank bij Chelsea
Opnieuw geen Romelu Lukaku in de basis bij Chelsea zaterdagmiddag tegen West Ham. Dat doet vragen rijzen: sinds zijn terugkeer uit blessure vorige week laat coach Thomas Tuchel hem nu al voor de derde keer op rij uit de ploeg.
www.hbvl.be
Evenepoel & Verschaeren, een uniek dubbelinterview: “De fysieke records van Remco op Anderlecht zijn niet te verbreken” - “Zo sta ik er toch nog in de geschiedenisboeken”
A trip down memory lane. Remco Evenepoel (21) is tegen Zulte Waregem eregast in het Lotto Park, waar zijn voormalige ploegmaat van bij de Anderlecht-jeugd Yari Verschaeren (20) een publiekslieveling is. De ideale gelegenheid om de twee vrienden nog eens samen te brengen. “Ik wens Yari de titel. De beker! En meer speelminuten. Maar dat laatste ‘regel’ ik zondag wel.”
HLN.be
Carrefour inaugure son premier magasin sans caisse : vos courses en 10 secondes !
Pas de scan, ni d’enregistrement, le distributeur veut faciliter la vie de ses clients.
www.dhnet.be
LeBron James très mécontent de la NBA après son test faux positif au Covid-19
La star de basket LeBron James s'est dit "dérouté, frustré et en colère" par la gestion de la NBA de son test faux positif au Covid-19. Celuio-ci l'a empêché de disputer mardi dernier le match de son équipe, les Los Angeles Lakers, à Sacramento (victoire 92-117).
www.dhnet.be
Jean-Michel Ummels (D3): «Aywaille a les moyens de revenir dans le coup»
Le week-end dernier, Aywaille a subi une nouvelle défaite sur les terres de Mormont. Pourtant, il y avait beaucoup d’enseignements positifs à tirer de cette rencontre.
Lameuse.be
Insolite, les joueurs du Zénith montent sur le terrain… avec des chiens dans les bras(vidéo)
Insolite, les joueurs du Zénith montent sur le terrain… avec des chiens dans les bras(vidéo) Capture d’écran Bien souvent, ce sont des enfants qui accompagnent les joueurs avant d’entrer sur le terrain. Hier soir, avant d’affronter le FC Rostov dans le cadre de la 17ème journée du championnat Russe, les joueurs du Zénith Saint-Pétersbourg sont montés sur le terrain en compagnie de chiens. Les chiens provenaient de différents refuges de la ville. Les joueurs ont réalisé ce geste dans le cadre de l’opération Les chiens sont mieux à la maison . Le but étant de sensibiliser le public à l’adoption. Dans le stade, les spectateurs pouvaient notamment lire des informations sur les différents chiens présent durant le match. Il y avait également des informations sur les refuges de la ville mais également sur les responsabilités de l’adoption d’un animal. A l’issue du match, les joueurs du Zénith Saint-Pétersbourg ont finalement concédé le nul face au FC Rostov. 2-2, score final. C’est Claudinho qui a inscrit deux buts pour le Zénith, actuellement en tête de la Première ligue russe. Hier soir, les joueurs du Zénith Saint-Pétersbourg sont montés sur la pelouse de la Gazprom Arena avec des chiens. Ces onze chiens provenaient de différents refuges dans la ville. Le geste peu commun des joueurs du club Russe s’est réalisé dans le cadre de l’opération Les chiens sont mieux à la maison. Le 4/12/2021 à 12:51
www.lesoir.be
D3B ACFF: le FC Herstal, en déplacement à Habay, peut accrocher le bon wagon
Déplacement compliqué ce dimanche (15h), dans le sud du pays, pour des Armuriers qui s’en vont défier Habay. Une formation luxembourgeoise qui reste sur une série de quatre matches sans défaite.
Lameuse.be
Ouders kunnen tijdelijke werkloosheid inroepen tijdens extra week kerstvakantie
Ouders die moeilijkheden ondervinden om hun kinderen op te vangen in de week van 20 december zullen bij de RVA een aanvraag kunnen indienen voor tijdelijke werkloosheid voor overmacht door corona. Het Overlegcomité besliste vrijdag een extra week kerstvakantie voor het basisonderwijs in te lassen om de verspreiding van het coronavirus in te dammen.
De Standaard
Tijdelijke werkloosheid door corona mogelijk voor ouders in week van 20 december
Ouders die moeilijkheden ondervinden om hun kinderen op te vangen tijdens de week van 20 december - de extra week kerstvakantie voor het basisonderwijs waartoe het Overlegcomité vrijdag besliste - zullen bij de RVA een aanvraag kunnen indienen voor tijdelijke werkloosheid wegens overmacht door corona. Dat heeft het kabinet van minister van Werk Pierre-Yves Dermagne (PS) zaterdag bevestigd.
www.gva.be
Coronavirus: neuf cas du variant omicron confirmés en Belgique
Coronavirus: neuf cas du variant omicron confirmés en Belgique Neuf cas du variant du coronavirus omicron sont confirmés à ce jour en Belgique, a tweeté samedi le virologue Emmanuel André, en charge du laboratoire national de référence pour le Covid-19 en Belgique. function get_dtkCxSegments() { if ('cxSegments' in localStorage) { // Récupération de cxSegments + initialisation de variables destinées à en limiter la longueur let cx = localStorage.getItem("cxSegments"), valueCx = cx.split(","), valueCxLimited = [], charLength = 0, limit = 2000; // Limitation de la longueur de la chaine de caractère for (var i = 0; i < valueCx.length; i++) { charLength = charLength + valueCx[i].length; if (charLength À lire aussi Nez qui coule, mal de tête: des personnes contaminées au variant omicron racontent Le nombre total de cas confirmés à travers le continent européen s’élevait déjà à 109 vendredi après-midi, avait annoncé le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC). À lire aussi Propagation, dangerosité, vaccins… l’OMS fait le point sur le variant omicron Le virologue Emmanuel André fait le point sur le variant omicron. Le 4/12/2021 à 12:48
www.lesoir.be
Tijdelijke werkloosheid door corona mogelijk voor ouders in week van 20 december
Ouders die moeilijkheden ondervinden om hun kinderen op te vangen tijdens de week van 20 december - de extra week kerstvakantie voor het basisonderwijs waartoe het Overlegcomité vrijdag besliste - zullen bij de RVA een aanvraag kunnen indienen voor tijdelijke werkloosheid wegens overmacht door corona. Dat heeft het kabinet van minister van Werk Pierre-Yves Dermagne (PS) zaterdag bevestigd.
www.hbvl.be
Covid: neuf cas du variant Omicron confirmés en Belgique, selon Emmanuel André
Neuf cas du variant du coronavirus Omicron sont confirmés à ce jour en Belgique, a tweeté samedi le virologue Emmanuel André, en charge du laboratoire national de référence pour le Covid-19 en Belgique.
Levif.be
Ils avaient offert une arme en cadeau à leur fils: les parents du tireur dans un lycée américain arrêtés après une tentative d'évasion
Les parents de l’adolescent qui a tué quatre élèves dans un lycée du nord des États-Unis ont été arrêtés samedi. Ils avaient été inculpés d’homicides involontaires vendredi et notifiés comme fugitifs pour avoir laissé leur fils utiliser une arme offerte en cadeau.
1 h
www.7sur7.be
Ils avaient offert une arme en cadeau à leur fils: les parents du tireur dans un lycée américain arrêtés après une tentative d'évasion
Les parents de l’adolescent qui a tué quatre élèves dans un lycée du nord des États-Unis ont été arrêtés samedi. Ils avaient été inculpés d’homicides involontaires vendredi et notifiés comme fugitifs pour avoir laissé leur fils utiliser une arme offerte en cadeau.
1 h
www.7sur7.be
Selon son père, Axel Witsel a "50% de chances" de quitter le Borussia Dortmund
Thierry Witsel s'est confié sur le futur de son fils chez nos confrères du Nieuwsblad.
1 h
www.dhnet.be
Vulkaanuitbarsting op Java drijft mensen op de vlucht
Op het Indonesische eiland Java is zaterdag de vulkaan Semeru opnieuw uitgebarsten. De nabijgelegen dorpen zijn door de dikke rookwolken in duisternis gehuld. Op lokale tv-stations zijn beelden van vluchtende mensen te zien.
1 h
HLN.be
Vulkaanuitbarsting op Java drijft mensen op de vlucht
Op het Indonesische eiland Java is zaterdag de vulkaan Semeru opnieuw uitgebarsten. De nabijgelegen dorpen zijn door de dikke rookwolken in duisternis gehuld. Op lokale tv-stations zijn beelden van vluchtende mensen te zien.
1 h
HLN.be
Nieuwe manifestatie tegen coronamaatregelen morgen in Brussel, “politie zowel in uniform als in burger aanwezig”
In Brussel vindt morgen/zondag een nieuwe manifestatie plaats tegen de maatregelen die getroffen zijn voor de bestrijding van de coronapandemie. De nieuwe bijeenkomst wil voortbouwen op de 'nationale mars' van 21 november, waaraan volgens de politie in totaal bijna 35.000 mensen deelnamen.
1 h
HLN.be
Nieuwe manifestatie tegen maatregelen zondag in Brussel
In Brussel vindt zondag een nieuwe manifestatie plaats tegen de coronamaatregelen. De nieuwe bijeenkomst wil voortbouwen op de ‘nationale mars’ van 21 november, waaraan volgens de politie bijna 35.000 mensen deelnamen. De organisatoren van de manifestatie protesteren vooral tegen het Covid Safe Ticket en de vaccinatieverplichting voor zorgpersoneel.
1 h
www.gva.be
Tijdelijke werkloosheid door corona mogelijk voor ouders in week van 20 december
Ouders die moeilijkheden ondervinden om hun kinderen op te vangen tijdens de week van 20 december - de extra week kerstvakantie voor het basisonderwijs waartoe het Overlegcomité vrijdag besliste - zullen bij de RVA een aanvraag kunnen indienen voor tijdelijke werkloosheid wegens overmacht door corona. Dat heeft het kabinet van minister van Werk Pierre-Yves Dermagne (PS) zaterdag bevestigd.
1 h
www.nieuwsblad.be
Koppel uit ‘Boer zkt vrouw’ uit elkaar: “Het zal tijd kosten om dit te verwerken”
Frits en Hanne uit Boer zkt vrouw zijn uit elkaar. “Dit was geen makkelijke beslissing”, vertelt zij. “Het zal tijd kosten om dit verwerken”, reageert hij.
1 h
www.nieuwsblad.be
Une centaine de pompiers manifestent à Bruxelles pour des améliorations statutaires
Une centaine de pompiers manifestent à Bruxelles pour des améliorations statutaires «Notre statut prévoit un certain nombre de cas dans lesquels quelqu’un peut être licencié avec effet immédiat, alors que ce n’est pas le cas dans d’autres fonctions publiques», explique Erik Vandenberk, chef du VSOA (SLFP). «De plus, nous ne bénéficions pas de véritable réglementation de fin de carrière. Le dispositif existant, qui prévoit un congé avant la retraite, n’est pas appliqué, de sorte que les pompiers plus âgés doivent effectuer les mêmes tâches que les jeunes jusqu’au dernier jour de leur carrière.» En outre, les pompiers sont confrontés à un manque de personnel et à une charge de travail plus élevée, le nombre d’interventions pour les ambulances ayant augmenté de 20% ces dernières années. Le syndicat libre de la fonction publique exige également des garanties immédiates concernant le maintien ou le passage à des services de 12 ou 24 heures. Une partie des manifestants refuse par ailleurs d’entendre parler d’obligation vaccinale. Les pompiers se sont déplacés du carrefour Arts-Loi vers la rue de Loi, en direction du Parc royal, mais ont été arrêtés par un barrage policier. La police a été applaudie et les pompiers ont fait retentir des sirènes et lancé des feux d’artifice et des fumigènes. Les manifestants ont également brièvement bloqué l’intersection Arts-Loi et la petite ceinture. Une centaine de pompiers ont manifesté samedi matin au carrefour Arts-Loi à Bruxelles pour revendiquer des améliorations statutaires et une meilleure réglementation des conditions de fin de carrière. Le 4/12/2021 à 12:37
1 h
www.lesoir.be
Vulkaanuitbarsting drijft Javanen op de vlucht
Op het Indonesische eiland Java is zaterdag de vulkaan Semeru opnieuw uitgebarsten. De nabijgelegen dorpen zijn door de dikke rookwolken in duisternis gehuld. Op lokale tv-stations zijn beelden van vluchtende mensen te zien.
1 h
De Standaard
Stadsdichter Seckou gaat op zoek naar de favoriete natuurplekjes van de Antwerpenaar
Stadsdichter Seckou Ouologuem komt met een nieuw stadsdichterproject ‘Stadsgroen’. Daarmee wil Seckou verhalen van stadsbewoners verzamelen over stukjes groen in de Stad.
1 h
www.gva.be
Drama in ‘Thuis’ wanneer Joren iemand aanrijdt nadat hij sms’t achter het stuur: wie is het slachtoffer?
Een nieuw drama stelt zich aan in Thuis. Wanneer Joren (Mathieu Carpentier) en Eddy (Daan Hugaert) na een lange nacht opnieuw huiswaarts keren, valt Eddy in slaap achter het stuur. De twee collega’s beslissen het stuur over te geven aan de jongste van de twee, diegene zonder rijbewijs. Wanneer Joren snel zijn gsm bekijkt achter het stuur, slaat het noodlot toe. Hij rijdt per ongeluk iets of iemand aan, maar wie?
1 h
www.nieuwsblad.be
« Tout cela pour la Saint-Nicolas de Bart De Wever… », « Frank Vandenbroucke a pété un câble »: les dessous d’un Codeco houleux
« Tout cela pour la Saint-Nicolas de Bart De Wever… », « Frank Vandenbroucke a pété un câble »: les dessous d’un Codeco houleux Un Codeco qui n’a pas été de tout repos, au cours duquel le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke «a pété un câble», selon un participant. - Photo News. Trois Comités de concertation en deux semaines et demie pour prendre en charge une situation qualifiée de « très urgente » dès le premier. Trois rapports d’experts dûment édulcorés par la moulinette politique. Et, au final, une batterie de mesures douloureuses pour certains, mais en deçà de la réaction énergique demandée au départ, et qui arrivent, pour les dernières, alors que la situation est tout doucement en voie d’amélioration. Avec une pareille séquence, les nerfs sont à vif. Ceux de la population mais aussi, c’est palpable, ceux des dirigeants politiques, entraînés dans une séquence qu’on qualifierait presque d’ubuesque si la situation n’était pas dramatique. A ce titre, les deux premiers Comités de concertation étaient déjà épicés. Mais le troisième est épique. C’est qu’au fond, aucun des membres du Codeco ne s’attendait à cette troisième mi-temps. Ce qui explique la mauvaise humeur qui a régné durant les quatre bonnes heures de réunion. Réunion faite d’empoignades à géométrie variable pour finalement accoucher d’un drôle de compromis, compréhensible uniquement à l’aune du marchandage politique qui l’a précédé. Voyez plutôt. 1 Tous contre Jambon Tout commence mercredi, à la surprise générale. Jan Jambon, généralement apôtre du relâchement des mesures ou opposant à des nouveaux tours de vis, estime, après avoir déclaré l’inverse la veille, que la situation sanitaire est préoccupante et qu’il faut prendre de nouvelles mesures. Il demande donc la tenue sans délai d’un Comité de concertation pour interdire les activités récréatives intérieures. Les membres du Codeco, Alexander De Croo en tête, tombent des nues. Frank Vandenbroucke, lui, voit tout le bénéfice qu’il peut tirer de cette aubaine. Déçu de la moisson des deux précédents comités, il espère engranger de nouvelles restrictions. Mais petit à petit, il apparaît aux yeux de plusieurs membres du Codeco que la sortie de Jambon cache quelque chose. Ils sont persuadés que le ministre-président flamand agit sur ordre de Bart De Wever… qui n’ose pas interdire un énorme événement de Saint-Nicolas prévu le week-end au Sportpaleis d’Anvers, et qui doit mettre en contact des milliers d’enfants. Il préférerait que le fédéral s’en charge (et alloue des aides aux organisateurs déçus). Mais il est trop tard pour arrêter le Codeco. La machine est enclenchée. Les experts du Gems, frustrés eux aussi des deux précédentes réunions, poussent pour que le politique adopte de nouvelles restrictions. C’est dans ce climat que débute la réunion, vendredi matin. Jan Jambon en prend rapidement pour son grade. « L’ambiance générale était difficile », dit pudiquement une source bien informée, « car pourquoi faire un Codeco alors que les chiffres semblent se stabiliser ? » « On est furax ! », enchaîne une autre plus franco, qui tranche : « Le Codeco s’est fait manipuler par la N-VA. C’est honteux ! Tout cela pour la Saint-Nicolas de Bart De Wever… » Une troisième confirme : « Sans la demande de De Wever et Jambon, il n’y aurait pas eu de Codeco. » Un dernier élément accrédite la thèse d’une réunion convoquée pour cause de Saint-Nicolas anversoise : au moment de fixer la date d’entrée en vigueur de la mesure réduisant le nombre de personnes autorisées pour les événements en intérieur, la N-VA plaidait pour ce samedi ; les autres, Sophie Wilmès en tête – très remontée contre Jambon –, ne voulaient pas annuler tous les événements du week-end, notamment bruxellois, à cause des problèmes anversois. Du coup, compromis : la jauge reste à 4.000 ce week-end et passe à 200 lundi, ce qui permet d’annuler Anvers, mais qui préserve les autres événements de masse… Attaqué de toutes parts en réunion, Jan Jambon a démenti, nous dit-on, la version d’un Codeco réclamé pour résoudre le problème de la Saint-Nicolas anversoise. Et en conférence de presse, il a tenté d’anticiper la critique en affirmant qu’« il était bon que le Codeco se soit réuni car des mesures nouvelles s’imposaient »… A sa décharge, il faut relever que les chiffres de la pandémie en Flandre, et surtout dans les écoles, sont catastrophiques. Le Premier ministre, interrogé sur le sujet, a tenté, lui, d’éteindre l’incendie en assurant, pacifique : « Il faut que les chiffres baissent plus vite dans les soins intensifs. Et les décisions prises aujourd’hui visent à les faire descendre plus vite. Ces mesures sont nécessaires. » 2 Une foire d’empoigne En Codeco, les empoignades ne concernent toutefois pas que l’épisode du grand saint. Une prise de bec oppose par exemple Frank Vandenbroucke à Pierre-Yves Jeholet. Le premier reproche au second de n’avoir rien fait pour le port du masque à l’école ; le second critique le premier pour avoir tardé sur la troisième dose et le baromètre sanitaire. Une autre prise de bec, violente, celle-là, a lieu entre Vandenbroucke et Jambon, sur le thème de la vaccination des enseignants (lire plus bas). On pointera aussi un échange vif entre Pierre-Yves Jeholet et Erika Vlieghe, l’experte du Gems, qui se plaignait de manquer de données dans les écoles francophones, suscitant l’ire de l’éminence libérale… Il est toutefois un ministre pour estimer que si la réunion fut « tendue », ces prises de bec sont devenues des « gimmicks de Codeco… ». D’autres pensent qu’on a dépassé ce stade. 3 Vandenbroucke au bord de l’explosion Reste la question des écoles. Car la N-VA, qui a fait convoquer le Codeco, a fort peu apprécié que les experts reviennent avec la fermeture des écoles… dont la N-VA et son ministre Ben Weyts ont la charge en Flandre. Les nationalistes ont donc freiné des quatre fers, Jan Jambon tentant notamment de monnayer la fermeture des écoles contre une priorisation de la vaccination des enseignants pour la troisième dose, une revendication de… Ben Weyts. « Frank Vandenbroucke a pété un câble », dit un témoin privilégié, parce que c’est une compétence des Communautés. Un autre : Frank a dit à Jambon : « Si c’est pour que Ben Weyts fasse un tweet, tu peux te l’accrocher. » « Ce fut la plus dure », nous confie-t-on, « un moment, Frank Vandenbroucke s’est levé. » « J’ai cru qu’ils allaient en venir aux mains », dit un Flamand. Pierre-Yves Dermagne a, lui, regretté la proposition sur la table concernant l’école, qui ne correspondait pas, selon lui, à la discussion de la veille en kern. Même le Premier ministre « semblait déstabilisé », nous dit-on, oscillant entre fermeture et non-fermeture… Un compromis est finalement intervenu pour lancer une étude sur une sorte de baromètre et imposer le port du masque dès 6 ans… 4 Un compromis scolaire incompris « C’est un compromis décevant, on aurait pu prendre des mesures plus drastiques » a, après les engueulades en privé, réagit publiquement le ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (Vooruit). Une franchise qui en dit long sur l’ambiance politique du jour. Dans son viseur – avant, pendant et après le Codeco –, la cible n’a guère changé : l’école. Un acharnement ? Parlons plutôt de discours cohérent et constant. « Le moteur de l’épidémie tourne chez les enfants. Ce n’est pas de leur faute, c’est parce qu’ils ne bénéficient pas de vaccin », ajoute le ministre de la Santé. Les autres acteurs sont plutôt sur un mode « incompréhension ». Un participant aux négociations : « La logique aurait été de fermer dix jours dès à présent mais, soyons clairs, le risque était que ça donne finalement lieu à cinq semaines de vacances. C’était inacceptable. » Alors, plutôt qu’une décision forte, ils ont pris un chapelet de mesures dont beaucoup cherchent la cohérence : fermeture du fondamental dans quinze jours bien que l’urgence soit en principe maintenant ; port du masque dès six ans alors que la communauté scientifique reste divisée sur l’intérêt de cette mesure ; hybridation dans l’enseignement secondaire qui n’est pourtant pas considéré comme un moteur… « Bref, entre deux engueulades politiques », résume Julien Nicaise, administrateur délégué du pouvoir organisateur WBE, « ils ont sans doute élaboré un grand compromis entre ceux qui ne voulaient pas qu’on touche à l’école et ceux qui voulaient qu’on y prenne de nouvelles mesures. » Des mesures qui ne sont parfois qu’une façade : « A trois semaines de la fin d’année, l’hybridation dans le secondaire apparaît comme bizarre », concède Nicaise. Etienne Michel, directeur général du secrétariat de l’enseignement catholique, complète : « L’hybridation doit commencer ce mercredi 8 mais, dans les jours qui suivent, de nombreuses écoles seront en examen avec épreuve le matin et étude à domicile l’après-midi… ce qui revient de facto à réduire la présence à l’école de 50 %. » Reste, pour le fondamental, cette semaine de suspension des cours à partir du lundi. Etienne Michel ne se « pronon ce pas sur l’opportunité de la mesure, il y a d’ailleurs toujours un débat entre épidémiologistes ». Julien Nicaise, de son côté, comprend la mesure : « C’est intelligent de fermer trois semaines à Noël pour organiser une vraie coupure, mais je concède que cela a probablement plus de sens pour le sud du pays que pour le nord qui a aujourd’hui un problème bien plus aigu que chez nous. » 5 Une ministre de l’Enseignement qui promet la loyauté Contrairement à une idée reçue, les ministres de l’Education ne participent pas à ces débats entre politiques, ils chargent en quelque sorte leur ministre-président de représenter leurs intérêts. Soyons clairs, entre la première Caroline Désir (PS) et le second Pierre-Yves Jeholet (MR), la ligne est partagée : ne pas fermer les écoles, maintenir au maximum les apprentissages. Mais quand le bulldozer flamand débarque d’un côté avec une revendication plus dure, de l’autre avec des tensions gauche-droite frisant le pugilat, ça donne une épure hétéroclite. Après avoir bataillé par ministre-président interposé, Caroline Désir se montre loyale : « Le débat est clos, j’en prends acte, j’appliquerai les mesures avec loyauté. » Sans haine ni colère ? « Je peux comprendre – mais personne ne le dit et je le regrette – que ça permettra de descendre plus rapidement du plateau sur lequel nous sommes, d’autant que le nouveau variant inquiète. Bref si ça permet de “refroidir” le système, OK. Par contre, je ne peux pas accepter les propos de certains – experts parfois – qui mettent la responsabilité de la situation actuelle sur le dos des enfants. Ils leur font passer le message qu’ils sont un danger pour la société. Je veux dire à ces enfants : “Contrairement à ce que vous pouvez parfois entendre, vous n’êtes pas responsables de cette situation. Si vous êtes plus touchés aujourd’hui que les plus grands, c’est parce que vous n’avez pas eu accès aux vaccins contrairement aux adultes et aux adolescents. Les mesures qui ont été décidées aujourd’hui ne sont certainement pas une punition et on sait qu’elles vont être un peu difficiles. Vous allez devoir porter le masque à l’école et on va vous aider à y arriver.”  » Convoqué sous la pression de la N-VA autour… d’une fête de Saint-Nicolas, le Comité de concertation s’est déroulé sous haute tension, proche du dérapage. Il en ressort un compromis, notamment scolaire, qui ne peut se comprendre que par les joutes politiciennes. Le 4/12/2021 à 12:30
1 h
www.lesoir.be
LIVE. Lukaku begint ook op bezoek bij West Ham nog op de bank bij Chelsea
• 15de speeldag Premier League • Olympic Stadium • Aftrap: 13u30 • Krijgt Lukaku eerste basisplaats sinds comeback?
1 h
HLN.be
JPL : Remco Evenepoel donnera le coup d'envoi du match Anderlecht-Zulte Waregem
Le coureur cycliste Remco Evenepoel donnera le coup d'envoi du match de championnat entre Anderlecht et Zulte Waregem au Lotto Park ce dimanche à 16 heures, ont annoncé samedi les médias sociaux
1 h
www.dhnet.be
Nieuw onderzoek tegen Braziliaanse president Bolsonaro wegens desinformatie over vaccins
Het Braziliaanse gerecht gaat een onderzoek tegen president Jair Bolsonaro opstarten voor het verspreiden van ‘fake news’ over de coronavaccins. Dat blijkt uit een verklaring van het Hooggerechtshof.
1 h
HLN.be